L'Arbre vengeur

  • Of course Nouv.

    Of course

    Franz Bartelt

    Parution : 16 Septembre 2021 - Entrée pnb : 10 Septembre 2021

    Un tueur en série qui massacre les femmes avec un fer à cheval, un commissaire qui roupille tout le temps, un apprenti détective désoeuvré qui résout l'énigme tout en cherchant son père biologique, une petite ville où boire est le seul remède à la mélancolie, tels sont quelques ingrédients de ce faux polar style Série noire, mais vrai numéro de voltige à la Bartelt qui se lance dans un roman comme un jockey dans un tiercé, avec comme cravache des phrases parfaites et absurdes, des aphorismes hilarants et des décors gris comme une orange. C'est irrésistible quand attend d'un auteur qu'il vous emporte où il veut, et si possible loin de vos pompes, of course... Dans ce petit roman, c'est la quintessence d'un auteur au galop unique, au trot entêtant, au pas cadencé. Un bonheur.

    Franz Bartelt est un écrivain français prétendument né dans les années 40. Il commence à écrire tôt mais publie plutôt tard, après avoir connu la vraie vie et notamment l'usine (de papier, of course). Avant la quarantaine il se fait écrivain, enchaînant les livres, notamment chez Gallimard où il connaît le succès. Il fait rire son monde, passant de la dramatique au polar (avec deux Série Noire mémorables), et de la nouvelle au roman.
    Il est Ardennais, ce n'est pas la moindre de ses qualités.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quinze rounds Nouv.

    Quinze rounds

    Henri Decoin

    Parution : 2 Septembre 2021 - Entrée pnb : 1 Septembre 2021

    Un combat de boxe c'est quinze rounds de violence, de calcul, d'espoirs, de renoncements, d'erreurs tactiques, de beaux gestes fulgurants, c'est un jeu de massacre dont il faut sortir à temps, c'est une course contre soi-même et contre l'autre, l'adversaire qu'on croit battre et qui se relève sans fin jusqu'au moment où c'est lui qui vous abat. Quinze rounds c'est le récit halluciné d'un homme devenu fou qui revit sans fin, devant qui veut l'entendre, le calvaire de son dernier combat, celui de trop, celui dont on ne se remet pas. Raconté minute par minute, il nous tient entre les quatre cordes de ce récit syncopé, virtuose, frénétique, exténuant, toujours à la lisière de l'épuisement. Rarement boxe et littérature auront aussi bien dansé ensemble.

    Henri (ou Henry) Decoin a connu plusieurs vies qui font de lui une figure pour le moins originale du XX° siècle : sportif de haut niveau par hasard, journaliste par vocation, héros de guerre par nécessité, écrivain par circonstance, patron de salles de boxe ou de journaux et surtout cinéaste de renom pendant plusieurs décennies, il illustre cette capacité de certains à tout essayer, pour le meilleur. On lui doit quelques films restés fameux, dont Les amoureux sont seuls au monde.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Saint-Just & des poussières

    Arnaud Maïsetti

    Parution : 19 Août 2021 - Entrée pnb : 27 Juillet 2021

    Il y a un réel défi à oser aborder la figure du révolutionnaire Saint-Just avec le prisme de la littérature sans renoncer à en éclairer la dimension politique. Arnaud Maïsetti s'est approché de cet astre qui n'en finit pas de brûler pour nous raconter, pas à pas, le parcours d'un jeune homme à la beauté ambiguë qui usa d'une langue emportée pour dénoncer, dénoncer sans fin et jusqu'à la lie l'injustice faite à l'homme. Longeant l'Histoire avec les libertés de l'écrivain, l'auteur nous conte au plus près, au plus fort, les soubresauts de celui qui conquit le pouvoir avec son alter ego Roberspierre pour venger le sort de ceux qui ne l'eurent jamais. Un livre de poussière et de lumière, un livre fort, fait de tremblements et d'exaltation pour nous exposer une figure qui nous hante sans fin.

    Arnaud Maïsetti est né à la fin du siècle dernier. Il vit et écrit à Marseille. Il est l'auteur de deux livres : Où que je sois encore au Seuil, et un essai biographique Bernard-Marie Koltès aux éditions de Minuit.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Anatomie de l'amant de ma femme

    Raphaël Rupert

    Parution : 20 Décembre 2018 - Entrée pnb : 18 Décembre 2018

    Architecte en fuite, le héros de ce premier roman est un bavard qui cause beaucoup de lui-même et de son grand projet : écrire un roman. Et tant pis pour sa femme elle-même auteure un peu en vue. Lui ne sait pas trop comment engager l'affaire mais il a une idée ou plutôt un personnage, plutôt vague : un officier SS pétomane... Tournant, virant, théorisant, il rame sacrément. Jusqu'au jour où, par dépit, il ouvre le journal intime de sa femme et y découvre qu'elle a sans doute un amant, un certain Léon, particulièrement bien monté. Le ton est donné, il ne va avoir de cesse de retrouver l'impétrant pour comprendre l'attrait irrésistible qu'il exerce sur sa compagne.
    Désolant d'incertitude mais plein de théories (pas si fumeuses que ça) sur la littérature, le narrateur cause et nous réjouit.

    Raphaël Rupert débute dans le métier d'écrivain avec ce premier livre qui témoigne tant d'une belle culture que d'une insolence amusante et culottée, maniant les théories en les faisant fumer allègrement. Provocateur alerte, il impose son doigté en appelant un chat un chat, sans hésiter à nous conter dans le détail la terrible histoire de la bite à Léon.

    Il est urbaniste de profession. C'est un être urbain et pondéré.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les tortues

    ,

    Parution : 8 Avril 2021 - Entrée pnb : 25 Mars 2021

    Raconté par un homme vieillissant que la vérole a défiguré mais qui reste précieux car il sait inséminer les fleurs du vanillier, Les Tortues nous plonge dans un épisode dramatique de la vie de ce survivant : une épidémie qui ravagea l'équipage d'un bâteau de trafiquants transportant des tortues géantes. Au son des carapaces s'entrechoquant, dans l'angoisse d'un navire noir qui les poursuit, les hommes ont vécu dans l'espoir d'un trésor sans cesse plus éloigné. Incapables de se libérer de leur prison sur les eaux, ils ont dû affronter leur propre terreur, la variole et enfin la mort tapi dans l'ombre.Inspiré par Melville, envahi par les vapeurs alcoolisées qui rappellent Lowry, dans une ambiance à la B.Traven, ce roman symbolique est un des diamants noirs de la littérature du XX° siècle.

    Loys Masson (1915-1968) est originaire de l'Ile Maurice. Débarqué à Paris au tout début de la guerre, il entre dans la Résistance dont il deviendra un des plus grands poètes. Chrétien et communiste, Secrétaire du Comité National de la Résistance puis rédacteur en chef des Lettres Françaises, il se consacrera ensuite exclusivement à l'écriture: poésie, roman, théâtre, pièces radiophoniques. On lui doit notamment Les Tortues (1956), chef-d'oeuvre méconnu et Le Notaire des Noirs (1962).

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mes amis

    Emmanuel Bove

    Parution : 23 Avril 2020 - Entrée pnb : 17 Avril 2020

    Victor Bâton vit dans l'obsession de se faire des amis. Trentenaire qui tire le diable par la queue mais se refuse à travailler, il subsiste de sa pension et parcourt la ville dans des vêtements usés qui ne le rendent guère séduisant. Pourtant il s'accroche à chaque rencontre, se fait un espoir de chaque regard et n'en finit pas de s'inventer un avenir qu'une magnifique amitié illuminerait. Dans un Paris sans lumières, il nous raconte sa quête sans jamais cesser d'interroger ses mobiles, ses soupçons, ses craintes et ses dépits.

    Avec ce premier roman, Emmanuel Bove bouleversa la littérature française : son écriture, qui allie densité du style et simplicité formelle, ironie mordante et compassion, a traversé le temps.
    />
    Mes amis est un chef-d'oeuvre, de ceux qui touchent chaque lecteur.

    Emmanuel Bove (1898-1945) ne connut qu'une gloire éphémère, après avoir été remarqué par Colette, dès la parution de son premier roman Mes amis en 1924. Ne consacrant sa vie qu'à la littérature, il publia ensuite à un rythme soutenu et luttant toujours contre des conditions de vie précaires, romans, nouvelles et reportages. Oublié sitôt après sa mort, il fut redécouvert dans les années 70 grâce à Raymond Cousse. Notre réédition de Mes amis a été un beau succès critique et commercial.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le mouton tarbais, cet inconnu

    François Appas

    Parution : 17 Juin 2021 - Entrée pnb : 12 Juin 2021

    François Appas a vécu dans sa chair ce qui peut arriver à chacun : la vision sublime d'un être inconnu. Pour lui ce fut le mouton qui a peu à peu envahi son cerveau. Avec ce livre, il creuse le sujet, en quatorze chapitres laineux et sans haine, sans en faire un méchoui, plutôt une célébration dans laquelle il apparaît clairement que l'auteur doit savoir se détacher du troupeau pour bêler à sa manière les joies ovines. Voici une suite de considérations qui constitue une "quasi rhapsodie", une ode à la différence en plein champ, une vengeance aussi face aux tourments endurés devant le loup (il n'y a pas que les chèvres pour lutter), une manière enfin de rendre justice à cet animal qu'on a déjà vu pleurer. Quant à Tarbes, c'est une autre histoire...

    François Appas voit le jour à Strasbourg, l'année où la grande-duchesse de Luxembourg Charlotte inaugure le canal de la Moselle*. À l'age de 3 ans, il accepte de suivre ses parents au Vésinet, une ville-parc où il réside toujours aujourd'hui. Il a publié dans la Bibliothèque Rose des histoires de voyage dans le temps et de canards détectives. Il voue une passion de longue date aux musiques électroniques et plus particulièrement à la house à laquelle il s'essaie en amateur.*1964

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'aiguille de Costigan

    Sohl Jerry

    Parution : 3 Juin 2021 - Entrée pnb : 28 Mai 2021

    Datant de la grande époque de la SF américaine, L'Aiguille de Costigan, est un roman aventureux qui joue sur le ressort de l'expérience spatio-temporelle en y impliquant tout un groupe qui se retrouve téléporté en une terre lointaine et inhospitalière suite à l'explosion malveillante de l'invention hasardeuse d'un génie. Sa trouvaille : un dispositif en forme d'aiguille qui fait disparaître la main quand on l'y plonge... Agrandissant le procédé, il a permis d'y mettre des hommes tout entiers, découvrant ainsi un monde parallèle. Projetés dans cet ailleurs incompréhensibles, ces Robinsons réunis par le hasard vont tenter d'inventer une nouvelle civilsation avec pour certains l'obsession de revenir. C'est sans compter sur ce qui fait le charme d'une civilisation...

    Jerry Sohl (1913-2002) fait partie de ces brillants seconds couteaux de la SF américaine. Il n'a connu qu'une brève période de créativité dans le domaine romanesque avant de se consacrer avec succès à l'écriture de scénarios, notamment pour Star Trek, Twilight Zone et les séries d'Alfred Hitchcock. On lui doit moins de dix livres dont La révolte des femmes (Gallimard, le rayon fantastique), Soleil de mort, (P. de la Cité) et L'invention du Pr Costigan en 1953 (R.Laffont, 1967 repris en Folio).

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les mains propres

    Jean-Louis Bailly

    Parution : 21 Mai 2021 - Entrée pnb : 19 Mai 2021

    Anthelme est célèbre ! Le Président de la République en personne vient décorer dans son village l'auguste chercheur qui a consacré sa vie à l'étude des insectes, composant une somme qui constitue un sommet littéraire. Mais Anthelme est un homme, qui vieillit et qui songe encore à l'amour. En s'inspirant des comportements des petites bêtes fascinantes qu'il a observées, il va donc imaginer un "crime", dicté par ses sentiments les plus ambigus, qu'il espère parfait et dans la lignée de cette amoralité si caractéristique du monde animal qui n'a de comptes à rendre à personne.
    Sans jamais citer le nom de Jean-Henri Fabre qui lui a servi de modèle, Jean-Louis Bailly a ciselé un petit roman perfide, la vie minuscule d'un grand homme caché derrière sa réputation. Vif et intelligent.

    Né en 1953 à Tours, Jean-Louis Bailly est retraité de l'Éducation Nationale.

    À L'Arbre vengeur sont parus ses Nouvelles impassibles préfacées par Éric Chevillard, deux romans, Vers la poussière (traduit en russe) et Mathusalem sur le fil, et un recueil de textes brefs Une grosse.

    Il signe avec Mains propres son cinquième livre dans notre catalogue.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nom de noms

    Gilles Verdet

    Parution : 4 Mars 2021 - Entrée pnb : 27 Février 2021

    Dans chaque récit qui nourrit ce roman choral, s'entrechoquent, avec humour et dérision, des petites destinées et des grandes déconvenues : lignes de vies qui s'entrecroisent d'un chapitre à l'autre, engendrent des rencontres improbables, des occurrences impromptues et des destins incertains, suscitent des envies de sexe et de meurtre. Et attirent des convoitises d'argent rapide.. Des mensonges anodins et des grandioses impostures. Des accès de cupidité et des personnalités doubles. Des vies ratées et des espérances déçues. Pendant qu'autour d'eux se vide le canal Saint-Martin pour son nettoyage décennal. Il découvre les débris, les rebuts et les objets obsolètes enfouis dans la fange et la boue. Et met au grand jour tout ce qu'on aurait tant souhaité dissimuler...

    Gilles Verdet est né à Paris dans le quartier Ménilmontant en 1952. Il a fait des Études classiques chez les Bons Pères Oratoriens, c'est dire s'il revient de loin. Il a travaillé tôt et toute son existence, de disquaire à photographe en passant par marchand de bière (et non de cercueils) et dialoguiste pour la télévision. Il écrit surtout, pas loin du périphérique, "ce cerceau noir de la poésie urbaine". Il est enfin romancier, notamment d'un excellent Série Noire, Une Arrière Saison en Enfer.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'homme qu'on appelait Jeudi ; un cauchemar

    Chesterton G K.

    Parution : 20 Novembre 2020 - Entrée pnb : 12 Novembre 2020

    L'homme qu'on appelait jeudi ; un cauchemar (The Man Who Was Thursday : A Nightmare paru en 1908 est le plus célèbre "thriller métaphysique" de Chesterton. Sa traduction (de 1911...) méritait sérieusement un rajeunissement, d'autant qu'il manquait des passages...Ce roman est considéré comme une oeuvre charnière du XXe siècle, entre Lewis Carroll et Kafka ou Borges qui d'ailleurs le vénérait.
    Plus qu'un roman policier, il s'agit aussi d'un roman d'aventure, d'une sorte de vaudeville, d'apologue, de variation philosophique et humoristique qui en fait un objet littéraire inclassable et qu'on peut lire à plusieurs niveaux. Autour d'un mystérieux complot anarchiste, GKC tresse un entrelacs de rebondissements qui surprennent et ravissent.

    Gilbert Keith Chesterton (1874-1936), essayiste, poète et romancier né à Londres est considéré (depuis Kafka et Borges) comme l'un des plus grands écrivains anglais du XX° siècle. Infatigable, il est l'auteur de centaines d'articles, de poèmes, de contes et de quelques romans. On lui doit pas moins d'une centaine d'ouvrages. Son Père Brown lui vaudra une reconnaissance qui ne se dément plus. Il est l'auteur, entre autres, du Napoléon de Notting Hill et du Club des métiers bizarres.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sine die

    ,

    Parution : 21 Janvier 2021 - Entrée pnb : 16 Janvier 2021

    Complétant L'Autofictif que nous publions en même temps comme chaque année, ce court volume va permettre de confronter une forme contrainte par la nécessité qu'est le journal de confinement joliment dynamité par l'insolence légère d'un auteur qui croit peu à la beauté des on nombril au regard d'un dessinateur, François Ayroles, habile à faire ses gammes sur les tours de prison d'un écrivain plus que jamais en liberté.

    Éric Chevillard est né en 1964 à La Roche-sur-Yon. Il est l'auteur d'une vingtaine de romans et textes brefs, notamment chez Minuit et Fata morgana. Depuis 2009, il donne sur son blog « L'Autofictif » chaque matin (sauf durant l'été où il s'octroie une pause dominicale bienvenue) trois courts billets dont l'ensemble est réuni annuellement en volume à L'Arbre vengeur. Son dernier livre, Monotobio, est paru en mars 2020.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Invitation à des orages d'été

    Lettau Reinhard

    Parution : 6 Mai 2021 - Entrée pnb : 1 Mai 2021

    "Les nouvelles de Reinhard Lettau sont ainsi autant de pièges spirituels et inquiétants dont notre imagination ne se libère que difficilement. Nous avons affaire à coup sûr à un dangereux magicien puisqu'il sait apparemment trouver le défaut de la cuirasse grâce auquel l'imaginaire peut s'introduire dans le réel et le bouleverser." Publiées au début des années 60 en Allemagne, elle marque d'emblée le territoire d'un écrivain doué pour les labyrinthes imaginaires excitants comme nous les aimons.

    Reinhard Lettau (1929-1996), nouvelliste et romancier, fait partie des grands écrivains allemands de la deuxième moitié du XX° siècle : largement édité et reconnu, il reste une référence plus de vingt ans après sa mort. Les Français ont pu le découvrir très tôt grâce à des traductions chez Plon, Bourgois et au Seuil. Membre du Groupe 47 (qui compta Celan, Bll, Grass, Enzensberger, Handke), il émigra en Californie où il enseigna, après son expulsion de RFA, et prit la nationalité américaine.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Huit nouvelles sur l'imposture qui mettent en scène des New Yorkais pathétiques ou malins. Une manière en huit variations de découvrir l'étonnante palette comique de cet humoriste qui fit la jonction entre Twain et les comiques du New Yorker, doué d'un sens du récit qui en fait un modèle pour une ribambelle d'écrivains américains. Son univers amusant l'a malheureusement coupé d'une partie d'un lectorat, surtout en France, qui n'a vu en lui qu'un humoriste là où il y avait bien du Tchékhov (en moins slave).

    C'est un des plus célèbre prisonnier de la littérature.. O.Henry (1862-1910), de son vrai nom William Sydney Porter, a effectivement fait trois ans de prison au motif qu'il aurait détourné de l'argent lorsqu'il travaillait dans une banque. Il avait commencé dès 1884 à écrire des chroniques humoristiques. Libéré, il se consacre à plein temps à la rédaction de nouvelles (400..) qui lui vaudront la gloire, posthume notamment. New Yorkais, il a fait de sa ville le décor de ses hilarantes histoires.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les pantoufles

    Luc-Michel Fouassier

    Parution : 3 Septembre 2020 - Entrée pnb : 30 Juillet 2020

    Ne jamais sortir de chez soi en pantoufles avec ses clefs à l'intérieur ! Ou alors être prêt à l'aventure urbaine et sociale. Le héros de cette épopée urbaine va éprouver le pouvoir de ses charentaises et de quelle manière sa vie, pourtant si banale, peut en être changée. Face à ses collègues de travail, sa famille, ses amis, les forces de l'ordre, voire la confrérie des farfelus, il se lance pendant plusieurs jours dans un combat inattendu pour imposer sa si tranquille façon de marcher et de regarder les gens, à hauteur de chaussettes. Ce numéro de funambule s'achèvera devant un spectacle de Guignol, joliment.

    Luc-Michel Fouassier est né en mai 68, non loin des pavés, en région parisienne. Ses premiers livres ont paru en Belgique. Au contact de nos amis wallons, il a acquis la conviction que l'humour bien troussé et bien chaussé reste le moyen de lutter le plus efficace contre les fâcheux de tous poils. Il a publié chez Quadrature et Luce Wilquin, notamment Le Zilien, préfacé par Jean-Philippe Toussaint.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le murmure des dieux

    Michel Bernanos

    Parution : 7 Janvier 2021 - Entrée pnb : 15 Décembre 2020

    Au coeur de l'Amazonie, deux pirogues remontent le fleuve. deux personnages au-delà de Manaos vivent ensemble des épreuves sans cesse renaissantes dans un monde animal et végétal aux proportions gignatesques : confrontation entre l'homme et la forêt vierge, divinité dont le règne est intemporel et redoutable.
    La souveraineté de la nature à travers des rites fantastiques, où passé et présent irréel se conjuguent, s'impose aux héros à leur arrivée chez les Indiens.
    Et sur la nature toute-puissante, la connaissance donnée à l'homme lui assure-t-elle la victoire ?

    Michel Bernanos (1923-1964) connut vraiment un destin tragique d'écrivain, supportant le patronyme de son père, géant intimidant de la littérature du XX° siècle. Il n'aura jamais pu mesurer la portée de son travail, ses oeuvres principales paraissant après son suicide. On lui doit surtout le cycle fantastique et initiatique centré autour du roman La Montagne morte de la vie (1967) auxquels s'adjoignent Ils ont déchiré son image et L'envers de l'éperon.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'autofictif repousse du pied un blaireau mort

    Eric Chevillard

    Parution : 21 Janvier 2021 - Entrée pnb : 16 Janvier 2021

    MOI - REblochon, pas ROblochon... !

    SUZIE (au bord des larmes) - Oh non... pourquoi tu m'as dit ça... !? C'était bien mieux, ROblochon !

    Éric Chevillard est né en 1964 à La Roche-sur-Yon. Il est l'auteur d'une vingtaine de romans et textes brefs, notamment chez Minuit et Fata morgana. Depuis 2009, il donne sur son blog « L'Autofictif » chaque matin (sauf durant l'été où il s'octroie une pause dominicale bienvenue) trois courts billets dont l'ensemble est réuni annuellement en volume à L'Arbre vengeur. Son dernier livre, Monotobio, est paru en mars 2020.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Secrets barbares

    Rodney Hall

    Parution : 22 Octobre 2020 - Entrée pnb : 17 Octobre 2020

    Ce roman commence par l'aveu d'un triple meurtre commis soixante ans plus tôt au coeur de l'Australie la plus fruste : sur son lit de mort, un vieillard s'accuse de la mort de trois des dix enfants Murphy, et c'est comme s'il voulait emporter avec lui outre-tombe la gloire de ce forfait monstrueux. Mais l'un des derniers survivants de la fratrie refuse à ce drame qui a détruit sa famille un épilogue aussi banal. Seul de cette lignée de paysans rudes et taiseux à avoir étudié, voyagé et connu le monde, il possède les mots, la mémoire et surtout l'orgueil nécessaires pour comprendre et reconstituer enfin comment, un soir de Noël 1898, la barbarie la plus archaïque a pu bouleverser l'ordre d'un monde figé par la peur. La vérité, avec ses failles et ses troubles, va se faire jour au fur et à mesure qu'il réincarne les protagonistes, se tenant à côté des derniers survivants que ces crimes anciens semblent maintenir en vie : car tous savent que l'un d'entre eux a du sang sur les mains. Composé en trois semaines par un auteur en transe, Secrets barbares est de ces romans puissants et sauvages qui captivent et ébranlent leurs lecteurs tant ils semblent fouiller dans ce que l'humain a de plus caché.

    Rodney Hall (1935-...) est considéré comme un des plus grands écrivains australiens vivants. Il migre en Australie après la Seconde Guerre mondiale. Étudiant à l'Université du Queensland, il devient critique littéraire et décroche de petits rôles au cinéma. Poète, il s'intéresse au roman dès 1972. De 1991-1994, il est membre du Australia Council for the Arts.
    Il reçoit le prix Miles Franklin en 1982 et 1994 et a été reçu membre de l'Ordre d'Australie.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Peter Ibbetson

    George Du Maurier

    Parution : 12 Mai 2020 - Entrée pnb : 8 Mai 2020

    Voici un livre qui paraît modeste et qui est pourtant un des plus beaux que nous ait offert la littérature anglaise. Un roman d'amour qui raconte la passion impossible qu'une femme et un homme (emprisonné injustement et à vie) se vouent et qui vont devoir se réfugier dans le monde du rêve (le "rêver-vrai") pour vivre leur bonheur. Du Maurier ne se savait pas romancier, il confia son idée de sujet à son ami Henry James qui l'invita à se lancer et à ne pas abandonner une si belle idée. C'est donc en "amateur" et avec une belle naïveté que l'auteur s'est lancé dans cette aventure littéraire qui fascina les surréalistes et tous ceux que l'onirisme fascine. On sort de ce livre, paru en 1892 mais tellement "neuf" dans son regard sur l'amour, comme lustré de beauté et de joie.

    Né d'une famille française émigrée en Angleterre sous la Révolution, George Du Maurier (1834-1896) grandit dans une maison des Champs-Élysées, puis à Boulogne, des lieux qui le hanteront. De retour à Londres, en 1860, il passe de la chimie à l'art, travaillant à Punch et au Harper's Magazine fustigeant en mots et en images la classe dominante et la petite bourgeoisie. On lui doit Peter Ibbetson, Trilby, sur sa vie de bohème, et un posthume The Martian. Ses nouvelles ont été éditées en 1947.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La grande vie

    Jean-Pierre Martinet

    Parution : 23 Avril 2020 - Entrée pnb : 17 Avril 2020

    « Je pensais souvent à ce cinéaste japonais, Ozu, qui avait fait graver ces simples mots sur sa tombe : « Néant ». Moi aussi je me promenais avec une telle épitaphe, mais de mon vivant. »

    Adolphe Marlaud habite un appartement avec vue sur le cimetière qui domine la rue Froidevaux, une de ces rues où « on meurt lentement, à petit feu, à petits pas, de chagrin et d'ennui. » N'ayant réussi à n'être ni fantôme, ni homme invisible, en exil, cet étrange voyageur d'hiver s'est fixé une ligne de conduite : « vivre le moins possible pour souffrir le moins possible. »

    C'est sans compter sur Madame C., sa concierge, qui guette amoureusement son passage du haut de ses deux mètres pour le contraindre à des actes que la pudeur réprouve.

    Né en 1944 à Libourne où il revint mourir en 1993, Jean-Pierre Martinet a publié peu de livres. D'abord assistant-réalisateur à l'ORTF, il renonce au cinéma. Il se consacre à la critique et c'est sans doute à lui que l'on doit la redécouverte d'Henri Calet. Il est l'auteur de La Somnolence (1975), de Jérôme (1978), son chef-d'oeuvre, « un sommet dans l'épouvante » (A. Eibel), tous deux réédités chez Finitude avec succès, et de L'Ombre des forêts(1987) et de nouvelles publiées en revues.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ibycus ou les aventures de Nezvorov

    Alexei N. Tolstoi

    Parution : 23 Avril 2020 - Entrée pnb : 18 Avril 2020

    Côté cour, Sémion Ivanovitch Nevzorov partage son existence entre de vagues rêveries de midinette et quelques polissonneries avec sa maîtresse Knopka. Côté rue, la monotonie des semaines de bureau n'est guère rompue qu'à l'occasion des heures passées au cabaret du Pôle Nord. Ses camarades de beuverie n'accordent donc guère crédit aux propos d'une voyante qui prédit à notre homme un destin rempli d'aventures variées. C'est alors que la guerre puis la révolution russe se chargent de réaliser les prophéties en propulsant Nevzorov dans un tourbillon. Tolstoï utilise son talent fabuleux au service du plus échevelé des romans-feuilletons, et la vie du héros se confond bientôt avec une suite déchaînée de péripéties qui le mènent de Saint-Pétersbourg à Istanbul en passant par Odessa.

    Alexeï Nikolaïevitch Tolstoï (1883-1945) né sur les bords de la Volga, passe son enfance entre la nature et les livres. Après des études d'ingénieur il décide de se consacrer à la littérature pour devenir rapidement un écrivain reconnu. Émigré en France, il rentre après la Révolution et se faire élire député, acceptant une position d'écrivain officiel qui lui permet d'écrire librement et beaucoup, du roman fantastique au texte pour la jeunesse, dont La Petite clef d'or devenu un classique.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vache tachetée et concombre fugitif

    Octave Mirbeau

    Parution : 12 Mai 2020 - Entrée pnb : 8 Mai 2020

    Publiés dans la presse à un rythme soutenu, les contes de Mirbeau ont souvent été négligés par leur auteur qui les prétendait alimentaires... Ressortis après sa mort par sa veuve, on a découvert à quel point ils étaient subversifs et drôles. Composés pour une presse bourgeoise, ils s'en prennent à la bonne conscience, au confort moral et intellectuel de lecteurs qu'il espère bousculer. Les hommes vivent dans un troupeau voué à l'abattoir sinon aux urnes... Les thèmes en sont tragiques ou grinçants, les ressorts en sont comiques, élaborés dans le cadre d'une véritable volonté de démystification : du cynisme, du cléricalisme, de l'hypocrisie... Polémiques, radicaux, ils témoignent de la vigueur de l'un des auteurs les plus saisissants et les plus inspirés de la supposée "Belle Époque"...

    Octave Mirbeau (1848-1917) toujours très lu, est considéré comme une des grandes plumes fin-de-siècle. Journaliste, pamphlétaire, critique d'art, romancier et auteur dramatique il a imposé avec Le Jardin des Supplices, Le journal d'une femme de chambre, Les Vingt-et-un jours d'un neurasthénique, son théâtre (Les Affaires sont les Affaires), sa voix d'écrivain engagé, libertaire et individualiste. Curieux inlassable, il a découvert nombre de peintres et d'écrivains devenus incontournables.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pour patrie l'espace

    Francis Carsac

    Parution : 8 Octobre 2020 - Entrée pnb : 3 Octobre 2020

    Ils ont fui la terre depuis des siècles et fondé une civilisation de l'espace qui évolue dans l'univers sans jamais se fixer sur une planète : les Stelléens, rebelles devenus pacifistes, n'ont qu'un ennemi, puissant et impitoyable, qui les menace avec de plus en plus d'âpreté. C'est dans l'une de leurs cités qu'est recueilli le soldat Tinkar, Terrien tombé dans le vide après la panne de son vaisseau : déconsidéré parce que perçu comme un vulgaire « planétaire », étranger à ce monde qui a inventé une singulière démocratie, il comprend néanmoins que ses connaissances pourraient être d'une utilité cruciale pour ses sauveurs. Au contact de cette civilisation et notamment de quelques femmes intrépides, le militaire rigide va peu à peu laisser poindre en lui une humanité qu'il ignorait. Dans ce roman qui mêle aventures trépidantes, imaginaire flamboyant et réflexion nuancée, Francis Carsac anime un héros déchiré entre aspiration à l'ordre et besoin de liberté : livre d'une époque certes, mais histoire qui résonne encore fortement à nos esprits inquiets. Un classique de la science-fiction française.

    Francis CARSAC (1919-1981), de son vrai nom François Bordes, est une légende de la SF. Après un long séjour en Indochine, il entreprend des études de géologie, imposant son nom dans le domaine de la paléontologie en dirigeant un des plus grands centres de recherche sur la préhistoire. Il entame jeune une carrière d'écrivain de science-fiction : plus de 20 nouvelles et 6 romans parmi lesquels Ceux de nulle part, Terre en fuite et Pour patrie l'espace, rivalisant avec les grands noms américains.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La mort du fer

    Serge Simon Held

    Parution : 23 Avril 2020 - Entrée pnb : 18 Avril 2020

    Surgissant au Nord de la France, la maladie bleue s'attaque aux métaux qu'elle détruit impitoyablement et se répand dans l'Europe avant de gagner le monde entier. Engendrant un chaos sans nom qui révèle les pires penchants de l'espèce humaine, cette apocalypse inattendue va réveiller une humanité endormie, la pire qui se déchaîne, et la meilleure qui va trouver une occasion de rédemption. Politique, satirique, saisisant dans sa peinture des moeurs et des comportements, La mort du fer impressionne par sa capacité à nous emporter dans une fable réaliste et sa volonté de nous édifier sans cesser d'être littéraire. Un petit chef-d'oeuvre inconnu du roman d'anticipation.

    Serge Simon Held (S.S.Held) est un illustre inconnu qui ne s'est pas remis de l'échec de son premier roman La mort du fer, paru chez Fayard en 1931. Appartenant au petit monde des ingénieurs, il se fera tout de même remarquer par des critiques et sélectioner par le jury du prix Goncourt, ce qui n'est pas banal pour un esprit a priori peu enclin aux songeries. Son livre fut traduit en anglais puis disparut des mémoires, connu des seuls spécialistes pointus du roman d'anticipation.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty