• La défaite des mères

    Adrienne YABOUZA; Yves PINGUILLY

    Parution : 6 Février 2020 - Entrée pnb : 7 Février 2020

    Ce roman est le récit de la vie d'une femme d'Afrique Centrale, Niwalie. Son père, chasseur de léopard, se retrouve engagé par la Première dame comme garde du corps. Bonne élève, presque toujours seule avec sa mère, Niwalie grandit en nous racontant le monde qui l'entoure avec poésie et humour. La narratrice nous relate l'existence de ses proches, et dépeint l'Afrique qui l'entoure. L'Afrique qu'elle connaît et à laquelle elle appartient, celle de la souffrance, celle de la rue, qui n'est pas dupe des claques dans le dos que s'échangent les puissants, du règne sans partage de quelques-uns au détriment de tous les autres. Défaite des mères car en Centafrique, la fête des mères est la plus grande des fêtes. Et c'est aussi le récit d'une sanglante fête des mères que nous fait Niwalie...

    Adrienne Yabouza exerçait comme coiffeuse à Bangui avant de fuir la République centrafricaine en 2013. Elle vit aujourd'hui en France, à Guingamp, où elle bénéficie de l'asile politique.Yves Pinguilly est né à Brest en 1944. Fin connaisseur du continent africain qu'il fréquente depuis quarante ans, il est l'auteur de nombreux romans ou récits ayant pour cadre l'Afrique.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La patience du baobab

    Adrienne Yabouza

    Parution : 1 Février 2018 - Entrée pnb : 19 Janvier 2018

    L'amour c'est pas plus facile que le reste de la vie. C'est vérifiable à 20 ans ou plus, sous les tropiques comme du côté de l'un des cercles polaires. Pas parce que c'est chaud ici et froid là-bas. C'est à cause des bâtons dans les roues, sous toutes les latitudes. Trop gros ou trop maigre ça peut être une cause de bâton dans les roues, comme trop intelligent, trop blanc, trop noir, trop zyeux bridés ou cheveux roux, blonds, crépus ; si en plus on compte les bâtons courbés ou à genoux dans l'ombre d'une religion, l'amour c'est vraiment le parcours du combattant.
    Pour deux gouttes d'eau, de sang ou de lait, l'amour c'est pas facile. Alors si tu compliques en aimant le sang quand tu es lait ou le vice et versa de ça, c'est comme demander au sel d'être sucré, ni plus ni moins.

    Adrienne Yabouza a dû fuir la République centrafricaine lors des conflits de 2013. Elle vit aujourd'hui en France où elle bénéficie de l'asile politique. Auteure de plusieurs romans, elle débute avec La patience du baobab une collaboration avec les éditions de l'Aube.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty