Trains amers

Icon Baobab App

À propos

Le poète a souvent pris le train. Ce lieu mobile est vite devenu un « entre-temps » de réflexion, d'introspection. Mais on peut numéroter les trains, saisir le prétexte d'un départ sur des rails, pour gagner l'onirisme, raconter l'histoire trouble d'un paysage, questionner des territoires intérieurs. « Train de vie dans le bidonville de la mort ». L'anecdote tend la main à la philosophie, et le train, redevenu un être vivant, « ne peut plus transiger avec la métaphysique ! ». Dans le chapitre « Saturnales », Micheline Dupray essaie de relever un cadastre de la fête tragique de nos vies, dans la mélancolie (« Les amoureux s'écrivent avec des feuilles mortes »), le souvenir cravaché de l'enfance, les saisons, une nature poignante. Le chapitre « Femmes » tente, avec une riche simplicité, de dire par le coeur autant que par le ventre la difficulté d'être, d'autres voyages, les absolus, « les nourritures du naturel », ce qu'on nomme l'amour. La langue est souple et belle, et dans les poèmes on découvre de hautes et pures images.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (CHF 0.29 par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    30

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    9999

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

  • EAN

    9782402686266

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Poids

    296 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty