République des Lettres

  • Alcools

    Guillaume Apollinaire

    Parution : 1 Janvier 2020 - Entrée pnb : 2 Janvier 2020

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Guillaume Apollinaire. Toutes les recherches poétiques d'une époque lassée de la rigueur du Parnasse et des suavités symbolistes se retrouvent dans "Alcools", publié en 1913. D'instinct, Apollinaire y rejoint la tradition poétique française la plus pure, la plus directe, telle qu'elle s'incarne chez Ronsard et François Villon. Lorsque le poète penché sur la Seine se remémore son amour dans "Le Pont Mirabeau", la beauté grave et bouleversante de la douleur la plus discrète et la plus tragique y cotoie un air de romance populaire. Dans "Marizibill", il associe des strophes bouffonnes et pathétiques: "Elle se mettait sur la paille / Pour un maquereau roux et rose / C'était un juif il sentait l'ail / Et l'avait venant de Formose / Tirée d'un bordel de Changaï / Je connais gens de toutes sortes / Ils n'égalent pas leurs destins / Indécis comme feuilles mortes / Leurs yeux sont des feux mal éteints / Leurs coeurs bougent comme leurs portes." Le mouvement épique de "La Chanson du mal-aimé", qui porte l'incantation à un degré magnifique d'évidence et d'émotion, la nonchalance habile et délicieuse de certains poèmes de circonstance, la résurrection de vieilles légendes rhénanes, attestent la diversité de ce recueil qui rassemble les poèmes écrits entre 1898 et 1913. Renonçant à la ponctuation traditionnelle - l'une des innovations les plus discutées et les plus critiquées d'Apollinaire -, le poète ne connaît d'autre scansion que celle commandée par la respiration et par la palpitation intérieure de la passion. Aucun livre de cette époque n'a exercé une influence comparable sur la poésie française de la première moitié du XXe siècle, ouvrant la voie à un nouveau lyrisme et inspirant notamment dada et le surréalisme. Avec "Alcools", la poésie d'Apollinaire atteint sa cime la plus haute et la plus pure.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres à un jeune poète

    Rainer Maria Rilke

    Parution : 20 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Rainer Maria Rilke. De février 1903 à Noël 1908, Rilke adresse dix lettres à un jeune homme qu'il ne connait pas, Franz Xaver Kappus, cadet à l'École militaire de l'armée d'Autriche-Hongrie. Celui-ci sollicite des conseils, doutant de sa vocation littéraire et hésitant entre le métier des armes et celui de la poésie. Le futur auteur des "Cahiers de Malte Laurids Brigge", à peine plus âgé que lui - il a 28 ans à l'époque - lui répond lucidement, non pas en littérateur mais en poète et en philosophe. Ses "Lettres à un jeune poète" ne sont pas un recueil de conseils professionnels mais une profonde méditation - quasi programmatique car portant déjà en germe les thèmes des "Élégies de Duino" et des "Sonnets à Orphée" - sur la poésie, sur l'écriture, sur la vie créatrice et sur le sens de l'existence. "Entrez en vous-même, cherchez le besoin qui vous fait écrire: examinez s'il pousse ses racines au plus profond de votre coeur. Confessez-vous à vous-même: mourriez-vous s'il vous était défendu d'écrire ? Ceci surtout: demandez-vous à l'heure la plus silencieuse de votre nuit: Suis-je vraiment contraint d'écrire ?" Ces lettres d'une portée universelle seront publiées par Kappus en 1929, trois ans après la mort de Rilke.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les belles endormies

    Yasumari Kawabata

    Parution : 12 Juillet 2016 - Entrée pnb : 13 Juillet 2016

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Yasunari Kawabata. Eguchi, 67 ans, découvre la "Maison des Belles Endormies", où de jeunes filles vierges, endormies sous l'effet de narcotiques, livrent la nudité de leur corps à la voluptueuse contemplation d'hommes âgés. Pendant cinq nuits passées dans cette maison close très particulière, le vieil homme se remémore sa vie, méditant sur la vieillesse, l'amour, la solitude et la mort qui vient. "L'affreuse décrépitude des lamentables vieillards qui fréquentaient cette maison menaçait de l'atteindre lui-même dans peu d'années. L'immense étendue des désirs, leur insondable profondeur, jusqu'à quel point les avait-il finalement mesurées au cours des soixante-sept années de son passé ? Et puis, autour des vieillards naissent innombrables les filles jolies, à la peau neuve, à la peau jeune. Les désirs rêvés à perte de vue par de misérables vieillards, les regrets des jours perdus à jamais, ne trouvaient-ils pas leur aboutissement dans les forfaits de cette maison mystérieuse ?" Frémissante de beauté, toute de trouble perversité et de subtilité, expression d'un érotisme d'une gratuité absolue, "Les Belles Endormies" représente l'aboutissement des épreuves que Kawabata s'était imposées à travers sa quête esthétique. Logique avec lui-même, l'auteur va ici délibérément jusqu'au fond de son propre enfer mental avec une maîtrise d'écriture surprenante. Certains ont recherché un lien direct entre cet enfer et son suicide solitaire et lugubre, le 16 avril 1972, dans un petit appartement loué à Zushi, au bord de la mer. Sans doute serait-il plus juste d'écouter les propos tenus par l'écrivain lui-même, lors de l'attribution du prix Nobel de littérature en 1968: "Il est facile d'entrer dans le monde des bouddhas, il est difficile d'entrer dans le monde des démons. Tout artiste aspirant au vrai, au bien et au beau comme objet ultime de sa quête est fatalement hanté par le désir de forcer cet accès difficile du monde des démons, et cette pensée, apparente ou secrète, hésite entre la peur et la prière."




    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Frankenstein

    Mary Wollstonecraft Shelley

    Parution : 28 Mars 2018 - Entrée pnb : 29 Mars 2018

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Marry Wollstonecraft Shelley. Récit d'épouvante, né de la lecture de romans allemands et des conversations de Mary Shelley avec Lord Byron et Percy Bysshe Shelley, "Frankenstein" est l'histoire d'un jeune savant suisse, Victor Frankenstein, qui construit un être humain avec des morceaux de cadavres provenant de cimetières et de chambres mortuaires. Le monstre ainsi créé est vivant, intelligent et physiquement très fort, mais animé de passions animales. II est conscient de ses défauts et de ses difformités car il est rejeté par la société et renié par son créateur. Il se venge en tuant l'ami, le frère et la femme de Frankenstein, puis se réfugie loin de toute présence humaine, dans les mers de glace de l'Arctique. Le savant part à sa recherche mais il est tué par le monstre qui disparaît ensuite définitivement. "Frankenstein", premier chef-d'oeuvre du roman gothique, récit à la fois philosophique et horrifique écrit par Mary Shelley à l'âge de 19 ans, est devenu aujourd'hui un classique de l'horreur et du fantastique. Il a fait l'objet de nombreuses adaptions au cinéma. Le talent de la romancière dans l'art de donner forme à des fantaisies macabres et terrifiantes y atteint des sommets.


    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les Vagues

    Virginia Woolf

    Parution : 11 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Virginia Woolf. Préface et traduction de Marguerite Yourcenar. Avec ses longs monologues intérieurs dont les courbes se succèdent et s'entrecroisent, "Les Vagues" est une composition musicale à six instruments sur le thème de la vie. Libérée de l'espace et du temps, l'intrigue s'amenuise au point de disparaître et rien ne permet de différencier les vies individuelles des six personnages, ainsi que le langage dans lequel ils expriment leur histoire de la naissance à la mort. Ce sont moins des héros qu'une suite d'impressions multiples se déroulant comme le flux et le reflux des vagues. Dans la succession des instants la romancière choisit le moment d'être qui cristallise une réalité mouvante. Derrrière la diversité des modes d'existence elle tente de retrouver l'être continu. Qu'est-ce que la vie, qui suis-je ? "Des pièces, des morceaux, des fragments" dit-elle. En faisant du monde invisible qui habite le plus profond de notre conscience et de notre inconscience l'essence du roman, Virginia Woolf atteint ici à l'essence de la poésie. "La vie n'est pas une série de lanternes disposées symétriquement; la vie est un halo lumineux, une enveloppe à demi transparente où nous sommes enfermés depuis la naissance de notre conscience jusqu'à la mort".

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La peau de chagrin Nouv.

    La peau de chagrin

    Honoré de Balzac

    Parution : 15 Octobre 2021 - Entrée pnb : 16 Octobre 2021

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Honoré de Balzac. Avec "La Peau de chagrin", publié en 1831, Balzac commence la série des "Études philosophiques" de "La Comédie humaine". Le jeune marquis Raphaël de Valentin, demeuré orphelin et pauvre, vit hanté par une grande oeuvre qui est sa consolation et son espoir. Il s'agit d'une "théorie de la volonté" inspirée, comme l'action du roman elle-même, par le mesmérisme et l'occultisme. Mais, découragé par l'ampleur de la tâche, il est sur le point de se suicider lorsqu'il rencontre un étrange personnage mi-antiquaire mi-sorcier. Celui-ci lui offre une peau de chagrin qui a le pouvoir de satisfaire tous les désirs de celui qui la possède. Seulement, à la suite de chaque voeu réalisé, la surface de la peau diminue et abrège d'autant la vie de son propriétaire, dont elle est le symbole. Raphaël devient immensément riche, il connaît tous les succès et tous les agréments d'une vie brillante, mais il meurt un an plus tard après une série d'aventures tumultueuses. "La Peau de chagrin" n'est pas vraiment un roman, mais plutôt un conte à demi philosophique, à demi fantastique, qui rappelle quelque peu les contes d'E.T.A. Hoffmann, lequel exerça une grande influence sur les "Études philosophiques". Combinant admirablement le réel et l'imaginaire, Balzac, à travers le thème de la consommation de l'énergie vitale, entend surtout mettre en lumière le contraste entre la volonté humaine et le destin.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La joie

    Georges Bernanos

    Parution : 22 Mai 2016 - Entrée pnb : 23 Mai 2016

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Georges Bernanos. L'auteur de "Sous le soleil de Satan" nous fait pénétrer dans les cercles infernaux d'une famille de petite noblesse provinciale, dont la jeune fille, Chantal de Clergerie, illuminée par la grâce, rayonne de pureté, de fraîcheur et de joie. Partageant innocemment la foi trompeuse du prêtre Chevance, elle devient l'instrument privilégié de l'action de Dieu lui-même, le Grand Imposteur. À travers une galerie de personnages inoubliables -- le père, aussi médiocre historien que carriériste; la mère, cramponnée à son trousseau de clés; le psychiatre, le prêtre, les domestiques sournois... -- il nous plonge dans un univers de Chute et de Rédemption, de Ténèbres et de Lumière, de Bien et de Mal, de Joie et de Souffrance extatique dont nul ne ressort indemne. "Chaque être si misérable qu'on le suppose,a néanmoins sa vérité. Mais qu'importe la vérité des êtres à qui n'a jamais entrepris de chercher sa propre vérité ? " Troisième roman de Bernanos -- mais qui devait à l'origine être le deuxième volet des "Ténèbres", dont le premier s'appela "L'Imposture" -- "La Joie" a été récompensé par le Prix Femina en 1929.


    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Fouché

    Stefan Zweig

    Parution : 20 Janvier 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Stefan Zweig. Né en 1759, élève des Oratoriens de Nantes puis professeur à Arras où il rencontre Carnot et Robespierre, Joseph Fouché est élu député à la Convention aavant de réprimer férocement l'insurrection de Lyon en 1793. Accusé de zèle terroriste par Robespierre, il rallie ses opposants. Nommé ministre de la Police en 1799, il participe activement au coup d'Etat de Bonaparte et conserve son portefeuille sous le Consulat. Se distinguant par son cynisme et ses abus de pouvoirs, incontournable depuis l'affaire de la "machine infernale", il demeure ministre durant l'Empire. Ayant mis au point des méthodes d'investigation redoutables, maître absolu dans le domaine des renseignements et des tractations souterraines, il obtient en 1809 le ministère de l'Intérieur, tout en conservant la Police. Mais en raison de sa trop grande puissance occulte, Napoléon se ravise et lui supprime ses fonctions ministérielles tout en le faisant duc d'Otrante. Très surveillé, puis exilé à la Restauration malgré ses manoeuvres, il meurt à Trieste en 1820.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'imposture Nouv.

    L'imposture

    Georges Bernanos

    Parution : 15 Octobre 2021 - Entrée pnb : 16 Octobre 2021

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Georges Bernanos. L'imposture est celle de l'abbé Cénabre, prêtre érudit, chanoine respecté, auteur discuté mais admiré, qui, ayant perdu la foi, n'en continue pas moins à rester fidèle aux habitudes et aux apparences de son ministère. Dans la perte de la foi, il trouve cette étrange liberté du mal qui le laisse indépendant de Dieu, sans se laisser aller cependant aux désordres des prêtres indignes. A-t-il jamais eu la foi d'ailleurs ? Spécialiste des problèmes mystiques, auteur d'une "Vie de Tauler" et d'un livre réputé sur les "Mystiques florentins", l'abbé Cénabre est un amateur d'âmes. Il voudrait connaître le secret de la sainteté, éclaircir ce mystère auquel il ne participe pas, mais, en face d'elle, ce psychologue subtil doit reconnaître que l'essentiel lui échappe. Affamé du secret des coeurs, il a l'orgueil de vouloir protéger le sien, de n'être qu'à lui. Dans un moment de crise spirituelle, il confie cependant son imposture à l'abbé Chevance, humble curé de village intimidé devant l'auteur des "Mystiques florentins". Devant cet aveu, celui-ci est alors transfiguré par la force surnaturelle qui le saisit. "L'Imposture" trouvera sa conclusion dans un autre roman qui lui fait suite, "La Joie". Pour Bernanos, "si les moralistes expliquaient tout l'homme, un tel livre n'aurait pas de sens, mais dans leurs calculs ingénieux le péché, non pas la faute, reste l'élément irréductible."

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le journal d'une femme de chambre

    Octave Mirbeau

    Parution : 24 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Octave Mirbeau. Célestine, jeune femme de chambre au service d'une famille bourgeoise de province, consigne son quotidien dans un journal intime. Observant ses maîtres par le petit trou de la serrure, fouillant aussi le linge sale des domestiques, elle nous dévoile derrière le masque de respectabilité de tout ce petit monde un profond cloaque empli de bassesse et de laideur morale, de misère affective et sexuelle, de vilenie (mesquineries, fourberies, manies, hypocrisies, cruautés des maîtres comme des serviteurs), de turpitudes sociales et politiques (exploitation économique des domestiques, antisémitisme, nationalisme,...), de perversions et de dépravations en tous genres (esclavage sexuel, prostitution, fétichisme, viol, meurtre,...). Son constat est sans appel: "Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens". Chef-d'oeuvre anarchiste d'Octave Mirbeau, ce très lucide "Journal d'une femme de chambre" est une satire éminemment corrosive des moeurs de la bonne société, de l'esprit réactionnaire, d'un certain ordre social, et plus généralement de l'humanité toute entière. Adapté à de nombreuses reprises au cinéma, notamment par Jean Renoir (1946, avec Paulette Goddard), par Luis Bunuel (1964, avec Jeanne Moreau), et plus récemment par Benoît Jacquot (2015, avec Léa Seydoux), le roman n'a pas pris une ride, tant par son style toujours actuel que par son propos transgressif.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Erasme

    Stefan Zweig

    Parution : 5 Février 2018 - Entrée pnb : 6 Février 2018

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Stefan Zweig. "Érasme, Grandeur et décadence d'une idée" est d'abord une biographie historique du plus célèbre des humanistes de la République des Lettres, que Stefan Zweig suit depuis sa jeunesse jusqu'à sa mort. Mais plus que le récit linéaire d'une vie, ce qui l'intéresse, c'est de mettre en lumière les idées, la mission d'Érasme, ce qu'il appelle son "legs spirituel": un idéal de tolérance qui s'oppose au fanatisme sous toutes ses formes, religieux, national ou philosophique. A travers Érasme, c'est la Renaissance qu'il évoque, et aussi la Réforme, formidables bouleversements dans l'histoire des idées. Mais surtout, en 1935, quand ce livre sort en français, Stefan Zweig vit en exil à Londres, et il voit se profiler sur son pays, l'Autriche, puis sur toute l'Europe, la menace du cataclysme qui, déclenché par Hitler, ne va pas tarder à s'abattre. Sa méditation sur l'humanisme d'Érasme vaincu par le fanatisme de Luther prend alors toute sa force et sa dimension tragique. Achevant son livre, l'écrivain, voulant une dernière fois croire en la raison et en la justice, écrivait: "Ils seront toujours nécessaires ceux qui indiquent aux peuples ce qui les rapproche par-delà ce qui les divise et qui renouvellent dans le coeur des hommes la croyance en une plus haute humanité."

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Chatte

    Colette

    Parution : 9 Octobre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Colette. Roman de la jalousie tout en subtiles nuances et fines observations, "La Chatte" de Colette relate la passion amoureuse d'un jeune marié pour son animal de compagnie, une fascinante chatte des Chartreux. Son épouse délaissée nourrit bientôt une haine viscérale pour cette redoutable rivale installée au coeur du foyer conjugal. "Rarement Mme Colette a été mieux inspirée que dans 'La Chatte'. Il faut, en effet, pour faire un beau livre, non seulement un grand talent, mais l'union de ce talent avec un sujet qui lui permette l'épanouissement de ses meilleures qualités... Quand cette union est naturelle, intime, et qu'elle obéit à une sorte de fatalité inéluctable, le chef-d'oeuvre est bien près de naître: c'est le cas de 'La Chatte'." (Edmond Jaloux).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La Conscience de Zeno

    Italo Svevo

    Parution : 10 Février 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Italo Svevo. À travers une fascinante confession autobiographique, le très velléitaire triestin Zeno Cosini relate avec un humour grinçant ses névroses et son malaise existentiel, analysant tour à tour un certain nombre d'épisodes marquants de sa vie: son addiction au tabac, la mort de son père, son mariage, sa vie de couple, son métier, et enfin sa guérison finale, acquise toutefois en refusant la psychanalyse. En préface, son psychanalyste, le fameux Docteur S., explique que les carnets de "La Conscience de Zeno" ont été écrits sur sa suggestion, à titre de préparation à une cure restée inachevée. Salué à sa sortie par James Joyce, ce chef-d'oeuvre d'Italo Svevo, qui fut notamment traducteur de Sigmund Freud, est considéré aujourd'hui comme l'un des livres fondateurs de la littérature contemporaine d'introspection. Entre mauvaise foi et humour à la Woody Allen, son anti-héros joue et se joue du lecteur comme il l'a fait avec son analyste. "Ce qui est fascinant chez Svevo, c'est l'infatigable enquête sur eux-mêmes que poursuivent ses héros et l'éternel monologue intérieur auquel ils se livrent sans jamais cesser d'observer autour d'eux, sans jamais cesser d'agir." - Valéry Larbaud.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Le journal du seducteur

    SoRen Kierkegaard

    Parution : 10 Novembre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Sren Kierkegaard. Dans "Le Journal du séducteur", Kierkegaard présente un type d'esthéticien, Johannes, pour lequel le beau, le plaisir raffiné, la jouissance sont le but de l'existence, mais qui incarne en outre une certaine conception de l'érotisme d'une perversité toute particulière. Au-delà de la sensualité et du désir triomphant d'un Don Juan, Johannes est un imposteur qui maîtrise l'art véritable de la séduction, fait avant tout de finesse, de tactique amoureuse, de manipulation et de perfidie. Ce qui fait sa force, c'est la parole, c'est-à-dire le mensonge, car on ne séduit une femme qu'avec les armes dont elle dispose elle aussi. Machiavélique, il mûrit sournoisement ses desseins. Hypocrite, il s'insinue dans le coeur et les pensées d'une femme pour jouir de sa fourberie et, in fine, de sa réflexion sur la jouissance.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La confession d'un enfant du siècle

    Alfred de Musset

    Parution : 13 Septembre 2021 - Entrée pnb : 14 Septembre 2021

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Alfred de Musset. Publié en 1836, le récit de "La Confession d'un enfant du siècle" est nettement inspiré, mais avec une large transposition, de la liaison de l'auteur avec George Sand. Octave, qui est sincèrement épris, découvre que sa maîtresse le trompe avec un de ses amis. Pour lutter contre sa douleur, et après avoir blessé son rival dans un duel, il s'adonne à la débauche. Il y perd la pureté de son âme et toute foi en l'amour. À la mort de son père, il se ressaisit et se retire à la campagne où il tombe de nouveau amoureux. L'idylle avec Brigitte est brève, car son coeur perverti et soupçonneux est incapable de croire à l'amour et à la vertu des femmes. Il scrute avec méfiance le passé de sa nouvelle maîtresse, se divertit à exciter sa jalousie et à lui révéler ses tristes expériences. Il souffre chaque fois lui-même de sa méchanceté, demande son pardon et l'obtient de cette femme aimante. Après une nouvelle scène, plus pénible encore, ils se réconcilient et décident de partir, espérant recommencer une vie nouvelle en s'expatriant. Survient alors un troisième personnage, homme honnête et modeste, qui aime sincèrement Brigitte et réussit à se faire aimer d'elle. Octave le devine et Brigitte ne le nie pas. Les nombreux torts d'Octave à son égard ont tué son amour mais, par devoir, elle est toujours disposée à le suivre. Pendant son sommeil, Octave veut la tuer pour qu'elle n'appartienne pas à un autre mais la vue d'un crucifix sur sa poitrine l'arrête. Il trouve alors la force de renoncer à elle et accepte qu'elle parte avec l'autre homme. Beaucoup de détails intimes du récit, qui peut sans nul doute être considéré comme une autobiographie, rappellent la véritable aventure amoureuse qu'ont vécu Afred de Musset et George Sand. Mais cette "Confession", chef-d'oeuvre du romantisme français rongé par le doute et l'analyse, a avant tout valeur de document spirituel sur le "mal du siècle" de la génération née à l'époque de Napoléon qui, éprouvant la fin des illusions sentimentales et des espoirs politiques, a dilapidé ses forces inemployées.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Sous le soleil de Satan

    Georges Bernanos

    Parution : 9 Janvier 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Georges Bernanos. De 1919 à 1926, Georges Bernanos est employé comme inspecteur dans une compagnie d'assurances. À côté de son travail, il se consacre à la rédaction d'un roman, écrit dans les gares, les wagons de chemin de fer, les hôtels, et publie en 1926, à trente-huit ans, "Sous le soleil de Satan", qui rencontre d'emblée un écho très vif. Le futur auteur de "La Joie" et du "Journal d'un curé de campagne" montre, à travers Donissan, le héros de son roman, la grande déception de sa génération à la suite de la Première Guerre mondiale. Il se propose en même temps de dénoncer la rhétorique creuse de l'après-guerre, l'inflation de la parole, grâce au personnage de Saint-Marin. Par sa recherche d'une langue authentique, Donissan incarne en revanche la conception bernanosienne de la littérature sur les conflits de l'âme. La figure de Satan, loin de relever du fantastique littéraire, incarne ici un principe métaphysique: le Mal.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nous autres

    Eugene Zamiatine

    Parution : 31 Janvier 2018 - Entrée pnb : 1 Février 2018

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Eugène Zamiatine. Roman d'anticipation politique, "Nous autres" est une anti-utopie. Un État totalitaire organise scientifiquement le "bonheur arithmétique" de ses citoyens. Ceux-ci, dont les noms sont remplacés par des numéros, vivent dans des maisons de verre où, en dehors des heures de travail, ils se livrent aux joies de la sexualité sur présentation d'un coupon rose. Cependant, la procréation a cessé d'être une affaire privée et est réservée à quelques-uns. Sur ce monde géométrique, rationnel et programmé règne le Maître, personnage terrifiant qui, les jours de fête, actionne la machine destinée à désintégrer les rebelles. Les numéros malades qui se sont vus pousser une âme sont normalisés par une petite opération chirurgicale du cerveau afin de les libérer de toute velléité d'autonomie. Le texte est parcouru par la dialectique du Grand Bienfaiteur: l'humanité ne préfère-t-elle pas se dessaisir de la responsabilité et de la liberté en échange d'un certain bonheur et du confort ? Ecrit dans le contexte du régime soviétique des années 1920, "Nous autres" s'insurge contre la dépersonnalisation de l'individu et fustige la mécanisation et l'uniformisation que l'on observe dans les sociétés techniciennes à partir du XXe siècle. En cela, le roman de Zamiatine préfigure "Le Meilleur des mondes" d'Aldous Huxley et "1984" de George Orwell.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'HOMME INVISIBLE

    Herbert George Wells

    Parution : 5 Mai 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de H. G. Wells. Exploitant toutes les ressources du merveilleux scientifique, H. G. Wells s'est imposé, avec Jules Verne, comme le grand pionnier de la science-fiction et de l'anticipation, annonçant dans de nombreux volumes la radio, les avions, les voyages interplanétaires ou encore la bombe atomique. Son célèbre "L'Homme invisible", chef-d'oeuvre de la littérature fantastique, exploite le mythe et le fantasme récurrent de l'invisibilité de l'être humain. Un savant, ruiné après une quinzaine d'années passée en vaines recherches, découvre enfin la formule pour devenir invisible. L'expérimentant sur lui-même, notamment pour fuir ses créanciers, il ne peut plus revenir à sa forme humaine visible et abuse bientôt de son pouvoir, profitant de son invisibilité pour épier les gens, les voler, commettre un meurtre et même terroriser une petite ville. Au-delà du fascinant récit de divertissement, "L'Homme invisible" est aussi et avant tout un grand livre de réflexion sur l'éthique scientifique et le danger, hélas trop humain, du sentiment de toute-puissance.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La grande beuverie

    Rene Daumal

    Parution : 13 Juin 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de René Daumal. Dans les années '30, le principal auteur du "Grand jeu" cherche dans l'enseignement d'Alexandre de Salzmann, un élève de Georges Gurdjieff, les moyens de poursuivre sa recherche spirituelle. Sous son influence, il se consacre à l'étude des sources de la pensée orientale et apprend le sanscrit pour accéder aux grands textes védiques sacrés et profanes. Mais le véritable centre de sa réflexion, à cette époque, reste le propre enseignement de Salzmann et de son épouse, qui vise essentiellement à la maîtrise du corps, des instincts et de l'intellect. Sous le contrôle du "maître", il trouve une sorte d'équilibre et commence à jeter un regard critique sur ses erreurs passées. Le roman philosophique "La Grande Beuverie" est le fruit de l'examen sans complaisance de ses illusions de jeunesse et des diverses impostures littéraires dont il a été victime ou témoin. Avec une verve qui doit plus à la 'Pataphysique qu'à l'ésotérisme, il y dénonce les paradis artificiels, qu'il s'agisse de la drogue à laquelle son ami Roger Gilbert-Lecomte s'était abandonné, ou de toutes les formes d'évasion banale et d'activisme vain comme les pratiquent "Pwatts", "Ruminssiés" et "Kirittiks". Les philosophies orientales elles-mêmes n'échappent pas à l'éreintement. "Alors que la philosophie enseigne comment l'homme prétend penser, la beuverie montre comment il pense".

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Éloge de la folie

    Érasme

    Parution : 19 Avril 2017 - Entrée pnb : 20 Avril 2017

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie et d'une étude de l'oeuvre d'Érasme. En 1509, Érasme, quittant l'Italie et traversant les Alpes à cheval pour se rendre en Angleterre, conçoit un brillant divertissement: "L'Éloge de la folie", qu'il rédige en quelques jours une fois arrivé chez son ami Thomas More. L'ouvrage sera imprimé à Paris en 1511 et fera connaître son auteur avant que celui-ci devienne le prince de la République des Lettres et le héros intellectuel de l'Europe entière après la publication de son "Nouveau Testament". Dans un style clair et souple, cette mordante satire humoristique menée "allegro con brio" fait parler la déesse de la Folie qui critique allègrement moines, évêques, théologiens, universitaires, courtisans, petits maîtres et grands de ce monde. "Moi qui vous parle, la Folie, j'ai plus d'un détracteur ici-bas, même parmi les plus fous. Mais on peut les laisser dire sans danger, car ils ne pourront jamais faire que je ne jouisse d'une puissance à nulle autre pareille pour mettre en gaieté les dieux et les hommes." "L'Éloge de la folie" connaîtra un certain succès puis sera mise à l'Index des livres interdits lors de la Contre-Réforme, avant de renaître et de devenir ce classique de l'Humanisme qui aura une influence majeure sur la pensée et la littérature occidentale des cinq derniers siècles.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paris, capitale du XIXe siècle

    Walter Benjamin

    Parution : 29 Août 2017 - Entrée pnb : 30 Août 2017

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Walter Benjamin. "L'objet de ce livre est une illusion exprimée par Schopenhauer, dans cette formule que pour saisir l'essence de l'histoire il suffit de comparer Hérodote et la presse du matin. C'est là l'expression de la sensation de vertige caractéristique pour la conception que le XIXe siècle se faisait de l'histoire. Elle correspond à un point de vue qui compose le cours du monde d'une série illimitée de faits figés sous forme de choses. Le résidu caractéristique de cette conception est ce qu'on a appelé "l'Histoire de la Civilisation", qui fait l'inventaire des formes de vie et des créations de l'humanité point par point. (...) Notre enquête se propose de montrer comment par suite de cette représentation chosiste de la civilisation, les formes de vie nouvelle et les nouvelles créations à base économique et technique que nous devons au XIXe siècle entrent dans l'univers d'une fantasmagorie. Ces créations subissent cette "illumination" non pas seulement de manière théorique, par une transposition idéologique, mais bien dans l'immédiateté de la présence sensible. Elles se manifestent en tant que fantasmagories. Ainsi se présentent les "passages", première mise en oeuvre de la construction en fer; ainsi se présentent les expositions universelles, dont l'accouplement avec les industries de plaisance est significatif; dans le même ordre de phénomènes, l'expérience du flâneur, qui s'abandonne aux fantasmagories du marché. À ces fantasmagories du marché, où les hommes n'apparaissent que sous des aspects typiques, correspondent celles de l'intérieur, qui se trouvent constituées par le penchant impérieux de l'homme à laisser dans les pièces qu'il habite l'empreinte de son existence individuelle privée. Quant à la fantasmagorie de la civilisation elle-même, elle a trouvé son champion dans Haussmann, et son expression manifeste dans ses transformations de Paris." - Walter Benjamin.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Danseuse d'Izu

    Yasunari Kawabata

    Parution : 9 Novembre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Yasunari Kawabata, Prix Nobel de littérature. C'est d'une rupture de fiançailles et d'une rencontre avec une troupe de théâtre itinérant dans la péninsule d'Izu que le futur auteur des "Belles Endormies" et de "Pays de neige" s'est inpiré pour son premier chef-d'oeuvre, "La Danseuse d'Izu". La nouvelle - qui donne son titre à ce recueil de cinq textes exprimant tous dans leur subtil dépouillement stylistique l'amour, la mort, la solitude, la beauté et le silence - relate l'histoire d'un jeune orphelin parvenant à découvrir le sens de la vie et la valeur d'une bonté sans limites, trouvant ainsi une certaine communion de sentiments avec les autres. Délicat, raffiné, contemplatif, tout en touches impressionnistes, ce récit de pure mélancolie fournira en quelque sorte la base de la vaste production littéraire de Kawabata, qui, tout en étant destinée par sa nature aux happy few et aux amateurs de haute culture japonaise, a aussi le bonheur d'être appréciée par des millions de lecteurs dans le monde entier.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Noces de sang

    Federico Garcia Lorca

    Parution : 1 Août 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Federico Garcia Lorca. Pièce centrale dans l'oeuvre théâtrale et poétique de Federico Garcia Lorca, "Noces de sang" ("Bodas de sangre") retrace l'histoire tragique d'un amour rendu impossible par les traditions ancestrales d'un petit village andalou. Elle illustre l'attachement que l'auteur du "Romancero Gitan" - fusillé au début la Guerre civile à l'âge de 38 ans - éprouvait pour la terre et le peuple espagnol. "Noces de Sang" fut créé à Madrid en 1933, puis au Théâtre de l'Atelier à Paris en juin 1938. Elle n'a cessé depuis de connaître des représentations triomphales dans le monde entier et plusieurs artistes l'adaptèrent avec succès, tels entre autres le chorégraphe Antonio Gades qui en réalisa une version flamenca dansée, ou le cinéaste Carlos Saura pour sa trilogie sur le monde flamenco.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tonio Kröger

    Thomas Mann

    Parution : 2 Octobre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Thomas Mann. Tonio Krger est un jeune écrivain d'origine bourgeoise et bohème de nature. Esprit tourmenté, il mène une vie solitaire et comme séparée de celle des autres hommes. Il ne peut vivre sans constamment s'interroger sur soi-même, sur l'oeuvre qu'il crée, sans se regarder vivre, alors qu'il n'aspire qu'à vivre comme ceux qui vivent sans y réfléchir, qui ne s'analysent pas, qui ne rêvent pas, qui se contentent de s'abandonner simplement à leurs instincts sociaux. En un mot, il rêve de vivre comme Hans et Inge, tous deux jeunes et beaux, blonds aux yeux bleus, et qui ont tous deux tenu une grande place dans sa vie affective. Thomas Mann évoque la douloureuse solitude d'un être d'exception avec un art d'une rare perfection. Largement autobiographique, "Tonio Krger" est à la base de toute l'oeuvre de Thomas Mann.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty