L'Âme bretonne (Tome 2)

Icon Baobab App

À propos

Publiée sur plus de 20 années entre 1902 et 1924, voilà une « défense et illustration » de la Bretagne, des Bretons et de la « bretonnité », vaste recueil de quatre volumes et grand'oeuvre de cet écrivain régionaliste par excellence, ardent défenseur du terroir breton. Recueil d'articles et de conférences sur des sujets divers mais dont la thématique centrale reste et demeure la Bretagne et les Bretons.
Ce deuxième volume contient : Nos derniers sanctuaires : les Îles bretonnes ; Dans la Cornouaille des Monts ; De Keramborgne à Pluzunet : Perrine Luzel, Marguerite Philippe ; La question du « Barzaz Breiz » ; La « Bretagne » de Gustave Geffroy ; Une idylle sur une grammaire bretonne ; Sur les pas de Renan ; La résignation bretonne ; Charniers et ossuaires ; Trois discours ; Au pays de La Tour d'Auvergne ; Le barde des matelots : Yann Nibor ; Goélettes d'Islande ; Le bien du Pêcheur ; Chez Taffy : quinze jours dans la Galles du Sud.
Connu et reconnu pour ses recueils de contes, ses romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    illimitée

  • Nombre de prêts :

    20 (CHF 0.70 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    20

  • Durée maximale d'un prêt :

    2 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

  • EAN

    3612226134161

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    222 Pages

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Charles Le Goffic

Charles Le Goffic est né en 1863 à Lannion où il est mort en 1932. Il fut un poète, un romancier et un critique littéraire français dont l'oeuvre tout entière célèbre la Bretagne. Charles Le Goffi c fut enseignant. Bien que républicain convaincu, son régionalisme militant et ses idéaux traditionalistes lui font côtoyer les tenants de la restauration monarchique. Il parlait parfaitement le breton, mais il fi t le choix de ne pas utiliser sa langue à l'écrit. En 1895, il a introduit en Bretagne la grande cornemuse écossaise, connue aujourd'hui sous le nom de « biniou bras ». Il est élu membre de l'Académie française en 1930, au 12e fauteuil.

empty