Syllepse

  • Les utopiques ; balayons les abus ; histoire d'organisation syndicale dans le nettoyage Nouv.

    Elles sont des milliers à travailler dans nos hôtels et centres commerciaux. Invisibles, avec leurs seaux et leurs balais, levées tôt, parties tard et mal payées. Femmes de chambre, femmes de ménage mais surtout femmes de l'ombre.
    Un salariat invisible, essentiellement féminin, plus qu'exploité, en situation précaire et souvent sans défense, employé par des entreprises de nettoyage sous-traitantes et peu respectueuse du Code du travail.
    De nombreux conflits récents dans de grands hôtels ont brisé le mur du silence sur leur situation.
    Ce livre parle d'elles.
    L'histoire des femmes de ménage en charge des toilettes d'un des plus grands centres commerciaux d'Europe, celle des femmes de chambre de sept hôtels ou encore les femmes agents de service hospitalier d'une clinique de l'ouest lyonnais. De leur vie, de leur travail et de leurs souffrances.
    Leur témoin, Marielle Benchehboune, l'autrice de cet ouvrage, est une «organisatrice syndicale», ce qui n'est pas une fonction courante dans le syndicalisme français.
    À leurs côtés, elle organise des rencontres sur le lieu de travail, des tête-à-tête discrets, des formations à la négociation.
    Elle nous raconte comment ces femmes écrasées ont trouvé les capacités individuelles et collectives d'agir face aux injustices dont elles sont victimes.
    Marielle Benchehboune nous livre un récit poignant, ponctué de témoignages de salariées et d'extraits de son carnet de bord.
    Dans la veine du Quai de Ouistreham de Florence Aubenas, elle nous propose un état des lieux de conditions de travail de ces salariées et des combats que plusieurs d'entre elles ont menés jusqu'à la victoire.
    Elle nous raconte notamment la lutte des femmes de ménage et des femmes de chambre de la région lyonnaise.
    La postface de Karel Yon apporte un éclairage sur ces nouvelles formes d'organisation du salariat dont le rôle a été souligné pendant la crise sanitaire.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les utopiques N.9 ; autogestion, l'encyclopédie internationale

    Patrick Le Trehondat

    Parution : 14 Décembre 2020 - Entrée pnb : 11 Décembre 2020

    Ce neuvième tome continue de parcourir la planète autogestionnaire d'hier et d'aujourd'hui.
    Dans la section?: «?L'autogestion en actes?», une place importante est réservée aux conseils ouvriers en Alsace-Lorraine (1918), en Allemagne (1919) et en Italie (1920 et 1946).
    Dans le prolongement du dossier consacré dans le volume 8 à la crise sanitaire mondiale provoquée par la Covid-19, la question de la santé est abordée dans l'Espagne révolutionnaire de 1936, et pour aujourd'hui en Argentine et dans les écoles françaises. Des extraits du contre-plan d'organisation du système de santé rédigé par le Collectif Inter-hôpitaux (France) sont également présentés.
    D'autres formes d'auto-organisation sont traitées?: centres sociaux autogérés (Italie et France), cantines populaires (Chili et Uruguay).
    Les coopératives ne sont pas absentes, que ce soit à Madagascar ou dans le Rojava d'aujourd'hui.
    De nouvelles formes de coopératives sont abordées, comme Railcoop (France) qui entend développer des lignes de chemin de fer hors de la logique du profit.
    Notons la coopérative des «?coursiers sans-patrons?» brésilienne qui propose une forme originale d'association alternative au système Deliveroo, ainsi que celle de Strike Bike, une usine allemande de vélos sans patron ni hiérarchies.
    La question du racisme dans les coopératives aux États-Unis est également traitée dans deux contributions.
    Enfin, la question de la stratégie autogestionnaire est discutée dans plusieurs contributions dans la section «?Buts, chemins et moyens?».

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty