Grasset (réédition numérique FeniXX)

  • La figure du dehors

    Kenneth White

    Parution : 31 Décembre 1981 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Conjuguant le récit et l'essai, le gai savoir et l'analyse, peu à peu se dessine La figure du dehors, née de la philosophie européenne et de la pensée asiatique, du monde celte et de la poésie américaine. C'est un itinéraire singulier, un cheminement intérieur auquel nous convie Kenneth White, dont le parcours est jalonné par les rencontres déterminantes de Rimbaud et d'Ezra Pound, de Bashô et de Scot Erigène, de Segalen et de Thoreau - parcours d'un nomade de l'espace et du temps. L'oeuvre de Kenneth White, dont on a dit qu'elle était la première expression cohérente de la post-modernité, ouvre une perspective originale dans laquelle de plus en plus nombreux sont ceux qui se placent. La figure du dehors est le livre clé de Kenneth White, celui qui éclaire son oeuvre passée (dont Les limbes incandescents, Lettres de Gourgounel, Le visage du vent d'est, Le grand rivage...) et prépare le terrain de ses créations à venir.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • De la drague

    Aurélia Briac

    Parution : 1 Janvier 1978 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Une fille, une jeune femme vend la mèche. Non plus celle, bien abstraite, de l'oppression et de la cause des femmes. Celle quotidiennement vécue, de la drague. La parole servant d'hameçon dans cette pêche, il était temps d'analyser en détail ce discours amoureux. De je vous ai déjà rencontrée quelque part à vous habitez chez vos parents ?, sans oublier c'est à vous tout ça ?, on peut boire un verre ?. Il suffit de creuser un peu les mots pour voir ce qu'ils cachent. Il y a des mots en accroche-coeur ; des mots en m'as tu vu dans mon joli costume, des mots cuits en compote, déguisés, confits. Il y a des mots crus, des mots qui abîment les choses. Le dragueur varie son style selon qu'il est marin, facho, papa, portier de nuit, président de la République, patron, chanteur de charme, agent de police ou lycéen. Aurélia Briac ne les dénonce pas, ne les critique pas, elle les fait parler simplement. Mais, que trouver sous ces mots codés, ces formules toutes faites, toujours les mêmes ? S'agit-il de véhiculer des tabous millénaires, ou de réinventer l'Amour. Ce mot fileté, majestueux, à sens unique. Ce mot qui s'ouvre sur la surprise du plaisir et se ferme dans un souffle. Pour désigner des choses aussi différentes que la vieille passion. L'à-corps. La drague. Et le nouveau rapport. On voit se dessiner ici les promesses d'une mutation. Avec la naissance d'une solidarité féminine. Aurélia Briac ne théorise pas, nous épargne les classiques anathèmes, l'agressivité. Elle se contente de croquer, de mettre en scène. C'est un ton nouveau dans l'écriture féminine, qui mêle humour et finesse avec poésie. Et on rit, oui on rit à la lecture de ce livre. Dragueurs attention ! Nombreux sont ceux qui se reconnaîtront dans ces pages, teintées parfois aussi d'une étrange tendresse. Il n'y a pas de guerre : hommes, libérez-vous !

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Surprenante histoire d'un jeune homme de bonne famille

    Jérôme Hesse

    Parution : 1 Janvier 1979 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Dans une bibliothèque de quartier, un jeune homme de quatorze ans prend, par hasard, un livre sur Louis XVII. C'est un coup de théâtre : sa vie change du tout au tout. La rencontre avec l'auteur du livre - une baronne balzacienne -, la découverte du petit monde parisien qui s'agite autour de Louis XVII, et de ses multiples décès et résurrections, vont faire de Jérôme Hesse un véritable Phileas Fogg en herbe. Accumulant les paris les plus insensés, les gagnant in extremis, poussé par une radieuse inconscience, le jeune homme réalise d'inimaginables exploits : après s'être baptisé président fondateur du Club des amis de Naundorff - Louis XVII, il se fait inviter aux Dossiers de l'écran, alors qu'il n'a même pas dix-sept ans ! Ce n'est pas assez : il se fait fort de confesser Brejnev sur la ténébreuse affaire du dossier Louis XVII détenu à Moscou... et il y parvient ! Surprenante entrevue, où l'on découvre un étrange Premier secrétaire du PCUS... Louis XVII finira tout de même par cesser de hanter l'auteur, quand il lui apparaîtra que le contenu de ce fameux dossier a été falsifié avant d'arriver à Moscou. Jérôme Hesse nous raconte, avec un humour extrême, ses réelles et étonnantes aventures. Un petit livre de folie douce, un style caustique et insolent : voici Jérôme Hesse, un nouvel écrivain. Né en 1959 à Chaillot. Fin mars 1976, il quitte son école. L'effet Louis XVII s'étant estompé, il a décidé de reprendre ses études, perturbées pendant quatre ans. Il vit à Chaillot, comme en un village, et il prépare un roman.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Économie de la réussite

    Alain Redslob

    Parution : 1 Janvier 1985 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Chômage, inflation, recul du pouvoir d'achat, déficits chroniques... L'actualité récite ces maux, litanique. À croire que notre pays est victime d'un mauvais sort ! Réussir, c'est changer l'inspiration de notre politique économique. Il faut rompre avec le socialisme, en considérant les êtres et les choses avec réalisme et confiance. Mais il convient, tout autant, de se défaire d'un demi-siècle de dirigisme, en insufflant l'esprit de liberté, de responsabilité et de mobilité. Réussir, c'est changer le contenu de la politique économique. La formulation des objectifs, à cet égard, ne doit souffrir aucune ambiguïté. Décrue des prélèvements obligatoires, privatisations, réforme des mécanismes de la protection sociale et libération de l'entreprise, tels sont les axes directeurs d'une politique de redressement authentique. Réussir, c'est changer de conception de l'homme, croire en son ingéniosité, en ses capacités de réflexion et d'action, en la singularité de son destin, bref, s'en faire une certaine idée à même de renvoyer dos à dos deux systèmes également nuisibles : le capitalisme sauvage, qui ne veut voir en lui qu'une machine à produire, et le socialisme dogmatique, qui précipite sa régression en le noyant dans la masse. Une chance inouïe s'offre à nous désormais ; sachons la saisir.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Z.A.C.

    Pierre Christin

    Parution : 1 Janvier 1981 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Les Églantiers... Un vieux petit quartier de banlieue comme tant d'autres où, dans les jardinets, on repique ses poireaux en attendant l'heure du pastis. Un coin sans histoires, en somme... Des histoires à raconter, il y en a pourtant trop pour Jean Doineau, l'écrivain sans passé ni futur, enfermé dans sa caverne à flanc de coteau. Et puis, que cherche donc le candidat Durban, éternel étudiant qui furète partout pour amasser du matériel en vue d'une hypothétique thèse de doctorat ? Et quelle action exemplaire voudrait donc mener l'ex-cinéaste engagé Dallencourt ? Et pourquoi dit-on qu'il y a un monstre enfermé dans la clinique où s'affairent médecins et psychiatres ? Et pourquoi un responsable politique de haut niveau ressort-il dans le plus grand secret un dossier que l'on croyait clos ? À travers la transformation violente des Églantiers, promus Zone d'Aménagement Concerté, c'est la grande déglingue d'un monde quotidien réduit à n'être plus qu'une informe mosaïque de ZAC, ZUP et autres ZAD, que raconte le roman de Pierre Christin. Un roman où les langages s'affrontent, où les lectures se superposent, où les vies se croisent avec passion. Un roman à suspense aussi et surtout car, sous l'humour et le mystère, le drame se prépare, énorme, stupide, définitif. À moins que tout rebondisse de façon aussi tardive qu'inattendue...

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Rouge grenade

    Jacques Bens

    Parution : 1 Janvier 1976 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, au mois d'août, Matthieu Cauvin, journaliste ainsi qu'écriveron, vient passer quelques jours chez un paysan de ses amis, en partie pour se reposer parmi les vignes, en partie pour participer à une Semaine littéraire, qui doit se tenir dans un centre culturel du voisinage. Au hasard des collines, il rencontre Gertrude Belt, une jeune Irlandaise à laquelle il s'attache bientôt. Pour finir, il renonce à se rendre à la rencontre littéraire : est-ce par paresse, par timidité, par ennui, par amour pour la jolie Gertie ? Peut-être. En tout cas, ce n'est pas sans regrets.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Que la vie soit !

    Lucien Neuwirth

    Parution : 1 Janvier 1979 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    À l'heure où la loi Veil sur l'avortement risque d'être remise en cause, Lucien Neuwirth s'indigne : il ne saurait être question de revenir à l'avortement clandestin, aux tribunaux, à l'accouchement obligatoire. Comment en est-on arrivé à de telles absurdités ? La France serait-elle un des pays les plus rétrogrades du monde ? En 1967, Lucien Neuwirth, député de la Loire, avait, au milieu de difficultés innombrables, fait adopter la loi sur la régulation des naissances. Il fallut attendre cinq ans pour que les décrets d'application fussent promulgués, et avec quelle timidité ! L'opposition du président Pompidou fut un signe de cette résistance au progrès. Comment s'étonner, dès lors, qu'on se batte pour ou contre l'avortement ? Qu'on oppose l'affaissement de la natalité à la libération des femmes ? On a aujourd'hui les moyens scientifiques de contrôler la natalité. La solution, c'est une maternité heureuse. Aux états-majors politiques de le comprendre, et de mener le vrai combat ! Le XIXe siècle acculait les femmes à l'infanticide, et au suicide. La première moitié du XXe siècle fut l'époque de la peur et des avortements clandestins. L'ère de la contraception permettra au couple de fonder une famille, en amour et en dignité.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Vraie Vie des femmes commence à 40 ans

    Jeanne Cressanges

    Parution : 1 Janvier 1979 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Femmes de 40 à 55 ans, mes soeurs, j'ai eu cette ambition, vous montrer telles que vous êtes, vous rendre votre image, la vraie, pas celle de la publicité et des magazines. 575 femmes ont répondu, presque toutes avec sincérité, voire enthousiasme, au questionnaire, aussi complet qu'indiscret, que Jeanne Cressanges avait envoyé à 2 000 d'entre elles. Elle est entrée directement en contact avec des dizaines de femmes, appartenant à toutes les catégories sociales. C'est ainsi qu'elle a pu dresser un bilan complet de leurs rapports avec elles-mêmes (beauté, santé, sexualité), leur entourage familial (mari, enfants, petits-enfants, parents, beaux-parents, amants, amies), ou socio-professionnels (travail, loisirs, engagement politique et religieux). Chaque lectrice pourra répondre (pour elle-même) au questionnaire de Jeanne Cressanges reproduit à la fin de ce livre, avec des renseignements pratiques de tous ordres. Mais Jeanne Cressanges n'est pas une enquêteuse comme les autres. Écrivain, elle a le don de sympathie. D'où ce livre vivant, chaleureux, nourri de portraits et d'histoires vécues. Parmi toutes les découvertes que l'auteur nous fait partager sur la psychophysiologie des femmes de cet âge, l'une est essentielle : tiraillées avec une violence peut-être unique dans l'histoire des sociétés, entre leur passé traditionnel et l'avenir bouleversant qui se dessine, ces femmes nous donnent l'image authentique de la Femme et de sa vraie vie puisque, de leur propre aveu, c'est autour de la quarantaine qu'elles ont atteint l'épanouissement de leur maturité, affective, intellectuelle et sexuelle. Voilà qui remet en cause le vedettariat de la jeune femme, imposé par une société mercantile.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ce livre est le témoignage exceptionnel d'un médecin, qui a réussi à établir des échanges privilégiés avec des alcooliques de toutes conditions sociales, dans le cadre d'un hôpital général. Il présente ici son expérience d'une nouvelle approche d'une des maladies les plus rebelles aux méthodes classiques. Il a innové, en faisant participer d'anciens malades en postcure à la réalisation même de cet ouvrage. Sous des noms d'emprunt, ils jouent leurs propres rôles et, pour la plupart, cette collaboration a été un prolongement très positif de leur traitement. Un des aspects les plus originaux de l'initiative thérapeutique du Dr Haas, est qu'il rompt avec la neutralité bienveillante du psychanalyste, qu'il fonde son action sur la réciprocité des relations, et qu'il encourage ses patients à écrire leur biographie, et à noter leurs impressions personnelles dans une correspondance ou un journal de bord. Dans une première édition, publiée sous le titre Médecin du bateau ivre, le Dr Haas voulait insister sur l'importance de l'environnement : son bateau ivre, c'est la société tout entière, solidairement embarquée dans le naufrage de certains de ses membres de plus en plus nombreux. Dans cette seconde édition, l'auteur met l'accent sur sa recherche thérapeutique : comment soigner les cas difficiles par la lecture et l'écriture.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une affaire Dreyfus à Moscou, titrait la presse occidentale après la condamnation de Chtcharansky pour trahison. C'est le dossier complet de cette affaire qu'ont réuni ici les trois avocats français de Chtcharansky, tout en la situant dans son triple contexte : celui d'un regain de l'antisémitisme en U.R.S.S. et de la répression du Mouvement des Juifs Soviétiques pour l'Émigration ; celui de la lutte des autorités soviétiques contre les militants des groupes de surveillance pour l'application des accords d'Helsinki ; celui, enfin, d'une persécution accrue des dissidents de tout acabit, dans le but de faire place nette pour les jeux Olympiques de Moscou en 1980. Ce dossier s'enrichit d'une analyse des mécanismes judiciaires soviétiques, mis au service de cette répression, et d'aperçus inédits sur la façon dont s'est organisée, à Paris, la défense pluraliste de Chtcharansky : il n'est pas indifférent de noter, en effet, que l'un de ses trois avocats. Me Rappaport, est membre du Parti communiste français.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vingt ans et après

    Thierry Voeltzel; Mireille Davidovici

    Parution : 1 Janvier 1978 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Si l'homosexualité n'étonne plus personne, il n'y a pas si longtemps, cette expérience était encore vécue douloureusement, sinon dans le drame : source de conflit intérieur social. Avec Thierry, nous rencontrons un adolescent qui, pour la première fois peut-être depuis qu'il y a des hommes qui aiment les hommes, cède à ses désirs, s'en enchante et les chante, sans inquiétude, ni doute, ni souffrance. Thierry est un mutant. Il vit l'amour et le commente d'une façon singulière. Aucune littérature, ni censure. Mais deux paroles qui se répondent et se correspondent. Tout désentravés que nous croyons être, il nous arrive de frémir. Si nouveau est ce que Thierry raconte, que nous en resterions à notre première impression de scandale, si ne nous éveillait la trouée, dans cette nuit, d'une lumière inconnue. Enfin débarrassée de contraintes millénaires, la sexualité tout entière est, aujourd'hui, sur le point d'être définitivement libérée. La politique elle-même est ici différente : passionnée, passionnante, renouvelée. Une politique intégrée à la vie difficile, pauvre, que choisit Thierry. Et ces hommes, ces femmes que nous voyons naître autour de nous, et dont ce garçon est un des représentants les plus extraordinaires, c'est en vain que nous tenterions de les mettre en garde. Ils foncent, Thierry s'enfonce dans les ténèbres de cette fin de siècle, pour déboucher dans un autre monde, qu'ils contribuent à créer, et dont ils veulent espérer qu'il sera plus heureux que le nôtre.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le siècle prochain sera-t-il le dernier de l'histoire humaine ? On prévoit la fin de notre civilisation dans moins d'un siècle ; 140 milliards d'individus peupleront alors la terre. Il ne s'agit pas là de futurologie. Le drame se joue aujourd'hui ; c'est bien notre mort qui est en question. La mer, dépotoir de déchets industriels, chimiques et atomiques, recouverte d'un continent à l'autre d'une couche constante d'hydrocarbures. Des poissons bourrés de poisons, des moules pleines de bactéries, les tomates de picloram, les vaches de tranquillisants, et la peau des consommateurs de boutons. Eaux, airs et terres polluées, oiseaux assassinés, arbres malades c'est l'effondrement de l'équilibre naturel. Chiffres et documents à l'appui, Philippe Diolé fait magistralement le tour du problème. Ces huit lettres percutantes nous concernent tous, à chaque heure de la vie quotidienne : la nuit, les usines ouvrent les vannes de leurs poubelles chimiques dans nos rivières ; le jour les pétroliers géants nettoient leurs cuves en mer. Ici, c'est un réacteur atomique qui s'emballe, menaçant de radio-activité toute une population. Là, c'est l'éclosion d'une hépatite virale ou d'une nouvelle maladie de peau. Oui, le drame se joue tous les jours, et c'est notre vie qui est en jeu et celle de nos enfants. Qu'on soit Président ou simple citoyen, aucune de ces huit lettres ne laissera quiconque indifférent.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Madame Jeanne

    Alain Buhler

    Parution : 1 Janvier 1977 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Madame Jeanne, c'est l'histoire d'une femme. Elle a eu vingt ans en 1936, à l'époque du Front populaire et de la guerre d'Espagne. Le roman se termine alors qu'elle en a environ cinquante. L'histoire d'une femme, de son adolescence sage à la Sorbonne, de son éducation sentimentale dans le décor de deux guerres civiles, de ses déceptions et de ses trustrations féminines, mais surtout de la grande oeuvre de sa vie : ce collège de Viarmes qu'elle a fondé, où elle recueille des adolescents des deux sexes, retardés ou perturbés dans leur scolarité. Nouveaux élèves des plus étranges, éducateurs eux-mêmes fort peu orthodoxes, tout ce petit monde marginal s'agite sous la férule de Mme Jeanne, dont les souvenirs du temps de la guerre d'Espagne, et de l'Occupation allemande se mêlent à ses expériences actuelles, dans une suite de chapitres courts, à l'ordre chronologique volontairement brouillé. La vie de ces collégiens, avec leurs rêves avortés, leurs risibles amours, leurs faux suicides, c'est un peu le microcosme des folies humaines. Un mélange de drôlerie et de pathétique, qui touchera le lecteur par la justesse du ton, et le séduira par l'habileté de la mise en scène.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Effet télévision

    Jean Capin

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Nous allons aborder le troisième millénaire, dotés du plus sophistiqué des instruments culturels que l'humanité ait jamais été en mesure d'inventer, et pourtant encore accablés de nos peurs originelles et menacés de toutes les régressions inhérentes à l'espèce. Observateur attentif à la meilleure place qui soit, puisqu'il est chargé de programmes à la Télévision française, Jean Capin dissèque le nouveau paradoxe culturel : voici un instrument capable de sacraliser le quotidien, et de faire de chacun de nos moments des instants totalement et consciemment perçus, et il ne semble avoir de cesse de nous précipiter à fond de train vers notre fin. Un instrument capable de réaliser un nouvel équilibre entre l'individu et le citoyen. Or, le nouvel individu ne revendique plus ses raisons d'être et le citoyen mort-né fouille déjà dans les cendres de son histoire. La culture peut enfin espérer sortir de ses temples et servir à l'action - et jamais elle n'a véhiculé autant de faux-semblants et de complaisances morbides. Dans certaines conditions, l'imagination pourrait prendre en charge le réel, et forcer les verrous des anciens réalismes, pour provoquer une nouvelle exaltation de l'espèce sur elle-même - et elle ne sert plus qu'à enfoncer les êtres dans des cavernes sans communication entre elles. La télévision serait-elle le dernier avatar d'une culture irrémédiablement condamnée ?

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • S.O.S. Monsieur le Maire

    Alfred Max

    Parution : 1 Janvier 1977 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Un jeune maire entre en fonction. Il déborde d'enthousiasme, de projets, d'ambitions pour sa petite commune de trois mille habitants au coeur de la Provence. Mais ses administrés ont leurs problèmes, qui les tourmentent plus que l'avenir de leur cité. Parce qu'il n'est pas du pays, parce qu'il n'est pas partie aux mille intrigues, drames, rivalités, passions qui les animent, ils viennent se confesser à lui, le prendre à témoin, le solliciter comme arbitre, lui demander secours. Ce rôle de médecin des âmes, il ne l'avait pas prévu et, d'abord, il ne se sent pas qualifié pour l'exercer. Mais il s'impose à lui : pour faire aboutir les initiatives qui lui tiennent à coeur, il lui faut, à tout moment, mériter la confiance et l'adhésion de la population. Il ne peut l'obtenir qu'en répondant à son attente, en partageant ses angoisses, en leur cherchant et en leur trouvant des remèdes. Ainsi commencent, et se poursuivent tout au long de ses mandats, un dialogue constant et un enchevêtrement nécessaire entre ses préoccupations et celles de ses administrés, qui deviennent par force les siennes. Crises personnelles et crises municipales se succèdent et se mêlent inextricablement. Peu à peu, ayant connu des échecs et des succès, l'expérience aidant, le jeune maire devenu plus sage, se forge, au contact des misères et des joies si intensément vécues par son village, une certaine conception de l'existence.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Chagrins d'amour

    Jeanne Cressanges

    Parution : 31 Décembre 1975 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    L'amour est, comme la mort, le lieu commun absolu. Tout homme, toute femme, en fait un jour ou l'autre l'expérience. Et ce chagrin étrange dont il devient un jour la cause, qui peut prétendre y échapper, qui peut prétendre s'en préserver ? Jeanne Cressanges a réuni une masse considérable de documents, elle a rassemblé les données de l'expérience et les résultats les plus récents des recherches psychologiques : d'où cette somme où, pour la première fois, le chagrin d'amour est analysé dans sa vérité la plus large, et pourtant la plus concrète. Des confidences anonymes d'hommes et de femmes, d'adolescents et de vieillards, issus de tous les milieux, qui répondent à un interrogatoire fort indiscret ; le point de vue des sociologues, des psychiatres, des sexologues sur ces romans vécus et ces confessions bouleversantes ; un essai de l'auteur, en avant-propos, qui analyse brillamment les causes et les modalités de cette blessure qu'est le chagrin d'amour ; des conseils pratiques enfin, ou des adresses utiles, qui pourront fournir à d'aucuns le secours nécessaire... : le livre de Jeanne Cressanges ne néglige aucun aspect du problème. On pourrait le lire aussi comme le commentaire inlassable du mot fameux d'Aragon : Il n'y a pas d'amour heureux.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Troisième Souffle

    Pierre Vellas

    Parution : 1 Janvier 1977 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Rendre la joie de vivre à des milliers d'êtres humains, telle est la tâche entièrement nouvelle à laquelle s'est attelé, avec un extraordinaire succès, Pierre Vellas, un pionnier. Cette aventure, cette expérience, Pierre Vellas nous la raconte dans un livre plein de surprises et de dynamisme. Chausser des skis, quand on ose à peine marcher, s'initier à Picasso et à Bob Dylan à soixante-quinze ans, faire l'apprentissage d'une nouvelle hygiène mentale, physique et sociale, sont quelques-uns des bienfaits de l'Université du Troisième Âge créée par Pierre Vellas, à Toulouse, en 1973. Son efficacité a été stupéfiante. Cinquante universités de ce type ont surgi en France après celle de Toulouse, d'autres dans le monde entier. Dans moins de dix ans, le nombre de retraités atteindra dix millions. En contribuant à répondre aux besoins de cette population considérable, l'Université du Troisième Âge apparaît comme une des innovations les plus importantes de ce siècle.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Espace d'un cri

    Andrée Martinerie

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Connaissez-vous cette variété de magnolia à feuilles caduques, dont les fleurs, blanches ou roses, s'épanouissent au premier printemps, somptueuses sur les branches nues ? Pour Jean-Paul Sordet, cette floraison est le linceul de jeunes disparues, le symbole secret d'amours mortes avant d'avoir été vécues. Il a près de cinquante ans. Il travaille dans la littérature, sans avoir jamais pu - empêché par la nécessité de gagner la vie de sa famille -, faute peut-être aussi de génie, se consacrer à l'oeuvre que, jeune, il croyait porter en lui. Sa femme, Claudie, dont le charme juvénile et sportif, l'avait séduit vingt-cinq années plus tôt, vieillit mal à son côté, cherchant amèrement refuge à l'échec de leur couple, dans des revendications et des idéologies hâtives. De-ci de-là, il s'offre une nuit ou quelques heures, avec une amie ou une autre. Ses trois enfants : Patricia, décoratrice dans le vent, Fabrice, étudiant occasionnel et poète confidentiel, Virginie, élève de terminale, sont des nébuleuses qui s'éloignent de plus en plus de lui. Demi-mari, demi-père, demi-amant, demi-écrivain, demi-jeune, demi-vieux, Jean-Paul, guetté par la neurasthénie, considère sans indulgence l'homme qu'il est devenu. [...] Mais voilà que, soudain, Claudie lui apprend la terrible maladie dont elle est atteinte, et que le malheur fait irruption dans un bonheur tard venu. Andrée Martinerie nous plonge dans un suspense sentimental et tragique, qui se prolonge bien au-delà de la dernière page d'un roman qui nous met tous en scène, jeunes et vieux, héritiers du Vieux Monde, ou nés dans le Nouveau - qu'il soit celui d'un continent ou celui d'une génération - dans une ronde où chacun cherche, selon sa morale, ses théories ou ses principes, son accomplissement. Hélas, il arrive que celui-ci dépende de la dose d'égoïsme dont on est capable face à ce sentiment aujourd hui tenu pour tiède, chrétien, larmoyant, pis, masochiste, qui s'élève comme une tempête chez Jean-Paul au chevet de sa femme, et qui s'appelle la compassion.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mon combat est le vôtre

    Roland Agret; Marie-Josée Agret

    Parution : 18 Décembre 2015 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Un livre explosif et sans hypocrisie sur la police, ses méthodes d'enquête, la fabrication d'un coupable idéal, l'inconscience des jurés, des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire, des détenus eux-mêmes... Claude Mauriac, qui a soutenu Roland Agret dans son combat pour la Justice, a écrit la postface de ce document exceptionnel. Mon combat est le vôtre, l'erreur judiciaire, ça n'arrive pas qu'aux autres : victime d'un règlement de comptes entre truands protégés, le passé un peu turbulent du jeune Roland Agret le désigne, tout naturellement, pour le rôle de bouc émissaire. Condamné à quinze ans de réclusion criminelle pour complicité de meurtre, il sort de prison au bout de sept ans, interrompus par six mois de liberté provisoire. Mais la grâce dont il a bénéficié n'a pu être obtenue qu'au prix d'une grève de la faim de un an et vingt-huit jours, qui faillit lui coûter la vie. Sur un ton très personnel et vibrant, Roland Agret dénonce ici les mécanismes qui permettent de réduire un innocent au silence. Mécanismes d'un système qui, depuis l'enquête et l'instruction d'une affaire, jusqu'à la vie en milieu carcéral, en passant par le procès, ne peut - et ne veut peut-être ? - que fabriquer des coupables, des responsables commodes pour le confort moral de chacun et de tous.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Café à l'eau

    Françoise Hamel

    Parution : 31 Décembre 1980 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Quelque part, entre l'arsenal et les casernes, à Cherbourg, vit une famille burlesque, terrorisée par son chef, le père, dit Le Héros, spahi en demi-solde, dont la seule distraction consiste à tyranniser les siens : La Boyesse, sa femme esclave, et, numérotés par rang d'âge, leurs trois enfants, le 14, la 15 et la 16. D'interdits en punitions, de brimades en bizarreries, Le Héros fait régner l'ordre dans le gourbi familial, dérisoire caserne en réduction où sévit un couvre-feu permanent. Le café à l'eau y est le seul plaisir toléré. Pourtant, la cocasserie l'emporte toujours sur le tragique, car La Boyesse, les 14, 15 et 16, ont d'inépuisables ressources pour se tirer des pires situations : La Boyesse, pour souffler loin de son seigneur et maître, se fait interner dans un asile le temps de petites vacances ; les gosses, eux, rivalisent de ruse et de malice pour échapper aux ukases paternels.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Violences de l'amour

    Daniel Karlin; Tony Lainé

    Parution : 31 Décembre 1985 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Bas les masques ! Tel qui riait sous les projecteurs semble maintenant pleurer, et les nudités révélées laissent place à d'étranges surprises. Après Le petit donneur d'offrandes et La mort du père, Daniel Karlin et Tony Lainé continuent de traiter, à leur manière, ce qui agite et bouleverse le plus profondément les êtres humains. Mais, ici, les enjeux sont autres et exacerbent la violence des pulsions, l'amertume du souvenir et les rancoeurs de l'enfance. Sous la lumière noire, la pudeur n'est plus de mise : les corps se précipitent et se confondent, les émotions et les sentiments s'expriment avec la stridence des appels et des aveux trop longtemps contenus. Dans ces récits, Daniel Karlin et Tony Lainé parlent, sans fard, du sexe et de la séduction, du désir et de l'abandon. Regard offert, regard volé - corps nu, corps interdit... Il s'en faut de l'histoire de chacun, que le corps du rêve ne devienne le corps du délit.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Sarbacane

    Roger Mauge

    Parution : 30 Juin 2015 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une si jolie petite fille

    Michel Mardore

    Parution : 1 Janvier 1976 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Quand ce récit commence, on a constaté depuis quelque temps une inexplicable épidémie de suicides chez les enfants. Un phénomène assez inquiétant. pour que la Télévision décide de s'y intéresser et de charger le narrateur, jeune cinéaste, de réaliser un film sur le sujet, à partir d'un cas précis, celui de Jocelyne, une enfant de onze ans, qui s'est couchée posément sur les rails d'un chemin de fer après avoir distribué ses affaires à ses camarades. Aidé de son équipe, le réalisateur filme l'enquête. Il interroge la mère de Jocelyne, ses professeurs, ses amis : le mystère reste entier. Même le visage de l'enfant se dérobe. Impossible de retrouver la moindre photographie récente. Déçu et secrètement fasciné, le cinéaste se résigne à ce que son émission soit le portrait d'une absence... Jusqu'au jour où il lui semble très nettement apercevoir le visage de Jocelyne au cours d'un visionnage de son film. Est-ce une hallucination, un simple effluve de la pellicule, un mystère de plus ? En tout cas, l'image de Jocelyne prend peu à peu dans sa vie une importance si obsédante qu'elle va la boule verser tout à fait.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • D'une prison l'autre

    Hubert Bonaldi

    Parution : 12 Novembre 2018 - Entrée pnb : 23 Novembre 2018

    Les grands truands ont presque tous écrit leurs Mémoires. Pour la première fois, c'est un « maton » qui parle. Corse, pied-noir, Hubert Bonaldi, directeur de la Santé et secrétaire général du Syndicat F.O. des gardiens de prison, est devenu maton par hasard et faute de mieux. Mais, très vite, le métier le passionne. Travaillant en prison, habitant en prison, passant ses vacances au Centre pénitencier de Casabianda en Corse, il est l'un des hommes qui connaissent le mieux le problème posé en France par les prisons. Il raconte la vie quotidienne, les gangs reconstitués, la troublante connivence des détenus et de leurs gardiens, véritables prisonniers à vie. La politique, bien entendu, n'est pas absente de cet univers, reflet déformé de notre société. Hubert Bonaldi rappelle qu'en 1974, quand les prisons se révoltent, gardiens et détenus sont au coude à coude, pour faire entendre leur voix et dénoncer les responsables de leur isolement : les pouvoirs publics. Reste à trouver, entre le goulag et la prison-hôtel, une juste mesure, pour que les droits des détenus et des gardiens, comme ceux de la société, soient respectés.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty