Les Dents du topographe

Icon Baobab App

À propos

"Un jour, quelques officiers ivres s'avisèrent de fomenter un coup d'Etat ; puis ils passèrent à l'action, tant qu'à faire. J'avais dix-sept ans ; ce coup d'Etat me concernait peu." Bien malgré lui ce jeune Marocain, amateur de canulars, passe un moment pour un agitateur. Renvoyé du Lycée français de Casablanca, il part à travers son pays croyant tourner le dos à la "boulitique". Mais ici comme ailleurs les micmacs vont bon train. Un chef de village lui propose un trafic, une panacée d'orginie américaine : le "koula-koula" ; une fille s'offre à lui pour le contraindre au mariage, fût-ce les menottes aux poignets ; un topographe est licencié pour ivresse, lui qu'une rage de dent faisait tituber...
C'est d'un ton faussement candide, malicieux en diable, que le narrateur raconte les hasards de la route où les illusions se perent et où le rêve, lui, mène toujours plus loin.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    2190 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (CHF 0.63 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    30

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    9782260022848

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    146 Pages

  • Poids

    972 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Fouad Laroui

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Professeur de littérature à l'université d'Amsterdam, romancier, poète, journaliste et critique littéraire, Fouad Laroui a publié, entre autres, aux Éditions Julliard : Les Dents du topographe, De quel amour blessé, Méfiez-vous des parachutistes, Tu n'as rien compris à Hassan II, Le Jour où Malika ne s'est pas mariée (sélectionné pour le Goncourt de la nouvelle 2010), Une année chez les Français (sur la liste du prix Goncourt 2010) et, chez Robert Laffont, De l'islamisme, une réfutation personnelle du totalitarisme religieux.

empty