Grasset

  • Democraties en declin - reflexions sur la tentation autoritaire Nouv.

    Democraties en declin - reflexions sur la tentation autoritaire

    Anne Applebaum

    Parution : 12 Mai 2021 - Entrée pnb : 16 Avril 2021

    L'historienne américaine Anne Applebaum n'est pas la seule à faire le constat alarmant que nos démocraties sont en danger. Mais son expérience - les années qu'elle a passées en Pologne après avoir travaillé à Londres - donne à son regard une acuité que peu d'observateurs possèdent. Son livre nous propose un voyage en Pologne, en Hongrie, au Royaume-Uni puis aux Etats-Unis qui nous conduit de l'intérieur de la droite modérée vers cette nouvelle droite flirtant avec l'illibéralisme et la tentation autoritaire. Son analyse est précise et s'appuie sur une connaissance approfondie des politiques mises en place par Droit et Justice en Pologne ou par le gouvernement Orban en Hongrie, en décrivant notamment les purges dans les administrations, institutions culturelles et médias. Applebaum examine  ensuite les raisons qui ont poussé des hommes comme Boris Johnson à soutenir l'idée du Brexit et comment le mensonge assumé est devenu une arme politique d'une efficacité redoutable. L'hypocrisie, le cynisme, la soif de pouvoir d'une droite prête à tout prend des formes légèrement différentes dans ces pays, mais la tentation de gouverner de manière autoritaire est la même partout, et le trumpisme en fut l'illustration la plus spectaculaire pour Anne Applebaum. Son livre est un cri d'alarme à la fois rigoureusement argumenté et infiniment personnel.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les douces Nouv.

    Les douces

    Judith Da Costa Rosa

    Parution : 12 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

      Ils étaient quatre, trois filles et un garçon  : Dolorès, Zineb, Bianca et Hannibal. Quatre meilleurs amis devenus comme frère et soeurs, ayant grandi ensemble, connu les joies de l'enfance et les tourments des premiers sentiments, se jurant de ne jamais se séparer. La vie s'ouvrait à eux  ; le lycée terminé, ils quitteraient leur village du Sud, découvriraient Paris. Mais le soir du bal de fin d'année, Hannibal disparaît et laisse celles qu'il appelait mes douces, seules et interdites.  
      Huit ans plus tard, son corps est retrouvé, enterré dans la propriété d'Auguste Meyer, sculpteur célèbre de la région et professeur de poterie des quatre enfants qui, jusqu'à sa mort, a nourri pour Dolorès, sa beauté, une étrange fascination. L'Officier Casez est chargé d'enquêter, il convoque les trois jeunes femmes  ; l'une est devenue célèbre sur les réseaux sociaux, l'autre étudiante, la dernière travaille dans un cinéma. Elles ne se parlent plus mais continuent de recevoir d'énigmatiques emails signés Hannibal. L'une le croit vivant, les autres pas.
      A mesure qu'il essaie de percer le mystère de leur amitié, Léo Casez bute sur les interrogations  : quel pacte les liait  ? Qui était vraiment Auguste Meyer et pourquoi la mère de Dolorès le protégeait-elle ? En rouvrant les archives du passé, il force les secrets et nous entraîne dans les souvenirs de cet été brûlant, les joies et les tourments de quatre adolescents devenus si tôt adultes.
      Un premier roman haletant, envoûtant comme un tour de magie.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vice Nouv.

    Vice

    Laurent Chalumeau

    Parution : 12 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

      Une femme libre, ça ne paraît pas grand-chose. Mais pour certains, c'est déjà trop. Comme un vice à corriger.
      C'est ce que va découvrir Esperanza Running-Wolf, 45 ans, directrice de musée vivant sur la côte Ouest des Etats-Unis, femme indépendante, fraîchement séparée du père de sa fille, lequel s'apprête à devenir procureur général de son Etat. Quand le roman s'ouvre, elle profite de sa liberté retrouvée, sort et couche avec qui elle veut, notamment ce chanteur aux airs de bad boy dont le physique compense le manque de subtilité. Elle vient aussi de rencontrer Nick, un photographe avec qui elle entretient une relation épistolaire et numérique a priori sans ambiguïtés (il est marié et vit à l'autre bout du pays) mais pas moins intense. Seulement les choses vont s'emballer et celle qui pensait tout contrôler va se retrouver en danger  : le flirt virtuel devient une histoire d'amour impossible et Nick une obsession pénible ; le bad boy tombe amoureux et se fait menaçant. Et si ce type sympa qui la courtise était finalement le meilleur choix ? L'un d'eux finira par vouloir la faire payer. Mais lequel  ? Et pourquoi déjà ?
      Comme toujours, Laurent Chalumeau vise juste et tape fort en s'emparant d'un sujet brûlant dans notre société, la place de la femme, sa liberté, pour l'incarner dans un roman mené tambour battant. On y retrouve ce qui fait son succès  : un récit à plusieurs fils, une intrigue tendue nette, une langue jubilatoire, des personnages tranchants, du rythme, et une bonne dose de country music, B.O unique de ce roman explosif, tout à la fois thriller psychologique, polar féministe, comédie romantique réaliste et vice ô combien jouissif.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Maritimes Nouv.

    Maritimes

    Sylvie Tanette

    Parution : 12 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

    Une île perdue en Méditerranée. Des collines, des oliveraies et, au fond d'une crique rocheuse, un village paisible avec son port minuscule. Depuis toujours, sa poignée d'habitants se tient à distance du continent... Ils racontent que de mystérieuses créatures marines veillent sur eux.
    Assis sur un banc face à la mer, un vieillard se souvient. C'était l'époque de la dictature. Un jour, un jeune inconnu à l'allure de dieu grec, Benjamin, avait débarqué sur l'île.  Il était en fuite, tous s'en doutaient mais nul, jamais, ne lui a demandé de comptes. Benjamin s'est installé dans une maison en ruine, sur un promontoire isolé où bientôt le rejoint Michaëla, fille de l'île et de la mer. Mais la haine qui ravage un continent peut frapper un bout de terre qui se croit à l'abri du monde.
    Une puissante histoire de résistance et d'indocilité qui est aussi un appel à l'attention envers la nature et à la force de la fraternité. L'évocation poétique et solaire d'une mythologie méditerranéenne éternelle et celle d'une mémoire chargée de chagrin. On n'oubliera pas la vision de Michaëla et Benjamin, de leur amour éperdu, fracassé par l'horreur de la dictature. 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Bermudes Nouv.

    Bermudes

    Claire Legendre

    Parution : 19 Mai 2021 - Entrée pnb : 16 Avril 2021

    Quitter sa vie pour tout recommencer à zéro dans un autre pays, sur un continent où personne ne vous attend, est-ce un fantasme ou un cauchemar ? 
    C'est ce qu'a fait l'écrivaine Nicole Franzl, avant de disparaître sur les rives du fleuve Saint-Laurent. Sa biographe part sur ses traces en suivant son exemple, laissant derrière elle des amours, des douleurs, des romans. A travers l'énigme d'une autre, c'est la sienne que déchiffre la narratrice de Bermudes, au long d'un exil qui la conduit de la Méditerranée à l'Europe centrale et jusqu'au nord d'un fleuve gelé au Canada. Dans ce voyage sensuel et mélancolique, les êtres croisés en chemin sont des révélateurs ou des compagnons de résilience : un homme politique attachant et insaisissable ; un chanteur de rock à la célébrité encombrante ; mais aussi les habitants d'une île presque déserte où la vie semble possible. 
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Omissions Nouv.

    Omissions

    Emiliano Monge

    Parution : 19 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

    Peut-on échapper à son histoire familiale lorsqu'elle s'est construite au fil des mensonges et des trahisons  ? Le grand-père d'Emiliano Monge, lui-même petit-fils d'un Irlandais ayant fui l'Europe, sa femme et ses enfants pour s'installer en Amérique, a mis en scène sa propre mort. Carlos Monge McKey a placé un cadavre dans sa voiture, mis les mains de celui-ci sur le volant, desserré le frein et laissé le véhicule dévaler une carrière, puis exploser. Pendant plusieurs années, il a laissé croire à sa famille qu'il était décédé, jusqu'au jour de sa réapparition. Le père d'Emiliano, Carlos Monge Sánchez, traumatisé par la disparition puis par le retour de ce fantôme paternel, va pourtant lui aussi reproduire le schéma familial une fois devenu adulte. Jamais présent pour les siens, il est trop occupé par ses combats dans la guérilla aux côtés de Genaro Vázquez pour prévenir qu'il ne rentrera pas à la maison ou qu'il n'a pas embarqué dans l'avion du retour - alors que les siens l'attendent déjà à l'aéroport.
    Et puis il y a Emiliano, qui au début de ce livre pense s'être lancé dans une enquête familiale mais qui se retrouve finalement plongé dans ses contradictions les plus intimes. Alors qu'il essaie de faire parler son père pour qu'il lui raconte ce qu'on lui a trop longtemps caché, il découvre que la tentation de la fuite à tout prix, cette aspiration à tout abandonner pour retrouver sa liberté, à chaque instant, est ancrée en lui comme chez tous les hommes de la famille. En imaginant se construire contre ces figures paternelles, il réalise qu'il n'échappera pas à la tradition héréditaire, chez les Monge on vit par omissions pour mieux fuir ceux que l'on aime.
    En entrelaçant le journal de son grand-père, les entretiens menés avec son père et le roman de sa famille en train de s'écrire, Emiliano Monge nous embarque ainsi dans le récit à peine croyable de sa généalogie. Omissions progresse de rebondissement en rebondissement jusqu'au coeur de l'histoire familiale  et de la quête probablement la plus difficile pour l'auteur : celle de sa véritable identité.
    Traduit de l'espagnol (Mexique) par Juliette Barbara 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Reims Nouv.

    Reims

    Yann Moix

    Parution : 19 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

    Reims constitue le deuxième volume de la tétralogie, ou du quatuor, que l'auteur a intitulé « Au pays de l'enfance immobile », dont Orléans paru en aout 2019 était le premier opus, et dont Verdun et Paris seront les troisième et quatrième.
    Le narrateur s'est enfin échappé du cauchemar familial d'Orléans, il aspire aux plus grandes écoles pour « monter à Paris » mais ses résultats médiocres aux examens de mathématiques le font atterrir à l'Ecole supérieure de commerce de Reims, vécue par lui comme une relégation en troisième division.
    Ici tout n'est qu'ennui, impuissance, obsession sexuelle jamais assouvie, dérive alcoolisée, débâcle progressive avec une petite bande de paumés masturbateurs et suicidaires qui tournent le dos à la compétition scolaire pour mieux affirmer leur différence.
    Dans cette course à la vanité paradoxale de l'échec, avec les mots brandis contre les chiffres, la littérature contre les mathématiques, le déclassement contre le classement, la révolte contre le conformisme, la provocation contre la convocation, il va s'agir, à défaut de briller par le succès, de se distinguer par l'ignominie.
    Sur cette bande de pieds nickelés travaillés par la chose littéraire qu'ils ne travaillent pas, plane l'ombre des « Simplistes » qui étaient parvenus à produire des oeuvres belles et profondes à partir de Reims  : René Daumal, Roger Gilbert-Lecomte, Roger Vailland et d'autres qui ont illuminé la revue littéraire Le Grand Jeu, là où leurs pâles successeurs   ne sont plus capables que d'un tout petit jeu grinçant et misérable.
    Reims, ou la prolongation de la haine de soi quand la haine des vôtres vous a définitivement incarcéré au « pays de l'enfance immobile »...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Un trésor lourd à porter... Nouv.

    Un trésor lourd à porter...

    Maxime Derouen

    Parution : 19 Mai 2021 - Entrée pnb : 26 Mars 2021

    À travers l'histoire d'un dragon pas tout à fait ordinaire et d'une petite princesse en cavale, ce conte moderne et initiatique interroge, non sans humour, la notion de richesse. Ce nouveau titre de la collection du Yark et de La Boulangerie des dimanches est aussi lumineux que l'amour !

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Le recensement des intellos de gauche Nouv.

    Le recensement des intellos de gauche

    Giacomo Papi

    Parution : 26 Mai 2021 - Entrée pnb : 14 Avril 2021

    Le professeur Prospero se trouve dans une de ces émissions de télévision qui mêlent écrivains, chanteurs, politiciens, sportifs et public. Répondant à une question, il mentionne naïvement Spinoza. Scandale  ! Du ton le plus grave, le présentateur lui répond  : «  Ceci est un programme qui s'adresse aux familles, et les gens qui ont trimé toute la journée ont le droit de se détendre sans se sentir inférieurs.  » L'assistance hue, tape des pieds. Le ministre de l'Intérieur, invité lui aussi, ajoute que le Pr. Prospero devrait avoir honte de son élitisme. Twitter se déchaîne. «  On t'aura, enfoiré d'intello de mes couilles  ! @giolia 71  » Rentrant chez lui, il est tué à coups de batte de base-ball.
    De cet argument de départ s'ensuit l'aventure la plus tristement comique qui soit, celle du populisme contemporain. Cela se passe en Italie, cela pourrait se passer en France, aux Etats-Unis, en Hongrie, en Pologne, c'est-à-dire partout. Le ministre de l'Intérieur, devenu Premier ministre de l'Intérieur (car nous sommes dans une réalité augmentée) comprend tout de suite l'avantage électoral qu'il y a à honnir les écrivains, les intellectuels, les penseurs. Et il décide, face au danger évidemment terrible qu'ils représentent, du recensement national des intellos de gauche - puisque le mot «  gauche  » est devenu synonyme de «  vice  ». La première victime sera ce ministre même, filmé à son insu sortant d'un cinéma d'art et d'essai. Le populisme dévore ses enfants. Parallèlement à cet orage politique, on cherche qui a tué le professeur. La fille du professeur, Olivia, enquête.
    Avec un brio et un humour qui le situent dans la lignée des romans d'Italo Calvino, Giacomo Papi radiographie les passions tristes de la politique contemporaine. Le livre a été un grand succès en Italie.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La règle du jeu N.73 ; complots et complotistes Nouv.

    La règle du jeu N.73 ; complots et complotistes

    La Regle Du Jeu

    Parution : 26 Mai 2021 - Entrée pnb : 17 Avril 2021

    DOSSIER : COMPLOTS ET COMPLOTISTES 
     
    A l'heure où le phénomène du conspirationnisme semble s'être installé durablement dans nos démocraties, à l'heure où les fake news se répandent massivement sur les réseaux sociaux, à l'heure où des mouvances complotistes (à l'instar de Qanon aux Etats-Unis) ont montré qu'elles avaient un poids important sur la vie politique, à l'heure où 79% des Français adhèrent au moins à une théorie du complot, à l'heure où le complotisme survit à toutes les tentatives de le réfuter, il importe, avant de le «  combattre  », de l'identifier précisément. De retracer sa généalogie, d'interroger son rapport à la «  vérité historique  » et aux «  secrets d'histoire  » - et donc, de proposer une «  théorie  » des théories du complot.  
    Quelles sont les origines du conspirationnisme ? Quelles sont ses causes immédiates et profondes ? Quelles sont les idéologies les plus poreuses à ce type de discours ? 
    Etant donné que l'histoire a été jalonnée, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, de mille conspirations réelles, quelle est la différence entre la démystification des «  versions officielles  » et la démarche complotiste  ?
    De quel mal le conspirationnisme est-il le symptôme ? Que dit-il du rapport que la modernité, que le numérique, que les réseaux sociaux entretiennent avec l'idéal de vérité ?  Arrive-t-il qu'une théorie du complot dise vrai ? En ce cas, comment faut-il se positionner par rapport à elle ? 
    Pourquoi Rousseau est-il l'un des inventeurs de l'imaginaire complotistes  ? Quel essor ce dernier a-t-il connu à travers la littérature, du cardinal de Retz à Philip Roth en passant par Nizan  ?
    Comment répondre au conspirationnisme ? Le fact-checking, dont le modèle s'impose de plus en plus à travers les rédactions et les médias, constitue-t-il un remède efficace ? 
    Dans le numéro 72 de La Règle du jeu, nous avons posé ces questions à des écrivains, à des intellectuels, à des philosophes - avec, en ligne de mire, une interrogation directrice : et si les complots étaient les points aveugles des complotistes ?
     
    Mais aussi  : Un article de Haim Korsia, grand rabbin de France, sur Rothko.   Un article de Joseph Cohen sur Hans Jonas   Un entretien de Nathan Devers sur l'art du roman.«  Proust et l'autofiction  », par Avery Colobert

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La tres grande aventure Nouv.

    La tres grande aventure

    Cortey/Latyk

    Parution : 26 Mai 2021 - Entrée pnb : 3 Avril 2021

    "Le soleil se lève à peine. Marcello, le petit pois et Nanni, le haricot sont fatigués de leur longue marche et entrent dans la cour d'une ferme pour se reposer.  Mais dans cette ferme, il y a un poulailler. Et qui dit poulailler, dit coqs et poules. Et ces bêtes à plumes adorent les légumes verts ! (Surtout les petits pois et les haricots.) Marcello et Nanni n'ont même pas le temps de dire ouf qu'ils sont déjà dans le ventre d'un coq... Zut alors !"
    Ainsi commencent les aventures délirantes de deux amis, Marcello et Nanni, respectivement donc petit pois et haricot de leur état. Quand on est tout petit et que le monde semble plein de dangers, autant se serrer les coudes, et avoir de l'imagination ! Et la route débouche parfois sur le lieu  que l'on cherchait sans le savoir depuis toujours...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Espace fumeur Nouv.

    Espace fumeur

    Devers Nathan

    Parution : 26 Mai 2021 - Entrée pnb : 25 Avril 2021

    Peut-on s'arrêter de fumer sans oublier le fumeur qu'on a été ?
    Dans ce livre à mi-chemin entre l'essai et le récit, Nathan Devers raconte sa vie à la lumière de la relation qu'il a entretenue, pendant plus de dix ans, avec le tabac. Il revient sur des expériences qu'ont sans doute partagées la plupart des fumeurs : la première cigarette, l'apparition de la dépendance, ses effets bénéfiques et néfastes, l'incapacité de faire quoi que ce soit sans « en allumer une », les vaines tentatives de sevrage - et puis l'invention d'une méthode, résolument personnelle, pour en finir avec cette addiction. 
    Parallèlement à cette confession, Nathan Devers développe une réflexion sur l'histoire de la cigarette et son imaginaire. Qu'est-ce qui distingue le fumeur mondain du fumeur invétéré ? Comment expliquer que les écrivains, si loquaces lorsqu'il s'agit de parler des drogues ou de l'alcool, aient accordé si peu de place à la cigarette ? Existe-t-il pour autant un espace fumeur de la littérature ? C'est un tel espace que l'auteur s'emploie à construire, en faisant dialoguer quelques fumeurs mythiques, de Michel Houellebecq à Pierre Louÿs en passant par Italo Svevo, Roland Barthes et un certain Maurice de Fleury...
    A l'heure où la cigarette fait l'objet d'une quasi-prohibition, ce livre n'est ni une apologie du tabac ni un traité hygiéniste, mais un hommage, teinté d'humour et de mélancolie, adressé à cette espèce en voie de disparition qu'incarnent les fumeurs.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Passe compose Nouv.

    Passe compose

    Anne Sinclair

    Parution : 2 Juin 2021 - Entrée pnb : 5 Mai 2021

    «  Je me suis longtemps refusée à imiter les confrères qui publient leurs Mémoires, persuadés que leur moi mérite exhibition et que les épisodes de leur vie personnelle et professionnelle suscite l'intérêt. Le journalisme est un métier comme un autre et la télévision n'est souvent qu'une usine à baudruches. A tous ceux qui m'interrogeaient à ce sujet, je n'ai cessé de déclarer qu'à ce petit jeu narcissique, on ne me prendrait pas. Publier cet ouvrage m'oblige à manger mon chapeau. Me voici à mon tour piégée dans ce paradoxe  : écrire comme tout le monde, en espérant intéresser tout le monde à une vie qui ne serait pas celle de tout le monde. Il faut assumer ses contradictions et ne pas avoir peur de se désavouer. C'est dit...
    Les personnes que je croise me regardent comme une vieille connaissance à laquelle elles associent deux images contradictoires  : la présentatrice d'une émission qui fut célèbre il y a plus de vingt ans et qui demeure dans la mémoire collective  ; la femme qui fit, à son corps défendant, des milliers de «  une  » de journaux à l'occasion d'un scandale planétaire impliquant son mari. N'étant pas seulement l'une et ne me reconnaissant pas dans l'autre, je me demande ce qui, de tout cela, peut rester pertinent.
    Je vais tenter d'être juste. Pas exhaustive mais sincère. Je parlerai de mes parents, de cette enfance très protégée qui aurait pu mettre hors de ma portée les armes nécessaires pour lutter dans la vie  ; je convoquerai certains personnages hauts en couleur que j'ai eu la chance de croiser et tenterai de brosser le portrait le plus fidèle possible du monde des médias tel que je l'ai connu  ; j'évoquerai les grands bonheurs de la vie et les épreuves qui l'ont écorchée...  »A.S

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • L'amour des choses invisibles Nouv.

    L'amour des choses invisibles

    Bakir Zied

    Parution : 2 Juin 2021 - Entrée pnb : 5 Mai 2021

    Le drôle de héros et narrateur de L'amour des choses invisibles est un jeune Tunisien sans papiers qui mène une vie de bohème à Paris. A la mosquée Arthur Rimbaud, M. de Sonvraynom, soixante-huitard converti, lui prodigue des conseils plus ou moins avisés. A la suite d'une déception amoureuse (car «  La femme est l'avenir de l'homme, dit le poète. Surtout de l'immigré  ») et un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, notre rêveur décide de revenir dans son pays d'origine, en profitant du «  retour volontaire  », dispositif mis en place par l'Office français de l'Immigration et de l'Intégration pour encourager les sans-papiers qui le souhaitent à rentrer chez eux. Le billet d'avion et une petite somme d'argent sont offerts.
    /> Si le narrateur décide de rentrer chez lui, ce n'est pas pour y vivre mais pour marcher jusqu'à la Mecque. Il a l'idée chimérique d'inaugurer un chemin de pèlerinage pédestre vers la première ville sainte de l'Islam comme il en existe un en Europe vers Compostelle. Seulement, il lui faut pour cela traverser la Libye en pleine guerre civile. Qu'à cela ne tienne ! La mission du marcheur est sacrée.  Il lui arrivera bien des ennuis, qu'il tentera de compenser par une philosophie de la vie faite d'amour de la poésie, d'un fatalisme qui n'empêche pas la combativité, et d'un humour à toute épreuve.
    Parcours d'un jeune homme en quête de soi, ce roman espiègle aux airs de fable est aussi un hymne à la liberté, celle de penser et de circuler.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • L'homme qui peignait les ames Nouv.

    L'homme qui peignait les ames

    Metin Arditi

    Parution : 2 Juin 2021 - Entrée pnb : 8 Mai 2021

    Acre, quartier juif, 1078. Avner, qui a quatorze ans, pêche avec son père. À l'occasion d'une livraison à un monastère, son regard tombe sur une icône. C'est l'éblouissement. «  Il ne s'agit pas d'un portrait mais d'un objet sacré, lui dit le supérieur du monastère. On ne peint pas une icône, on l'écrit, et on ne peut le faire qu'en ayant une foi profonde  ».
    Avner n'aura de cesse de pouvoir «  écrire  ». Et tant pis s'il n'a pas la foi, il fait comme si, acquiert les techniques, apprend les textes sacrés, se fait baptiser, quitte les siens. Mansour, un marchand ambulant musulman, le prend sous son aile. C'est l'occasion d'un merveilleux voyage initiatique d'Acre à Nazareth, de Césarée à Jérusalem, puis à Bethlehem, jusqu'au monastère de Mar Saba, en plein désert de Judée, où Avner reste dix années où il devient l'un des plus grands iconographes de Palestine.
    Refusant de s'astreindre aux canons rigides de l'Eglise qui obligent à ne représenter que Dieu et les saints, il ose reproduire des visages de gens de la vie ordinaire, cherchant dans chaque être sa part de divin, sa beauté. C'est un triomphe, c'est un scandale. Se prend-il pour un prophète  ? Il est chassé, son oeuvre est brûlée. Quel sera le destin final d'un homme qui a osé défier l'ordre établi ?
    Le roman de l'artiste qui, envers et contre tous les ordres établis, tente d'apporter de la grâce au monde.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Piraterie Nouv.

    Piraterie

    Tancrède Voituriez

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 11 Mars 2020

    «  Il y a une phrase sur l'écran  », dit Grace. Elle chuchotait. Elle s'approcha plus encore. L'intensité de la lumière, répandue par les diodes jaunes et bleues, se mit à baisser, comme si la machine voulait l'accueillir et la dérober. «  Elle invente des citations d'hommes célèbres  », dit la voix de Camille derrière elle. « C'est son nouveau jeu.  » A son tour, Camille s'avança et murmura « Grace  ». Avec quelques hésitations, il effleura ses doigts, puis il lui prit la main, lui disant «  Viens  »... 
    En pénétrant dans les ordinateurs de la NASA, Camille, pirate et prodige informatique, amoureux et fantaisiste, fait une découverte  : non seulement la sonde Voyager partie explorer les confins de l'univers n'a pas disparu depuis vingt ans  ; mais elle revient vers la Terre, portée par une force inconnue. Grace, l'astronome au destin familial hors norme, est choisie pour partir à la rencontre de la sonde, via la station spatiale internationale.
    Avec Camille, Grace saura-t-elle résoudre l'énigme qui terrifie le monde? Et établir un premier contact avec cette intelligence venue d'ailleurs  ?
    De Paris à Rio, de Houston à Baïkonour, Piraterie mêle génialement roman d'aventure et roman d'amour. L'homme lançant dans l'univers un disque portant ses grandes réalisations (des compositions de Bach, Beethoven, du raga indien, des théorèmes mathématiques...) va-t-il enfin obtenir une réponse ? Ou bien Piraterie est-il une épopée de l'amour et des mots, une ode à l'intelligence humaine  ?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Pardon si je dérange Nouv.

    Pardon si je dérange

    Cottrell Patrick

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 11 Mars 2020

    Helen a 32 ans, elle habite New York. Célibataire sans enfant, elle travaille à temps partiel comme surveillante dans un centre périscolaire pour jeunes en difficulté. Helen a une vie plutôt banale, jusqu'à ce 30 septembre lorsqu'elle réceptionne le canapé IKEA de sa colocataire tout en apprenant, quelques instants après, le suicide de son petit frère. D'origine coréenne comme elle, il a été adopté par une famille installée dans le Milwaukee et est resté au domicile familial alors que sa grande soeur a rompu tout lien avec leurs parents adoptifs il y a plusieurs années déjà. Helen a fui un père pingre et une mère sans courage, ainsi que de rares amis. Mais la nouvelle de la mort de son frère la pousse à quitter provisoirement son emploi et Manhattan afin de retourner dans la maison de son enfance.
    À son arrivée, ses parents adoptifs, surpris, doivent cohabiter avec cette fille qui ne fait absolument aucun effort pour apaiser les tensions. Helen n'est pas venue pour réconforter son père et sa mère, ni pour les aider à préparer les funérailles, elle veut en réalité enquêter pour tenter de comprendre les causes du suicide de son frère. Interrogatoire de ses amis, inspection de la chambre du défunt, examen des derniers lieux qu'il a fréquentés, Helen se transforme en détective à la recherche d'indices mais aussi de sens. Un détective aussi envahissant qu'agressif, dont l'ironie dévastatrice ne connaît aucune décence.
    Pardon si je dérange est un livre hilarant et sombre à la fois. Patrick Cottrell, lui-même d'origine coréenne, fait coexister avec beaucoup de naturel la comédie et la tragédie en les imbriquant dans l'esprit loufoque de sa narratrice. Une performance impressionnante pour un premier roman qui a conquis la critique et raflé de nombreux prix à sa sortie.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La folie pastre Nouv.

    La folie pastre

    Olivier Bellamy

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 1 Mai 2021

    Lily  ? Lily Pastré  ? La Lily Pastré  ? Célèbre auprès des mélomanes pour avoir été à l'origine du Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, la comtesse Pastré (1891-1974) a été bien plus qu'un riche mécène. Voici le récit de la vie d'une grande excentrique, d'une grande généreuse, d'une grande amie des artistes, des années folles aux Trente Glorieuses en passant par le tourbillon de la Deuxième Guerre mondiale.
    Née à Marseille, héritière des célèbres apéritifs Noilly Prat, elle épouse un aristocrate et vit à Paris dans un entre-deux-guerres tourbillonnant de fêtes et de concerts. Sa passion première, c'est la musique. Elle est l'amie des plus grands compositeurs et interprètes du moment. Dans sa villa du sud de Marseille, elle reçoit des personnalités aussi diverses que Christian Bérard et Édith Piaf, Luc Dietrich et André Masson. Pendant la guerre, au risque de sa vie, elle cache et aide des musiciens juifs, tels Clara Haskil et Darius Milhaud, les sauvant d'une mort certaine. Elle apporte son soutien à l'Américain Varian Fry, qui a arraché des milliers de vies à l'occupant nazi.
    Dilapidant son immense fortune en transformant son domaine en une Villa Médicis du sud de la France, elle cofonde le festival d'Aix qui, à la sortie de la guerre, signifiait le retour de la France comme grande nation artistique.
    À travers le destin hors du commun d'une femme à la personnalité fascinante, c'est aussi une partie méconnue de l'histoire de Marseille qui revit. Lily Pastré incarne la démesure d'une cité au caractère insoumis depuis la nuit des temps et la liberté d'une Provence cosmopolite dont tant d'artistes sont tombés amoureux.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • L'elegant - roman Nouv.

    L'elegant - roman

    Desplats Barthelemy

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 1 Mai 2021

    Biarritz était devenu le lieu de rendez-vous d'Antoine et son père. L'un aimait surfer, et l'autre le regardait. Leur histoire commune, fragilisée par l'éloignement et la rancoeur, se reconstruisait grâce à ces moments passés dans le Sud-Ouest.
    Mais cette année-là, les tempêtes de printemps ferment les terrasses et bousculent l'Océan autant que leurs habitudes. Brusquement, ils décident de prendre la route qui les mènera en Espagne et jusqu'à Nazaré, au Portugal, surfant sur leurs souvenirs et remontant le temps. Nostalgique et électrique, ce parcours imprévu leur réserve des rencontres et des révélations. Entre pudeur et humour, Antoine et son père apprennent à se connaître et à se parler. À la fin du voyage, le destin s'accélère, et ce périple initiatique devient celui de toute une vie.
    Rythmé par la beauté des paysages et la puissance des sentiments, ce texte est l'aventure d'un fils qui devient un homme, et d'un homme qui devient un père.
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Le cerf-volant Nouv.

    Le cerf-volant

    Laetitia Colombani

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 5 Mai 2021

    Après le drame qui a fait basculer sa vie, Léna décide de tout quitter. Elle entreprend un voyage en Inde, au bord du Golfe du Bengale, pour tenter de se reconstruire. Hantée par les fantômes du passé, elle ne connait de répit qu'à l'aube, lorsqu'elle descend nager dans l'océan indien. Sur la plage encore déserte, elle aperçoit chaque matin une petite fille, seule, qui joue au cerf-volant.
    Un jour, emportée par le courant, Léna manque de se noyer. La voyant sombrer, la fillette donne l'alerte. Léna est miraculeusement secourue par la Red Brigade, un groupe d'autodéfense féminine, qui s'entraînait tout près.
    Léna veut remercier l'enfant. Elle découvre que la petite travaille sans relâche dans le restaurant d'un cousin, qui l'a recueillie et l'exploite. Elle n'a jamais été à l'école et s'est murée dans un mutisme complet. Que cache donc son silence ? Et quelle est son histoire  ? ...
    Aidée de Preeti, la jeune cheffe de brigade au caractère explosif, Léna va tenter de percer son secret. Jadis enseignante, elle se met en tête de lui apprendre à lire et à écrire. Au coeur de ce monde dont elle ignore tout, commence alors une incroyable aventure où se mêlent l'espoir et la colère, la volonté face aux traditions, et le rêve de changer la vie par l'éducation...
    La rencontre inoubliable et réparatrice entre une femme, une jeune fille et une enfant au milieu d'une Inde tourmentée.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Une histoire de la naissance - en coedition avec france culture Nouv.

    Une histoire de la naissance - en coedition avec france culture

    René Frydman

    Parution : 9 Juin 2021 - Entrée pnb : 8 Mai 2021

    «  La naissance est un fabuleux voyage  », nous dit René Frydman, mais il n'est pas sans turbulences  ! Un vol long-courrier dont on ne connaîtrait pas la destination ni son voisin de cabine  : voilà à peu près ce qui attend les mères et les pères.
    Cette passionnante Histoire de la naissance part des mythes et légendes autour de la création physique de l'être humain, de l'Egypte ancienne à nos jours, pour retracer l'évolution prodigieuse de la médecine obstétrique et exposer l'état actuel de nos connaissances. Des premières fécondations in vitro, avec les souvenirs de René Frydman sur la désormais fameuse première bébé-éprouvette, Amandine, aux plus récentes découvertes, telle la possibilité de recueillir de l'ADN foetal dans le sang maternel, le livre inscrit la question de la naissance, avec ses progrès et les   questions que peuvent poser certaines découvertes, dans une perspective de long terme, qui permet d'examiner posément les questions éthiques que peuvent poser certaines pratiques, comme celle de l'avortement.
    Une fresque aussi savante qu'accessible, et qui n'oublie jamais l'humain, parsemée qu'elle est d'histoires vécues et de souvenirs de l'éminent chercheur. Ainsi, à propos de la première vidéo d'un foetus  in utero  : «  Je n'oublierai jamais le face-à-face avec ce petit visage sorti des limbes, aux paupières fermées, à la peau translucide, une ébauche d'humain. Comment ne pas songer à son futur, à ses joies et ses peines ?  »
     
    Une histoire de la naissance est une coédition avec France Culture.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les victorieuses ou le palais de blanche Nouv.

    Les victorieuses ou le palais de blanche

    Colombani/Pollet

    Parution : 16 Juin 2021 - Entrée pnb : 3 Avril 2021

    "La première fois qu'elle est entrée au Palais, Sumeya s'est sentie toute petite. Il est grand comme une forteresse ! Il y a le foyer avec son piano à queue, la bibliothèque, la salle de gymnastique, la buanderie qui sent bon le propre et le frais, les cuisines aménagées pour préparer à manger, une immense salle de réception où se tient chaque année le repas de Noël... Et des centaines de chambres pour les femmes qui vivent là."
    Du haut de ses cinq ans, Sumeya, arrivée depuis peu avec sa maman au Palais de la Femme, découvre l'histoire de Blanche, grâce à qui cet immense refuge pour les femmes a vu le jour, au siècle dernier. Au portrait de cette femme de convictions et de combats, libre et rebelle, se mêlent l'émotion et les envies de cette petite fille d'aujourd'hui. Sumeya aussi, un jour, aimerait faire quelque chose pour les autres...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty