D'amour et de haine

Icon Baobab App

À propos

L'amour et la haine ne sont pas si éloignés. Il arrive même qu'on en vienne à aimer ses bourreaux et tourmenter ceux qu'on aime.
L'interdépendance de ces deux sentiments, la porosité entre désir et destruction sont au coeur de ce recueil de nouvelles et d'essais : qu'il nous conte l'histoire d'un vol aérien qui tourne au cauchemar, la dissolution d'un couple qui se défie dans une dernière course effrénée à travers New York, ou qu'il aborde l'immigration et le racisme, l'imagination et la créativité, Hanif Kureishi nous éblouit une fois encore par sa capacité à scruter avec lucidité les contradictions au sein de la famille, de la politique ou de nos relations sentimentales. Et nous livre un recueil étonnant, où textes de fiction et essais s'enrichissent les uns au contact des autres.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (CHF 1.00 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    5

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    5

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    9782267044362

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Poids

    747 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Hanif Kureishi

Hanif Kureishi est né et a grandi dans le Kent. Il a étudié la philosophie au King's College de
Londres où il commença a écrire des pièces de théâtre. Auteur de scénarios (My Beautiful
Laundrette, Sammy et Rosie s'envoient en l'air, My Son the Fanatic, The Mother), réalisateur
(London kills me) et romancier (Le Boudha de banlieue, Black Album, Des Bleus à l'amour, Le
Corps, Contre son coeur), il vit aujourd'hui à Londres.

empty