Lucie éditions

  • Versants

    Roselyne Sibille

    Parution : 10 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    L'intensité des mots métamorphose le regard. Tandisque chaque texte scelle la page, son écho fait éclore un doute : ne serait-il pas né du lecteur qui l'attendait sur une rive déserte ?
    En lisant Roselyne sibille je n'ai pas de poèmes élus. tous se tressent comme "une extase piquetée d'étoiles", conduits par une mer inlasable, "ultime gardienne". chacun d'eux prend ma main, me guide puis s'immobilise, faisant place à de nouveaux signes réanimant la sente vers le sommet...
    Jamel Eddine Bencheick

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Dans sa chambre

    Jean-Luc Bouguereau

    Parution : 28 Octobre 2007 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Il n'y a pas de vacances à l'amour...ça n'existe pas. L'amour, il faut le vivre complètement avec son ennui et tout, il n'y a pas de vacances possibles à ça.
    Marguerite Duras.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poèmes

    Loï Franco

    Parution : 10 Juillet 2009 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Franco Loi sait frapper de part et d'autre, dehors et dedans, à ceci près que, depuis longtemps, pour nous modernes et aujourd'hui plus que jamais, le vase rond de Dante est brisé ; ses multiples fragments gisent ou volent éparpillés. Vivant, comme nous tous, dans la multiplicité qui en résulte, irréductible à l'unité, c'est de chaque fragment que Franco Loi sait faire surgir la juste harmonie, puisée au fond du rapport de « je » aux choses de l'expérience. Car, ajouterai-je, la dictée, par « l'autre » - les multiples « autres » -, qui est la source de la profusion, n'en reste pas moins, selon la plus haute et constante tradition italienne, tenue dans les limites, élocutoires et stylistiques, de ce qu'Ungaretti appelait la misura : elle compose la parole selon la sobriété qui confère son élégance native à la profération.
    Auteur : Poète majeur, et reconnu comme tel en Italie, Franco Loi a écrit toute son oeuvre en milanais. Né à Gênes en 1930, il vit à Milan depuis son enfance. Il a exercé plusieurs métiers avant de travailler dans l'édition. De ses premiers recueils (Icart, 1973), Poesie d'amore, 1974) aux ouvres les plus récentes (Isman, 2002), Aquabella, 2004, Voci d'osteria, 2007), en passant par l'Angel (1994), « roman en chants », autobiographie idéale d'une puissante originalité d'invention, il a multiplié les ressources d'un parler régional dont il a su faire une grande langue de poésie, aux registres subtils et nombreux, tour à tour rugueuse et délicate, truculente et raffinée, vigoureuse et tendre, selon qu'elle se fait lyrique, épique ou satirique, mais toujours ouverte au sensible le plus immédiat des multiples aspects de la vie, pour composer l'une des oeuvres les plus profondément humaines et hautement complexe de notre temps.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Enfant nu comme l'instant aux ruines de la durée

    Anne Mounic

    Parution : 31 Juillet 2010 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les poèmes rassemblés dans ce recueil sont des méditations issues d'un instant précis - celui du regard sur le monde, le paysage, le ciel, un visage, ou bien même cette maison en démolition qui a suscité le poème éponyme.
    L'instant est également initiatique puisque ce cheminement poétique permet de révéler ce qui autrement demeurerait sans voix.
    « L'enfant mis à nu sur la paroi du coeur démoli
    possède l'intuition d'une science qui nous dépasse -
    notre au-delà, la pluie qui bat,
    l'amarrage de l'instant clapotant
    sur la revêche éternité sans joie,
    l'immobile écran de nos tourments -
    sans nous, le vide de notre désarroi. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Limites/ La dimension de l'abîme

    Diego Petersen

    Parution : 31 Juillet 2008 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Certains événements de la vie restent gravés dans la mémoire à jamais, en particulier, l'exil, la distance avec les siens, la mort du père... Dans ces textes, ces « intimes biographies de l'affection », les instances se mélangent aisément, de manière non chronologique, car c'est le cours du temps qui parle en tant que vécu, et souvenir de ce même vécu. Limites / La dimension de l'abîme tentent sous la forme d'épiphanies verbales, dans une projection ontologique, une réflexion silencieuse avec des mots, toujours incertains, afin de dire ce que l'on ressent, pour laisser enfin une trace pouvant se partager avec d'autres.
    Diego Petersen est né à Buenos Aires, en 1955.
    Poète et universitaire, il enseigne la littérature et la civilisation hispanique au Centre Universitaire de Nîmes. Il a publié un essai: « Tango et littérature : la chanson de Buenos Aires » (éd. Lucie, en 2006); et en poésie, Retornos / La generación del vencido (éd. « Libros de Tierra Firme » Argentine, 1990).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Absences; éclairs d'obscur

    Angelini Giovanni

    Parution : 10 Juillet 2010 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Obscur sur la lie du noir qui demeure obscur dans la fibre d'une glose sans salut, l'obscur sève
    du soir rempailleur des ailes des martinets
    échardes d'obscur.
    Lente demeure du sombre
    ou d'une seule note tressée dans le sparte, non pas noir mais obscur.
    Texture d'ombres frôlées par l'espoir d'un rai égaré en nous. Sourcier
    du sang qui nous contient obscur.
    Giovanni Angelini est poète et traducteur.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La déconvenue des prénoms

    Yves Barbier

    Parution : 31 Juillet 2002 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    La déconvenue des prénoms est un livre de poèmes, non de proses. Il tente de « mettre les paroles ensemble, d'accorder le son et le sens » comme l'écrit justement Claude Esteban (voir la préface à son Quevedo).
    C'est un chemin de travail dans le venin des jours qui passent mal. Ce sont des poèmes auxquels il a fallu du temps d'écriture : près de vingt ans pour certains ; quelques heures de nuit pour d'autres. Poèmes de poésie dans le jeu des mots, dans l'amour de la versification libre et de la mise en espace sur la feuille. Poèmes comme partitions aussi pour être dit à haute ou basse voix. Déconvenue des prénoms parce que naître pour n'être. Ainsi Giovanni Drogo dans son désert des Tartares... Parce que nos prénoms nous sont donnés dès l'expulsion au monde afin qu'ils nous distinguent ; mais par là-même aussi nous condamnant. L'inespoir donc. Le bel inespoir, sans nul sentimentalisme ni pleurnicherie. Bref, « la vraie vie est ailleurs » mais elle n'est pas pour nous...
    Yves Barbier

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Luna di Miele

    Jean-Luc Bouguereau

    Parution : 17 Juillet 2008 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Comment décrire le clair de lune ? Et comment décrire l'amour ? de quelles périphrases faut-il se servir pour désigner la mort ? Je ne sais pas. J'ai besoin d'un langage naïf comme celui des amants...
    Virginia Woolf

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nés du vent

    Jean Reboul

    Parution : 18 Juillet 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Gynécologue praticien et Psychanalyste Membre de l'Ecole de la Cause Freudienne, Jean Reboul nous offre dans ses livres et ses films, depuis de nombreuses années, l'écho de ses interrogations à partir de son expérience clinique avec les femmes et les couples infertiles. L'irreprésentable procréation et sa référence à la mort sans laquelle il n'y a point de vie, le mystère de l'origine, l'infertilité et son impossible qui ouvre sur les possibles, en appellent, chez un être qui parle, à la parole et à l'amour. Kaoru (Livre CD chez Lucie éditions 2010), est une étape nouvelle où l'auteur, confronté à l'ineffable de la rencontre, en appelle à la dimension artistique pour accéder à ce que les mots du médecin et de l'analyste ne peuvent porter. Nés du vent, est l'inévitable prolongement de cette rencontre. La forme poétique s'est imposée à Jean Reboul « comme une nécessité ». Le souffle du vent qui fait taire les mots et appelle le désir est-il si proche de l'instant où le temps suspendu laisse apparaître l'éclosion ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La tâche terrestre des mortels

    Flavio Ermini

    Parution : 10 Juillet 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Traduit de l'italien par Franc Ducros.
    D'où issue la voix qui a dicté ce livre ?
    Venue d'un temps immémorial sans doute, se poser là, vive, agissante, non tout à fait à notre portée, puisqu'il faut se mettre en marche vers elle, tendre l'oreille pour entendre - tenter d'entendre - ce qui d'elle nous vient, ne cesse pas de venir : la parole.
    Qui, d'avoir trouvé et outrepassé toute identité subjective, n'est plus la voix de personne, car elle les transcende toutes.. Parole universelle.
    Mythique, elle dicte. Et ne dit pas tout. Ou ne laisse entendre, ou encore n'a conservé de sa première provenance, que des fragments survivant à on ne saura jamais quel monde auquel nous n'avons pas accès. Mais qui est le lieu indécidable d'où elle est venue et d'où, venue, elle nous parle.
    Avec ce livre, Flavio Ermini poursuit une méditation poétique commencée avec Plis de pensée (Lucie éditions, 2001). Cette méditation parvient ici à une sorte de culmination par un affinement extrême de la langue, portée par la voix anonyme qui voile sa complexité dans sa parfaite nudité (Franc Ducros)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les évanescents

    France Ballot-Léna

    Parution : 29 Août 1998 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Les Évanescents, un journal parallèle raconté par une jeune femme quand l'évident quotidien jaillit, se contracte, s'envole, se retire, éclate, se fait sensations, images, poésie...
    France Ballot-Léna abandonna un métier de psychologue clinicienne pour devenir peintre et poète. Elle a parcouru le monde avant de venir s'installer à Montpellier où elle vit, travaille et cultive son jardin.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Courbe le fleuve. II

    France Ballot-Léna

    Parution : 31 Juillet 2005 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Chère France.
    Voilà que tu ne cesses de nous faire remonter ce fleuve dans la barque profonde de l'écriture en cascades de poèmes - à nous "voyageurs amniotiques" - vers l'aube de l'encre et du souffle...
    Tu nous emportes vers la "naissance abîme", nous faisant traverser tes paysages intimes qu'ourlent les berges de tes attentes, et de naissances -celle de Lahï - en fin de jour, la mort rôde et danse au jardin à l'ombre des fleurs...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nous voyons un éclat de soleil sur le sol

    Marc Géraud

    Parution : 15 Juillet 1999 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    "Brille et donne les feuilles le silence des rayons et le souffle du vent danse. Si profondément regardée auparavant terre elle nous reste ainsi Faveur rendue dans la douleur. Alors veut la pensée vers Cambes vers les arbres argentés du loin les coteaux allongés vers Libourne vers Langon car maintenant monte le pays comme une nourriture il monte et comme il monte alors se déchire doucement un sanglot tout doucement il se déchire. Mais nous nous acheminons vers un monde glacial vers un monde glacial".

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'ordre

    Christian Milovanoff

    Parution : 31 Juillet 2000 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    L'ouvrage est un recueil de récits se présentant sous la forme de tableaux écrits, réels ou possibles. Des faits, des événements, des instants ou des situations sont observés, répertoriés
    et classés. Chaque histoire apparaît alors comme une manière d'ordonner le monde et de le penser différemment.
    Christian Milovanoff est photographe. Professeur à l'École nationale de la photographie (Arles), il dirige un atelier de recherche et de création.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Michel Ange Poèmes

    Michel Ange

    Parution : 15 Juillet 2004 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    "Dès leur première publication - soixante ans après sa mort- et même édulcorées à la façon de cette "opération culottière" qui ne parvient jamais à cacher la beauté des ignudi de la Chapelle Sixtine, les Rime de Michel-Ange ont été tenues pour aussi parfaites qu'avaient été sa sculpture, sa peinture et son oeuvre architecturale.
    En outre elles éclairaient d'une lumière tragique le combat que mena tout au long de sa vie ce solitaire passionné, ce "pauvre vieil esclave par la force des autres" comme il se définissaient lui-même.
    Ce corps disgracieux et cette âme déchirée "captifs de la matière" cachaient mal les amours impossibles - et par conséquent platonique- dont enfin les Rime se sont fait écho.
    A côté des réflexions sur la lassitude de la vie, la décrépitude et la mort omniprésente ("je suis jaloux des morts"), sonnets et madrigaux déchirants à l'intention de deux pures figures - Vittoria Colonna, marquise de Pescara sacrée "divine" de son vivant, et le garde pontifical Tommasco dei cavalieri- forcent le respect tant par leur beauté que par leur élévation d'esprit. On n'en connaissait jusqu'à ce jour que des traductions plutôt académiques et pour la plupart fort anciennes. ici, mis en version française par un authentique poète, le choix judicieux qui nous est proposé, privilégiant les poèmes les plus significatifs et non obligatoirement les plus célèbres, conserve intactes leur harmonie, leur émotion et leur grandeur originelles."
    Michel Breitman
    Le traducteur, Franc Ducros, est écrivain et essayiste. Il a notamment publié "S"ouvrant l'arbre", et "Surgies syllabes arrachées" chez Lucie éditions

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Michel Leiris. Des premiers écrits à l´âge d´homme

    Annie Pibarot

    Parution : 15 Juillet 2004 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Les premiers textes publiés par Michel Leiris datent de 1924. Ce sont des poèmes d'inspiration ésotérique et symboliste. En 1939, est donné à lire au public, L'Âge d'homme, autobiographie, considérée aujourd'hui comme un classique du genre, plusieurs fois rééditée et ayant connu une large réception. Entre ces deux dates, l'itinéraire personnel et intellectuel de l'auteur est particulièrement riche : il participe au mouvement surréaliste, fait sur lui-même l'expérience - rare à l'époque - de la psychanalyse et devient ethnologue professionnel, alors que cette discipline était en cours de constitution. Dans le domaine de l'écriture, avant le choix de l'autobiographie (genre qu'il continuera ensuite à pratiquer, notamment avec les quatre volumes de La Règle du jeu) et parallèlement à celui-ci, il compose des poèmes, publie des textes surréalistes, des récits de rêve, des articles théoriques sur la peinture, l'ethnologie, les sciences humaines. L'objet de cette étude sera de le suivre dans son itinéraire créatif (mais aussi intellectuel et de réflexion esthétique) entre les deux dates ou moments clefs que sont l'entrée en écriture et la publication de L'Âge d'homme.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ile

    Pierre Géraud

    Parution : 15 Juillet 1999 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Il est sous la varangue maintenant, assis, ou plutôt à demi allongé dans l'un des grands fauteuils créoles qui en meublent une extrémité, celle où donne l'allée menant au portail. Il est parfaitement immobile, tout le corps abandonné à la courbure molle du dossier, les jambes étendues à l'horizontale, croisées l'une sur l'autre, les pieds posés sur la petite table de tamarin et de verre placée juste devant lui.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'ordre

    Christian Milovanoff

    Parution : 15 Juillet 2000 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    L'ouvrage est un recueil de récits se présentant sous la forme de tableaux écrits, réels ou possibles. Des faits, des événements, des instants ou des situations sont observés, répertoriés
    et classés. Chaque histoire apparaît alors comme une manière d'ordonner le monde et de le penser différemment.
    Christian Milovanoff est photographe. Professeur à l'École nationale de la photographie (Arles), il dirige un atelier de recherche et de création.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lisières du lisible

    Jean-Marie De Crozals

    Parution : 15 Juillet 2003 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    L'ouvrage est une longue réflexion poétique sous forme de fragments sur l'écriture du poème. La pensée poétique engendre d'elle-même un retour critique sur son propre parcours : à la lisière du silence et de l'expression. Un enfantement heureux et limpide du sujet de l'écriture au lieu de la page blanche où s'épanouit/s'évanouit la merveille du silence, conjuguant au présent le temps de l'instant de la totalité du temps où lettres et signes, ailes dumot, illuminent la sourde blancheur de la feuille, inlassablement écrivant l'amour du silence, le silence de l'amour, tramé dans tous les recoins du corps et âme, goûtant et faisant goûter la merveille de ce présent - l'expérience de la totalité et de l'unité -, accueillant la venue de l'écriture du fin fond de l'infini du vivant, et à cueillir ainsi Deux-en-Un l'éclat de la rose.
    Jean-Marie de Crozals est né le 14/02/49 à Béziers. Les premiers poèmes datent de 1966. Libraire àMontpellier de 1981 à 2001, il publie, en 1995, Visage du dormeur aux éditions Lettres vives et en 1999, L'ourlet du ciel aux éditions Cadex. L'été 2001, il écrit avec Brigitte Marmol Mains transparentes couchées sur le jour, Océan ocellant pour Delphine Cotin et Lisières du lisible, texte sur l'expérience poétique. En mai 2002, paraît L'or de l'air aux éditions Cadex avec des calligraphies chinoises de Sun Shan. Jean-Marie de Crozals vit proche de l'Aigoual depuis 1997.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tournoiements

    Roselyne Sibille

    Parution : 10 Juillet 2006 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Alerté par l'écho
    s'étonne un matin
    palpitant au souffle d'océan
    Pour seule certitude
    vérité
    un pollen de flammes
    un printemps d'ailes en partage de vent.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Surgies syllabes arrachées

    Franc Ducros

    Parution : 10 Juillet 2003 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    vagues de terre bleue ou nuages compacts qu'à
    engendrés l'eau noire, ne vient qu'un bruit
    qu'à grand'peine l'écoute appliquée à la terre
    fait entendre parfois dans la chair qui respire,
    dans la motte qui plie sous le pied qui s'y tord.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jusqu´où le silence

    Régine Foloppe

    Parution : 10 Juillet 2006 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Que retient le nageur
    en n'atteignant jamais le point
    quand son énigme devient le lac
    le soir nous pousse en lui
    dans ce qu'il ferme
    l'arbre se déplie
    on renoncerait
    mais un jour s'échappe
    où l'on entre
    ensemble dans le corps

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ici partagé, disparaissant

    Franc Ducros

    Parution : 10 Juillet 2006 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Ouvrage de poésie écrit par Franc Ducros : ici partagé, disparaissant

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Courbe le fleuve

    France Ballot-Léna

    Parution : 10 Juillet 2001 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    « Oui, la voix de France Ballot-Léna s'ouvre au silence où le coeur "cogne fertile tout contre le soleil", s'anime aux mots mangés par la mort en bourrasques et plumes, frères et soeurs arrimés au même corps du fleuve [...] »
    Jean-Marie de Crozals
    France Ballot-Léna, peintre, poète, parcourt le monde et vit dans la région de Montpellier où elle travaille.
    Courbe le fleuve est son second recueil de poèmes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty