Marina Diatchenko

  • Les métamorphoses t.2 : numérique, brevis est

    ,

    Parution : 20 Mai 2021 - Entrée pnb : 21 Avril 2021

    Vita nostra brevis est, brevi finietur...
    « Notre vie est brève, elle finira bientôt... »
    Testeur de jeux vidéo d'une nouvelle génération ? Une aubaine pour Arsène, ce gamer surdoué d'à peine quinze ans. Mais, ce job en or, il n'est pas le seul à y postuler et la compétition sera rude.
    Tout cela pour le compte de l'insaisissable Maxime, dont les desseins sont ambigus. Pur charlatan ? Aimable manipulateur ? Visionnaire d'un monde virtuel à venir ? Ou plus déconcertant encore ? « Je transfigure le matériel en immatériel et inversement. »
    Entre désir et réalité, demi-vérités et faux-semblants, entre virtuel et réel, Arsène apprend à naviguer d'un monde à l'autre, là où les frontières s'estompent. Mais pour aller où ? L'enjeu est rien moins qu'innocent.
    Le sombre et le dérangeant côtoient l'émerveillement devant les potentialités du monde, qu'il soit réel ou virtuel.
    Ce roman de formation, par son côté dystopique, parfois cynique et désabusé, n'est pas sans rappeler le Neuromancien de William Gibson, certains textes fantastiques de Stephen King et, bien sûr, le film Matrix, qui a popularisé la confrontation du réel et du virtuel dans le monde d'aujourd'hui.

    Numérique est le deuxième roman du triptyque que Les Métamorphoses d'Ovide ont inspiré aux auteurs ukrainiens Marina et Sergueï Diatchenko.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les métamorphoses t.1 : vita nostra

    ,

    Parution : 24 Octobre 2019 - Entrée pnb : 21 Septembre 2019

    Vita nostra brevis est, brevi finietur...
    « Notre vie est brève, elle finira bientôt... »
    C'est dans le bourg paumé de Torpa que Sacha entonnera l'hymne des étudiants, à l'« Institut des technologies spéciales ». Pour y apprendre quoi ? Allez savoir. Dans quel but et en vue de quelle carrière ? Mystère encore. Il faut dire que son inscription ne relève pas exactement d'un choix : on la lui a imposée... Comment s'étonner dès lors de l'apparente absurdité de l'enseignement, de l'arbitraire despotisme des professeurs et de l'inquiétante bizarrerie des étudiants ?
    A-t-on affaire, avec Vita nostra, à un roman d'initiation à la magie ? Oui et non.
    On évoque irrésistiblement la saga d'Harry Potter et plus encore Les Magiciens de Lev Grossman.
    Mêmes jeunes esprits en formation, même apprentissage semé d'obstacles. Mais c'est sur une autre terre et dans une autre culture, slaves celles-là, que reposent les fondations d'un livre qui nous rappellera que le Verbe se veut à l'origine du monde.
    Les lecteurs de fantasy occidentale saturés d'aspirations à l'héroïsme tous azimuts en seront tourneboulés.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty