Littérature générale

  • Jeanne a dit : «Je ne serai jamais adulte».

    Muriel Rigal

    Parution : 31 Décembre 1997 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    Jeanne, 10 ans, fille de mineur, mène une existence calme et heureuse avec ses parents, son petit frère, ses amis, au milieu des corons et des terrils dans un paysage triste et sans lumière. Un jour, la maladie s'installe, non dite, insidieuse. On la déracine, on l'envoie dans une clinique du sud de la France, dans un paysage de rêve. C'est alors que le cauchemar commence. L'établissement est inhumain. Elle se rebelle, fugue, on la rattrape. Le système est simple : il faut rentrer dans le moule, ici on fabrique des adultes. Jeanne refuse. Sa solution : le rêve, puis la perte de la réalité. Un désir : rejoindre le nid de l'aigle, là-haut dans la montagne. Elle apprend la nature, les animaux singuliers, les plantes. Marcher, avancer coûte que coûte, ne plus se retourner. Mais le rêve se casse. On vient la rechercher. On la ramène dans son pays. Tout a changé, elle est devenue une étrangère. Elle connaît à présent l'imposture, la cruauté, le mensonge. Un roman sur l'injustice. Le regard d'une enfant sur l'univers impitoyable des adultes.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le moi de la femme

    Pierre-Yves Roubert

    Parution : 1 Janvier 1996 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    « Depuis la dernière soirée chez Jackie pourtant, je me surprenais à rabâcher intérieurement mes théories sur la condition féminine telle que je la concevais. Comme si j'avais besoin de vérifier leur bien-fondé. Tiens, tiens... Cela m'arrivait auparavant, mais le phénomène s'intensifiait me semblait-il. Et tandis que je dictais un texte ou déclinais une table de multiplication, je me répétais que, oui décidément, la vie sans homme s'avère la seule concevable, rien ne vaut la disponibilité d'esprit et la liberté d'aller et venir. Plus embêtant, je restais quelques secondes interloquée, lorsqu'à la fin de la récitation de celui que j'avais désigné pour cet exercice devant ses copains, je découvrais subitement que je n'avais pas écouté un traître mot prononcé par l'innocent, qui attendait, anxieux, mon commentaire. Fallait-il lui dire : « L'amour, tu sais, ça n'existe pas, ou pas comme on l'imagine » ? Lui faire partager mes analyses ? Quelle horreur ! « Excuse-moi mon chéri, bravo pour ta poésie, veille simplement à ne pas parler trop vite. » Je m'en voulais de cette distraction ; je ne pourrais plus revendiquer aussi fermement le parcours sans faute auquel je m'astreignais jusque-là. » Irène est institutrice. Divorcée depuis 5 ans, elle a banni les hommes de son existence. Il n'y a que son métier, ses enfants, sa mère et son amie Jackie. Jusqu'au jour où... Démarre alors une exaltante remise en cause, une histoire d'amour démesurée qu'il s'agit de faire durer le plus longtemps possible. Malgré les contraintes et les antagonismes d'une vie de femme. Elle est lucide, elle sera forte. Roman tout aussi bien de la solitude que de la passion, ce texte magnifique nous permet de rentrer dans les pensées et préoccupations essentielles d'une femme d'aujourd'hui, qui est celle de toujours. Pierre-Yves Roubert s'est glissé dans sa peau, il a suivi son infatigable mouvement de balancier entre l'amour et le désir, le quotidien et l'absolu. L'homme est devenu femme.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty