Laure Gasparotto

  • Vigneronne

    Laure Gasparotto

    Parution : 7 Avril 2021 - Entrée pnb : 7 Mars 2021

    «  Je reviens d'un rêve, comme on tombe de son lit, le visage marqué par le pli des événements....  » Ce rêve de toujours, pour Laure Gasparotto, c'est la vigne. Ne plus seulement goûter et analyser les crus, légendaires, oubliés, novateurs, ni même les raconter  dans ses livres  mais tenter l'aventure, à son tour, les mains dans la terre  : devenir vigneronne.
    Mère de deux enfants et récemment séparée de leur père, la narratrice décide de tout changer. Epaulée par quelques amis, elle quitte Paris et achète un terrain dans les terrasses du Larzac. Ainsi naît son domaine, Les Gentillières.  Au coeur de  ces vallées pierreuses et secrètes, où la terre et le ciel luttent et échangent, l'enthousiasme l'emporte. La nature se donne, les jeunes enfants courent et arrachent le raisin rougissant, c'est déjà l'excitation des premières vendanges... Le monde de la vigne, pétri de légendes et de savoir-faire ancestral, est aussi un commerce, où il faut «  faire son vin  », le nommer, dessiner l'étiquette, le laisser prendre, le faire découvrir. Une aventure totale, entre chais, tracteurs, sécateurs et grêles....
    Car le métier est rude, obsédant et dangereux. La vigneronne est seule dans ses champs, isolée face aux raideurs de l'administration et dans un univers  masculin. La vigne réclame, la vigne vampirise. Ce n'est pas un métier mais une vie...
    Dans ce récit de métamorphoses, Laure Gasparotto se raconte au fil des jours. Elle a changé de vie, et chaque instant fut le laboratoire de recherche et développement personnel, coûteux, passionné. Et si finalement, ce n'est pas notre vie, mais nous-mêmes que nous devions réinventer ?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Boire sans grossir, sans exces... et sans nuire a sa sante

    Laure Gasparotto

    Parution : 2 Avril 2014 - Entrée pnb : 1 Mai 2014

    Le vin : rien de plus familier dans nos mémoires, nos paysages et nos terroirs. Et pourtant, à mesure que nos modes de vie changent, il devient parfois le parent pauvre d'une alimentation que nous voulons digeste et diététique. Mais savons-nous vraiment ce qu'est le vin, ce qu'il contient, ses effets sur notre métabolisme et sur notre santé ? Le vin est un aliment, faible en calories, dont la teneur en polyphénols et en oligo-éléments a des vertus cardinales lorsqu'il fait partie d'un repas, puisqu'il aide notamment à la digestion. Aujourd'hui réintroduit dans beaucoup de régimes, il reconquiert le capital santé dont il a joui depuis l'Antiquité, comme en témoignent les spécialistes interrogés par Laure Gasparotto. Boire le vin qui convient à notre métabolisme, à table, et avec la modération qui s'impose, voilà ce à quoi nous invite ce guide pratique unique en son genre : un point santé des vins selon les régions et les cépages, selon les différents types de métabolisme, des encadrés sur l'apéritif, le rosé, ou les vins naturels, fournissent aux lecteurs de ce livre tous les outils nécessaires pour comprendre les bienfaits du vin pour la santé.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jour ou il n'y aura plus de vin

    ,

    Parution : 21 Février 2018 - Entrée pnb : 22 Février 2018

    A l'heure où la presse s'extasie devant de nouveaux chais clinquants à plusieurs millions d'euros, imaginés par de célèbres architectes, la vigne se meurt. Chaque année, son espérance de vie diminue. Autrefois on plantait pour cent ans, demain ce sera à peine pour vingt-cinq. Le coupable ? Le réchauffement climatique bien sûr, mais aussi l'homme et les techniques de culture. Si rien n'est fait, dans cinquante ans, le vin tel que nous le connaissons et l'aimons - avec ses terroirs prestigieux, ses grands crus et ses coteaux qui s'ombrent à l'automne d'un grenat antique - aura disparu...
    Lilian Berillon était un pépiniériste comme les autres. Longtemps il a considéré le cep comme une marchandise : rendement et productivité régissaient son travail. Jusqu'au jour où il a compris qu'il risquait de devenir un trader, un « courtier du végétal », performant et à courte vue ....
    Aujourd'hui, les plus grands domaines s'arrachent ses  conseils et souhaitent lui acheter ses plants. Son secret ? Une métamorphose radicale dans la conception de la vigne. Fini les plants hors-sol, issus du clonage et des éprouvettes, Lilian Berillon parcourt le monde, à la recherche des sarments qui donneront les raisins de demain, taillés pour affronter le temps qui passe et le climat qui change. Il s'agit avant tout de restituer au vignoble son histoire biologique et de revenir à des méthodes de culture fiable. Car le vin n'est pas une affaire de chimistes ou de pépinières au goutte à goutte, mais le fruit du mariage entre l'homme et la nature : le sang de la terre. 
    Voici le récit d'un combat pour la sauvegarde d'un patrimoine vieux de plusieurs millénaires. Des premiers vignobles gallo-romains aux clos fondés par les moines, des cépages bourguignons aux grands châteaux de Bordeaux et de la Napa Valley, c'est un chapitre entier de notre histoire qui s'effacerait...  

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La mécanique des vins

    ,

    Parution : 17 Février 2016 - Entrée pnb : 1 Mars 2017

    « Chaque année, je fourmille d'idées et d'envies de partager avec vous mes découvertes, mes espoirs, mes illusions... Le vin est un métier d'ouverture, d'échange, qui vous met face à vous-même tous les jours, dans chaque geste, dans chaque décision. À la fin, on obtient ce liquide précieux, humble, naturel, qui a la capacité de contenir nos existences. C'est cela le vin : une succession d'instants qui circule dans les bouteilles, puis en nous. Une mémoire vive qui devient monument. »
    O. J.
    Journaliste, historienne et spécialiste du monde du vin, Laure Gasparotto a rencontré Olivier Jullien sur les terrasses du Larzac. Ce vigneron célèbre, qui a su refonder et réenchanter le terroir du Languedoc, livre son histoire. Celle de sa famille, des collectivités agricoles, de sa terre et du célébrissime Mas Jullien. Pour ces deux passionnés, le vin est un lien social, un plaisir, une richesse proche de la littérature. Entre correspondances, entretiens et extraits de carnets de dégustation, Olivier Jullien nous raconte son amour de la nature, ses millésimes préférés et ses doutes. Comment s'impose-t-on à dix-neuf ans au sein de cette culture ancestrale ? Comment devient-on le symbole des grands crus languedociens ? Comment, enfin, vit-on de la terre tout en la respectant ?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty