Robert Laffont

  • Maison des rumeurs

    Colm Tóibín

    Parution : 3 Janvier 2019 - Entrée pnb : 10 Janvier 2019

    Après le sacrifice de sa fille, une mère fomente la mise à mort de l'assassin. Enragée, elle crie sa joie de venger son enfant. Puis son fils est enlevé et passe des années en exil où, dans un douloureux monologue intérieur, il revit le meurtre de sa soeur. Au foyer, il ne reste qu'une fille, obsédée jusqu'à la folie par la place démesurée qu'occupent les disparus dans le coeur de leur mère.
    Clytemnestre, Oreste, Électre. Ils mêlent leurs voix en un choeur tragique pour raconter ce drame : l'assassinat d'Iphigénie par son père en échange d'une victoire à la guerre.
    Dans des paysages sauvages qui rappellent les contrées isolées d'Irlande, Colm Tóibín donne aux héros et aux héroïnes du mythe grec une humanité bouleversante, inattendue, qui nous hante longtemps.
    " Tóibín marie miraculeusement son respect pour les textes anciens à la sensibilité d'aujourd'hui. Une époustouflante modernité... " The Washington Post.
    " Le drame intime de l'implosion d'une famille dans ces temps incertains où les dieux abandonnent les humains... " Publishers Weekly.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Brooklyn

    Colm Tóibín

    Parution : 3 Mars 2016 - Entrée pnb : 29 Juin 2016

    Enniscorthy, Irlande, années 1950. Comme de nombreuses jeunes femmes de son âge, Eilis Lacey ne parvient pas à trouver du travail. Par l'entremise d'un prêtre, on lui propose un emploi en Amérique, à Brooklyn. Poussée par sa famille, Eilis s'exile à contrecoeur. Au début, le mal du pays la submerge. Mais comment résister aux plaisirs de l'anonymat, à l'excitation de la nouveauté ? Loin du regard de ceux qui la connaissent depuis toujours, Eilis goûte une sensation de liberté proche du bonheur. Puis un drame familial l'oblige à retraverser l'Atlantique. Au pays, Brooklyn se voile de l'irréalité des rêves. Eilis ne sait plus à quel monde elle appartient, quel homme elle aime, quelle vie elle souhaite. Elle voudrait ne pas devoir choisir, ne pas devoir trahir.
    Le chef-d'oeuvre de Colm Tóibín est aujourd'hui un film réalisé par John Crowley, sur un scénario de Nick Hornby, nommé aux Oscars dans trois catégories – meilleure actrice, meilleure adaptation, meilleur film.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nora Webster

    Colm Tóibín

    Parution : 18 Août 2016 - Entrée pnb : 25 Août 2016

    Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.
    Le récit de la renaissance de Nora dans une société irlandaise en pleine mutation est magistralement servi par une prose musicale, délicate et nuancée : " Ce sont les phrases renfermant de l'émotion qui m'intéressent, dit Colm Tóibín. À travers le rythme, il faut contenir l'émotion, la relâcher, la contenir, la relâcher. " Et derrière le portrait de Nora, c'est la vérité de sa mère qu'il tente d'atteindre. Il lui a fallu plus d'une décennie pour terminer ce livre, trop intimidant, trop personnel.
    " Aujourd'hui, peu de romanciers ont le courage, comme Tóibín, de montrer la vie telle qu'elle est plutôt que comme la voudrait l'art, et ce en nous émouvant profondément. " John Banville

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le testament de Marie

    Colm Tóibín

    Parution : 20 Août 2015 - Entrée pnb : 30 Avril 2016

    Mon fils s'était laissé capturer. Au cours des heures que j'ai passées dans cette maison avec ses disciples, j'ai bien vu que, pour eux, c'était dans l'ordre des choses. Son arrestation faisait partie des étapes nécessaires de la grande délivrance qui surviendrait dans le monde. J'ai failli leur demander si cette délivrance signifiait qu'il ne serait pas crucifié, mais libéré au contraire. Je me suis ravisée. Tous ces gens ne parlaient que par énigmes, et j'ai compris qu'aucune de mes questions ne recevrait de réponse claire. J'étais revenue dans le monde des idiots, des bègues, des contorsionnés et des malcontents.
    Ils sont deux à la surveiller, à l'interroger pour lui faire dire ce qu'elle n'a pas vu. Ils dressent de son fils un portrait dans lequel elle ne le reconnaît pas, et veulent bâtir autour de sa crucifixion une légende qu'elle refuse. Seule, elle tente de s'opposer au mythe que les anciens compagnons de son fils sont en train de forger.
    " Tóibín est un écrivain merveilleux : sa prose, lyrique et émouvante, est un vrai miracle. " The Observer

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La couleur des ombres

    Colm Tóibín

    Parution : 13 Février 2014 - Entrée pnb : 12 Décembre 2014

    " Voilà Tóibín en parfait contrôle de son art. "
    The Sunday Telegraph
    Sans doute parce qu'ils étaient différents, trop sensuels et rebelles à l'hypocrisie, les protagonistes de ces neuf nouvelles ont quitté leur cercle familial et se sont exilés. Pourtant, ils ne souffrent plus d'être éloignés de leur passé. Au contraire. Malik, jeune Pakistanais immigré à Barcelone, découvre son homosexualité dans une communauté musulmane plus tolérante que son père. Pour Frances, l'Irlandaise devenue américaine, revenir au pays, c'est se réconcilier avec l'une des plus belles pages de sa vie amoureuse, avant de repartir définitivement. Carme, rejetée par ses parents franquistes, les retrouve alors qu'ils s'apprêtent à brader aux promoteurs la vieille demeure où règne encore le souvenir de sa grand-mère...

    La prose voluptueuse et lancinante de Colm Tóibín nous emporte vers ces moments de basculement subtil où, quittant l'ombre de leur exil intérieur, des personnages accèdent enfin à la clarté.

    " Par sa délicatesse de ton et la soudaine intimité de ses révélations,
    La Couleur des ombres fait écho aux précédentes oeuvres de Tóibín, les grandit et les rend uniques. "

    The Financial Times

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La mer

    John Banville

    Parution : 13 Septembre 2012 - Entrée pnb : 12 Décembre 2014

    " Anna est morte avant l'aube. À dire vrai, je n'étais pas là quand c'est arrivé. J'étais allé sur le perron de la clinique respirer à fond l'air noir et lustré du matin. Et pendant ce moment si calme, si lugubre, j'ai repensé à un autre moment, des années auparavant, dans l'eau, ce fameux été à Ballymoins. J'étais allé nager tout seul, je ne sais pas pourquoi, ni où Chloé et Myles étaient passés ; sans doute étaient-ils partis quelque part avec leurs parents, ce devait être une des dernières balades qu'ils ont faites ensemble, la toute dernière peut-être. "
    Après la mort de sa femme, Max se réfugie dans le petit village du bord de mer où, enfant, il vécut l'été qui allait façonner le reste de son existence. Assailli par le chagrin, la colère, la douleur de la vie sans Anna, Max va comprendre ce qui s'est vraiment produit, cet été-là. Comprendre pourquoi " le passé cogne en lui, comme un second coeur ".
    " John Banville est l'un des plus grands écrivains de langue anglaise. Captivant de bout en bout, profondément émouvant, extrêmement pénétrant, La Mer est son chef-d'oeuvre. " Synopsis
    " L'un des meilleurs romans, et des plus humains, de ces dernières années. " The Observer

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Infinis

    John Banville

    Parution : 8 Décembre 2011 - Entrée pnb : 26 Mars 2014

    Adam Godley, un brillant mathématicien - spécialiste de l'infinité des infinis, et de la possibilité d'univers parallèles - repose dans sa chambre, au seuil de la mort. Autour de lui, dans une maison à l'atmosphère oppressante, le veillent sa deuxième épouse, sa fille - une adolescente fragile -, son fils, accompagné de sa femme, Helen, une comédienne à la beauté troublante.
    En un jour, en un lieu, ce monde mortel et imparfait va recevoir la visite invisible des dieux de l'Olympe, des dieux à l'esprit facétieux, qui vont se plaire à prendre la place des humains pour satisfaire leurs désirs illicites. Zeus, follement épris d'Helen, se fera passer le temps d'une nuit pour son mari afin de jouir de ses charmes. Puis en prenant l'apparence de Rody, le fiancé de la fille d'Adam, il poursuivra son oeuvre de séduction.
    Hermès, le fils de Zeus, est le narrateur espiègle de cette tragi-comédie ensorcelante, qui évoque le Songe d'une nuit d'été , en illustrant la folie de l'amour et des actes qu'il peut nous pousser à commettre. Hermès se déguisera lui-même en fermier pour conquérir l'une des servantes, sans se soucier des conséquences. Ainsi la présence des dieux va bientôt faire exploser les tensions jusque-là silencieuses, exaspérer les drames, tandis qu'Adam, toujours mourant, revit dans son esprit le souvenir de ses années passées.
    En s'inspirant de l' Amphitryon de Kleist, Banville mêle les genres avec virtuosité, dans une langue iridescente et poétique. Le texte oscille constamment entre gravité et ironie. Le réel et le merveilleux se répondent, donnent une profondeur envoûtante au récit. En mêlant des questions métaphysiques et humaines, Banville ne cesse d'interroger le sens de notre existence, son mystère et sa beauté.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La guitare bleue

    John Banville

    Parution : 4 Janvier 2018 - Entrée pnb : 10 Janvier 2018

    Oliver Orme, vous le savez sans doute, est un peintre dont le talent est reconnu dans le monde entier. Ce que vous ignorez encore, c'est qu'il a cessé de peindre, en proie à des doutes esthétiques. Et qu'il a passé sa vie à voler des choses de valeurs diverses à son entourage, non par cupidité mais par goût, éprouvant un plaisir quasi érotique à subtiliser des objets.
    L'un de ces objets subtilisés à d'autres, en l'occurrence à son ami Marcus, est Polly, dont il fait sa maîtresse. Mais, tout comme il a fui son épouse Gloria, il fi nit par la laisser un jour où il ressent le besoin de se réfugier dans sa maison natale, aussi délabrée soit-elle. Or bientôt Polly le retrouve, et leur histoire d'amour renaît de ses cendres.
    Entre passion, désillusion, jalousie et égoïsme, Oliver déverse le fl ux de ses pensées comme il brossait autrefois ses toiles, cherchant toujours le mot juste, pour être le plus vrai possible, si tant est que le vrai existe en ce monde.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty