Le Livre de Poche

  • Poil de Carotte

    Jules Renard

    Parution : 23 Février 2012 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Édition enrichie (Notes)Poil de Carotte a beau se taillader les joues pour qu'elles rosissent, personne ne l'embrasse.
    Mme Lepic n'aime pas son petit dernier aux cheveux  roux. « Tout le monde ne peut pas être orphelin », se répète Poil de Carotte, et il nous livre ses idées personnelles, « ainsi nommées parce qu'il faut les garder pour soi ». Ni la générosité ni la sincérité ne paient dans le monde des adultes. Il faut ruser.
    L'existence de Poil de Carotte est un enfer dont il ne s'échappe que par une cruelle lucidité.
    Jules Renard a écrit là un chef-d'oeuvre d'ironie, d'intelligence et de tendresse. « Qui a lu une telle oeuvre ne peut l'oublier », affirme Robert Sabatier.
    Commentaires et notes de Michel Autrand. 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La case de l'oncle Tom

    Harriet Beecher Stowe

    Parution : 23 Décembre 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre et bibliographie)Un revers de fortune oblige le propriétaire d'une manufacture du Kentucky à vendre son plus fidèle esclave, le vieux Tom.
    L'oncle Tom, sensible et pieux, se soumet à l'inhumaine condition des esclaves noirs. Il connaît quelque temps la sécurité auprès de la jeune Evangéline et de son père, mais un cruel destin s'acharne sur ses protecteurs et il doit suivre dans sa plantation de coton le féroce Simon Legree. Livréà la tyrannie de cet homme, il sera persécutéà cause de son refus de maltraiter ses frères et n'aura, au moment de mourir, que des paroles d'amour et de pardon.
    Le martyre du vieil homme noir déterminera le fils de son premier maître à racheter la liberté de tous ses esclaves.
    Témoignage sensible et plaidoyer fervent, ce roman fut aux Etats-Unis, peu avant la guerre de Sécession, un puissant auxiliaire de la cause abolitionniste. Abraham Lincoln a salué en son auteur, Harriet Beecher-Stowe, « une petite femme qui a commencé une grande guerre ».
    Préface de Michel Mohrt, de l'Académie française.
    Commentaires et notes de Jean Bessière. 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty