Les éditions du 38

  • Portrait de l'artiste en jeune homme

    James Joyce

    Parution : 24 Février 2020 - Entrée pnb : 26 Février 2020



    Enfant innocent et spectateur de la société familiale étendue, et qui se sent comme « étranger », adopté dans sa propre famille, enfant victime et malheureux à Clongowes Wood, collège de jésuites où il est envoyé en pension, adolescent en proie au péché de la chair, et à la terreur de l'enfer, jeune adulte rejetant les croyances et les positions qu'en tant qu'Irlandais on voudrait lui voir embrasser, « Quand l'âme d'un homme naît dans ce pays, elle est aussitôt prise dans des filets et ne peut voler librement. Tu me parles de nationalité, de langue, de religion. Je cherche à me dégager de ces filets » et qui se réalisera dans l'exil volontaire, dans le reniement de sa patrie, « L'Irlande est une vieille truie qui dévore sa portée », c'est à cette lente sortie de la chrysalide que nous assistons à la lecture de ce roman.


    C'est une lecture qui suscite des questionnements en écho à ceux que le narrateur expose, à la fois sur la notion de religion, de nationalité, sur les rapports sociaux dans cette Irlande du début du XXe siècle et son histoire douloureuse. Sur le rapport du héros à la femme aussi, la mère et la femme dans toute sa symbolique.



    Dedalus

    ou Portrait de l'artiste en jeune homme
    (A Portrait of the Artist as a Young Man), dont nous vous proposons une nouvelle traduction que l'on doit à Jean-Yves Cotté, est aussi le roman de la genèse d'un écrivain.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Gens de Dublin

    James Joyce

    Parution : 9 Février 2021 - Entrée pnb : 11 Février 2021

    Gens de Dublin (Dubliners), est le plus populaire et le plus accessible des livres de James Joyce. Il y a dans ces textes une certaine compassion, et malgré l'apparente tristesse qui s'y étale, ne sont pas absents des éléments plus légers.Il faut le lire, y découvrir la vie, simple, sans artifice, des gens, de leurs espoirs déçus à leurs joies, même si elles sont brèves. Les rencontrer à l'intérieur de leurs vies étriquées, sans perspective de bonheur. Ils semblent vouloir atteindre quelque chose, mais sont comme paralysés. Englués dans une atmosphère de corruption morale et matérielle.« Ce livre n'est pas un recueil d'impressions touristiques, mais une tentative pour représenter certains aspects véridiques de la vie dans une des capitales d'Europe ». C'est ainsi que Joyce présente son manuscrit. « C'est un chapitre de l'histoire morale de l'Irlande. Comme cela, le peuple irlandais pourra une fois au moins bien se regarder dans le beau miroir que j'ai préparé pour lui », écrit-il également.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty