FeniXX réédition numérique (Doin)

  • Le conseil génétique est une discipline médicale qui connaît actuellement un essor important, mais aussi de profonds bouleversements. Les développements récents dans le domaine de la génomique, ont pour conséquence une estimation des risques de plus en plus précise pour les maladies monogéniques. La situation est différente pour les affections dites à hérédité complexe, groupe auquel appartiennent les maladies psychiatriques. Ces affections sont caractérisées par l'interaction de plusieurs gènes de susceptibilité, et de facteurs environnementaux. Aucun gène de susceptibilité n'a, à ce jour, été mis en évidence avec certitude en psychiatrie. Cependant, les nombreuses recherches menées aujourd'hui dans ce domaine, réactualisent et amplifient des préoccupations classiques concernant les bases génétiques des troubles psychiatriques. Cet ouvrage présente - dans une première partie - les connaissances actuelles en psychiatrie génétique. Dans la deuxième partie, sont détaillées et discutées les applications de ces connaissances dans le domaine du conseil génétique, considéré comme une activité destinée à donner aux malades - ou aux personnes concernées par une maladie - les informations qui leur permettront de prendre une décision.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La schizophrénie offre au clinicien de multiples symptômes - rarement univoques dans leur expression ou leur regroupement - complexifiant la recherche en matière d'étiopathogénie. Les auteurs mettent en évidence l'intérêt des travaux effectués chez un sous-groupe homogène de schizophrènes, dits « déficitaires », et dont les caractéristiques cliniques et biologiques permettent l'initiation de travaux améliorant la connaissance de la physiopathologie du trouble schizophrénique. L'ensemble de ces travaux est exposé dans cet ouvrage, et fait l'objet d'une analyse critique.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La notion d'état mixte, telle que définie par Kraepelin, s'est progressivement élargie pour recouvrir ce qu'il conviendrait d'appeler les manies dysphoriques. Trop souvent méconnues, elles participent vraissemblablement à des confusions diagnostiques avec les troubles psychotiques, et certains troubles de la personnalité. Par-delà leur intérêt clinique, les états mixtes soulèvent des interrogations quant aux symptômes constitutifs du noyau de la manie, et remettent en cause l'appartenance de l'humeur dysphorique à ce noyau. Les états mixtes illustrent enfin la pertinence d'une représentation dimensionnelle des troubles psychiatriques, favorisant l'émergence d'hypothèses physiopathologiques.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'élaboration, en 1991, de critères opérationnels permettant de définir la guérison d'un état dépressif, a conduit à l'accumulation de données susceptibles de répondre à des questions très importantes, telles que : Comment définir la guérison d'un état dépressif ? Quelles sont les mesures thérapeutiques (nature et durée) permettant d'obtenir cet état de guérison ? Quels sont les facteurs pouvant entraver la guérison, et comment peut-on les gérer ? La revue critique de la littérature, sur ce thème, permet également de comprendre le contenu des RMO sur les antidépresseurs, et d'aller plus loin dans le type de recommandations qui pourraient être proposées à l'avenir pour le suivi d'un patient déprimé.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty