SKA

  • Gamiani

    Alfred De Musset

    Parution : 15 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Mourir d'amour, tel est le but de la comtesse Damiani au cours de deux nuits d'excès. (Préface Max Obione)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La chandelle

    Auteur Anonyme

    Parution : 19 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Il s'en passe de belles et bonnes dans l'atelier du photographe en cette fin du XIXème siècle. Il faut tenir la pose...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lêda

    Pierre Louÿs

    Parution : 20 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Du bon usage d'un col de cygne lubrique par une nymphe accueillante.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lover d'Oz

    Ava Ventura

    Parution : 19 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    L'insatiable Oz mène la ronde des plaisirs. Jusqu'à la frénésie...

    Stupidement, il ramassa la robe, et la posa sur un fauteuil de rotin. Il sentait son pantalon se tendre douloureusement, et plus que tout il eût aimé se mettre nu. Laisser son érection se déployer à son aise dans la tiédeur de la nuit d'été, plonger à son tour dans l'eau fraîche... Il aurait voulu rejoindre la femme dont les seins luisaient comme deux collines sous la pluie, alors qu'elle faisait la planche au milieu du bassin.
    - Je n'ai pas mon maillot !

    Ava Ventura peine à se dissimuler derrière le visage d'Oz. Oz est son double dont elle narre les galipettes pour le plaisir des amateurs.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Petites et grandes

    J. Le Nismois

    Parution : 21 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    A l'école du sexe, la valeur n'attend pas le nombre des années, surtout si l'on est bien éduquées... (Préface Jan Thirion)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sable émouvant

    Claude Soloy

    Parution : 26 Juin 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Un grand poème baroque et sulfureux qui fait suite à L'estran d'Ella...

    Névé, belle à damner le diable, tourne en rond sur son île. Elle compte les fourmis et se branlote entre deux vagues... toujours en quête d'un père. Illustre inconnu à l'état civil de la planète, elle décide néanmoins de le tuer. Quoi de plus normal pour la fille d'Ella la Rouge, adepte de Sigmund Freud.
    Mais peut-elle passer à l'acte, y compris symbolique, sans savoir qui est son véritable géniteur ? Aussi une incursion sur le continent s'impose-t-elle pour y mener enquête et y célébrer officiellement les noces de sa mère et de son amant. Sur un modeste banc de béton fouetté par les embruns, quelque part sur le plancher des algues. Tant pis pour l'excès de sel et ses conséquences néfastes sur l'organisme... Âmes maritimes, à lire de toute urgence.

    Le deuxième volet de la Trilogie des algues ouvre sur l'insondable ; le style, poétique et âpre à la fois de Soloy, fait mouche. Affrontez la phobie de l'engloutissement dans les sables à marée basse, perdez-vous dans ces pages magnifiques.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Phone sex

    Jérémy Bouquin

    Parution : 22 Mai 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    L'oreille est une zone hautement érogène quand la voix à l'autre bout du fil y dépose vos fantasmes. J'OUVRE MA VESTE, je tire sur un bouton. Puis un autre. J'ai vraiment très chaud, Michel. Je retire mes chaussures. Je pose mes pieds nus sur votre tapis. Je peux m'asseoir ?
    Elle saccade sa description, prend son temps, marque des pauses.
    Silence. Les accents d'une voix humaine au téléphone peuvent enflammer votre imagination et vos nuits. Un client disposé à la bagatelle à distance veut percer l'anonymat de la voix qui l'envoûte. Un suspense signé Jérémy Bouquin.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vue d'en face

    Sullivan Rabastens

    Parution : 22 Mai 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Quand voyeurisme et exhibitionnisme font bon ménage à trois. Il y a peu, j'ai remarqué comme un reflet venant de l'appartement d'en face alors que je sortais de ma douche. Je me suis dissimulé et ai attrapé mon réflex, un téléobjectif 100/500 était monté dessus. Quelle ne fut pas ma surprise : une voisine me matait ! Rabastens, c'est cash. Pas le genre cache-sexe. Toutes les nouvelles technologies informatiques sont convoquées pour pimenter les multiples variations de la géométrie dans les spasmes d'un couple ordinaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le cri de Tarzane

    Claude Soloy

    Parution : 22 Octobre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Tarzane, fille de la jungle, orpheline recueillie par les bonobos, pousse son cri de plaisir...Tarzane est agenouillée sur le bord du marigot, elle lape tranquillement quand Chita ti-bonobeau la bellanuse par surprise, donc, elle s'en réjouit, car c'est toujours ça de pris en milieu hostile, piqûres de fourmis volantes qui se baladent le long des rivières, et autres bestioles qui vous flanquent des fièvres grelottantes, des maladies innommables avec diarrhées vomitives, maux de ventre, perforations stomacales et courbatures du cortex, délires, grêles de serpents venimeux, morsures de soleil... mais l'apprenti amant est atteint de défécation précoce, et quand il bonobaise, il chie dans la seconde, et c'est extrêmement désagréable pour les voisins, Tarzane n'apprécie pas qu'il souille le tapis forestier, l'âge tendre du prétendant ne constitue pas une excuse...
    Mais qui est Tarzane, d'où vient-elle, que fout-elle là à se bronzer le plaisir ?Voilà bien un sujet qui pouvait débrider, si cela est encore possible, l'imagination de Claude Soloy. Dans son style tantôt savant, poétique, inventif, tantôt canaille, il nous narre les aventures de cette belle sauvageonne, bonobelle d'adoption revenant à la civilisation (sic) dans les bras de Jane. Chita fait partie du récit évidemment. Une re (ré) création au féminin du héros de Burroughs avec des attributs, devant, derrière à faire damner les bonobeaux que nous sommes. Tout se termine en apothéose dans une mise en scène à la Spielberg !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Corps du délit

    Francis Zamponi

    Parution : 23 Juin 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Une diablesse de médecin légiste explore en compagnie d'un gendarme naïf le versant obscur du sexe sur le Net. - Vous tombez bien docteur. J'ai découvert il n'y a pas longtemps des images de femmes qui se rendent dans des cinémas pour adultes et se font caresser les seins par des inconnus qu'elles prennent bien soin de ne pas dévisager. J'ai eu la nette impression qu'il ne s'agissait pas d'actrices et que c'était leurs compagnons qui filmaient. Sur les sites américains, on les trouve avec le mot clef, le tag, comme on dit, de groping. Les bons films de ce type sont plutôt rares.
    - Va pour un groping, lieutenant.
    Un film en noir et blanc apparut sur l'écran... Dans ce polar à haute charge érotique, Francis Zamponi explore quelques perversions sexuelles. Notre gendarme traque les réalisateurs de snuff movies , summum de la représentation du mal, montrés sur Internet: Une enquête très hot .

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La possédée

    Pascal Pratz

    Parution : 31 Août 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    La baronne de St-Cricq est internée chez les bonnes soeurs, l'exorciste en perdra son latin... Victoire n'a qu'une envie : rire. Et cette envie de rire, qui lui rappelle des souvenirs récents, n'est pas un bon signe. Sentant monter en elle la vague qui pourrait la submerger, elle décide de reprendre la main en simulant. Se dressant d'un bon, elle bave, éructe, hurle un salmigondis latin. Puis elle se jette aux pieds du prêtre qui, devant cette réaction, se méprend et pense avoir gagné son combat, ce qui le met en transes. Au bord du plaisir. Mais d'une main ferme, Victoire saisit, au travers de la robe, le membre du religieux ainsi que ses bourses et serre aussi fort qu'elle peut. Il voudrait crier, mais n'y parvient pas. Pour lui, il est trop tard car, au travers du tissu, la Baronne sent son sexe se tendre.
    La Baronne n'en finit pas de nous surprendre par son appétit démesuré de sexe. La Révolution française offre à cette affamée des occasions et des tentations à n'en plus finir. La fantaisie de Pascal Pratz semble elle aussi sans fin. Jusqu'où iront-ils de conserve ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Liberté Egalité Sexualité

    Sullivan Rabastens

    Parution : 26 Juin 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le jardinier municipal révèle les appétits insatiables de Madame le Maire, de quoi inscrire au fronton de la mairie une nouvelle devise républicaine...Baiser, oui, baiser, c'est cela, j'ose le dire.
    J'ai une telle soif de sexe à combler, saurez-vous l'apaiser, Antoine ?
    Après tout, qui mieux qu'un jardinier saura entretenir mon jardin secret ?
    Le jeudi, je termine souvent plus tard, il n'y a plus personne dans les locaux, arrangez-vous pour finir votre journée à arroser les plantes qui ornent mon bureau, nous discuterons plus amplement. Je sais que tout cela est folie, mais vous avez allumé un brasier qu'il va falloir éteindre, Antoine.
    Madame le Maire, sensuellement.Toutes les figures sexuelles sont dans la nature, particulièrement la nature de Mme le Maire. Découverte sur le tard, sa passion pour le sexe n'en connaît que plus d'appétit. Réjouissant. On retrouve dans cette compilation les cinq premiers épisodes de la série qui en comptera d'autres, faisons confiance à l'auteur.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jour de fête

    Sullivan Rabastens

    Parution : 31 Mai 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Madame le Maire ne se lasse pas de son beau jardinier toujours prêt à assouvir ses fantasmes. [...]J'EN PROFITE POUR VOUS DIRE que je tiens à ce que vous soyez là lors de cet événement. Vous pourrez, c'est possible, compter votre soirée en heures supplémentaires. Après tout, votre présence pourrait m'inspirer quelques émois, et la maire n'a-t-elle pas besoin de vos soins ? Si vous bichonnez votre élue, quoi de plus légitime que la ville vous verse une rétribution ? Je vous fais confiance pour faire monter le désir, et pourquoi pas, célébrer la fête de votre maire. Mme le Maire, son amant jardinier et son mari voyeur continuent leur pas de trois sensuel, et très très chaud...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Coups de bambou

    Sullivan Rabastens

    Parution : 1 Mai 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le désir partagé les conduit à pratiquer des folies potagères... Vous avez appris à vos dépens que j'aime surprendre, et surtout que je déteste faire ce que l'on attend de moi. Je n'avais nulle envie de m'asseoir dans ce fauteuil, la table me paraissait plus intéressante... Et elle le fut, mon cher Antoine, ô combien. Je savais que venir vous voir sans aucun dessous sous mon tailleur vous affolerait les sens, épilée de frais, totalement lisse, et déjà tellement excitée rien qu'à l'idée de vous rejoindre. Marcher au travers des pelouses, nue, plus nue que nue, vers vous, vos fantasmes à la rencontre des miens. Sullivan Rabastens continue de nous dévoiler la correspondance torride de ces deux amants affamés de toutes les jouissances. 3eme épisode de la série "L'édile".

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Réflection fête

    Sullivan Rabastens

    Parution : 26 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le mari de madame la maire prend plaisir à voir sa femme succomber aux assauts du jardinier. PUISQUE J'AVAIS LA DATE et l'heure de leur rendez-vous, la curiosité a été la plus forte, je suis arrivé avant eux, et me suis dissimulé dans le petit bureau attenant, celui de la secrétaire, déjà partie à cette heure tardive. De là, j'entendais tout et, entrouvrant la porte, je voyais quasiment tout. Grâce au grand miroir de l'entrée,j'étais aux premières loges pour assister à leurs ébats. Rabastens poursuit sa série L'édile. Mairie lupanar, un beau jardinier et une élue au corps affolé, à cela s'ajoute un mari voyeur... Fiesta du plaisir et chaude ambiance municipale...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les fleurs siamoises

    Claude Soloy

    Parution : 28 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le parfum vénéneux de ces fleurs du mâle emprisonne la bête à deux dos... LA TRES CHERE était nue, et, connaissant mon coeur...
    Que fous-je à poil en ce baldaquin branlant, où est mon kimono de catin, se disait la Belle ravie, et pas même un bout de chandelle pour m'astiquer la rondelle ! Fantasmagorie littéraire, feux d'artifice, conte oriental et commentaire d'un poème de Baudelaire comme vous n'en avez jamais lu, tel est le festival auquel nous convie Claude Soloy dans une brillance stylistique inclassable, mêlant l'art de l'image raffinée à l'expression de caniveau la plus basse. Un régal absolu !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Visa pour le 7eme ciel

    Jan Thirion

    Parution : 28 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Un déroutant voyage sidéral mêlant oiseaux réjouisseurs et amours incestueuses. LE MERLE NE DEROGE PAS à la règle. Deux minutes viennent de s'écouler depuis que Sally l'observe avec des sensations brûlantes en-dessous de la ceinture. Il éclate. Flèches de chair et flammes de sang partent dans toutes les directions. Feu d'artifice de chiasse. Comme ça, d'un seul coup. Des glaviots sombres emplumés s'écrasent contre la vitre. Elle se recule, même si elle sait que rien ne peut l'atteindre. Est-ce que c'est ça l'orgasme, tel qu'on peut le présenter concrètement ? Jan Thirion a l'art de brouiller les pistes et d'installer un malaise dû à l'étrangeté des situations et des personnages. Une histoire improbable, un cauchemar éveillé, des images sulfureuses, de quoi titiller l'imagination des amateurs.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Aveuglément

    Elodie Torrente

    Parution : 28 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Pimenter la découverte de l'autre, dans l'obscurité totale, une expérience torride.... Il ne comprenait rien à ce rendez-vous. C'était quoi ce restaurant où l'obscurité était totale ? Il s'était appliqué à être présentable et tous ses efforts étaient réduits à néant. Elle serait là mais ne le verrait pas. Toutes ses idées, ces scènes qu'il avait imaginées maintes fois ne se réaliseraient pas. Elle serait devant lui, mais il ne pourrait pas profiter de son joli regard vert, de son grand sourire éclatant, de sa tenue qu'il devinait sexy et élégante, des mouvements de son visage, des expressions de son regard, enfin, de ce charme qui le faisait tant chavirer. Il se rassura en pensant qu'elle serait proche de lui, à la portée de ses doigts et de ses baisers. Elodie arpente les belles allées du plaisir. De sa plume suggestive et lumineuse, elle éclaire nos fantasmes tapis dans les recoins obscurs de nos désirs.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La demoiselle d'honneur

    Madame Solange

    Parution : 27 Décembre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Parties de dés et de jambes en l'air sont à la noce... « ON S'EST DEJA VU quelque part » il continue. Il a un superbe sourire, de belles dents. On doit avoir le même âge. Il est soigné, une coiffure à la mode, propre. De l'assurance. Il a du vocabulaire. Du style. Un cadre, un fonctionnaire certainement. Un beau gars. C'est mon voisin d'un soir. Comment s'abstraire de l'ennui durant une noce pénible ? La demoiselle d'honneur a trouvé une solution en jouant au jeu du hasard et du sexe. Cette coquine de Madame Solange réussit une nouvelle fois à nous émoustiller.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Plein la vue

    Max Obione

    Parution : 22 Octobre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Un privé, chargé de photographier les ébats d'un couple en flagrant délit d'adultère, décrit le spectacle tandis qu'agonise près de lui un scarabée. Éros et Thanatos en action.L'agonie durait, les pattes s'agitaient de plus en plus lentement. Il n'aurait voulu ressentir aucune émotion à ce spectacle. Il se prit à penser que lui aussi était en sursis ici-bas, mais que personne n'aurait souhaité contempler son corps se décomposant par bouts, par éruptions cutanées, par chiasses carabinées, par vomissements à répétition. Dans cet insecte, une forme de beauté et d'harmonie était aux prises avec la mort sans que l'enveloppe de sa carapace, aux couleurs indicibles dans le couchant, ne se dégradât. Il enviait cette perfection au point d'en avoir presque les larmes aux yeux, de dépit ou d'admiration. « Pourrir par tous les bouts comme une merde ! Comme un con en haut de cet immeuble en train de shooter des baiseurs pour becqueter des Pépito, qué miseria ! »
    Il espérait que les prochaines prises de vue seraient les dernières, les bonnes, qu'il parviendrait enfin à fixer les visages sur les corps en action, sans qu'il soit nécessaire de replanquer les jours suivants sur cette terrasse, dissimulé entre deux capots de climatiseurs.
    Le couple avait repris ses divertissements.Le noir et l'érotique se marient souvent dans les nouvelles de Max Obione. Comme il embrasse les deux genres au cas présent, il réussit le tour de force de nous placer dans une position de voyeur, le commentaire en direct d'un coït vaut grandement son développement phraséologique. On s'y croirait ! Sulfureux !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chica go home

    Nigel Greyman

    Parution : 23 Septembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Karl Gut retrouve l'insaisissable Butterface à Chicago, le temps des explications est arrivé...L'ambiance devient de plus en plus chaleureuse ce qui revient à dire que la température ressentie a augmenté d'au moins trois degrés. Au bout d'un moment, on a tous chaud malgré les parties de plus en plus dénudées de nos anatomies respectives. Et elles ne sont pas les dernières à téter le bourbon de ma fiasque. Les corps s'échauffent jusqu'au moment où Conie me roule un patin. Alors que d'ordinaire une professionnelle réserve la langue à son julot, Conie me visite mes amygdales, j'en fais de même. J'ai un doute, puis non. J'en déduis qu'avec moi elle fait relâche question tapin. De son côté, Chica s'emberlificote, entre boutons et boutonnières, en ouvrant ma braguette. Elles font ça au béguin ; je montre sur le moment des dispositions «intéressantes» pour reprendre leur terminologie.Nigel Greyman poursuit son feuilleton de belle manière ; son deuxième épisode des Tribulations érotiques de Karl Gut, chasseur de primes, tient les promesses du premier épisode. La chute appelle une suite, dès le mois prochain...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chaud-room

    Marie Vindy

    Parution : 20 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Mila succombe aux charmes de ses modèles et de ses assistants durant les prises...Mila étreint un arbre, elle m'interpelle d'un regard, par-dessus son épaule. Je ne réfléchis pas, cela semble tellement évident. Je colle mon corps contre le sien, j'entoure son dos de mon torse, de mes bras, mes jambes s'insinuent entre les siennes. Ma main contre l'arbre, je sens dans mes doigts la sculpture de l'écorce, rêche sur ma paume. Alors que mon autre main éprouve la douceur de la peau de Mila, la fermeté de ses chairs, de son cul, le poids de ses seins. L'odeur du bois, de la terre sèche et des pins. Je crains de me piquer les pieds, mais à cet endroit, la mousse, fraîche, recouvre tout.Avec ce premier épisode Marie Vindy commence sa série érotique Mila. Son personnage de photographe de charme est riche de promesses coquines, on retrouvera Mila au fil des mois... dans ce feuilleton Culissime chez Ska. Un seul cri de ralliement : chaud, chaud, chaud !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un trou dans l'Ohio

    Nigel Greyman

    Parution : 20 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Karl Gut traque les criminels et les « poulettes »... La troublante Butterface lui joue un mauvais tour... Premier épisode de la série.Je venais de quitter Gulch City, en quatrième vitesse, la glace au cul. Le mec de la donzelle que j'avais sautée cette nuit-là est rentré du boulot avant l'heure du laitier. Je n'ai pas attendu que la trotteuse de ma tocante fasse le tour du cadran, j'ai pris mes cliques et mes claques, pour dire plus court, je me suis cassé à toute blinde. La dernière fois, c'était à Zemy, un faubourg de Tampa. Certes je suis un champion de sauter de fenêtre, à poil, liquette, jean et santiags à la main. Mais comme j'accumule des ans au compteur, arrivera le jour où la raideur de mes articulations me jouera un sale tour de vache. C'est le sort qui attend un queutard invétéré comme moi ; ce coup-ci, il a été moins une que je prenne une décharge dans le dos comme un traître à qui on règle son compte. La gerbe de plombs a sifflé juste au-dessus de ma tête avant d'éclabousser les feuillages de mille impacts. Heureusement, ma caisse a démarré à la première sollicitation. Pied au plancher, direction : ailleurs, et loin. Dans le rétroviseur, j'ai vu le cocu sur la route agitant au-dessus de sa tête un méchant fusil à pompe. J'ai rigolé de cette guignolade et juré que j'étais un sacré fumier de veinard, un méchant enculé de baiseur !Nigel Greyman nous présente un nouveau personnage récurrent :Karl Gut, chasseur de primes. Voici le premier épisode de la série de ces aventures érotico-rocambolesques aux States durant les années « Peace and love », version Cul...issime, bien entendu ! Greyman, traduit par Max Obione, c'est comme un shoot, on devient immédiatement accro. Prochain épisode : « Chica go home ! »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chaude et froid

    José Noce

    Parution : 20 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Victime d'un accident de montagne, Kate est recueillie dans une grotte peuplée de moines lubriques...Elle resta en tout trois mois complets à vivre ce qu'elle appela par la suite : son âge de pierre.Mais pierre de touche, et non d'achoppement, comme elle le précisait alors, une larme à l'oeil, et le sexe noyé.Car elle y avait appris à donner plus qu'elle n'avait reçu en offrande.Elle y avait découvert le saphisme intermittent, le triolisme passif ou actif, la rotondité du quatuor mixte, la sodomie en collier de perles, l'orgie jubilatoire, le plaisir torrentiel jusqu'à l'évanouissement.Elle s'y était découvert des dons pour la musique, que jusqu'alors elle avait négligée.Grattant debout des heures entières des variations fuguées du God save the queen, tandis qu'on lui lapait en cadence face et pile les orifices frémissant.Elle s'y était fait artiste de son corps, le sculptant par des exercices adaptés à ses différentes parties, transformant chacun de ses pores en partance, l'érotisant jusqu'au dernier muscle, jusqu'à la plus petite parcelle de peau, l'extrémité de ses duvets intimes.José Noce a l'art de nous embarquer dans des mondes impossibles où se côtoie le merveilleux, l'étrange et le sexe fou, le tout emballé dans une langue pétrie de références et de poésie qui ne cesse de nous surprendre délicieusement au détour des phrases.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty