• Madame Bovary

    Gustave Flaubert

    Parution : 20 Novembre 2013 - Entrée pnb : 5 Avril 2014

    Edition enrichie de Thierry Laget comportant une préface et un dossier sur le roman.

    C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son médiocre époux, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort. C'est l'histoire d'une province étroite, dévote et bourgeoise. C'est, aussi, l'histoire du roman français. Rien, dans ce tableau, n'avait de quoi choquer la société du Second Empire. Mais, inexorable comme une tragédie, flamboyant comme un drame, mordant comme une comédie, le livre s'était donné une arme redoutable : le style. Pour ce vrai crime, Flaubert se retrouva en correctionnelle.
    Aucun roman n'est innocent : celui-là moins qu'un autre. Lire Madame Bovary, au XXIe siècle, c'est affronter le scandale que représente une oeuvre aussi sincère qu'impérieuse. Dans chacune de ses phrases, Flaubert a versé une dose de cet arsenic dont Emma Bovary s'empoisonne : c'est un livre offensif, corrosif, dont l'ironie outrage toutes nos valeurs, et la littérature même, qui ne s'en est jamais vraiment remise.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Fleurs du Mal

    Charles Baudelaire

    Parution : 19 Octobre 2012 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Edition enrichie (Introduction, notes, commentaires, chronologie et bibliographie)Avec Les Fleurs du Mal commence la poésie moderne : le lyrisme subjectif s'efface devant cette « impersonnalité volontaire » que Baudelaire a lui-même postulée ; la nature et ses retours cycliques cèdent la place au décor urbain et à ses changements marqués par l'Histoire, et il arrive que le poète accède au beau par l'expérience de la laideur. Quant au mal affiché dès le titre du recueil, s'il nous apporte la preuve que l'art ici se dénoue de la morale, il n'en préserve pas moins la profonde spiritualité des poèmes.
    D'où la stupeur que Baudelaire put ressentir quand le Tribunal de la Seine condamna la première édition de 1857 pour « outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs » et l'obligea à retrancher six pièces du volume - donc à remettre en cause la structure du recueil qu'il avait si précisément concertée. En 1861, la seconde édition fut augmentée de trente-cinq pièces, puis Baudelaire continua d'écrire pour son livre d'autres poèmes encore. Mais après la censure, c'est la mort qui vint l'empêcher de donner aux Fleurs du Mal la forme définitive qu'il souhaitait - et que nous ne connaîtrons jamais.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Baudelaire, l'irréductible

    Antoine Compagnon

    Parution : 20 Janvier 2021 - Entrée pnb : 28 Novembre 2020

    Contrairement à l'idée reçue qui fait de lui la figure de proue des avant-gardes du XXe siècle, Baudelaire fut à la fois moderne et antimoderne.
    C'est ce que montre son obsession pour certaines des nouveautés de son temps : la presse, la photographie, la ville et les manières de faire de l'art. Autant de facettes d'une même « chose moderne », fuyante et contradictoire, à laquelle il donne le nom de modernité. Face à ces bouleversements, le poète est partagé entre l'horreur et l'extase : les journaux à grand tirage le dégoûtent, mais il assiège ces « canailles » de directeurs pour qu'ils le publient ; il attaque la photographie, mais il pose pour des clichés de légende...
    Cette ambivalence constitue la toile de fond du Spleen de Paris, sommet des contradictions du dernier Baudelaire, véritable objecteur de la conscience moderne. Avec brio, Antoine Compagnon dessine le portrait d'un poète insoupçonné autant qu'irréductible.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Madame Bovary

    Gustave Flaubert

    Parution : 24 Mai 2017 - Entrée pnb : 26 Mai 2017

    Gustave Flaubert (1821-1880) "Nous étions à l'Etude, quand le proviseur entra, suivi d'un nouveau habillé en bourgeois et d'un garçon de classe qui portait un grand pupitre. Ceux qui dormaient se réveillèrent, et chacun se leva comme surpris dans son travail..." Emma Bovary, mariée à Charles - médecin de campagne plutôt médiocre -, s'ennuie. Elle rêve d'une vie mondaine, d'une vie luxueuse , d'une vie amoureuse comme dans les romances sentimentales qu'elle lisait, adolescente, au couvent... Emma Bovary est à l'origine du "bovarisme" considéré comme un trouble de la personnalité dont souffrent parfois les personnes insatisfaites... peut-être le spleen de Baudelaire ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les quatre saisons - L'Intégrale

    Leonardo Padura

    Parution : 3 Mars 2016 - Entrée pnb : 21 Mars 2020

    Envahi par la nostalgie, Mario Conde, notre Marlowe tropical, mène des enquêtes presque métaphysiques tout en soldant une à une les illusions perdues de la révolution cubaine.Il promène son spleen dans La Havane, belle, moite, décadente : plus qu'un décor, c'est la pulsation, l'âme. Il revient toujours à ses anciennes amours, le bon rhum et la littérature, au milieu de ses fidèles amis, qui comme lui appartiennent à la « génération cachée », celle qui n'a connu de l'utopie que le goût amer de la désillusion.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le spleen de Paris

    Charles Baudelaire

    Parution : 20 Janvier 2021 - Entrée pnb : 21 Janvier 2021

    Extrait : Au milieu de ce tohu-bohu et de ce vacarme, un âne trottait vivement, harcelé par un malotru armé d'un fouet. Comme l'âne allait tourner l'angle d'un trottoir, un beau monsieur ganté, verni, cruellement cravaté et emprisonné dans des habits tout neufs, s'inclina cérémonieusement devant l'humble bête, et lui dit, en ôtant son chapeau : « Je vous la souhaite bonne et heureuse ! » puis se retourna vers je ne sais quels camarades avec un air de fatuité, comme pour les prier d'ajouter leur approbation à son contentement. L'âne ne vit pas ce beau plaisant, et continua de courir avec zèle où l'appelait son devoir. Pour moi, je fus pris subitement d'une incommensurable rage contre ce magnifique imbécile, qui me parut concentrer en lui tout l'esprit de la France.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Hors ligne

    Guillaume De Chanterac

    Parution : 11 Janvier 2016 - Entrée pnb : 9 Janvier 2016

    Le royaume chantéracien est un Paris plus moderne que le Paris baudelairien, un Paris où Hausmann est devenu l'architecte digital d'une grande toile urbaine. C'est la grande ville et « ses flots de lumière », son métro, sa foule de passants, Notre-Dame, Pigalle et l'Opéra Garnier. Mais un royaume plus moderne que moderne, c'est aussi un royaume virtuel où l'on sent les portables vibrer pour signaler un appel ou un sms. Un « cyberespace », entre « clavier »,« souris » et « écran (plasma) », s'ouvre en quelques « clics ». Ce sont les « salons de discussion en ligne », les « blog[s] » et « tchats » où se rencontrent « pseudos » et « profils » sous le règne des « décibels », des « bauds », des « mégahertz » et des « pixels », bref des salons où les « rayons des supermarchés à consommation » regorgent de « braderies », de « ventes aux enchères » de corps féminins en promotion, d'« océans de silicone ».




    Tout au long du recueil, le poète oscille entre l'absence d'un Dieu, le doute, sa présence, comme en témoigne tout le vocabulaire religieux dans l'ensemble du recueil, pour finalement le refuser corps et âme : « je serai ce chien, cet impie qui refusera de se soumettre à quelques lois divines que ce soit ». Or, il est Dieu en son royaume. En blasphémant et en refusant Dieu, il s'annihile. Il devient le `hors dieu' pour bâtir un nouveau palais et créer un nouveau royaume.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un coeur enfoui dans une étoile

    David Marcipont

    Parution : 3 Avril 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Ce recueil livre une enfance difficile, jalonnée de souffrances mais d'amour. David Marcipont l'écrit pour se délivrer, exorciser ses peurs. Il relate son parcours, par rapport à ses rêves, ses doutes, ses échecs, ses espoirs. Ce retour vers le passé l'aide à envisager l'avenir plus sereinement, à grandir, à être plus fort. Guidé par une bonne étoile, l'étoile de David, son coeur se dévoile aux autres.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Falaise

    Gersztenhorn Laurent

    Parution : 24 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    ...Alors le rire a dépassé mon existence pour devenir une certaine distance, dépassant Dieu, car je portais en moi des milliards d'univers, de royaumes, encore inexplorés mais dont je savais, seul, la connaissance et l'immédiateté du geste illuminé d'un oui à la vie. Et l'être dans tout cela? Je ne sais pas Mademoiselle, j'écoute Charlie Parker!

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Petit traité des grandes solitudes

    Manuela Raymond

    Parution : 6 Octobre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Manuela Raymond, la trentaine lucide et jolie, est une jeune femme qui travaille pour vivre et qui écrit pour survivre. Elle a tricoté le fil de son spleen tout le long de sept nouvelles ciselées d'humour décalé qui semblent cheminer en parallèle, puis s'éloigner... pour mieux se rejoindre au final. Dans une ironie empreinte d'une tendresse intimiste, émerge un propos métaphysique qui nous concerne, en fait, toutes et tous. Entrez écouter la petite musique intérieure faussement désabusée d'une jeune écrivain, actuelle sans être branchée, mais bien dans son époque. Christian Velez

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Envie

    Sandrine Drezen Conchillo

    Parution : 5 Juillet 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Dominé par les motifs de l'absence et de l'en-allé, de la déréliction amoureuse et du deuil de la relation, Envie porte les murmures, les douleurs et les soupirs d'une jeune femme placée face à l'abandon, à l'isolement, à ce moment de son existence où toute orientation semble perdue... OEuvre aux accents spleenétiques, ce recueil dit les fissures d'une âme féminine... mais encore ses cris et ses révoltes contre la marche incompréhensible et désordonnée du monde. Comme elle le confesse, S. Drezen Conchillo a fait de la poésie une compagne pour supporter les vicissitudes de l'existence. Pas uniquement pour les consigner, mais encore pour les transformer... Car là est l'une des vertus de l'exercice poétique : subvertir les souffrances, les transcender dans une forme littéraire qui touche à la musicalité pour mieux les conjurer.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le temps d'une cigarette

    Damien Scolari

    Parution : 19 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Dehors ? J'y suis dehors. Il n'y a plus de plaisirs, l'innocence a disparu, tout est envolé. On ne croit plus en rien. À quoi bon croire ? La belle est partie et le vent du nord accompagne ses pas. Tu restes là, et saigne le rejet. En soi, il n'y a pas eu de rejet puisque tu as fui. Maintenant, tu pleures ta fuite ; en pleine dérive, tu te raccroches au passé et espères de minute en minute un peu moins, et tu interprètes des signes pour raviver l'espoir. Mais il n'y a plus d'espoir. Tout a mauvais goût, elle n'est pas là, alors tu penses et réfléchis, tout se mélange et tout se mélange. Alors tu ne penses plus et ne réfléchis plus, tu finis par recroire et réattendre, incapable de bouger. Et tu as mal... »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres à vous

    Aïda Rafei-Mawas

    Parution : 22 Mai 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Je viens d'une ville transparente Suspendue au devenir de son pays Je viens d'une ville qui se doit vivante Sur les ruines d'un temps révolu, elle survit. Des restes d'une gare, d'un vieux chemin de fer Je m'isole, je me courbe et je prie Je me mets à découvert Et pleure le maudit destin qui s'écrit... » Dans « Lettres à vous », Aïda Mawas s'adresse à tous avec des messages d'amour, de déceptions, d'espoirs, de choix, de décisions. L'auteur accorde une place très importante à l'amitié, aux rencontres qui marquent une vie, et revient avec un brin de nostalgie douloureuse sur sa ville natale, Tripoli. Ce deuxième recueil de poésie est une invitation au voyage, évoquant les traversées douces et amères de l'existence. Une valse des sens que l'on pourrait lire même les yeux fermés ; une rencontre entre la poésie arabe et la poésie contemporaine où la rime rythme les mots en donnant naissance à une mélodie soyeuse aux notes chaudes, douces et pertinentes à la fois.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les belles pages de la mélancolie

    Maxim Petoh

    Parution : 1 Décembre 2015 - Entrée pnb : 28 Septembre 2016

    Elle noircit notre feuille et maintient blanches nos nuits. Elle est détestable, peu enviable et pour tout dire insupportable. Voilà, la mélancolie n'a rien de séduisant et pourtant, elle reste l'inspiration favorite des poètes. Fervent défenseur de l'absurde, amoureux des mots et admiratif de leur impact, Maxim Petoh livre un recueil bouleversant.




    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty