Littérature générale

  • Lettres avec elise

    Duquoc Patrick

    Parution : 15 Octobre 2018 - Entrée pnb : 29 Septembre 2018

    Au sein de ce recueil, il ne s'agit pas de lettres au sens d'une correspondance épistolaire. Il s'agit plutôt d'un dialogue ou, pour reprendre le concept de l'auteur, d'un « texte dialogué » . Impossible donc de classifier ce texte pluriel où la réalité se mêle à la fiction par le truchement du je qui se prénomme Patrick. À l'identité mystérieuse d'Élise héritée de Beethoven correspond l'identité floue de l'auteur.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des mots juste - juste des mots

    Declercq Jf

    Parution : 18 Mars 2019 - Entrée pnb : 9 Mars 2019


    Des Mots Justes - Juste Des Mots
    rassemble des poèmes écrits par Jean-François Declercq après la publication de
    Blancheur d'étoiles suivi de Sexe et Silex
    , soit entre 2016 et fin 2017.
    Des Mots Justes - Juste Des Mots
    repose sur l'histoire personnelle de son auteur et s'articule - comme le titre l'indique - autour de deux événements intimes distincts auxquels sont consacrés les deux volets du recueil.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ailleurs

    Thierry Demercastel

    Parution : 30 Septembre 2019 - Entrée pnb : 11 Septembre 2019

    Ce recueil de Thierry Demercastel s'inscrit dans une quête de l'ailleurs. Cette quête commence avec le poème éponyme sur lequel s'ouvre le recueil et dans lequel le poète-amant endeuillé se demande s'il reverra sa dulcinée « ailleurs, dans ce qui ne cesse de renaître ». Elle se termine vainement avec le dernier poème dans lequel le poète se demande si cet « endroit de paix » tant recherché existe vraiment. Désespéré de ne jamais atteindre cette terre promise, le poète égrène sa mélancolie en rêvant d'un paradis de quiétude où ses pensées ne le tourmenteront plus.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jusqu'au bout est un voyage

    Pierre Poquet

    Parution : 24 Février 2020 - Entrée pnb : 20 Février 2020

    "Jusqu'au bout est un voyage" s'articule autour de "Probabilisme", recueil publié en 1990 aux éditions de la Nouvelle Proue et préfacé par Claude Nougaro, où Pierre Poquet étudie en poésie la toile éponyme de Pierre Lepers. Fasciné par ce tableau que le peintre lui a offert mais également par sa traduction poétique née de sa plume, le poète lui accorde une place centrale dans cette première anthologie qui rassemble huit recueils rédigés, publiés et pour certains même primés au tournant des années 90. "Probabilisme" est en effet précédé par quatre recueils ("Au quotidien du ciel", "Un ruisseau m'a brûlé", "Tourbillon d'aventure" et "Dans le silence des oliviers") constitués d'une quinzaine de poèmes chacun et suivi de trois recueils dont le nombre de poèmes varie de vingt-cinq ("Infinitif mon préféré") à cinquante-et-un ("L'image de mon secret") en passant par les seize poèmes d' "Au fil d'un silence".

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Anthologie poetique 2019

    Collectif

    Parution : 25 Mai 2020 - Entrée pnb : 8 Mai 2020

    La collection Plume dorée a vocation à défricher une nouvelle voie pour permettre à de multiples plumes talentueuses de tracer leur chemin. Cette première anthologie poétique de la collection regroupe l'ensemble des poèmes sélectionnés fin 2018 et en 2019 par le comité de lecture de la communauté Accents poétiques. Ell est le fruit d'un travail collectif, d'une part de ces plumes ayant chacune apporté un univers propre pour irriguer ces pages et d'autre part de l'éditeur ainsi que du comité de rédaction afin de mettre en avant ces poèmes et d'aider à leur diffusion.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La derive de l'arbre

    Cedre Margueritte

    Parution : 18 Janvier 2021 - Entrée pnb : 11 Janvier 2021

    Le thème central de ce recueil, c'est la disparition de l'être aimé et le vide de l'absence. Son but ultime, c'est la résurrection de celle qui l'a perdu - un exercice périlleux entre tous, qui passera par l'acceptation de l'inéluctable, la confiance en la vie - y compris celle cachée des esprits qui nous entourent et des forces qui nous guident - et la (re)découverte de la force de l'écriture et de la vie des mots, ceux-là qui « sans le savoir / parfois / [...] reviennent / papillons de la mémoire / se poser / sur les sillons de notre chant ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Allumer l'humble bougie

    Ahmed Ben Mahmoud

    Parution : 15 Avril 2021 - Entrée pnb : 9 Avril 2021

    La poésie solaire d'Ahmed Ben Mahmoud est cette « langue du sable » balayée par le vent où se déposent quelques sédiments d'existence dans un langage à la fois épuré et incandescent : la houle d'un regard, une odeur de jasmin, l'écume de la mer, un agave trouant le ciel, une étreinte, la saveur du pain rompu et partagé, un moment de sérénité simplement assis là à contempler...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Hors ligne

    Guillaume De Chanterac

    Parution : 11 Janvier 2016 - Entrée pnb : 9 Janvier 2016

    Le royaume chantéracien est un Paris plus moderne que le Paris baudelairien, un Paris où Hausmann est devenu l'architecte digital d'une grande toile urbaine. C'est la grande ville et « ses flots de lumière », son métro, sa foule de passants, Notre-Dame, Pigalle et l'Opéra Garnier. Mais un royaume plus moderne que moderne, c'est aussi un royaume virtuel où l'on sent les portables vibrer pour signaler un appel ou un sms. Un « cyberespace », entre « clavier »,« souris » et « écran (plasma) », s'ouvre en quelques « clics ». Ce sont les « salons de discussion en ligne », les « blog[s] » et « tchats » où se rencontrent « pseudos » et « profils » sous le règne des « décibels », des « bauds », des « mégahertz » et des « pixels », bref des salons où les « rayons des supermarchés à consommation » regorgent de « braderies », de « ventes aux enchères » de corps féminins en promotion, d'« océans de silicone ».




    Tout au long du recueil, le poète oscille entre l'absence d'un Dieu, le doute, sa présence, comme en témoigne tout le vocabulaire religieux dans l'ensemble du recueil, pour finalement le refuser corps et âme : « je serai ce chien, cet impie qui refusera de se soumettre à quelques lois divines que ce soit ». Or, il est Dieu en son royaume. En blasphémant et en refusant Dieu, il s'annihile. Il devient le `hors dieu' pour bâtir un nouveau palais et créer un nouveau royaume.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Petites histoires ordinaires et autres poesies

    Eymery Joelle

    Parution : 16 Septembre 2020 - Entrée pnb : 20 Septembre 2020

    "Petites histoires ordinaires et autres poésies"
    vous offre de vous « déconfiner » avec les mots, jongler avec eux, les arranger en rimes savoureuses, laisser tomber pour une fois les garde-fous de la ponctuation et se laisser aller sans attestation à un flot de substantifs qui vous perdront dans un dédale qui ne s'explique pas, vous feront traverser sans masque, le saugrenu, l'absurde et l'inattendu pour accéder allègrement aux dimensions du conte, de la fable et de la poésie. Joëlle observe et s'amuse dans une galerie de personnages pittoresques dont certains, vous verrez, ne vous sont probablement pas inconnus : tout est bon pour créer l'anecdote cocasse ! Et on aimerait que l'histoire ne finisse point ! Sa plume talentueuse le confirme, avec beaucoup d'humour, et signe : le bonheur est dans les mots !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • D'écorce et d'écume

    Michèle Zwegers

    Parution : 15 Février 2016 - Entrée pnb : 2 Février 2016

    Le recueil D'écorce et d'écume s'articule autour d'un premier poème mis en exergue dès le début. Les parties successivement intitulées « Au coeur des arbres », « Au coeur des ombres », « Au coeur des pierres » et « Emportée par les eaux » - titres qui reprennent les vers 2, 3, 4 et 7 du poème initial - sont encadrées au début par « Le secret des chambres » et à la fin par « Les chemins d'écriture ». Il s'agit là de la trajectoire d'un je lyrique quittant les chambres de sa carapace où il s'était blotti pour aller vers l'horizon incertain de l'écriture : traverser l'écorce pour caresser l'écume.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Eternels chemins ephemeres

    Ana Rossi

    Parution : 11 Juin 2018 - Entrée pnb : 31 Mai 2018


    Ce recueil poétique de Ana Rossi s'inscrit dans une apparente contradiction : les chemins à emprunter seraient tantôt éternels, tantôt éphémères. Pourtant, leur position à l'intérieur du syntagme « éternels chemins éphémères » indique moins une ambivalence duelle qu'un équilibre disséminateur : les chemins sont éternellement éphémères. Leur éphémérité explique sans doute leur pluralité et leur éternel recommencement.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty