• Demain l'Europe

    Jean-François Billeter

    Parution : 3 Janvier 2019 - Entrée pnb : 22 Novembre 2018

    L'Europe ne sait plus où elle va. Les Européens ne se reconnaissent plus dans l'Union, au point que la plupart d'entre eux se replient sur leurs nations respectives. S'ils veulent un avenir, ils doivent se proclamer citoyens d'une République européenne. Qu'ils fassent comme les Français en 1789 : une révolution, non au sens d'un renversement du pouvoir établi au profit d'un autre, ni de la victoire d'une classe sociale sur une autre, mais un acte "politique", né de la décision des uns et des autres d'exercer leur liberté en commun, ce dont le capitalisme les prive.Avec la primauté du politique sur l'économique, sera aboli "l'assujettissement de la vie sociale à l'accroissement sans fin du capital", tandis que la République pourra satisfaire les besoins et désirs essentiels de chacun.

    Éminent sinologue, Jean François Billeter a dirigé le département de langue et littérature chinoises de l'université de Genève. Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions Allia, dont Leçons sur Tchouang-tseu, Contre François Jullien, Un paradigme et Esquisses. En 2013, il a reçu le prix culturel de la Fondation Leenaards. En 2017, il a publié Une rencontre à Pékin et Une autre Aurélia, couronnés du prix Michel-Dentan, du prix Roger Caillois de l'essai et du prix Psychologies magazine.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

    1 autre édition :

  • Une apologie des oisifs ; causerie et causeurs

    Robert Louis Stevenson

    Parution : 9 Novembre 2013 - Entrée pnb : 30 Novembre 2016

    "Aujourd'hui, chacun est contraint, sous peine d'être condamné par contumace pour lèse-respectabilité, d'exercer une profession lucrative, et d'y faire preuve d'un zèle proche de l'enthousiasme. La partie adverse se contente de vivre modestement, et préfère profiter du temps ainsi gagné pour observer les autres et prendre du bon temps, mais leurs protestations ont des accents de bravade et de gasconnade. Il ne devrait pourtant pas en être ainsi. Cette prétendue oisiveté, qui ne consiste pas à ne rien faire, mais à faire beaucoup de choses qui échappent aux dogmes de la classe dominante, a tout autant voix au chapitre que le travail." On se persuadera à la lecture de ces textes jubilatoires, où défile une galerie d'excentriques anglais de la plus belle eau, que la paresse et la conversation - au même titre que l'assassinat - méritent de figurer parmi les beaux-arts.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

    1 autre édition :

  • Le meilleur des jours

    Yassaman Montazami

    Parution : 23 Août 2012 - Entrée pnb : 22 Mars 2017

    « Karl Marx et mon père avaient un point commun : ils ne travaillèrent jamais pour gagner leur vie. Les vrais révolutionnaires ne travaillent pas, affirmait mon père. Cet état de fait lui paraissait logique : on ne pouvait oeuvrer à l'abolition du salariat et être salarié - c'était incompatible. » Y. M.
    Après la mort de son père, Yassaman Montazami se réfugie dans l'écriture pour tenter de garder vive la mémoire de ce personnage hors norme. La drôlerie et la cocasserie des souvenirs atténuent peu à peu l'immense chagrin causé par sa perte.
    Né avant terme, condamné puis miraculé, l'enfant adulé par sa mère, qui jamais ne lui refusa rien, fut nommé Behrouz - en persan : « le meilleur des jours » -, un prénom prédestiné pour un futur idéaliste épris de justice et un pitre incapable de prendre la vie au sérieux.
    Envoyé en France pour y poursuivre des études qu'il n'achèvera jamais, il participe à sa manière aux événements révolutionnaires de 1979, au cours desquels l'Iran bascule de la monarchie à la République islamique, en faisant de son appartement parisien un refuge pour les Iraniens en exil. Leurs chassés-croisés entre Paris et Téhéran donnent à l'auteur l'occasion de brosser une multitude de personnages improbables et issus des milieux les plus divers : une épouse de colonel en fuite, fanatique d'Autant en emporte le vent, un poète libertin, mystique et interdit de publication, un révolutionnaire maoïste enfermé à la prison d'Evin, et même un ancien chef d'entreprise devenu opiomane.
    Évocation d'un monde aujourd'hui disparu, ce premier roman frappe par sa maîtrise et par l'acuité de son trait.

    40 prêts - 3650 jours
    10 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

    1 autre édition :

  • Les grandes théories économiques pour les nuls

    Alexandre Reichart

    Parution : 10 Janvier 2019 - Entrée pnb : 10 Janvier 2019

    La pensée économique enfin à la portée de tous !

    Que vous soyez étudiant en économie, passionné d'Histoire, ou simplement soucieux de mieux comprendre l'actualité, ce livre saura vous apporter tous les éclairages nécessaires pour mieux appréhender le monde d'hier et d'aujourd'hui. Dans cet ouvrage, l'auteur a choisi de remonter aux origines de l'humanité pour dresser le tableau des principales théories économiques : vous découvrirez les prémices de la pensée économique dans l'Antiquité, vous saurez comment le socialisme a vu le jour au XIXe siècle, et vous comprendrez enfin le rôle de l'État dans la sphère économique moderne.

    Découvrez :

    • La pensée économique antique

    et médiévale

    • Les mercantilistes et les

    physiocrates

    /> • La métaphore de la " main

    invisible "

    • Le marxisme et le libéralisme

    • La révolution keynésienne

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'adieu à la littérature ; histoire d'une dévalorisation, XVIII-XX siècle

    William Marx

    Parution : 2 Février 2012 - Entrée pnb : 5 Juin 2014

    La littérature n'a peut-être jamais été plus mal considérée qu'aujourd'hui. Tous les signes montrent cette fragilisation. Mais plutôt que de s'arrêter à la description d'un mal contemporain dont nul ne doute, ce livre propose de retrouver les causes profondes de cette baisse d'influence, qui résulte d'une évolution de longue durée. La thèse est simple : entre le XVIIIe et le XXe siècle eut lieu en Europe une transformation radicale de la littérature ; sa forme, son idée, sa fonction, sa mission, tout fut bouleversé. Du magnétisme animal aux cultural studies, du sublime selon Boileau au plaisir selon Barthes, du tremblement de terre de Lisbonne au camp d'Auschwitz, de l'apothéose de Voltaire au départ de Rimbaud et aux silences de Beckett, le récit des métamorphoses de la littérature est présenté en une vaste fresque européenne, qui met en évidence un mouvement de bascule conduisant inévitablement du sommet à l'abîme.
    Comprendre ce mécanisme de dévalorisation, ce traumatisme de l'adieu, c'est pénétrer au coeur de la crise existentielle permanente où se débat maintenant la littérature. Mais c'est aussi se donner les moyens d'en sortir.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Revenances de l'histoire

    Jean-François Hamel

    Parution : 9 Janvier 2014 - Entrée pnb : 5 Juin 2014

    Au-delà de l'analyse du récit appelée naguère narratologie, cet essai vise à mettre en lumière l'historicité des pratiques narratives en regard des modes de transmission de la mémoire culturelle. Pour cela, il propose d'interroger la résurgence des représentations cycliques du devenir depuis le XIXe siècle, dont on trouve des occurrences chez Hugo et Michelet, Baudelaire et Blanqui, Marx et Nietzsche, ou encore, au siècle dernier, chez Pierre Klossowski et Claude Simon. Pourquoi la modernité, qu'une vulgate historienne dit structurée par le temps cumulatif et linéaire du progrès, redécouvre-t-elle l'éternel retour des êtres et des événements ?
    Cet art du récit fondé sur la répétition est une réplique à la mutation des formes de l'expérience du temps amorcée au déclin des Lumières. En réponse au régime moderne d'historicité que Walter Benjamin et Hannah Arendt évoquaient dans les termes d'une crise de l'expérience et d'une rupture de la tradition, les poétiques de la répétition élaborent une singulière politique du deuil selon laquelle le passé qui revient ne réconcilie pas le présent avec l'autrefois, mais fait différer le présent d'avec lui-même. Or cette résistance mélancolique, qui multiplie fantômes, spectres et revenants, témoigne exemplairement de l'impact du régime moderne d'historicité sur les arts du récit depuis deux siècles.

    Revenances de l'histoire est paru en 2006.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tics et tocs des grands génies

    Mason Currey

    Parution : 14 Octobre 2015 - Entrée pnb : 28 Octobre 2015

    Chaque jour à 14 h 30 pétantes, David Lynch s'installe au comptoir du Bob's Big Boy à Los Angeles pour avaler 7 cafés très sucrés et une énorme glace au chocolat. Un shoot de sucre qui provoque une avalanche d'idées, griffonnées à la hâte sur des serviettes en papier.À chaque panne d'inspiration, Woody Allen se rue dans la première salle de bain venue, pour une bonne douche bouillante de quarante-cinq minutes.Deux heures avant chaque concert, Louis Armstrong s'administre la même potion magique. Dans l'ordre : miel et glycérine, Maalox et baume pour les lèvres. Un cocktail imparable.L'antichambre de la création est un lieu magique, où chaque objet, chaque geste comptent. De Francis Bacon à René Descartes, de Sigmund Freud à Pablo Picasso, de Karl Marx Agatha Christie, 100 créateurs nous racontent leurs secrets.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

    1 autre édition :

  • Les larmes des gouttes d'eau

    Pierre Cadene

    Parution : 1 Janvier 2009 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Après avoir quitté le domicile familial, Joseph, jeune dandy aux idéaux révolutionnaires, monte avec un groupuscule d'anarchistes un mouvement d'opposition contre une troisième République qui tâtonne dangereusement. Milieu bourgeois à la sensibilité dite « d'extrême gauche », opposants virulents aux liberticides, le temps vient aux Marx, Proudhon, Babeuf... et Joseph compte sur ce vivier d'éléments subversifs pour inciter la plèbe à la transgression, dans une époque de communards, enfin mûre pour l'engagement démocratique ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty