Correspondance avec Élisabeth de Bohême et Christine de Suède

Correspondance avec Élisabeth de Bohême et Christine de Suède

Icon Baobab App

À propos

La reine Christine de Suède (1626-1689) et la princesse palatine Élisabeth de Bohême (1618-1680) sont deux femmes d'une culture et d'un caractère exceptionnels ; désireuses de parfaire leurs connaissances en philosophie, âgées d'une vingtaine d'années seulement, elles s'adressent au plus grand philosophe du temps. Descartes correspond avec Élisabeth de 1643 à 1649 ; puis avec Christine chez qui il meurt à Stockholm en 1650. Son dernier livre, ce grand traité de morale longtemps différé que sont Les Passions de l'âme, s'élabore ici : par leurs questionnements et leurs objections, ses correspondantes le poussent dans ses retranchements (l'explication précise de l'union de l'âme et du corps) et l'amènent à considérer des objets qu'il avait jusque alors peu traités (les affects, le bonheur, l'amour). Ces lettres nous dévoilent une pensée philosophique autant qu'une amitié intellectuelle. S'expriment ici trois grands esprits de la République des Lettres.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (CHF 0.48 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    5

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    10

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782072553523

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

René Descartes

1596-1650 - Gentilhomme de la petite noblesse de Touraine, René Descartes fut élève des jésuites et hésita longtemps sur le choix d'une carrière. Il servit dans les armes sous la direction du prince d'Orange. Il finit par s'exiler volontairement en Hollande afin d'y vivre en solitaire, après une vie mondaine à Paris. Il revint plusieurs fois en France où il rencontra Pascal (1647). Il céda enfin aux instances de Christine de Suède et se rendit à Stokolm où il mourut en 1650. A seize ans, avant Pascal, Descartes a déclaré que la dignité de l'homme réside dans sa pensée. Pour cette conviction, il mérite une grande place dans l'histoire de la connaissance qui conduit à la libre-pensée.

empty