FeniXX réédition numérique (Editeurs évidant)

  • L'Ombre des camps

    Yvonne Wurzel-Bauh

    Parution : 1 Janvier 1986 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    « J'ai pensé, ils vont me tuer, m'abattre tout simplement, je n'avais plus de forces, ça ne marchait plus... Alors, ils se sont regardés drôlement, l'un a murmuré : « Mais que veux-tu qu'on fasse ? » J'ai dit : « Et si je me sauve, vous allez tirer ? » L'un répond : « non », l'autre « oui... mais en l'air », le troisième ne dit rien. Quand il a ajouté « en l'air », c'est le mot qu'il a prononcé, j'ai sauté au travers de la route et j'ai commencé à courir dans la forêt. Le récit émouvant d'Yvonne Wurzel-Bauh a été écrit tout entier dans la mémoire des deux hommes qu'elle a armés. Jean n'est pas revenu de déportation. Jacques fut un survivant. À l'horreur et la mort, l'auteur oppose, humble et farouche, la force de l'amour et l'invention de la vie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La fuite et le partage

    Ferdinand Thiry

    Parution : 1 Janvier 1987 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Au large de Cape Town, sur le paquebot des Messageries Maritimes Le Cambodge, il écrit à l'un de ses amis : « Vivre est vertige anonyme », comme en exergue à sa solitude. Devenu médecin et ethnologue, il disparaît plusieurs années en Afrique Noire, avec « le sentiment étrange de ne plus appartenir à son passé ». Il ressurgit au Moyen Orient, enfermé dans le désert du Nadej, puis en Californie avec le projet de « refaire le Monde et des globules rouges ». Dans sa retraite de Berkeley, il reprend enfin son oeuvre, par-delà les détournements et les déchirements de sa vie sentimentale. « Journal d'un proscrit », « L'inévitable regard », « La dévoration », seront achevés, mais lui feront cruellement comprendre que « l'écriture mène sans cesse sur de fausses pistes ». Il décide alors de garder ces textes inédits pendant des années. Après quelques « voyages d'enfant » dans le Pacifique et l'Océan Indien, l'auteur part vivre à Toronto, sur les bords du lac Ontario. Il a quarante ans. Son premier roman, « La fuite et le partage » s'accorde à Épiques. Interrogé sur le pseudonyme qu'il avance, il murmure, les yeux ailleurs qu'« une oeuvre est toujours écrite par un autre que soi-même ».

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty