Société des écrivains

  • « Être plus sage et rester aussi déterminé, Dans mes choix de chemins de plus d'humanité, Dans ceux aussi d'artiste de mots et de musiques, Non caricaturé, nature et sans mimique ! Quelque temps, à présent, au mieux et sereinement, Je m'en vais faire une pause sans être différent... Sur la pointe des pieds, pour quelque temps de vie, Mes gestes, mes mots, mes chants... seront mes jours... seront mes nuits ! » Les nouveaux départs, les espoirs déçus, les virages de la vie, voulus ou subis... Voilà les voyages auxquels nous convie avec nostalgie, amertume ou élan d'espérances Ghuo-Zhing Tong, au fil d'une plume légère aujourd'hui libérée du passé, se penchant sur hier pour mieux aborder demain.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poésie anecdotique

    Poètamateur

    Parution : 5 Septembre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Agréable compagnie qui est la tienne, En ta présence, les rimes reviennent, Tant de douceur, je les écris pour ne pas les oublier, Mes doigts courent, je ne peux les contrôler Mon esprit vagabond s'anime. Il m'en vient plus que j'en imagine, Le plaisir d'écrire accourt. En ces quelques secondes, mes yeux les parcourent Tu fermes la porte, tout se décolore. Fin des rimes, les mots s'évaporent... » Faire de ces pages le lieu d'une célébration, c'est là tout le but de leur auteur qui met à l'honneur l'amitié et la liberté, les femmes et la famille. Et c'est sans doute aussi pour cela que les thèmes de la fête, des retrouvailles chaleureuses et des moments de joie occupent une place si importante ici, le poète construisant finalement, au fil de sa plume, un éloge des bonheurs simples et des instants de complicité.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Savane

    Jean-Paul Gonzenbach

    Parution : 21 Octobre 2016 - Entrée pnb : 23 Octobre 2016

    « Si la poe sie est la manifestation de la liberte , alors Jean-Paul Gonzenbach est un authentique poe`te. » Victor Haïm « On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans. » A. Rimbaud Jean-Paul Gonzenbach flirte d'influences en clins d'oeil pour modeler son propre univers, classique et moderne à la fois. De bouffées de souvenirs en soupirs sans fin, de constats amers en sourires béants, sa mélancolie déchirante et ses bulles d'espoir nous touchent en plein coeur.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La maison que tu quittes

    Martin Vopenka

    Parution : 7 Février 2019 - Entrée pnb : 10 Février 2019

    « Tu te précipites là-haut Où les mondes étranges brillent, Avidement de tout ton être Tu les investis. » C'est avec vulnérabilité et sincérité que Martin Vopenka dévoile, au travers de cet intime recueil de trente poèmes, les sentiments, amours et passions qui modèlent son être et sa philosophie.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vava ne veut pas laver et coiffer ses cheveux

    Françoise Wasselin Marchesan

    Parution : 22 Novembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Vava veut de longs cheveux... ce qui exige un minimum de soins... Mais, pour lui, le shampooing et le coiffage sont deux épreuves qu'il retarde au maximum, craignant autant les yeux qui piquent que la brosse qui fait mal... Deux petites choses qui n'ont rien d'insurmontable et que sa maman lui apprendra à éviter avec quelques gestes aimants...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Regards d'un passant

    Milandu-Bashinga

    Parution : 4 Mars 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Il pleut, L'équateur fume. Les tropiques tremblent, Les bornes de la terre se dessinent. Les filigranes du soleil apparaissent Et l'ombre du vent fuit, Tout se volatilise. Je me pose sur une vague Pour escalader les cieux. Chute libre jusqu'aux enfers Je prends les ailes de l'aurore Une plume brûle. Je marche enchaîné vers le désespoir, Temple du doute. » D'une prose hantée à une plume militante, Milandu-Bashinga nous conte le voyage d'une âme meurtrie. Entre ombre et lumière, l'orphelin des "Regards d'un passant" orchestre dans "Le chant du feu" l'amour filial de la mère Afrique. Une partition multiple qui, du nihilisme à la révolte, embrasse l'intime et l'universel.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Charme inouï

    Isungu Nana Esperanc

    Parution : 21 Mars 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Quand une femme poète prend le pouls du monde et de la société, quand elle contemple ses semblables, ce n'est pas - comme le font souvent les hommes - pour s'abîmer dans le désespoir et le cynisme. Mais bien plutôt pour porter un message d'optimisme et d'apaisement.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Croyais-tu trouver une rose sans épine ?

    Chambe Thibaude

    Parution : 15 Octobre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Et in Arcadia ego, dit la phrase latine... Elle semble s'incarner dans le recueil de T. Chambe qui, tout au long de ses pièces poétiques, joue sur les registres de l'insouciance et de la cruauté, parasite le plaisir par l'incursion du triste, travaille sur des tonalités à la fois enfantines et spleenétiques, entrelace vie et mort. OEuvre en clair-obscur donc que ce Croyais-tu trouver une rose sans épine?, qui souffle le chaud et le froid sur nos âmes, et se confronte à tout ce que l'existence peut réserver de délices et de désillusions. Pessimiste ou optimiste, ce recueil? Il ne faut peut-être pas rechercher sa valeur entre ces deux extrêmes, mais dans leur constante négociation, dans leur perpétuelle intrication, nul n'étant à l'abri de l'insatisfaction, personne n'étant absolument condamné à l'absence de lumière... Aussi cette oeuvre peut-elle essentiellement se définir par son réalisme, par sa justesse dans la description de notre humaine condition, par sa lucidité tout autant apaisante que tranchante.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Désenchantement

    Poussin Marthe

    Parution : 17 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Soudain la terre tourne avec moi J'aimerais voir le ciel pour la première fois Et sentir l'enfance me ramener à elle" "Chacun chacune S'réchauffe le coeur Dans ce café Où l'on ne voit Pas l'temps passer" Ce recueil est empreint d'un esprit frais et léger dont l'on se délecte à toute heure et en toutes circonstances. L'auteur y inscrit tout son goût pour les joies simples et fugaces, les petits bonheurs qui font la vie agréable, rendant ainsi la poésie accessible à tous.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La pêche miraculeuse

    Moussy Aime Mathuri

    Parution : 24 Octobre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    La poésie, est à n'en plus douter, l'expression littéraire qui sied le mieux aux Africains. Elle bavarde, cause, interpelle; elle est la manifestation vivante d'un peuple, où la symbolique et la gestuelle sont parlantes. "La Pêche miraculeuse", comme son nom l'indique, transpose à travers l'oralité, le miracle du verbe, qui est la base de la civilisation négro-africaine. Sur le pinacle de l'animisme profond, de la civilisation bantoue, ses poèmes sont d'infinies variations chromatiques: Les dieux, l'État, la nature... La variété des sujets traités, constitue la vraie richesse de cette oeuvre concoctée minutieusement; c'est une musicalité qui réveille en chacun de nous une mélodie cultuelle unique.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mots et échos

    Donia Zeineddine

    Parution : 21 Décembre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Donia Zeineddine souffle le chaud et le froid, dévoile l'envers et l'endroit. Telle une étrangère sur une île, elle observe le manège incessant d'une mer qui vient et repart, troublée et troublante, apporte ses questions absurdes et obscures, et n'offre aucune réponse... L'écho d'un passé, des lendemains qu'il suffit d'écrire, un point en suspension.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les chroniques d'un doux rêveur

    Ahjatay Hantra

    Parution : 1 Mars 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    En ces pages recueillis, des rêves de paix aux confins du désert, la volonté de dialoguer avec l'autre, la reconnaissance envers les éléments, l'hommage rendu aux femmes rencontrés au fil de l'existence, la fascination pour les figures vivant en marge... Réunis au sein des "Chroniques d'un doux rêveur", les textes de H. Ahjatay disent ainsi les espoirs d'harmonie, de sérénité, de passion, d'accomplissement d'un esprit habité par la volonté de prendre son envol, de gagner sa liberté. Il est question d'un coeur et d'une âme qui recherchent leur voie et leur originalité au cours de ces poèmes. D'un auteur qui se pense et comme habitant de notre monde, et comme être singulier, unique, en quête de bonheur, d'amour, de réciprocité, d'ailleurs. Cheminement ô combien lié à l'écriture poétique pour celui qui dit, avant tout, le pouvoir fabuleux de la langue et des artistes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jusqu'au rien

    Raymond Magnant

    Parution : 29 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Elle se dressait là au sommet d'une digue regardant la mer, les bras tendus, avec un goût de sel et de vent sur ses lèvres. Entre le ciel et elle il y avait cette lumière de cendre que baignait lentement le sable. Elle ne disait plus rien, elle pleurait. Le jour avait ouvert les branches de ses mains, oubliant le secret d'un sanglot devenu muet... rien qu'un instant encore pour un bord de ciel qui invente une autre fois... quel souvenir d'avant le souvenir? Elle eut envie d'aller plus loin mais elle ne le pouvait pas. L'illusion ne ressemble pas à l'espoir, elle en est le remords. L'oiseleur de l'impossible ne retient pas le calme vol des ailes qu'il emprisonne." Elle : figure centrale de ce "Jusqu'au rien" de R. Magnant. Mais un centre qui serait comme absent, un point trouble, dont la présence ne serait jamais assurée. Un centre en creux, sur lequel les mots achoppent, qui se laisse devenir plutôt qu'entendre, qui sert de pilier à ce texte sans jamais être véritablement là. Une femme qui tient ainsi de la Sphinge et du spectre, faite de silences et d'évanescence, pour une oeuvre en fragments et en éclats, conjuguant prose et poésie... Impressionniste...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La planète aux enfants

    Dupuy Marie-Odile

    Parution : 29 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les mots de Marie-Odile Dupuy s'envolent de ses poèmes courts et rythmés tels les notes de musique des comptines d'enfance. L'humour donne le tempo à des phrases rieuses et la fantaisie bouscule les strophes vers des chutes ludiques. Les bancs de l'école sont à nouveau accessibles et l'odeur de la craie chatouille la mémoire. C'est une douce brise d'enfance qui souffle sur des pages à déguster précautionneusement comme une friandise qui ne doit jamais finir. Un bonheur simple et frais pimenté à la malice de l'enfance, voilà ce que vous serviront les mots de l'auteur. À lire et à relire sans modération!

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les saisons dévorantes

    Fournier Anne Emmanu

    Parution : 17 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Anne-Emmanuelle Fournier nous offre ici un recueil de poésie ciselé et raffiné. En vers libres ou en prose, courts ou longs, certains en anglais, ces poèmes à la langue travaillée nous plongent dans un univers précieux, onirique et troublant, où la sensation est mise en avant. Les thèmes abordés (l'Ailleurs, le voyage, la mort, l'amour malheureux, la beauté figée...) de même qu'un style sensuel et contemplatif renvoient à la grande poésie française du XIXe siècle, sans se limiter cependant à une sorte d'hommage: l'auteur donne à cette atmosphère tissée de mémoire une beauté personnelle et moderne, déployant un univers délicat, sombre et voluptueux.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • écrins de vie

    Frédéric Fort

    Parution : 14 Mai 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Par là, un ruisseau, Au-dessus du ruisseau, Un pont, Sur le pont, Tes yeux, Tes yeux qui regardent l'eau, Tes yeux si beaux, Qui font que pour toi, Je me jetterais à l'eau. » Avec simplicité et mélodie, F. Fort livre ses poèmes au gré de ses pensées, de ses paysages, de ses morceaux de vie. Il est « un peu cette histoire qui se promène dans la rue », laissant vagabonder sa poésie au fil des pages, partageant avec le lecteur des moments complices. Un recueil de poésie de bonne facture évoquant aussi bien la beauté de l'instant présent que les vertus du souvenir ; c'est frais et musical, à lire n'importe quand et n'importe où.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le chien dans les fables

    Hermans

    Parution : 14 Mai 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Nos années d'école nous ont fait retenir « Le Corbeau et le Renard », « La Cigale et la Fourmi » et autres fables incontournables au célèbre bestiaire, rats, grenouilles, cerfs, hérons, lions, agneaux se partageant la vedette. L'on connaît certainement moins les fables qui mettent en scène le chien, animal qui accompagne pourtant l'homme depuis des siècles et qui, en cela, a peut-être le plus de choses à dire sur lui. Une lacune que comble J.-C. Hermans avec ce volume qui recense, d'Ésope à l'abbé Figalla, les fables qui donnent à lire les mésaventures, réflexions et autres enseignements de ce fidèle animal... Belle et précieuse anthologie que celle composée par J.-C. Hermans qui souligne la fortune que connut la figure du chien dans les fables, et ce, depuis l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle. Une bible que ne manqueront pas de compulser ceux qui se passionnent pour les chiens (leur histoire, leurs attributions à travers les âges), mais encore ceux qui savent savourer des récits n'ayant d'autre but que de nous dispenser quelques leçons souvent bien senties !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Fleurs du désert

    Marie-France Gibert-Baillet

    Parution : 3 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Qui es-tu mon Elvire, Duègne Rigoureuse Venue de la péninsule Ibérique ? Germaine issue Des sévères scrupules Du ministère Des Elfes ? Amoureuse cichlide Aux yeux bleus De scalaire ? » Au milieu des « Fleurs du désert », on se promène de l'Histoire revisitée aux petits poèmes d'amour en passant par la vie de tous les jours, la botanique ou encore l'antiquité gréco-latine. Mélangeant les genres et les langues, les cultures et les tons, Marie-France Gibert-Baillet se joue des frontières en toute liberté. L'unité de l'ensemble demeure dans le lyrisme permanent que l'auteur projette dans chacune de ses pièces.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Aquarèmes

    Gladys Leroy-Villeneuve

    Parution : 12 Avril 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Comment sertir les souvenirs de son enfance et les aventures adolescentes dans des paysages bien aimés ? Évoquer en liberté, sans réticences des expériences nécessaires et partagées ? Peu importe l'écriture exacte, ce ne sont que moments contés avec des mots qui s'imposent à nous ou que l'on s'impose. Et si l'autre y reconnaît le chemin qu'il a fait, qui n'est jamais le même, le miracle de la rencontre avec le lecteur est dû à la langue, et à ses reflets multiples et infinis sur nos âmes... »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Hissons le drapeau blanc

    Déborah Devrainne

    Parution : 21 Décembre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Si jamais je reviens, j'aimerais tellement garder des souvenirs de cet endroit. L'Imaginaire est tellement beau. Tellement parfait. J'aimerais tant que Sandro voie ça, il aimerait, j'en suis sûre. Il me dirait d'abord que je suis folle, puis il essaierait de voir et enfin il s'émerveillerait. Sandro ne me croit jamais quand je lui parle de mes rêves prémonitoires, comme pour cet homme que j'ai rêvé et qui m'a aimée en rêve. Jamais un homme ne m'avait aimée comme ça. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Envie

    Sandrine Drezen Conchillo

    Parution : 5 Juillet 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Dominé par les motifs de l'absence et de l'en-allé, de la déréliction amoureuse et du deuil de la relation, Envie porte les murmures, les douleurs et les soupirs d'une jeune femme placée face à l'abandon, à l'isolement, à ce moment de son existence où toute orientation semble perdue... OEuvre aux accents spleenétiques, ce recueil dit les fissures d'une âme féminine... mais encore ses cris et ses révoltes contre la marche incompréhensible et désordonnée du monde. Comme elle le confesse, S. Drezen Conchillo a fait de la poésie une compagne pour supporter les vicissitudes de l'existence. Pas uniquement pour les consigner, mais encore pour les transformer... Car là est l'une des vertus de l'exercice poétique : subvertir les souffrances, les transcender dans une forme littéraire qui touche à la musicalité pour mieux les conjurer.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ivresses

    Audrey Leroy

    Parution : 5 Octobre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    «C'était un soir des heures mystérieuses du monde Que j'ai cultivé les fruits de mon jardin secret, Afin que la lune, plus que jamais ronde, Vienne de ses rayons doucement me bercer.» Au travers d'un recueil d'une infinie tendresse, Audrey Leroy invite les sens à l'éveil et le coeur au voyage. Tout en harmonie, ses vers résonnent de la mélodie des mots, magnifient les émotions, et mettent en avant une sensibilité remarquable. Ivresses est une oeuvre moderne, profondément optimiste, où l'amour de la vie et des autres affleure en permanence.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'abécédaire d'amour d'une mère

    Agnès Colders

    Parution : 27 Septembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « De bon matin, avec ma jardinière de lys blancs dans les bras, j'éveille la curiosité des travailleurs dans cette gare du Nord bondée. Au milieu des couleurs grisâtres et des odeurs douceâtres, les lys blancs tout pimpants retiennent l'attention et leur odeur puissante m'ouvre la foule. Antoine m'attend et ce rendez-vous où c'est moi qui lui apporte des fleurs fait redoubler mes pas. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ma main dans ta main

    Pilou

    Parution : 22 Novembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Ô mon île au soleil... » « ...Qu'importe le vent tout chargé de nuages... » « ...Après la tempête, le soleil reviendra... » La vie vous attend, là où vous ne l'attendez pas. Et il faut faire face. Mais avec le sourire. Quoiqu'il en coûte.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty