Cellulairement

Cellulairement

Icon Baobab App

À propos


Le manuscrit retrouvé de Paul Verlaine.

Si étonnant que cela puisse paraître, Cellulairement est un authentique livre inédit de Paul Verlaine. Il aura en effet fallu attendre presque 120 ans pour que l'on publie, d'après le manuscrit qui nous en est parvenu, ce recueil qui constitue le «chaînon manquant» entre les Romances sans paroles (1874) et Sagesse (1880).
Paul Verlaine (1844-1896), poète français participa aux mouvements littéraires de son époque. Son premier recueil, les Poèmes saturniens, le montre sensible à l'influence parnassienne ; déjà, pourtant, le poète sait retracer avec une musicale tristesse ses amours malheureuses et son désarroi.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    illimitée

  • Nombre de prêts :

    20 (CHF 0.40 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    20

  • Durée maximale d'un prêt :

    2 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    3612225664089

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Poids

    363 Ko

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Paul Verlaine

1844-1896
La famille de Verlaine appartient à la petite bourgeoisie: son père, comme celui de Rimbaud, est capitaine dans l'armée. Il naît à Metz et fait ses études à Paris. Puis, il est employé à l'Hôtel de Ville. Il collabore au premier Parnasse (1866) et fréquente cafés et salons littéraires parisiens. En 1870, il épouse Mathilde Mauté avant de rencontrer Rimbaud. Il quitte alors son épouse pour suivre le jeune poète en Angleterre et en Belgique. En 1873, il le blesse d'un coup de revolver et est condamné à deux ans de prison qu'il purge à Bruxelles et à Mons. A sa sortie, il se rend à nouveau en Angleterre, puis à Rethel et exerce une charge de professeur.
En 1894, il est couronné "Prince des Poètes" et doté d'une pension. Usé prématurément, il partage son temps entre le café et l' hôpital. Il meurt dans la misère en 1896, à Paris.
Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret et doux, traduisant des impressions indécises. En 1896, il s'est rallié au symbolisme que venait de lancer Moréas.

empty