Les Passions de l'âme

[eBook] Les Passions de l'âme

Résumé

Édition enrichie (Introduction, présentation, notes, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Et afin que notre âme ait ainsi de quoi être contente, elle n'a besoin que de suivre exactement la vertu. Car quiconque a vécu une telle sorte que sa conscience ne peut lui reprocher qu'il n'ait jamais manqué à faire toutes les choses qu'il a jugées être les meilleures (qui est ce que je nomme ici suivre la vertu), il en reçoit une satisfaction qui est si puissante pour le rendre heureux, que les plus violents efforts des passions n'ont jamais assez de pouvoir pour troubler la tranquillité de son âme. Dernier ouvrage publié par Descartes de son vivant, Les Passions de l'âme (1649) peut faire figure de testament philosophique. On y trouve, en effet, une série de réflexions qui viennent approfondir, préciser, parfois même rectifier les thèses du philosophe sur des points essentiels de sa recherche, en particulier l'élaboration de sa propre morale. La liberté, les rapports de l'âme et du corps, l'affirmation d'un individu moral : tels sont encore, parmi d'autres, les sujets abordés. Introduction de Michel Meyer. Présentation et commentaires de Benoît Timmermans. 

Règles du prêt

  • Durée de la licence : illimitée
  • Nombre de prêts : illimité
  • Prêt(s) simultané(s) : 1
  • Durée maximale d'un prêt : 12 Mois

Protection

  • Type de protection : DRM Adobe ASCM
  • Nombre de périphériques : 6
  • Copier/Coller : Interdit
  • Impression : Interdit

savoir_plus

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 3663608175890
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 224 Pages
  • Poids 481 Ko
  • Distributeur Numilog

Série :

René Descartes

1596-1650 - Gentilhomme de la petite noblesse de Touraine, René Descartes fut élève des jésuites et hésita longtemps sur le choix d'une carrière. Il servit dans les armes sous la direction du prince d'Orange. Il finit par s'exiler volontairement en Hollande afin d'y vivre en solitaire, après une vie mondaine à Paris. Il revint plusieurs fois en France où il rencontra Pascal (1647). Il céda enfin aux instances de Christine de Suède et se rendit à Stokolm où il mourut en 1650. A seize ans, avant Pascal, Descartes a déclaré que la dignité de l'homme réside dans sa pensée. Pour cette conviction, il mérite une grande place dans l'histoire de la connaissance qui conduit à la libre-pensée.

empty