Littérature générale

  • Petit Joseph

    Charles Donner

    Parution : 1 Janvier 1981 - Entrée pnb : 24 Décembre 2015

    « Il va falloir que je retrouve tout ça, le tracé exact des profils, la juste chaleur des coins d'ombre, la taille que j'avais à sept ans, le poids du cartable, la peau blanche de cette Maman qui croit que sa beauté suffit comme amour. Il va falloir retrouver les mots, les hurlements, toutes les transes de la famille Galloudec, la gueule qu'avaient nos grandes vacances de Bourg-la-Reine au Tonnerre de Brest. Il va falloir, surtout, que je retrouve ma petite soeur, son nom, Elisa, que je criais partout sans me soucier des mauvais présages ». « Je fais pas ça pour moi : j'ai tout dans la tête et ça me suffit bien. J'attends que l'orphelin arrive pour tout lui refiler ; les bonnes gens donnent leur sang, moi, je lui donne mon histoire. Les médecins ont dit qu'il lui fallait un vrai roman pour le sortir de cet orphelinat ; il paraît qu'il n'a rien, ni mère ni père, et que tous les fils de sa mémoire sont cassés. Il est comme un pantin. Je vais arranger ça, mais que personne ne crie si j'ai triché par-ci par-là, et d'abord si je dis que je suis né là, sur le pont qui saute la voie ferrée, à 7 h 23 ou à 8 h 45, dans les cahots des directs pour Antony ». Un premier roman autobiographique - la description d'un moment de l'enfance dans un milieu communiste de la banlieue parisienne - qui est, avant tout, recherche de la mémoire. Un art incisif, qui épingle l'instant ; un humour corrosif, une sensibilité d'écorché. Chris Donner a écrit le scénario du film tiré de Petit Joseph (coproduction Antenne 2 et B.Q.H.L. ; réalisateur : Jean-Michel Barjol ; distribution Gaumont).

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le prisonnier de Cintra

    Paul Morand

    Parution : 1 Janvier 1993 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    C'est pour échapper à la mort lente de sa race que s'enfuit Le prisonnier de Cintra, héros de la nouvelle qui donne son titre au présent recueil. Mlle de Briséchalas ne pense qu'à lire, mais s'occuper de son agence matrimoniale A la fleur d'oranger ne l'empêche pas d'être toute à sa passion... Dans Un chat nommé Gaston, Paul Morand donne à l'histoire du Chat botté une fin en forme de satire contre l'ogre moderne qu'est le fisc. De même traite-t-il avec ironie dans Le coucou et le roitelet le conflit du snobisme et de la jalousie. Mais il sait aussi s'attarder sur ce qu'il y a de plus noble dans l'Histoire de Caïd, cheval marocain.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un prêtre chez les drogués

    Parcevaux De P.

    Parution : 1 Janvier 1986 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Un prêtre chez les drogués, jusque dans sa composition et son écriture, relate la vie d'un prêtre de Paris donnée dans un monde terrifiant. Pas une oeuvre littéraire soigneusement léchée dans quelque bureau calme, mais la rue, le témoignage livré à la hâte entre deux défonces, le sanglot de parents ivres de désespoir, le rapport lucide et terrifiant du spécialiste, les statistiques qui montrent l'étendue du mal. Et qu'on ne crie pas à l'exhibitionnisme ! Belle façon pour continuer à se boucher les yeux et le coeur ! On y trouvera aussi cette foi solide et tranquille qui tient debout ce prêtre, cette conversation au coin du feu volée à un univers trop dur, ce coeur à coeur où s'ouvre une lumière, ces jeunes soudain envahis d'un Amour. Là est notre espérance car le mal est trop grand pour qu'on puisse le juguler par des moyens de fortune. C'est le coeur qui est atteint. C'est le coeur qu'il faut guérir. Ce livre a aussi cette ambition : alerter les responsables, c'est-à-dire nous tous.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty