SKA

  • Margot la ravaudeuse

    Fougeret De Monbron

    Parution : 23 Septembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015



    Margot Tranchemontage vend de la joie, son corps délicieux est un instrument virtuose du plaisir. Comme elle a fait ses humanités son récit est nourri des références de son époque.

    ....malgré notre patience et notre courage mutuels, nous n'avions fait encore que de bien médiocres progrès, et je commençais à désespérer que nous pussions couronner l'oeuvre, lorsque Pierrot s'avisa de mouiller de sa salive la foudroyante machine. Ô nature ! nature, que tes secrets sont admirables ! Le réduit des voluptés s'entrouvrit ; il y pénétra : que dirai-je de plus ? Je fus bien et dûment déflorée. Depuis ce temps-là, je dormis beaucoup mieux. Mille songes flatteurs présidaient à mon repos. Monsieur et Madame Tranchemontagne avaient beau faire craquer le lit dans leurs joyeux ébats, je ne les entendais plus.
    Margot de Fougeret de Monbron peut se lire comme une parfaite pépite pornographique autant que comme une satire du roman libertin qui dépasserait ses intentions, tellement c'est drôle, touchant et osé, le tout emballé sans temps mort dans une langue virtuose et d'une lisibilité absolue. Conclusion de la préface de Paul Seudon.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Don Juan des cochonnes

    Guillaume Apollinaire

    Parution : 28 Avril 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015




    Les travaux appliqués d'un puceau très studieux dans la découverte de l'amour sensuel





    Lorsque Berthe et moi fûmes rentrés au château, nous trouvâmes la table mise. Mais ma mère et ma tante n'avaient pas encore complètement terminé l'installation de la salle. Pendant que ma soeur les aidait, je lus dans le journal que mon père nous envoyait un fait divers parlant d'un monsieur X... qui avait violé une demoiselle A..., je cherchai la signification du mot violer dans le dictionnaire et trouvai : déflorer. Je n'étais pas plus avancé qu'avant, mais j'avais un sujet de pensée de plus.




    />

    SKA a restitué la titraille originelle du texte d'Apollinaire, plus connu sous le titre : Les exploits d'un jeune Don Juan. Dans cet ouvrage, on sent la jubilation de l'auteur des Onze mille verges décrivant l'apprentissage de la sexualité de son jeune double auprès de tous les archétypes de la gent féminine. Ce bijou romanesque est un classique célébrant le rite de passage de l'adolescence à l'âge adulte. La subtile préface de Gus Dusemeur, en forme d'adresse à l'auteur, exalte cette gaillardise libertaire dans l'oeuvre du poète.






    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les petites chattes ou Les amours secrètes d'un gentleman

    Edward Sellon

    Parution : 1 Septembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Sir William est amateur de jolies jeunes filles... Il raconte ses parties fines dans sa propriété de Twickenham.

    Maintenant, mes amours, leur dis-je en les embrassant, qu'allons-nous faire d'abord ? Avez-vous faim ? Voulez-vous manger ? Cette offre parut leur donner grande satisfaction et les prenant toutes deux par la taille je les conduisis à ma chambre. Pâtés, fraises à la crème, abricots disparurent en moins d'un instant. Tandis qu'elles mangeaient, je les explorais, caressant le derrière velouté de la jolie brunette, ou introduisant mon doigt dans le con à peine ombré de la belle blonde. Cette dernière s'appelait Blanche et l'autre Cerise. J'étais transporté de plaisir et me tournant de l'une à l'autre, je les couvrais de baisers. La collation enfin terminée nous allâmes dans le jardin où je leur fis voir toutes les curiosités sans oublier la statue de l'impudent Priape dont la grotesque apparence les fit beaucoup rire, avec son vit tout redressé ; puis je proposai de les balancer un peu sur l'escarpolette.
    Edward Sellon est ce qu'on qualifie parfois un écrivain d'« arrière boutique », arrière boutique du libraire sur les rayons de laquelle on trouve cette littérature marginale et sulfureuse pour les Tartuffe. Le mépris à son égard est inutile car "les paralittératures sont de la littérature, quoi qu'on en pense" selon Daniel Fondanèche, auteur de Paralittératures (Vuibert - 2005). (Extrait de la préface de Max Obione)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voluptueuses

    J. Le Nismois

    Parution : 23 Juin 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Dans l' Armée de volupté , les petites soldates de la galipette sont toujours en première ligne Elle collait son corps souple, aux grâces félines, contre le sien ; dans l'émotion de la caresse échangée, il l'enlaçait, Yvonne hasarda ses premiers mots.- Aimer la beauté, c'est aimer l'amour ; et aimer l'amour, c'est vaincre la jalousie par le dévouement des uns aux autres.- Quitte ton strapontin, ordonna Lucie, et prends place près de nous, tu seras mieux, et lui aussi. Il faut à ce grand enfant que le ciel a jeté sur notre chemin, plus que de la luxure, il faut de la chaude tendresse féminine.Sans embarras, Yvonne repoussa le strapontin et vint s'installer à l'autre côté d'Émile, qui l'examina plus attentivement. Ah s'il n'y avait eu qu'un Alphonse Momas, dit Le Nismois, pour conduire la guerre ! L'horrible hécatombe de 14-18 n'aurait été qu'une grande coucherie. Il eut mieux valu tomber sous une rafale de baisers des guerrières d'Eros. Belliqueux en tout genre, engagez-vous dans l'Armée de volupté ! Une version précurseu re du slogan : Faites l'amour, pas la guerre !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Inferno

    Laurence Biberfeld

    Parution : 1 Avril 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    La descente aux enfers d'une mère afin de sauver son fils des griffes des démones lubriques.Mais Jacques, qui décidément ne s'étonnait de rien, commença à lécher la fente du fruit avec curiosité. Au contact de sa langue, qui s'enhardissait, celui-ci se mit à gonfler, poussant deux nymphes frémissantes hors de ses rotondités, et Thérèse vit avec horreur le bourgeon de corail risquer hors de son capuchon une querelleuse petite tête. Son fils ouvrit grand la bouche et se mit à téter avec ferveur la liqueur de Cypris, qui s'épanchait abondamment sur son menton, ses lèvres et jusque sur son nez, les enduisant d'un vernis épais. Tandis qu'il buvait à longs traits, Thérèse poussa un cri perçant...SKA publie cette diablerie littéraire signée Laurence Biberfeld. Un fabuleux "à la manière de". S'ajoutent échanges de courriers entre Alfred de Musset et George Sand, et des illustrations visibles sur le blog de SKA. Une mère, accablée de douleur à l'idée de perdre son fils entraîné aux enfers, où règnent luxure et fornication, y descend à son tour et sacrifie sa vertu. Le style délicieusement daté magnifie le caractère brûlant de cette nouvelle « infernale ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le surmâle

    Alfred Jarry

    Parution : 31 Août 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les exploits abracabrantesques d'un champion fornicateur... Sous son étreinte Ellen cria douloureusement, se leva en titubant un peu, une main à sa gorge et l'autre à son sexe ; ses yeux furetèrent autour d'elle, comme un malade cherche une potion ou un éthéromane son Léthé...
    Puis elle retomba sur le lit : sa respiration, à travers ses dents serrées, avait le mê me bruit d 'imperceptible bouillonnement que font les crabes, ces bêtes qui fredonnent peut-être ce qu'ils essayent de se rappeler des Sirènes...
    Tâtonnant toujours de tout son corps vers l'oubli de la brûlure profonde, sa bouche trouva la bouche de l' Indien...
    Et elle ne se souvint plus d'aucune douleur. Le père du père Ubu pousse le bouchon toujours plus loin. Dans cette fable visionnaire où s'allient performance et dopage, le mélange de sexe et d'humour constitue un cocktail revigorant qui réussit si bien à Jarry dans ses oeuvres. Préface Jan Thirion.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les caprices du sexe

    Renée Dunan

    Parution : 26 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les audaces érotiques d'un hobereau en jupons qui s'encanaille dans le Paris déluré des années folles. DE GRANDS FRISSONS passaient sur les cuisses nues et les fesses rigides de la femme possédée. L'homme allait lentement, d'une sorte de va-et-vient, et il s'appuyait aux hanches débordantes comme un noyé à une épave. Un ronronnement très doux s'élevait du couple en action. De brèves saccades, par moments, agitaient le corps penché, dont les mains crispées égratignaient le mur. Ce chef-d'oeuvre m'arrache des cris de bonheur suprême à chaque fois que je l'ouvre. À peine mes yeux parcourent-ils les mots qui s'alignent sur la page, que j'ai l'impression que l'auteur elle-même me les souffle à l'oreille, son joli minois féminin posé sur mon épaule et le reste de sa personne langoureusement appuyé sur moi. (Paul Seudon, auteur de la préface)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty