• Singles

    Jean Lebrau

    Parution : 31 Décembre 1973 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Singles se dit en Languedoc des grappillons restant aux vignes après vendanges ; et tel est bien l'esprit de ce recueil d'arrière-saison. La vie au village est, presque toujours, le thème de ces poèmes brefs, à la vérité comme ces menus raisins tard mûrs, aigres-doux dans les premières gelées. Les gens, les bêtes, ces dernières beaucoup mieux traitées, les cyprès, les pierres, et sur le chemin désert où le vent balaye les feuilles mortes de la vigne, le poète aux écoutes des pins dont la rumeur est en lui comme celle de la mer au creux d'un coquillage.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Crame pas les blases

    Boris Seguin

    Parution : 1 Janvier 1994 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Crame pas les blases, dans l'argot des cités, veut dire donne pas les noms. Si l'on se fait prendre par un flic, un contrôleur de la RATP ou un prof, on ne balance pas. On ne collabore avec aucune autorité. Comment briser cette loi du silence quand on enseigne le français en zone sensible à des élèves qui deviennent hypersensibles, voire agressifs dès qu'on prononce le mot devoir ? Grâce à la poésie. Pendant deux ans, des élèves de sixième et de cinquième ont fait rimer le monde clos de la banlieue avec le plaisir des mots, inventant une nouvelle mythologie urbaine où se croisent dealers, bolosses, condés et racailles : un monde féroce, cru, émouvant et drôle. Crame pas les blases est un instantané de ce que pensent et ressentent les enfants de la société périphérique, un reportage sur la banlieue, par ceux qui y vivent, un exemple de ce que peuvent faire des élèves considérés comme irrécupérables.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Reflets des heures vives

    Jacques Raphael-Leygues

    Parution : 31 Décembre 1977 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Les hommes ont tort qui, participant à l'événement, à différents niveaux, se contentent du bruit et du mouvement que leur impose l'entreprise. Ils passent comme des somnambules à côté des problèmes de la vie et de la mort. Actif s'il en fut, ainsi qu'en témoignent ses Chroniques des Années Incertaines (Éd. France-Empire) et Ponts de Lianes (Éd. Hachette), Commissaire Général de la Marine ayant servi dans les forces navales combattantes depuis 1942, homme politique vivement engagé, dix-neuf ans maire d'une ville du Sud-Ouest soudain réveillée par sa vitalité, seize ans Ambassadeur de France dans un des pays clefs de l'Afrique, Jacques Raphael-Leygues a toujours ressenti la nécessité de ces haltes d'ombre où se redécouvrent les vérités essentielles. Ainsi sont nés ces Reflets des heures vives, sur les eaux courantes du grand fleuve qu'est une vie, reflets des clartés éparses au long d'une existence brassée pendant plus de quarante années par tous les orages de la planète. Cet effort d'écriture, de retour sur soi, ont permis à Jacques Raphael-Leygues, au cours des ans, d'exercer sur lui-même un contrôle parfois douloureux, de vivre intensément l'heure présente - l'instant - de se juger et de se traduire, sans prétention mais sans humilité ; d'exprimer ses émotions, ses enthousiasmes, ses indignations parfois ses tristesses, ses joies durables et sa profonde et nouvelle sérénité.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty