Le Monologue de la concubine

Le Monologue de la concubine

Icon Baobab App

À propos

A la mort du professeur Bonopéra, Irma Soulier, qui fut sa maîtresse puis sa compagne, s'ouvre, se déchire, se dévoile. Elle cherche sa dignité de femme dans un monologue où elle déverse le souvenir des illuminations que lui avait d'abord offertes son amant, des humiliations ensuite infligées et des savoirs qu'il lui a laissés.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    2555 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (CHF 0.65 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    10

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782330110383

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    29 Pages

  • Poids

    133 Ko

  • Distributeur

    Actes Sud

  • Support principal

    ebook (ePub)

Hubert Nyssen

Né en 1925 à Bruxelles, naturalisé français, Hubert Nyssen s'est établi en Provence en 1968. Ecrivain, il est l'auteur d'une bonne trentaine d'ouvrages. Editeur, il a fondé, voici trente ans tout juste, les éditions Actes Sud. Docteur ès lettres, il a enseigné dans les universités d'Aix-en-Provence et de Liège.ÿÿ"Tout va chez moi par deux. Je suis français, mais suis né belge, je parle deux langues, me suis marié deux fois, en moins de deux. J'aime les femmes et les livres, les maîtres et les amis, les idées et les émotions, le rêve et la fiction, je consacre le plus clair de mon temps à l'écriture et la lecture, suis écrivain et reste éditeur, je respecte les mots et le silence, suis féru de musique et de théâtre, je vais et viens entre la lumière et l'ombre. J'ai souvent pensé que deux tu 'auras valaient mieux qu'un tiens. Et à tout cela, j'ai réfléchi plutôt deux fois qu'une..." H.N.

empty