Biographie / Témoignage littéraire

  • Montaigne ; la vie sans loi

    Pierre Manent

    Parution : 20 Janvier 2021 - Entrée pnb : 28 Novembre 2020

    Il va de soi aujourd'hui que Montaigne est notre ami. Il nous captive, nous émeut, nous persuade. Pourtant, Montaigne nous trompe. Il nous conduit par le bout du nez
    Échapper à son charme pour saisir ce qu'il a vraiment voulu dire, pénétrer dans l'atelier pour découvrir ce que son entreprise comporte d'audace et de ruse, de vertu et de vice, de vérité et de mensonge : tel est le but de cet ouvrage. En comprenant le philosophe comme il s'est compris lui-même, nous verrons plus clair dans ce que nous sommes devenus après lui et, pour une part, à cause de lui.
    Dans cet essai magistral, Pierre Manent ne se contente pas de présenter à nouveaux frais l'oeuvre d'un auteur décisif de notre modernité : ce sont les valeurs de l'homme moderne qu'il interroge à travers lui.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Francoise Dolto, une journée particulière

    Caroline Eliacheff

    Parution : 22 Août 2018 - Entrée pnb : 8 Juin 2018

    "Trente ans après sa mort, à ma grande surprise, le nom de Françoise Dolto n'évoque pas grand-chose chez ceux qui sont nés dans les années 1980-1990 ou plus tard. Les trentenaires ne savent pas ce qu'ils lui doivent, alors même que leurs parents sont de la « génération Dolto », qui l'a écoutée à la radio. Comme ils sont en âge aujourd'hui d'être parents, il n'est peut-être pas inutile qu'ils découvrent que tant de choses qui leur paraissent aller de soi n'allaient justement pas de soi..."
    Qui était Françoise Dolto ? Que reste-t-il de son oeuvre trente ans après sa mort ? Au fil d'une journée fictive, Caroline Eliacheff évoque les multiples facettes de celle qui fut à la fois une clinicienne de génie, une théoricienne méconnue, la femme d'un seul homme, mère de trois enfants, et une citoyenne engagée dans son époque. Une journée particulière sans hiérarchie aucune, où la célèbre psychanalyste est tour à tour femme, mère et professionnelle...

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Longtemps, j'ai habité dehors

    Elina Dumont

    Parution : 23 Janvier 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    À deux ans, Elina est placée dans une famille d'accueil. Elle grandit à la campagne, dans un univers hostile. C'est dans ce « trou paumé », au milieu des prés et des forêts, que sa descente aux enfers commence. À dix-sept ans, elle décide de fuir ce monde et ses maudits souvenirs. Elle se retrouve à Paris, sans rien. Enfant de l'abandon, adolescente fugueuse, elle devient alors femme de la rue. Cris, coups, violence, alcool, drogue... Elle y connaît toutes les galères. Mais elle se bat pour survivre. De cette expérience douloureuse, elle a puisé une volonté de vivre et une envie d'avancer. Aujourd'hui, elle a mis de côté ses angoisses et son passé et elle est devenue comédienne. Longtemps, j'ai habité dehors, est son histoire, celle d'une femme et de sa lutte pour sortir de la rue.

    Création Studio Flammarion En couverture : Photo de David Ignaszewski / Koboy © Flammarion

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mort pour la France

    Latifa Ibn Ziaten

    Parution : 6 Mars 2013 - Entrée pnb : 14 Février 2014

    Le 11 mars 2012, à Toulouse, Imad Ibn Ziaten est abattu d'une balle dans la tête par Mohamed Merah. Deux jeunes de parents immigrés, l'un victime, l'autre bourreau, l'un engagé au service de la France, l'autre décidé à y semer la terreur. C'est ce paradoxe qui, après la mort de son fils, interpelle Latifa Ibn Ziaten. À travers son installation en France, l'éducation donnée à son fils, Latifa nous livre la chronique de l'immigration et de l'intégration, avec toutes les questions qu'elle suppose : comment faire de ses enfants des Français à part entière sans rompre avec ses origines ? Comment pratiquer sa religion sans porter atteinte à la laïcité ? Comment continuer à « construire » dans un pays où le sang de sa progéniture a coulé ? Elle a refusé de baisser les bras et choisi de prendre revanche de la plus noble manière. Dans ce livre, on lit l'émotion d'une mère, mais aussi le cri d'alarme d'une femme debout, décidée à lutter pour la France, pour qu'il n'y ait plus jamais de Mohamed Merah.

    Création Studio Flammarion En couverture : Portrait de Latifa Ibn Ziaten par Philippe Matsas © Flammarion

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les francais et moi, chroniques drôlatiques

    Philippe Chevallier

    Parution : 5 Avril 2017 - Entrée pnb : 28 Juin 2018

    «Comédien de mon état, acteur à mes heures (ou plutôt à celles du réalisateur qui veut bien m'embaucher), chanteur d'exception (pas par la qualité de mon timbre, mais par la rareté d'un disque qui n'a toujours pas vu le jour...), photographe estimé par une douzaine de personnes (alors que la France compte à peu près 10 millions d'adeptes de cet art mineur), auteur de sketches à quatre mains dont deux barbues, bref : artiste en tous genres... Il fallait bien qu'un jour ou l'autre je touchasse à la littérature, c'est-à-dire cette chose qui consiste à poser sur le papier des réflexions que l'on se fait à soi-même et que l'on juge comme indispensable d'en faire profiter autrui.
    À l'instar du général de Gaulle, je peux affirmer que je me suis toujours fait "une certaine idée"... des Français, et que le "sentiment me l'inspire" aussi bien que la déraison. Les "Français" : je suis tombé dedans quand j'étais tout petit !
    Je les observe sans cesse, sans relâche et presque malgré moi. Ils m'inspirent (du moins je l'espère pour mes lecteurs), parce qu'ils me parlent comme si je me parlais à moi-même. Ce regard sur le monde français, qui me pousse parfois à de mauvaises pensées et autres... c'est celui de l'autodérision. À travers mes compatriotes, c'est de moi que je vous parle.»
    Philippe Chevallier

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Je suis mort. et alors ?...

    Philippe Bouvard

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    « Je suis mort hier. Au seuil de l'éternité, j'ai déjà mesuré le monument de bêtises qu'on édifie à chaque fin d'existence. Moi, le premier. Encore que, par superstition, j'évitais le sujet. C'est à destination des survivants provisoires que j'ai donc décidé de tenir, durant ma première année d'éternité et avant d'être gagné par la routine posthume, mes carnets de mort. » Des carnets qui n'ont rien de morbide tant ils manient l'ironie et assènent des vérités, tant la plume qui les trace se baigne d'encre douce-amère et évoque, avec une légèreté propice aux gravités éternelles, un sujet qui - hélas ! - s'adresse à chacun. Des funérailles de l'auteur fort courues aux premiers jours de solitude totale dans le cercueil, des voisins de caveaux muets aux souvenirs du passé qui eux peuvent remonter à la surface, des questions sur l'âge, la maladie, Dieu, la famille, les femmes aux réflexions sur notre monde forcément profondes - puisque venues de l'au-delà -, cet ouvrage est un délice d'humour noir... autant qu'une ode à la vie. A l'aube de ses 80 ans, Philippe Bouvard offre une formidable bouffée d'air frais littéraire, un texte sincère et hors normes qui possède une âme puisqu'il déborde d'esprit.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Brûlée à l'acide

    ,

    Parution : 20 Octobre 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Naziran a 22 ans et elle n'a plus de visage. Ses traits ont fondu, sa peau est rongée, ses yeux sont aveugles. Il y a deux ans, en pleine nuit, on lui a versé de l'acide sur le visage pendant qu'elle dormait. Pour la tuer, pour se débarrasser d'elle, définitivement. Mais Naziran, laissée pour morte, a survécu.
    Un véritable parcours du combattant pour cette jeune paysanne pakistanaise, dont la vie n'a été qu'une succession de violences et d'humiliations : son père, un homme brutal et peu aimant, la marie de force à 13 ans. Son époux la frappe sous prétexte qu'elle ne lui donne pas d'héritier mâle. Après la mort de son mari, sa belle-famille l'oblige à épouser son beau-frère, un homme bien plus âgé qu'elle et déjà marié. On ordonne même à la jeune femme de donner l'un de ses enfants à une tante.
    Mais aujourd'hui, Naziran veut retrouver sa dignité de femme, d'être humain. Elle ose témoigner pour que soient reconnues toutes les victimes de la pire torture qui soit : celle de l'acide.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Entre le 23 et le 29 octobre 1920, le poète Rainer Maria Rilke, alors âgé de quarante-cinq ans, séjourne seul à Paris, à l'hôtel Foyot, face au jardin du Luxembourg.
    Six journées vécues dans la plus parfaite clandestinité, où semble s'établir un accord inespéré entre le lieu, le moment, la disposition du coeur et de l'esprit. Pendant six jours, le ciel reste d'un bleu limpide, comme si rien ne devait entraver les retrouvailles de l'auteur des Carnets de Malte Laurids Brigge avec sa ville, qu'il a quittée six ans plus tôt. Paris lui avait offert Rodin, Verhaeren et Gide, et lui offre aujourd'hui, après la fracture de la guerre, la permission de circuler librement à l'intérieur de sa conscience.
    /> Paris n'est plus que points de jonction entre aujourd'hui et autrefois, entre ici et là-bas, Saint-Pétersbourg, Rome, Venise, Worpswede, Berlin... Et la vie apparaît soudain comme une succession de correspondances sublimes. En cet automne miraculeux, Rilke est un homme amoureux. L'aimée, Baladine Klossowska, baptisée Merline, est restée à Genève. Mais Rilke est surtout un poète en attente. En attente de cette solitude qui permettra peut-être le jaillissement de ses Elégies, commencées six ans plus tôt au château de Duino.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'école peut parfois faire très mal, surtout à l'adolescence. Chaque année, 150 000 enfants de moins de 16 ans s'évaporent de l'Éducation nationale. Beaucoup d'entre eux sont atteints d'un mal peu connu : la phobie scolaire.
    Stress permanent, nuits sans sommeil, maux de ventre, visites à l'infirmerie pour échapper à une ou deux heures de cours... C'est par ces symptômes presque banals que l'histoire de Justine a commencé. Un matin d'octobre, à 15 ans, elle n'a tout simplement pas eu la force de continuer. Elle a refusé d'aller au collège, et n'y est pas retournée.
    Quelle famille est préparée à un tel choc ? Quels parents trouvent les bonnes réponses ? Quel adolescent peut entendre raison dans une telle situation ? Commence alors un long cheminement pour tenter de surmonter l'épreuve et pour reprendre le fil de l'apprentissage jusqu'au baccalauréat.
    Dans un récit à deux voix, Justine et sa mère, Anne-Marie, racontent les étapes de ce combat et lèvent enfin le voile sur ce phénomène encore tabou.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Héros d'humanité

    Jean-Marie Pelt

    Parution : 16 Janvier 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    De César à Napoléon, les héros d'autrefois s'étaient couverts de gloire sur les champs de bataille. Les héros d'aujourd'hui ont fait progresser la conscience humaine : Las Casas, Schoelcher, Gandhi, Mandela, Aung San Suu Kyi, dom Helder Câmara, sans oublier les martyrs de l'écologie (Dian Fossey, Chico Mendès, Bruno Manser) ou les peuples en lutte pour préserver leurs droits et protéger leur environnement. Tous se sont engagés, souvent au péril de leur vie, à défendre de grandes causes. Ils ont puisé leur détermination dans leur haute élévation spirituelle, liée à leur appartenance religieuse, quelles que soient les confessions dont ils se réclamaient, voire à une spiritualité laïque et athée. Leur message en a fait des citoyens du monde, des exemples dans une société où le meilleur côtoie le pire. Ces « héros d'humanité » offrent des repères, en particulier pour les jeunes engagés dans les valeurs de la solidarité, de la convivialité, de l'écologie, des droits humains et de la paix. Leurs messages jalonnent et renforcent la marche de l'humanité vers plus de respect mutuel. Ces figures constituent - avec les saints dont il a été question dans le dernier ouvrage de Jean-Marie Pelt, Heureux les simples - des modèles pour notre temps.

    En couverture : © Haag + Kropp GbR / artpartner-images / Getty Images.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Il a fait de moi sa proie

    Aline Rigaud

    Parution : 2 Mai 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    « D'abord, il y a cette main qui me touche, ces bras qui m'enlacent de force, puis cette main, encore, qui se pose, s'immisce sur ma cuisse. Mon corps se met en mode défense. Puis vient le verbe : "Mais monsieur, je ne couche pas !" Monsieur feint de ne rien entendre, cela s'arrête là. Pour cette fois. Monsieur, c'est mon supérieur hiérarchique.

    Malgré les cauchemars, le dégoût, j'ai trouvé la force de me battre, de porter plainte, et d'attaquer en justice l'inattaquable : un notable puissant. Moi, la femme victime de harcèlement sexuel.

    Monsieur a été condamné. Puis, la loi sur le harcèlement sexuel a été abrogée. Le chasseur fut blanchi, son ardoise effacée. Une nouvelle loi, plus dure, mais non rétroactive, a été promulguée. Elle ne peut s'appliquer à son cas... Alors j'ai décidé de continuer le combat pour toutes celles dont les droits ont été bafoués. Pour pouvoir relever la tête et clamer : "Je ne suis plus une victime invisible, je suis une femme libre." »


    Création Studio Flammarion En couverture : © Image Source / Corbis

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Littérature vagabonde ; portraits 1985-1995

    Jérôme Garcin

    Parution : 4 Août 2011 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    A l'Isle-sur-la-Sorgue, René Char montre la tombe de son chien Tigron et observe, à la jumelle, la mue des couleuvres.
    Dans le cimetière suisse de Ropraz, à la nuit tombée, Jacques Chessex se couche sur les tombes pour dialoguer avec les morts. En Bourgogne, Henri Guillemin peste contre Jean-Paul II. A Saint-Florent-le-Vieil, Julien Gracq ne va plus à l'église et regrette la messe en latin de son enfance. Le châtelain bourguignon Claude Lévi-Strauss et le « promeneur » ardennais André Dhôtel ramassent des champignons.
    Jean-Marie Gustave Le Clézio s'apprête, en famille, à quitter Nice pour le Nouveau-Mexique. A Paris, Patrick Modiano déménage et traverse la Seine. Il rejoint cette rive gauche où Julien Green vit dans un appartement qui évoque la Georgie de ses parents. Anne Philipe passe son dernier été à Ramatuelle...
    Jérôme Garcin part à la rencontre des écrivains, traverse la France et la Suisse, lit tout ce qui s'y publie de meilleur.
    Il n'a donc eu qu'à puiser dans ses souvenirs, ses émotions ou ses lectures. Familières et savantes, ses promenades littéraires épellent des paysages, déchiffrent des visages, parcourent des oeuvres. Elles donnent envie de lire et de voyager.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Je suis morte ce jour-là

    Sylvia Peromingo

    Parution : 27 Mars 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    5 septembre 2010 : Sylvia blêmit. Elle apprend l'assassinat sauvage de Natacha, une jeune femme qu'elle ne connaît pas mais qui lui ressemble beaucoup. L'homme accusé du meurtre, en revanche, elle le connaît. Le jeudi 20 mai 2004, il l'a agressée en plein jour dans le parc de Suresnes alors qu'elle faisait son jogging. Jetée au fond d'un ravin, violée pendant deux heures, Sylvia a cru qu'elle allait mourir. Pourtant, poussée par un instinct de survie exceptionnel, elle est parvenue à s'en sortir... À peu près. Neuf ans se sont écoulés depuis le drame et Sylvia se demande souvent si, finalement, elle n'est pas morte ce jour-là. Mais aujourd'hui, elle a décidé de faire entendre sa voix et de se battre pour toutes celles qui ont traversé les mêmes épreuves.

    Création Studio Flammarion En couverture : Photo de David Ignaszewski / Koboy © Flammarion

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mon cas d'école

    ,

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    «L'école, j'ai tout de suite trouvé ça génial. Il faut dire que j'appartiens à la dernière génération nourrie aux deux mamelles de l'utopie scolaire : l'égalité des chances et la promotion par le mérite. J'y croyais. Plus tard seulement, j'ai compris que les valeurs républicaines avaient déserté la place. Mais j'ai poursuivi mon chemin et je suis devenue prof. Heureusement sans vocation ni illusions. C'est ce qui me permet d'en rire et de faire chuter les statistiques des personnels enseignants sous antidépresseurs. Au fond, pourquoi ne pas nous amuser d'un système archaïque qui nous punit tous ? Sus aux discours graves, dramatisants et culpabilisants - pour une fois, osons l'ironie !» Plongée au coeur du système scolaire, l'auteure observe, mi-amusée mi-consternée, une institution à part : ses règles, son langage, ses absurdités et ses mensonges, rien ne lui échappe. Un livre drôle et percutant, qui pourrait bien changer notre rapport à l'école.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La barbarie journalistique

    Antoine Perraud

    Parution : 11 Août 2011 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Outreau, affaire Alègre, RER D... Certains des emballements médiaticojudiciaires de ces dernières années ont été d'effroyables ratages. À chaque fois, le journalisme cède à une tentation qui le fait chuter. Pourquoi celui-ci en est-il arrivé à dénoncer sans vérifier, se posant en justicier alors qu'il n'était que puissant accusateur ? Comment s'est-il transformé en machine à fabriquer des bavures ? De tels fiascos laissent un sentiment fait d'incrédulité, d'incompréhension, et d'effroi. À l'exception de la commission parlementaire qui tenta de comprendre la catastrophe sans précédent d'Outreau, très peu a été entrepris ces dernières années pour penser de telles fautes, pour cerner leur même logique perverse à l'oeuvre, pour percer leurs mécanismes concrets. À Toulouse, par exemple, l'affaire Alègre a bouleversé la vie de quelques innocents livrés en pâture, puis la fureur dénonciatrice a laissé place au silence gêné. Or, même s'il est aujourd'hui permis de parler à son sujet de manipulation, peu d'occasions se sont présentées jusqu'à présent d'apprendre les tenants et les aboutissants de cette ténébreuse cabale. Ce livre vient combler ce vide. En analysant trois moments où la presse s'est substituée à la justice pour imposer son credo et son tempo,Antoine Perraud, qui ne se résigne pas à cette situation mais n'hésite pas à stigmatiser cette barbarie journalistique, décortique l'art et la manière de faire un malheur en toute impunité.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty