Librairie éditions tituli

  • Bestiaire subtil

    Alexis Buffet

    Parution : 23 Mai 2019 - Entrée pnb : 24 Mai 2019

    Bestiaire subtil est constitué de proses contemplatives du monde minuscule des insectes dans une langue disparue dont Alexis Buffet recueille, pour mieux se les approprier, les cendres volatiles. Brouillant les postures énonciatives et jouant sur des modèles qu'il se plaît à subvertir, l'auteur fait de l'insecte le vecteur fantasmatique d'une « rêverie-méditation sur l'homme, sur le monde, sur le temps, sur la création poétique » et l'érige en « acteur d'une histoire universelle » (Catherine Fromilhague). Sans doute le constat peut-il être étendu aux autres parties du recueil qui traitent les souvenirs et la terre de l'enfance comme un « monde révolu » que la langue a moins à charge de ressusciter dans sa véracité que de transmuer en « une sorte de réalisme supérieur, qui va jusqu'à la vision » (Bernard Dilasser).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La collaboration

    Fabrizio Bajec

    Parution : 31 Mai 2018 - Entrée pnb : 19 Mai 2018

    « Un recueil politique, dans le meilleur sens du terme, une noirceur non exempte d'espoir, comme l'était le Germinal de Zola. Dans cette optique, l'âpreté du style, avec toutes les nuances de la caricature et de l'invective, jusqu'à la percussivité rythmique, sont parfaitement en harmonie avec la condition humaine représentée. » Pusteria

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Comme après

    Marie-Hélène Archambeaud

    Parution : 31 Mai 2018 - Entrée pnb : 19 Mai 2018

    Journal d'une transmission féminine, Comme après rend hommage à la tante maternelle, suédoise, qui représentait pour l'auteure un modèle d'indépendance. La question de l'identité se décline à travers des jeux de miroir impliquant aussi d'autres figures de femmes ; l'exercice physique, la promenade ou la photographie servent de tremplin à la rêverie. Cette prose à l'apparence relâchée, de fait admirablement tenue, pourrait être le pendant français de la poésie de Mayrcker.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le goût des framboises

    Bernard Dilasser

    Parution : 10 Février 2016 - Entrée pnb : 17 Février 2016

    D'un recueil à l'autre, Bernard Dilasser s'efforce de viser, à travers les "mille feux de l'adieu", un sacré que, loin des abstractions désincarnées, il appréhende dans une sorte d'ivresse où l'on se roule "parmi les fruits rouges de la finitude". L'exercice est rude, sans doute, mais empreint d'une ardeur, d'une joie qui se confondent avec l'acte de nommer.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • À l'origine de ce livre, cette question : pourquoi tant de poètes se sont-ils engagés dans la traduction de poèmes en langues étrangères, scellés selon Dante dans l'intraduisi-bilité par « le lien musaïque » ? Quelle serait une éventuelle relation entre le désir de traduire et le souci de la poésie (Bonnefoy) ?

    Sans doute un rapport intime : quand ce souci cherche à donner du sens au sensible, c'est au moyen de la métaphore au sens large, apanage des poètes. Ils tirent, pour la forger, le meilleur parti de la polysémie des mots ; jetant des ponts inattendus entre eux, ils les disposent selon le rythme propre à leur langue maternelle. Ce processus correspond à la « traduction » à travers la grille de la langue (Celan), qui finit par rendre leur langage à la fois particulier et commun. Mais leur parole peut-elle ainsi toucher et tisser des liens au-delà des frontières linguistiques ? Aurait-elle une autre vie dans une autre langue ?


    Ce livre comporte une partie théorique qui interroge ces questions, suivie de trois articles consacrés à la pratique de la traduction des poèmes : ceux de Jacques Dupin par Paul Celan ; ceux de Michel Deguy par l'auteur lui-même ; ceux des haïkus de Bashô par divers poètes français.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Fagots de lumière

    Bernard Dilasser

    Parution : 17 Octobre 2019 - Entrée pnb : 18 Octobre 2019

    Fagots de lumière marque une nouvelle étape dans la démarche poétique de Bernard Dilasser, qui vise à une sorte de célébration paradoxale de figures essentiellement phobiques en même temps qu'à un détachement du moi, dans ce qu'il a d'imaginaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les chemins tournants de Pierre Reverdy

    Gérard Bocholier

    Parution : 23 Septembre 2016 - Entrée pnb : 24 Septembre 2016

    Cet essai rend justice au poète Pierre Reverdy (1889-1960) : solitaire, secret, vivant retiré à Solesmes, il a marqué en profondeur toute la création poétique contemporaine. Proche des peintres cubistes, il témoigne en son temps d'une « transformation fondamentale de l'art ». Chacun de ses poèmes élève la parole à la hauteur d'une véritable tragédie spirituelle, où la condition humaine se révèle à nu, dans un intemporel bouleversant. Avec lui, « on franchit l'émotion qui barre le chemin et sans se retourner on va toujours plus loin. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le fil subtil

    Paule-Marie Duquesnoy

    Parution : 29 Novembre 2017 - Entrée pnb : 24 Novembre 2017

    Le monologue du poète inspiré par ce qui l'entoure en ces lieux habités : la maison aux mille pièces, le jardin aux mille plantes, environnement riche en objets chargés d'ans et de vivants, auxquels elle adresse ces mots dans une quête éperdue pour les rejoindre.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chair & sang

    Jean-Louis Reynier

    Parution : 26 Janvier 2018 - Entrée pnb : 30 Janvier 2018

    Reynier questionne le mystère poétique, introduisant de la durée dans le hors-temps au plus près de la réalité sensorielle du rapport sexuel, qui est d'ordre spirituel : tentative d'extraire la "chair" de la relation, pour l'écrire ; en correspondance avec le cosmos, le désir de l'Autre et son assouvissement sont crûment détaillés dans de puissants poèmes à la forme très aboutie.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Aux alentours d'un monde

    Joël-Claude Meffre

    Parution : 2 Mars 2020 - Entrée pnb : 3 Mars 2020

    Chaque page de ces poèmes en prose est une contemplation de petits paysages. Des paysages pensants qui nous regardent désormais plus que nous les regardons.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • 25 fables de La Fontaine

    Christopher Carsten

    Parution : 1 Septembre 2015 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016


    C'est en américain contemporain que ce traducteur s'essaie aux fables, recréant l'humour et le ton du texte initial dans une version allègre où les trouvailles abondent. Il se sert très à propos des tournures énergiques du parler familier, afin de garder sans cesse la verve incisive du fabuliste. Confronté à la langue française du 17ème siècle, ce très moderne travail de traduction mis en regard avec les gravures anthropomorphiques de Sophie de Garam, est des plus réjouissants.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jubilation

    Philippe Bonzon

    Parution : 30 Mars 2021 - Entrée pnb : 31 Mars 2021

    Jubilation est écrit dans cet espace "entre la vie et la mort" qu'évoquait Nathalie Sarraute. C'est à une véritable aventure spirituelle qu'est convié le lecteur, à une méditation sur le rapport entre le temps et l'éternité. Et puis il y a des fulgurances, comme ce "je" qui, selon l'auteur, est le nom que l'on donne à "la blessure ouverte des mémoires". Un très beau livre, dont la justesse rare des images, des métaphores discrètes mais qui portent, nous mène en « eaux profondes », là où aux confins du langage s'exprime l'ineffable.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Trois nuits chez Meyerhold ; Cage

    Jacques Kraemer

    Parution : 1 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le poète Mandelstam, traqué pour avoir écrit une épigramme contre Staline, passe trois nuits chez le metteur en scène Meyerhold. Mandelstam ressent d'emblée les dérives totalitaires du régime soviétique, tandis que Meyerhold est enthousiasmé par l'idée révolutionnaire et participe à l'avant-garde artistique soviétique dont Maïakovski est une des figures de proue. Un dialogue pour une même visée de l'art, mais par des chemins opposés, avant que les deux hommes ne soient broyés dans le même destin tragique par la machine totalitaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Bivouac Nouv.

    Bivouac

    Benjamin Demeslay

    Parution : 25 Mai 2021 - Entrée pnb : 27 Mai 2021

    Bivouac est né d'une confrontation avec l'expérience de Jack London, telle que concentrée dans Martin Eden. Cartographie d'une année 2017 vécue sur le mode de l'exploration, la pratique du trek y rejoint les exercices avec l'enfant, la découverte de la grotte Chauvet, les stations dans les cafés et les friches.
    Premier recueil d'une forte puissance intellectuelle assortie d'une grande richesse thématique, il suscite l'enthousiasme par sa modernité. La ponctuation très singulière, où les virgules et les tirets sont le reflet d'un rythme intérieur cohérent, forme les bases d'une architectute magistrale où la sincérité parfois un peu rugueuse traduit un rapport à la réalité en forme de kaléidoscope ou de cube Rubik.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poèmes du hall

    Geraldine Geay

    Parution : 31 Mars 2017 - Entrée pnb : 1 Avril 2017

    Dans la continuité des Immaudits parus en 2015, on retrouve le style familier d'une forte voix qui s'affirme, disant la concrétude en subtiles abstractions. La poésie se remue, ni maudite ni portée aux nues, persévérant à « garder concentration au milieu du bazar ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une tunique de braises

    Bernard Dilasser

    Parution : 23 Mai 2019 - Entrée pnb : 24 Mai 2019

    Petits poèmes en prose dans lesquels l'auteur resserre sa méditation au plus intime dans un faisceau de correspondances avec la nature et les objets familiers auxquels se mêlent ses intellections.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pâle nougat des viornes

    Bernard Dilasser

    Parution : 9 Octobre 2017 - Entrée pnb : 27 Octobre 2017


    Une suite de poèmes placés sous le signe d'une angoisse traduite en images qui sont comme autant d'étapes sur le chemin d'une véritable re-naissance.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les immaudits

    Geraldine Geay

    Parution : 29 Janvier 2018 - Entrée pnb : 30 Janvier 2018

    Poèmes écrits à un moment où la poétesse sort « exténuée » de plusieurs années d'écriture romanesque et théâtrale dont elle s'est, selon ses propres termes, « échappée », par la poésie. Ce titre se veut rejoindre le message du rap : « s'en sortir », et s'attaque à une vision convenue et écrasante depuis plus de deux siècles en Europe, du « poète maudit ». Une grande fraîcheur se dégage de cette écriture à la spontanéité très travaillée.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'arbre au fond de la jetée

    Claude Tuduri

    Parution : 28 Avril 2016 - Entrée pnb : 18 Mai 2016

    Ce recueil rassemble une sélection de poèmes rédigés de 1995 à 2015 et pour une trentaine d'entre eux déjà publiés en revue (Etudes, Arpa, Nunc, etc..) Certains textes se présentent comme des poèmes en prose, d'autres adoptent le vers libre, mais tous concourent à la construction d'un même univers poétique à la fois stable et protéiforme : la coïncidence du trivial et du spirituel y fait l'étonnement de la vie et de la parole toujours renaissante de ses cendres. L'ouvrage est présenté par Jean-Pierre Lemaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Préhistoire

    Philippe Bonzon

    Parution : 3 Avril 2018 - Entrée pnb : 4 Avril 2018

    Des méditations profondes en petites proses poétiques de très belle facture sur des thèmes annoncés dans les titres et complétées à la table des matières par les définitions de l'auteur sur quelque mot ou expression que l'on pourrait qualifier de précieux si leur emploi n'était empreint de cette légèreté toute en finesse drolatique qui caractérise l'ensemble du recueil.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Confiteor

    Pascal Boulanger

    Parution : 30 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Sous la forme de carnets regroupant des fragments de pensées éparses, le poète Pascal Boulanger partage à la fois ses confidences intimes et existentielles, ses impressions de lectures, une réflexion sur la poésie et une critique politique. Confiteor n'est pas un essai spéculatif, il est l'expression d'une pensée en fragments, une pensée de l'existence. L'auteur y évoque des thèmes qui lui sont chers tels que la poésie politique et la liberté divine. Il y consigne également un journal de lectures et de citations. Ces fragments révèlent le travail de réflexion qui précède le travail poétique, constituant ainsi un véritable laboratoire de la pensée, de l'écriture et de la sensibilité du poète. Ils sont une tentative de transcrire ce qui se joue pour un poète dans les coulisses. « C'est un peu comme faire visiter mon atelier », remarque Pascal Boulanger, « pour montrer ce qui s'inscrit en amont du poème. » Confiteor a aussi une forte teneur politique : dans l'esprit de « Mon coeur mis à nu » de Baudelaire, Pascal Boulanger y produit une violente critique de la modernité.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le prince des Vasières ; neiges tardives

    Bernard Dilasser

    Parution : 11 Décembre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Avec ce nouveau recueil de poésie, « Le prince des vasières » suivi de « Neiges tardives », Bernard Dilasser cisèle encore un peu plus une oeuvre originale. Quelle rupture d'inspiration, pourtant, avec ses précédents récits, écrits dans une encre flamboyante ! Les poèmes poursuivent ici, d'une page à l'autre, une sorte de méditation ininterrompue. Étranges poèmes aux allures de haïkus que leur gravité rend si simples et mystiques à la fois. La raison rend les armes à l'imagination. D'où ce désintéressement à soi, cette désaccoutumance, cette sécession qui caractérisent l'oeuvre poétique." Le Télégramme

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Petite

    Céline Walter

    Parution : 1 Octobre 2014 - Entrée pnb : 27 Septembre 2017

    Petite est l'histoire universelle de l'enfance remise en mouvement par la grâce de la prose poétique. Une écriture qui se situe dans une certaine tradition d'épure et de fausse simplicité, à la manière de Jean Grosjean, Rutger Kopland ou de Raymond Carver. Mais le style de Céline Walter échappe aux influences écrites : elle puise à la source vitale et doit plus à la brise qui agite les feuilles du tilleul à son passage qu'à ses lectures poétiques. Son monde est le Tout, avec sa réalité et ses possibles, apparemment imaginaires, que les poètes et les mystiques ressentent violemment. La foi n'est d'ailleurs jamais loin chez Céline Walter et le divin accompagne Petite tout au long de ces pages. Le texte est préfacé par l'une des plus grandes voix de la poésie contemporaine, Bernard Noël. Celui dont l'oeuvre témoigne des rapports physiques entre le corps et l'écriture, écrit à propos de Petite : « Ces pages parlent une autre langue à l'intérieur de votre langue ». Une langue qui retrouve « sa vitalité originelle : une allégresse, une innocence, une surprenante simplicité. » « Et voilà comment Céline Walter nous précipite dans le paradis perdu d'un temps où jouer et vivre étaient inséparables. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'île des morts

    Philippe Lobgeois

    Parution : 28 Juillet 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    L'Île des morts est un recueil de vingt textes de prose auxquels sont associés vingt dessins au crayon et à l'encre de l'auteur. A l'origine dessinateur, Philippe Lobgeois a imaginé les textes de L'Île des morts comme des « portraits de morts qu'il n'a pas connus » se rendant sur l'île peinte par Bcklin. Ces créations poétiques ne sont pas le fruit d'un plan précis, mais sont survenues dans un état semi-conscient, après avoir passé de longues heures à dessiner. Ecrits pour la déclamation, ces portraits prennent leur pleine intensité lors de leur lecture à haute voix.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty