Sylviane Dupuis

  • Tout oeuvre littéraire suppose la mémoire d'autres textes. En Suisse romande les textes de l'Ancien et du Nouveau Testament ont continué de représenter une réserve fondamentale d'images et d'histoires jusque dans les années 1970. Cela, aussi bien pour ce qui relève de l'imaginaire que pour le travail sur la langue.

    En quoi Ramuz, Cendrars, Bouvier, Corinna Bille ou Jean-Marc Lovay, autant d'inventeurs de langue, sont-ils empreints du matériau biblique ? Sylviane Dupuis, à l'aide de nombreux exemples, explore les traces des Écritures. Et constate qu'elles constituent une véritable matrice aux textes littéraires. Elle propose plusieurs pistes pour comprendre pourquoi les grands écrivains romands n'ont eu de cesse de retisser - ou déconstruire et subvertir la Bible.

    /> Sylviane Dupuis, née à Genève de père français, a publié sept livres de poésie, six pièces de théâtre, des essais, et plus de trente études critiques sur la littérature suisse francophone. Jouée au théâtre en plusieurs langues, lauréate de nombreux prix, elle a enseigné à l'Université de Genève de 2005 à 2018 : cet essai est issu de sa « leçon » finale.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty