Buchet/Chastel

  • Le tigre blanc

    Aravind Adiga

    Parution : 29 Septembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le tigre blanc, c'est Balram Halwai, ainsi remarqué par l'un de ses professeurs impressionné par son intelligence aussi rare que ce félin exceptionnel. Dans son Bihar natal miséreux, corrompu et violent, Balram est pourtant obligé d'interrompre ses études afin de travailler, comme son frère, dans le tea-shop du village. Mais il rêve surtout de quitter à jamais les rives noirâtres d'un Gange qui charrie les désespoirs de centaines de générations. La chance lui sourit enfin à Delhi où il est embauché comme chauffeur. Et tout en conduisant, en driver zélé, M. Ashok et Pinky Madam de centres commerciaux rutilants en banques avenantes, d'hôtels de luxe en restaurants à la mode, Balram Halwai est ébloui par les feux brillants de la Shining India du XXIe siècle, qui finit par avoir raison de son honnêteté. Car, de serviteur fidèle, Balram bascule dans le vol, le meurtre et pour finir... dans l'Entreprise...
    Roman obsédant écrit au scalpel et à même la chair du sous-continent, Le Tigre blanc, conte moderne, irrévérencieux, amoral mais profondément attachant de deux Indes, est l'oeuvre du plus doué des jeunes auteurs indiens.

    Booker Prize 2008

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les ragazzi

    Pier Paolo Pasolini

    Parution : 17 Mars 2016 - Entrée pnb : 12 Mars 2016

    Les Ragazzi, roman cru et cruel s'il en est, saisit la vie et les errances d'une bande d'adolescents marginaux dans la Rome crépusculaire d'après-guerre : des destins rythmés par le crime, de petits larcins en prostitution, de cavale en prison. Dans cette effroyable période de l'histoire italienne, Pasolini décide de s'intéresser aux plus faibles des faibles, ceux que même le parti communiste prend de haut et dont « la rage pré-politique », comme il la nomme, le fascine.
    Grand texte politique et moral, Les Ragazzi, premier roman de Pier Paolo Pasolini, est aussi un monument littéraire et installe l'auteur parmi les immenses voix du XXe siècle. Entièrement traduit du romanesco, dialecte parlé dans les faubourgs de Rome et dans les régions alentour, et ponctué d'un argot savoureux, le texte résonne d'une grande modernité, admirablement rendue par la nouvelle traduction de Jean-Paul Manganaro.
    Pier Paolo Pasolini est un écrivain, poète, essayiste, journaliste et cinéaste italien né à Bologne en 1922 et assassiné en 1975 sur une plage d'Ostie, près de Rome. Son oeuvre éclectique et politiquement engagée est considérée comme l'une des plus novatrices de la seconde moitié du siècle dernier en Italie.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les luminaires

    Eleanor Catton

    Parution : 2 Janvier 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Man Booker Prize for Fiction 2013

    Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l'or, l'île voit débarquer sur ses côtes tout ce que la vieille Europe compte d'ambitieux et de désespérés. Parmi eux, Walter Moody, un jeune britannique ruiné bien décidé à trouver fortune accoste au port d'Hokitika, sur la côte Ouest, après un éprouvant voyage. Mais une étrange assemblée l'attend dans le petit hôtel où il a trouvé refuge. Là, dans une atmosphère des plus tendues, douze hommes du cru tiennent une réunion secrète pour tenter d'élucider des faits étranges qui agitent la communauté depuis plusieurs semaines. Un riche notable a disparu, une prostituée a tenté de mettre fin à ses jours, et on a découvert une immense fortune dans la maison d'un pauvre ivrogne, mort lui aussi. Moody succombe bientôt à l'irrésistible attrait du mystère et se retrouve plongé dans un entrelacs d'intrigues et de destins vertigineux.
    Formidable restitution des grands romans anglo-saxons du XIXe siècle, Les Luminaires est une narration ambitieuse dont la structure emprunte à l'astrologie pour livrer un inoubliable roman d'amour, une histoire de fantômes, de pouvoirs et d'énigmes insolubles campés dans une Nouvelle-Zélande ou la fièvre de l'or est reine.
    Eleanor Catton est née en 1985 au Canada et a grandi à Chistchurch, en Nouvelle-Zélande. Après des études d'anglais elle rédige La Répétition (Denoël, 2011), son premier roman, qui lui permet d'obtenir une reconnaissance éditoriale dans le monde anglo-saxon et au-delà. La consécration viendra avec Les Luminaires, lauréat, entre autres prix, du prestigieux Man Booker Prize for fiction et publié dans plus de douze pays à ce jour.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Parmi les loups et les bandits

    Atticus Lish

    Parution : 18 Août 2016 - Entrée pnb : 8 Juillet 2016

    C'est dans un New York spectral, encore en proie aux secousses de l'après-11 Septembre, que s'amorce l'improbable histoire de Zou Lei, une clandestine chinoise d'origine ouïghoure errant de petits boulots en rafles, et de Brad Skinner, un vétéran de la guerre d'Irak meurtri par les vicissitudes des combats. Ensemble, ils arpentent le Queens et cherchent un refuge, un havre, au sens propre comme figuré. L'amour fou de ses outlaws modernes les mènera au pire, mais avant, Lish prend le soin de nous décrire magistralement cette Amérique d'en bas, aliénée, sans cesse confinée alors même qu'elle est condamnée à errer dans les rues. Il nous livre l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui font le corps organique de la grande ville : clandestins, main-d'oeuvre sous-payée, chair à canon, achevant sous nos yeux les derniers vestiges du rêve américain.
    Atticus Lish est né en 1972 aux États-Unis. Fils du légendaire éditeur Gordon Lish, il abandonne ses études à Harvard et enchaîne les petits boulots, sert dans les Marines, soutient un mémoire sur le théorème d'Ascoli, pratique les arts martiaux à haut niveau, puis devient traducteur de mandarin avant de se consacrer entièrement, depuis quelques années, à l'écriture. Parmi les loups et les bandits, son premier roman, a reçu un accueil exceptionnel. Plusieurs fois couronné, il est publié dans plus de dix pays.
    GRAND PRIX DE LITTERATURE AMERICAINE 2016
    PEN/FAULKNER AWARD 2015



    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La dame à la camionnette

    Alan Bennett

    Parution : 6 Février 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Miss Shepherd, vieille dame excentrique, vit dans une camionnette aux abords de la résidence londonienne d'Alan Bennett. Victime de l'embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle finit par installer son véhicule dans la propriété de l'auteur.
    Commence alors une incroyable cohabitation entre la marginale et la célébrité, qui durera près de vingt ans.
    Entre disputes, extravagances et situations drolatiques, la dame à la camionnette n'épargne rien à son hôte ni au lecteur. Bennett, en excellent conteur, saisit leur duo et livre, au-delà des anecdotes, un tableau très juste du Londres des années 1970 et 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus.
    Un récit d'une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine.
    />
    Alan Bennett est un écrivain, dramaturge, homme de radio britannique internationalement connu. En France il a rencontré un franc succès avec La Reine des lectrices puis La Mise à nu des époux Ransome ou encore So shocking !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sous la terre

    Courtney Collins

    Parution : 29 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le livre

    Australie, 1921. La jeune Jessie vit au fin fond d'une province sans foi ni loi avec son tuteur et mari honni, le bilieux Fitzgerald Henry, dit Fitz. Depuis sa sortie de prison sous caution, elle travaille comme apprentie pour le compte de celui-ci. Vols de chevaux et de bétail, recel et autres misérables larcins : Jessie se retrouve complice malgré elle des trafics de ce mari, violent et alcoolique.
    Isolée dans une vallée hostile peuplée d'hommes et de femmes aussi sauvages que les paysages qui les entourent, Jessie s'étiole. Mais, une nuit, tout bascule.
    C'est le début d'une incroyable cavale, une fuite hallucinée à travers une nature impitoyable et grandiose. Traquée par Jack Brown et Andrew Barlow, un sergent héroïnomane, Jessie affronte son destin avec une rage extraordinaire.
    Inspiré par la vie de la première femme bushranger, Jessie Hickman, Sous la terre est une ode à la liberté aussi envoûtante que cruelle.
    L'auteur

    Courtney Collins a grandi en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, où elle vit actuellement. Sous la terre est son premier roman. Publié en 2012 en Australie, il a été sélectionné pour plusieurs prix et a reçu un formidable accueil.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le colosse de Maroussi

    Henry Miller

    Parution : 3 Octobre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le livre


    Préface de Yannick Haenel

    « J'allais, les yeux bandés, chancelant, hésitant ; j'étais orgueilleux, arrogant, content de mener la vie fausse et restreinte du citadin. La lumière de la Grèce m'a ouvert les yeux ; elle a pénétré mes pores et dilaté tout mon être. »
    En 1939, alors que l'Europe bascule dans la guerre, Henry Miller rejoint la Grèce à l'invitation de son ami Lawrence Durrell. Il n'a pas un sou, ses livres sont frappés par la censure aux Etats-Unis, et c'est sans doute ce dépouillement qui lui permet de partir corps et âme à la rencontre de la Grèce et de celui qui en incarne à ses yeux l'ethos : le conteur, poète et jouisseur Katsimbalis.

    L'auteur

    Henry Miller naît en 1891 à Brooklyn. Il exerce plusieurs métiers avant de se consacrer à l'écriture. En 1920, il épouse June, qui sera sa muse et le personnage central de plusieurs de ses romans. En 1930, il s'installe pour quelques années à Paris, où il se lie avec de nombreux peintres et écrivains et rencontre Anaïs Nin. Il ne retournera aux États-Unis qu'en 1942. Il vit en Californie, où il mourra en 1980. Des Tropiques à J'suis pas plus con qu'un autre, de Printemps noir aux trois volumes de « La Crucifixion en rose », Miller inaugure une approche inédite de l'écriture qui mêle fiction et autobiographie, lyrisme et crudité verbale. Décriée, censurée pour obscénité, son oeuvre figure désormais parmi les incontournables de la littérature américaine au XXe siècle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le déluge

    Leïb Rochman

    Parution : 8 Février 2017 - Entrée pnb : 9 Février 2017

    Le Déluge est le dernier ouvrage publié de Leïb Rochman, écrivain aux textes rares et dont l'immense roman À pas aveugles de par le monde fait figure de chef-d'oeuvre inégalé de la littérature yiddish. Paru peu avant sa mort en 1978, Le Déluge évoque, à travers dix nouvelles, la tentative d'extermination des Juifs d'Europe et la possibilité pour la communauté d'y survivre.
    Fidèle à son travail formel sur la possibilité de dire, d'écrire, de figurer ce qui se joue dans l'indicible, le style de l'auteur atteint ici son apogée. Ces nouvelles à la puissance et à l'intensité dévastatrices mélangent réalisme et fantasmagorie et flirtent avec le fantastique. Tout est visions, hallucinantes et hallucinées. On y retrouve les obsessions de l'auteur : la destruction du monde, la mise à mort des hommes et la coexistence des morts et des vivants.
    Rochman nous entraîne au coeur des ténèbres, dans un camp à peine démantelé où des femmes donnent naissance à des enfants de cendres, sur les pas d'un homme que les visions assaillent alors qu'il tente de fuir le ghetto avant l'assaut, au coeur d'une Jérusalem cauchemardesque hantée de cadavres, et achève ainsi son implacable exploration, à travers la littérature, de l'horreur de la Shoah.
    Né en 1918 à Minsk Mazowiecki dans un milieu hassidique, Leïb Rochman s'éloigne petit à petit de cette communauté pour devenir journaliste. En 1940, il est enfermé avec sa famille dans le ghetto de Minsk. Échappant de peu à la liquidation du ghetto par les SS en 1942, il trouve refuge avec sa femme chez une paysanne : ils restent trois ans emmurés et réduits au silence, jusqu'à la libération de la Pologne, où le couple demeure jusqu'en 1946. Victime d'un pogrome, Rochman est soigné en Suisse avant de partir s'installer en Israël en 1950. Il y décède, à l'âge de soixante ans, en 1978.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les anagrammes de Varsovie

    Richard Zimler

    Parution : 7 Mars 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Pologne, automne 1940 : des milliers de Juifs se retrouvent confinés dans une petite parcelle de la capitale, le tristement célèbre ghetto de Varsovie. Parmi eux Erik Cohen, un vieux psychiatre, contraint de survivre dans un minuscule appartement avec sa nièce et son petit-neveu adoré, Adam. L'hiver est éprouvant : l'hostilité du ghetto où tout manque, le crime omniprésent, la mort qui rôde.
    Soudain, dans cette atmosphère de fin du monde, Adam disparaît. Le lendemain, son corps est découvert sans vie et atrocement mutilé au pied d'un des murs de barbelés qui clôturent le ghetto. Dans sa bouche, un morceau de fil.
    Quelques jours plus tard, le corps d'une jeune fille est lui aussi retrouvé mutilé. Tout en Erik crie vengeance : aidé de son ami d'enfance Izzy, une figure haute en couleur, il va s'échapper du ghetto pour mener l'enquête dans un Varsovie spectral, dans lequel les plus basses pulsions humaines côtoient l'héroïsme et la grandeur.

    Une odyssée poignante, poétique, époustouflante, racontée par un mystérieux narrateur qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les ombres de Kittur

    Aravind Adiga

    Parution : 29 Septembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Kittur, une petite ville imaginaire de l'Inde du Sud située sur la côte du Karnataka - entre Goa et Calicut - est le théâtre des dernières histoires de l'auteur du Tigre blanc. Avec ses hautes et basses castes, ses multiples religions, ses immigrés tamouls, ses rikshawallahs, ses fonctionnaires corrompus et ses enfants des rues, Kittur incarne l'Inde tout entière. On y croise Ziauddin, garçon famélique qui hante comme tant d'autres les gares du pays ; « Xerox » Ramakrishna, arrêté pour vente illégale de photocopies des Versets sataniques ; Shankara, poseur de bombe dans son école jésuite ; Abbasi, propriétaire musulman d'un atelier de confection qui résiste aux pressions des fonctionnaires véreux ; Soumya, douce petite fille d'ouvrier qui, par amour pour son père, court lui chercher sa dose d'héroïne à l'autre bout de la ville ; George D'Souza, le jardinier catholique de Mrs Gomes, qui peine à établir la juste distance entre maîtresse et serviteur ; Murali, le brahmane devenu communiste, qui a laissé la vie passer...
    Ces quatorze destinées attachantes et envoûtantes d'hommes, de femmes et d'enfants illustrent les terribles et injustes enjeux de castes, de classes et de pouvoir dont l'Inde a été la scène lors d'années cruciales : entre l'assassinat d'Indira Gandhi et celui de son fils Rajiv.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une vie d'emprunt

    Boris Fishman

    Parution : 28 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Slava, jeune Juif russe de New York, est un modèle d'intégration. Fuyant sa communauté, sa langue maternelle et le poids du destin familial, il s'est installé à Manhattan où, à défaut de réaliser ses rêves d'écrivain, il a dégoté un poste de larbin pour la prestigieuse revue Century avec, en prime, une petite amie américaine branchée et sexy. Mais la mort de sa grand-mère le ramène brutalement parmi les siens, à Brooklyn, et plus précisément chez son grand-père. Le vieux Guelman a souffert dans la vie parce qu'il était juif, parce qu'il était citoyen de seconde zone en Union soviétique, puis immigré russe en proie au mépris d'une Amérique triomphante - et voudrait bien, aujourd'hui, obtenir réparation. Mais il n'est éligible à aucun programme d'indemnisation. Qu'à cela ne tienne, Slava est écrivain, il sait raconter des histoires...
    Une vie d'emprunt est un texte poignant et drôle sur l'identité, l'immigration, les aléas de la morale, mais aussi et surtout un saisissant portrait de ces communautés marquées au fer rouge par l'histoire du xxe siècle et passées sans transition d'une société soviétique à l'american way of life.
    Boris Fishman naît à Minsk en 1979 et émigre aux États-Unis en 1988. C'est un journaliste remarqué et reconnu, dont Une vie d'emprunt est le premier roman.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La faim

    Martin Caparrós

    Parution : 8 Octobre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    25 000 hommes, femmes, enfants meurent chaque jour de faim ou de malnutrition à travers le monde. Aucun fléau, aucune épidémie, aucune guerre n'a jamais, dans toute l'histoire de l'humanité, exigé un tel tribut. Et pourtant, la nourriture ne manque pas : la planète ploie sous l'effet de la surproduction alimentaire et le négoce va bon train.
    Comment documenter ce paradoxe sans tomber dans la vaine accumulation statistique ? C'est la question qu'explore Martin Caparrós en partant à la rencontre de ceux qui ont faim, mais aussi de ceux qui s'enrichissent et gaspillent à force d'être repus. Leurs histoires sont là, rendues avec empathie et perspicacité par l'auteur. Fouillant sans relâche les mécanismes qui privent les uns de ce processus essentiel, manger, alors que les autres meurent d'ingurgiter à l'excès, le texte livre une réflexion éclairante sur la faim dans le monde et ses enjeux, du Niger au Bangladesh, du Soudan à Madagascar, des États-Unis à l'Argentine, de l'Inde à l'Espagne.
    Un état des lieux implacable et nécessaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les tourments

    Rodrigo Hasbún

    Parution : 3 Octobre 2016 - Entrée pnb : 6 Octobre 2016

    Bolivie, années 1950 : Hans Ertl, ancien cameraman de Leni Riefenstahl, a quitté l'Allemagne avec sa famille pour s'installer à La Paz. Là, dans cette Amérique latine sauvage et mystérieuse, le patriarche hors norme se réinvente un destin d'explorateur, obsédé jusqu'à la folie par la cité inca perdue de Païtiti dans la forêt amazonienne. Ni sa femme ni ses trois filles ne sortiront indemnes de ces aventures ; et alors que la famille se délite et que chacun tente d'émerger de ce maelstrm, les soubresauts d'une autre histoire, celle des mouvements de libération nationale qui secouent l'Amérique latine, viennent à leur tour bouleverser la destinée des Ertl.
    Le texte prend corps à travers les voix des trois filles et d'un des amants de l'aînée, Monika ; s'y mêle, sur près de vingt ans, fiction, éléments biographiques et faits historiques pour livrer une fresque concise et subtilement nostalgique sur le destin d'une de ces familles marquées au fer par les errances idéologiques du XXe siècle et sur l'histoire sanglante d'un pays, la Bolivie.
    Né en 1981, Rodrigo Hasbún est un romancier et journaliste bolivien d'origine palestinienne. Il a reçu plusieurs prix et a été reconnu par Bogotá Capital Mundial del Libro et la revue britannique Granta comme l'un des meilleurs jeunes écrivains latino-américains. Les Tourments est son second roman, le premier traduit en français et publié dans une dizaine de pays.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La pomme empoisonnée

    Michel Laub

    Parution : 12 Janvier 2017 - Entrée pnb : 7 Janvier 2017

    São Paulo, janvier 1993. Nirvana débute son unique tournée au Brésil par un concert au Morumbi Stadium, quelques mois avant le suicide de son chanteur, Kurt Cobain. S'il veut y assister en compagnie de Valéria, sa petite amie, le narrateur doit s'évader de la caserne où il effectue son service militaire à Porto Alegre. Son choix sera décisif et lourd de conséquences.
    Quelques années plus tard, devenu journaliste, il rencontre et interviewe Immaculée, une survivante du génocide rwandais : l'entretien le plonge dans un étrange malaise, faisant ressurgir une époque, le milieu des années 1990, au cours de laquelle sa vie a basculé. Entrelaçant tragédies personnelles et tragédies collectives, le protagoniste tente à travers des petites vignettes, réflexions, souvenirs, de démêler les fils de son histoire.
    Mi-chronique, mi-journal intime, La pomme empoisonnée élabore, dans une prose épurée et éminemment puissante, le portrait d'une génération et questionne ce qui construit nos destinées.
    Journaliste et écrivain, Michel Laub est né à Porto Alegre. La pomme empoisonnée est son sixième roman, et le second publié en français après Le journal de la chute (Buchet/Chastel, 2014). Lauréat de nombreux prix au Brésil et au Portugal, Michel Laub fait partie des auteurs les plus remarqués de la jeune littérature brésilienne.
    Traduit du portuguais (Brésil) par Dominique Nédellec

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La folie du lac

    Andréa Vitali

    Parution : 11 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre :
    Sur les rives du lac de Côme, la petite ville de Bellano est en pleine effervescence car son maire, Agostino Meccia, vient de prendre la décision de poursuivre un projet aussi moderne qu'extraordinaire : il veut relier Côme à Bellano et à Lugano par une ligne triangulaire et révolutionnaire d'hydravions qui fera baver d'envie les communes avoisinantes. L'idée est glorieuse en cette calme et fascisante année 1931, mais un tel investissement ne va-t-il pas grever les caisses de la cité ? Et l'hydravion est-il si sûr ?
    Quant à la fille unique de Meccia, Renata, hier encore une petite fille, devenue subitement si fantasque, ne cache-t-elle pas quelque nouveau caprice ?La Folie du Lac, saga truculente de Bellano, avec ses amours et ses scandales, ses vices et son curé, ses rêves de modernisme et ses ragots, traverse les générations et nous emporte avec le sourire et à vive allure au coeur de cette Italie que nous aimons tant.
    L'auteur :
    Les romans d'Andrea Vitali, né à Bellano (Lombardie) en 1956, auteur de La Folie du lac (2008) et Avec les olives ! (2009), se vendent à plus de deux millions d'exemplaires en Italie. Il vit dans sa ville chérie de Bellano où il exerce la profession de médecin généraliste.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Avec les olives !

    Andréa Vitali

    Parution : 4 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre :
    Sur les rives du lac de Côme, une petite ville - Bellano - est le théâtre d'une étrange sarabande ! Sur fond d'années trente à l'italienne, quatre imbecilli la mettent sens dessus dessous. C'est compter sans Ernesto Maccàdo, le capitaine des carabiniers... Il prévient leurs familles, c'est la panique !
    Heureusement, il y a la soeur de l'un des casse-cou, la tendre et pâle Filzina, qui consacre son temps libre aux oeuvres de charité ! Mais elle aussi, à l'instar de tant d'héroïnes de Vitali, saura nous surprendre.
    La petite ville s'agite en choeur autour de la mort suspecte de la veuve Fioravanti. Le curé d'abord. Le maire et sa drôle d'épouse ensuite. Et puis Anselmo Crociati, un expert chasseur incapable de tirer un pigeon à deux mètres. Luigina Piovata, l'accueillante péripatéticienne, qui reçoit à toute heure du jour et de la nuit. Eufrasia Sofi stra, l'inquiétante cartomancienne, et la petite vieille aussi éthérée qu'édentée égrenant l'Internationale sur son piano pendant que Mussolini conquiert l'Afrique.
    Sans oublier les chats et les pigeons qui jouent un curieux rôle dans l'histoire, une histoire qui nous entraîne à Rome et en Espagne, au temps de la guerre civile.
    On sent la breva, le vent du nord, et la neige glacée qui descend de la Valsassina sur des secrets sulfureux, des amours et des intrigues. En un mot, on respire l'air du lac.
    L'auteur :
    Les romans d'Andrea Vitali, né à Bellano (Lombardie) en 1956, auteur de La Folie du lac (2008) et Avec les olives ! (2009), se vendent à plus de deux millions d'exemplaires en Italie. Il vit dans sa ville chérie de Bellano où il exerce la profession de médecin généraliste.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Panorama city

    Antoine Wilson

    Parution : 5 Mai 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Sur son lit d'hôpital, Oppen Porter est occupé à enregistrer des cassettes-testament pour son enfant à naître, Juan-George.
    Quarante jours plus tôt, sa vie tranquille d'idiot du village a basculé : son père est mort, le laissant orphelin. Incapable de vivre seul, Oppen, qui se définit comme un « absorbeur lent », se retrouve placé chez sa tante à Panorama City, archétype de la ville de banlieue californienne sans âme. De rencontres hasardeuses en petits boulots abrutissants, de gourou en psychiatre, il entame une improbable odyssée, guidé par une idée fixe : devenir un homme du monde.
    Empreinte d'une douce ironie, l'histoire d'Oppen Porter, véritable manuel de survie dans le vaste monde moderne, cache derrière son apparente extravagance une critique mordante de l'american way of life contemporain.
    Antoine Wilson est un auteur américano-canadien, né en 1971. Diplômé de l'UCLA et du prestigieux Iowa Writers' Workshop, il vit aujourd'hui à Los Angeles. Panorama City est son deuxième roman et le premier traduit en français ; il a reçu un accueil très favorable aux États-Unis.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Parler seul

    Andrés Neuman

    Parution : 6 Mars 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Lito, dix ans, est persuadé que s'il se concentre très fort, il peut faire varier la météo. Son père Mario, se sachant très malade, est persuadé qu'il doit laisser à cet enfant des souvenirs mémorables, Il emmène alors son fils, qui ignore tout de la situation, parcourir les routes en camion. Ensemble, père et fils embarquent pour un voyage à travers des paysages étranges, aux frontières du monde hispano-américain. Au même moment, Elena, la mère de Lito, restée à la maison, tente de trouver dans ses lectures un peu de réconfort et s'engage bientôt dans une aventure incertaine.
    Parler seul nous plonge avec délicatesse dans la tête de ces personnages et nous dévoile trois intimités en proie à la perte, au désir, à l'incroyable force de vie qui chacun nous anime.
    Trois voix, trois voyages : le premier de Lito, le dernier de son père. Et celui, intérieur, torturé et violemment érotique d'Elena. Alors que l'enfant pense, que la mère écrit et que le père dit, tous parlent seuls.
    Entre récit d'apprentissage et derniers instants, découverte du monde et deuil de soi, entre puissance salvatrice des mots et exigences des corps, Neuman livre un texte remarquable sur ce qui unit au-delà du dicible.

    Andrés Neuman est un auteur argentin, né en 1977 à Buenos Aires. Écrivain, chroniqueur, essayiste, il a publié de nombreux romans, recueils de nouvelles et de poésie en Espagne où il réside, et en Amérique latine. Il est aujourd'hui l'un des jeunes auteurs hispanophones les plus reconnus des deux côtés de l'Atlantique. Après Le Voyageur du siècle (Fayard, 2011), pour lequel il a obtenu de nombreux prix littéraires (prix Alfaguara, Prix national de la Critique et la mention spéciale du jury de l'Independent Foreign Fiction Prize), Parler seul est son second roman à paraître en français.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Journal de la chute

    Michel Laub

    Parution : 4 Septembre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Journal de la chute revisite jusqu'à l'obsession trois catastrophes - trois chutes - qui traversent la quête d'identité du narrateur, un jeune quadra brésilien mal dans sa peau.
    Celle du grand-père suicidaire, d'abord, survivant d'Auschwitz exilé au Brésil qui taira jusque dans le secret de son journal l'atrocité des camps. Celle de João ensuite, un jeune goy victime jusqu'au drame des brimades constantes de ses camarades d'une école juive de Porto Alegre à laquelle est inscrit le narrateur. Et enfin la plongée dans l'alcool et la dépression de l'auteur fictif de ce terrible journal intime. Avec une violence et une force incroyables, ce « je » fouille les éléments clés de son passé, les interroge à travers les faits, le temps, les générations, les triture sans relâche jusqu'à ce qu'ils livrent leur secret et lui permettent, peut-être, d'enfin reprendre pied.
    Époustouflant de précision littéraire, de minimalisme et de puissance émotionnelle, ce bouleversant roman de Michel Laub interroge nos destins et notre histoire jusqu'au vertige.
    Journaliste et écrivain, Michel Laub est né en 1973 à Porto Alegre. Journal de la chute est son cinquième roman, et le premier traduit en français. Nommé et lauréat de nombreux prix au Brésil et au Portugal, Michel Laub figure sur la prestigieuse liste du magazine britannique Granta des vingt auteurs de moins de quarante ans les plus importants au Brésil.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La vie de couple des poissons rouges

    Guadalupe Nettel

    Parution : 10 Avril 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Nos destins et ceux des animaux qui nous entourent ont-ils, au-delà de l'affection que nous nous portons, à voir ?
    C'est la question qui travaille cet étonnant recueil de nouvelles. Au fil de narrations sensibles et iconoclastes, presque toujours servies par de puissants portraits de femme, Guadalupe Nettel confronte le lecteur à ce que notre humanité a de plus cruellement animal. Des poissons, des chats, ou encore des cafards mêlent ainsi leur destinée à celles des humains dont ils partagent, volontairement ou non, l'existence, mettant en lumière les liens spéculaires qui les unissent, les instincts qui les tenaillent. La maternité, le lien amoureux, la manière d'être au monde sont autant de thèmes qu'explore l'auteur à travers ce prisme quasi totémique.
    /> Il en ressort des textes d'une inquiétante étrangeté. Porté par la prose épurée de Nettel La vie de couple des poissons rouges parvient, à travers un jeu métaphorique remarquable, à nous plonger dans ce qu'il y a de plus vivant en nous, et dans ce que notre quotidien recèle de plus sauvagement mystérieux.
    Guadalupe Nettel est née à Mexico en 1973. Elle est l'auteur de plusieurs livres de contes au Mexique et de trois romans. Après Pétales (Actes Sud, 2010) et Le corps où je suis née (Actes Sud, 2013), La vie de couple des poissons rouges est son premier livre à paraître aux Éditions Buchet/Chastel.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Umami

    Laia Jufresa

    Parution : 17 Mai 2016 - Entrée pnb : 18 Mai 2016

    Umami explore les vies des habitants d'un lotissement de la ville de Mexico, renvoyés chacun à ses propres blessures par la disparition d'une petite fille. C'est Ana, sa grande soeur, qui mène la danse : Ana voudrait vivre mais le poids de la peine des adultes, l'ennui d'un été qui n'en finit pas et son propre chagrin l'en empêchent. Aidée d'Alfonso, un voisin anthropologue que la mort de sa femme a laissé hagard, elle se lance corps et âme dans un projet audacieux : planter dans l'arrière-cour de sa maison une milpa, le champ traditionnel des communautés indiennes du Mexique. À mesure qu'elle remue la terre, ratisse et plante, les habitants de ce drôle de voisinage démêlent le passé, si douloureux soit-il, pour un jour enfin renaître.
    Loin des clichés sur le Mexique, Laïa Jufresa met en scène, avec beaucoup de poésie, la vie de cette petite cour ; à l'instar des saveurs élémentaires qui donnent leur nom à chacune des maisons - sucré, salé, amer, acide, umami -, elle joue la gamme des sentiments humains et donne corps à toute leur complexité.
    Laïa Jufresa est née en 1983 au Mexique. Elle passe son adolescence et ses premières années d'études à Paris puis en Argentine et aux États-Unis. Diplômée de la Sorbonne, elle termine aujourd'hui des études de graphisme et se consacre à l'écriture. En 2015 elle a été choisie par le ministère de la Culture mexicain et le British Council pour figurer dans la liste des vingt jeunes auteurs contemporains les plus importants au Mexique. Après un recueil de nouvelles, Umami est son premier roman.



    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le cadavre était presque parfait

    Giles Milton

    Parution : 3 Octobre 2016 - Entrée pnb : 6 Octobre 2016

    Un corps sans vie, nu et sans la plus petite trace de blessure, est retrouvé au Groenland, au beau milieu de la banquise. Qui est-il ? Jack Raven, paléontologue et spécialiste d'anthropologie médico-légale, est chargé de mener l'enquête. Au fil de ses recherches, il découvre d'étranges secrets, mais on décide de clore brutalement le dossier pour tester sur l'inconnu des glaces une technique de décongélation qui pourrait permettre de le ramener à la vie. La nuit même de l'expérience, une tempête de fin du monde éclate, accélère le processus... et l'homme disparaît.
    Jack Raven est le seul à pouvoir retrouver le fugitif ressuscité des morts et élucider l'énigme historique qui permettra de l'arrêter. Car le revenant est insaisissable et, depuis son réveil, sème froidement la mort sur son passage.
    Pour son premier roman policier, Giles Milton parvient à conjuguer le souffle historique qu'on lui connaît au suspense des meilleurs thrillers, dans une sorte de compromis entre Frankenstein et Fatherland, le roman uchronique de Robert Harris.
    Giles Milton est historien. Spécialiste de l'histoire des voyages et des explorations, il a déjà publié cinq ouvrages aux Éditions Noir sur Blanc (La Guerre de la noix de muscade, 2000 ; Les Aventuriers de la reine, 2002 ; Samouraï William, 2003 ; Captifs en barbarie, 2006 et Paradis perdu en 2010). Le Monde selon Arnold s'inscrit dans la veine de son premier roman, Le Nez d'Edward Trencom (Buchet/Chastel, 2007), proche de l'humour d'un P.G. Wodehouse et de l'esprit des Monty Python.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Father

    Vito Bruschini

    Parution : 29 Septembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Au coeur de la Sicile, un village protège son secret. Tissé d'amour et de mort, il s'enracine dans les domaines agricoles irrigués par la sueur et le sang des paysans et dirigés d'une main de fer par l'aristocratie. Sur ces terres splendides mais rudes, seul le mystérieux prince Ferdinando Licata manifeste sa compassion envers les plus humbles. Tout ce peuple de déshérités l'appelle u Patri, le père.
    Mais la montée du fascisme va changer la donne. Face à la barbarie et aux exactions des Chemises noires, l'Amérique apparaît vite comme le refuge ultime ; ce sera dans le Bronx que le prestige du prince s'élèvera au firmament. U Patri en devient le Father, le parrain des parrains. Débute alors le règne marqué par la violence de Cosa Nostra, état dans l'état, suffisamment influente pour dicter sa loi au pouvoir américain et pour jouer le premier rôle dans le débarquement des Alliés en Sicile.
    Tandis qu'au village où tout a commencé, une belle Sicilienne attend le retour de celui qu'elle aime... car elle sait qu'une fois son secret révélé, elle sera de nouveau maîtresse de son destin...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Randall

    Johnattan Gibbs

    Parution : 14 Janvier 2016 - Entrée pnb : 6 Janvier 2016


    Que se serait-il passé si Damien Hirst n'avait jamais existé ? Si le jeune artiste britannique le plus célèbre et le plus influent des trente dernières années avait été quelqu'un d'autre ? Quelqu'un d'encore plus provocateur, plus scandaleux et de beaucoup, beaucoup plus drôle ?
    C'est le scénario que met en scène Randall, formidable premier roman campé dans le Londres des années 1990, de la « Cool Britannia », et de l'émergence des « Young British Artists ».

    Randall retrace la trajectoire de son héros éponyme - un subversif et génial artiste contemporain -, depuis son diplôme d'école d'art jusqu'aux somptueuses soirées financées par de richissimes banquiers de la City. L'intrigue se noue autour de la découverte, par la veuve et le meilleur ami de Randall, des années après sa mort, d'une cache de dessins et peintures pornographiques qui compromettent l'ensemble des acteurs du monde de l'art et de la finance de l'époque. Que faire de ces brûlots estimés à des millions de dollars et qui révolutionneront sans aucun doute l'histoire de l'art contemporain ?
    Intrigant portrait d'artistes en devenir, histoire d'amour et d'amitié s'il en est, Randall propose une plongée dans un moment clé de l'histoire de l'art et relate avec humour et cruauté la folie financière contemporaine et l'explosion d'une société où ne fait plus sens que ce qui s'achète, et s'achète cher.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty