La maison aux orangers

Les mots clés

drame

La maison aux orangers

Icon Baobab App

À propos

L'amour peut-il grandir là où la haine a été semée ?

Jaffa, Palestine, 1948. Salim attend impatiemment le jour de ses huit ans. Enfin, il va pouvoir accompagner son père pour la cueillette des oranges, symbole du passage à l'âge adulte. Mais il n'aura jamais cette joie : la guerre israélo-arabe débute et sa famille est obligée de fuir en laissant derrière elle la maison et les orangers.

Sunderland, Angleterre, 1959. Judit, douze ans, doit préparer sa bat-mitsvah. Elle voudrait pourtant oublier son prénom trop connoté, le poids écrasant du passé familial hanté par les pogroms russes et les camps allemands, et se jette à corps perdu dans la natation.

Londres,
swinging sixties. Lorsque leurs chemins se croisent, Judit et Salim tombent follement amoureux. Comment réussir à imposer leur histoire? Parviendront-ils à faire fi du poids du passé et à surmonter les embûches qui les attendent ?

" Actuel et captivant.
La Maison aux orangers est un texte superbe. "

Elif Shafak, auteur de
La Bâtarde d'Istanbul

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    2190 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (CHF 0.70 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    30

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    9782365696326

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Poids

    1 054 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Claire Hajaj

  • Pays : Royaume Uni
  • Langue : Anglais

Claire Hajaj est née en 1973, à Londres. Elle a grandi partagée entre les cultures israélienne et palestinienne, et travaille pour l'ONU, dans des zones de guerre. La Maison aux orangers, son premier roman, est un best-seller.

empty