• Les rêveurs

    Isabelle Carré

    Parution : 10 Janvier 2018 - Entrée pnb : 11 Janvier 2018

    «  On devrait trouver des moyens pour empêcher qu'un parfum s'épuise, demander un engagement au vendeur - certifiez-moi qu'il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l'odeur de leur mère, d'une maison, d'une époque bénie de leur vie, d'un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l'odeur de leur enfance... »
      I. C. 
     
    Quand l'enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l'époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d'une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d'écriture.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le faon

    Magda Szabó

    Parution : 14 Mars 2013 - Entrée pnb : 30 Août 2014

    L'histoire d'une jalousie, l'histoire d'une vie...
    Eszter est une comédienne célèbre.

    Pourtant, les frustrations de son enfance – entre des parents ruinés mais de très vieille aristocratie – renaissent et s'exacerbent quand elle découvre qu'Angela, l'ancienne gamine trop parfaite de son village natal, est l'épouse de l'homme qu'elle aime, et qui l'aime.

    Le Faon dit la jalousie, plus, la haine, vécue comme un maléfice, à l'égard d'un être qui symbolise tout ce que la petite fille que fut Eszter n'a pas connu, n'a pas été.

    Son monologue est celui d'une femme qui se donne, se confesse et expie.

    " Construit comme une tragédie antique,
    Le Faon explore les Enfers d'une Médée hongroise dont le monologue tient autant de l'exorcisme que de l'expiation. "
    L'Express

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La beauté du ciel

    Sarah Biasini

    Parution : 6 Janvier 2021 - Entrée pnb : 2 Décembre 2020

    « Un matin de mai, le téléphone sonne, je réponds, "Bonjour, gendarmerie de Mantes-la-Jolie, la tombe de votre mère a été profanée dans la nuit." »Une femme écrit à sa fille qui vient de naître. Elle lui parle de ses joies, ses peines, ses angoisses, et surtout d'une absence, celle de sa propre mère, Romy Schneider. Car cette mère n'est pas n'importe quelle femme. Il s'agit d'une grande star de cinéma, inoubliable pour tous ceux qui croisent le chemin de sa fille.Dans un récit fulgurant, hanté par le manque, Sarah Biasini se livre et explore son rapport à sa mère, à la mort, à l'amour. Un texte poétique, rythmé comme le ressac, où reviennent sans cesse ces questions : comment grandir quand on a perdu sa mère à quatre ans ? Comment vivre lorsqu'on est habitée par la mort et qu'elle a emporté tant de proches ? Comment faire le deuil d'une mère que le monde entier idolâtre ? Comment devenir à son tour mère ?La réponse, l'auteure la porte en elle-même, dans son héritage familial, dans l'amour qu'elle voue à ses proches, à ses amis, à ces figures féminines qui l'ont élevée comment autant d'autres mères. Le livre de la vie, envers et contre tout. 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Dans les oiseaux

    Xavier Lapeyroux

    Parution : 20 Août 2021 - Entrée pnb : 16 Juin 2021

    Un homme découvre qu'il se retrouve prisonnier d'un scénario de film qu'il connaît par coeur. Arrivera-t-il à en changer l'issue ?

    Milan doit se rendre à l'évidence : tout converge. Les attaques de corbeaux qui frappent Paris, les cours de cinéma qu'il donne sur Hitchcock, la mort de son épouse, Suzanne, dans les mêmes circonstances que celle de l'institutrice des Oiseaux.
    Et cette ressemblance frappante entre Suzanne Pleshette, la comédienne du film, et la femme qu'il aime.
    C'est comme si la fiction avait ouvert une porte sur le monde réel, par laquelle les oiseaux se seraient engouffrés pour semer la terreur.
    Milan doit se rendre à l'évidence, une chance s'offre à lui. Une chance inestimable.
    Son projet est simple, invraisemblable, irrationnel : emprunter ce passage en sens inverse. Entrer dans Les Oiseaux. Puis suivre le scénario pour retrouver Suzanne...
    Après De l'autre côté du lac (Anne Carrière, 2019), Xavier Lapeyroux continue à développer un fantastique littéraire dans la lignée de Bioy Casares et Julio Cortázar.
    Dans les oiseaux est à la fois un roman palpitant et une puissante allégorie de l'homme face au destin.
    Xavier Lapeyroux a 46 ans. Il collabore au Monde diplomatique, rubrique « Littératures du monde ». Dans les oiseaux est son quatrième roman.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Et d'abord le regard

    Laure Giappiconi

    Parution : 7 Mai 2021 - Entrée pnb : 26 Mars 2021

    Un roman du réel sur le désir, le plaisir, et les femmes qui en font des outils d'empowerment.

    Mona, comédienne de trente ans, pousse la porte du Cabaret Oz pour y mener une enquête, en marge d'un spectacle qu'elle est en train d'écrire. Elle se fait embaucher comme strip-teaseuse et y devient Mara, son double extraordinaire. Nue et perchée sur de hauts talons, elle plonge avec passion dans la danse.
    Derrière le rideau rouge, c'est un monde merveilleux et inattendu qu'elle découvre, peuplé de femmes puissantes, d'hommes aux fantasmes incongrus, d'instantanés délirants. Un microcosme qui n'est qu'un reflet exacerbé du monde. L'humanité en condensé, qui se dévoile précisément là où elle a l'habitude de se cacher.
    Mona ouvre grands les yeux afin de graver ces instants, à la fois crus, drôles et tendres, avant que ceux-ci ne s'effacent...
    « Somewhere over the rainbow... The dreams that you dare to dream really do come true... » Bienvenue à Oz !
    Laure Giappiconi a été formée à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT). En tant qu'actrice, elle privilégie les créations auxquelles elle participe activement, le plus souvent dès l'écriture.
    Elle écrit aussi des spectacles et performances (La sortie se trouve à l'intérieur, Le Projet Beat, Le Kinky Brainy Show) et des films. Tandis que je respire encore, coréalisé avec La Fille Renne et Elisa Monteil, a été présenté en 2020 aux festivals de Sundance et de Rotterdam. Avec Romy Alizée, elle signe la série : Romy & Laure (Le Secret de l'Homme Meuble, Le Mystère du Plug enchanté, etc.)

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paradoxe sur le comédien

    Denis Diderot

    Parution : 18 Septembre 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Le Paradoxe sur le comédien est l'un des dialogues les plus célèbres - et les plus controversés - de Denis Diderot (1713-1784). Prenant à rebours l'idée d'une "sensibilité" particulière des comédiens, il y soutient que l'acteur doit maîtriser avec sang-froid tous les éléments de son jeu. Loin de ressentir les passions du personnage qu'il incarne, il crée une sorte de double idéal : "Un mannequin l'enveloppe."
    Diderot élargit le propos à la morale (une émotion ne se communique aux autres que si nous la "jouons"), à la politique (les rois et les magistrats doivent sacrifier à une mise en scène pour convaincre), à l'esthétique (la vraisemblance procède de la réalité, mais en s'opposant à elle), à la philosophie du langage (les mots sont par eux-mêmes ambigus, et le sens leur est donné par les gestes dont on les accompagne).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Brigitte Fontaine

    Benoît Mouchart

    Parution : 20 Février 2020 - Entrée pnb : 30 Novembre 2019


    Brigitte Fontaine est sans doute l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de la chanson française.

    Ceux qui croient la connaître pour avoir aperçu le reflet déformant de son image la prennent sans doute pour une extraterrestre.
    Que cache donc le personnage médiatique, derrière le paravent de ses apparences fantasques ?
    Benoît Mouchart a également coréalisé avec Thomas Bartel le documentaire « Brigitte Fontaine, reflets et crudités » difusé sur Arte en juin 2011.
    Il dirige par ailleurs depuis 2013 le département bande-dessinée des éditions Casterman.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La femme qui dit reed

    Guy Foissy

    Parution : 20 Octobre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    1f. - environ 10 min. chaque monologue - 30 monologues pour comédiennes.
    Drôles, absurdes, sérieux parfois, voire même dramatiques... Un peu de tout pour faire un monde... Quelques-uns peuvent être aussi joués par des comédiens... Il y a tant de thèmes communs.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'amour dans tous ses états

    Macha Méril

    Parution : 5 Février 2014 - Entrée pnb : 24 Mai 2014

    L'amour...
    Aimons-nous les uns les autres, nous dit-on. Mais comment faire ? C'est quoi l'amour ? Un délice ou une torture ? Une libération ou une chaîne ? Un envol ou un frein ? Trouble-t-il ou rassure-t-il ?
    Même s'il nous gouverne et nous épouvante, l'amour est synonyme de liberté, il se faufile partout et transforme nos existences. Inutile de le comprimer dans sa poitrine, il ressort un jour ou l'autre, plus fort que jamais, pour nous unir une heure, un jour ou une vie...
    Pour écrire ce livre, Macha Méril a puisé dans ses souvenirs, observé autour d'elle, écouté les incroyables affaires de coeur qu'on lui a racontées. Elle a ouvert la porte de la vérité et trouvé, tapies derrière, des histoires d'amour tendre, fou, renaissant, cruel, interdit, inattendu, bizarre même. Ces récits révèlent 33 visages de l'amour, 33 exemples de son infinie puissance.
    Un sujet universel traité avec audace et sincérité. Pour tous ceux qui aiment, veulent aimer ou être aimés.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La tasse de the

    Barbiat Yvan-Didier

    Parution : 7 Août 2020 - Entrée pnb : 8 Août 2020

    Une ancienne comédienne bon chic, bon genre règle la consommation d'un client dans un salon de thé et annonce à ce dernier qui s'en étonne que c'est tout simplement parce qu'elle veut coucher avec lui. Ce monsieur refuse ses avances, à savoir lequel des deux aura le dernier mot ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La nuit des autres

    Michel Luneau

    Parution : 8 Avril 2016 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    La Nuit des autres, on peut y pénétrer, par exemple, à l'occasion du quart d'heure que le théâtre offre « à toute personne désireuse et capable de justifier sa vie, ses vertus ou ses vices ». Avec un parfait cynisme, le meneur de jeu, pivot impavide des confrontations, sélectionne sur scène les candidatures les plus « typiques ». Traités par lui comme des choses, les candidats restent sans défense aux ordres de leur fatalité, et tour à tour « se déshabillent » au moral. Du rongeur d'ongles au ventru, de la comédienne au couple, de l'homme seul à la boiteuse, tous crachent au public voyeur leur humiliation et leur souffrance de ne pouvoir ou ne vouloir communiquer. Le petit prophète, au cours de cette pièce en deux actes et 9 scènes, n'a cessé de harceler le meneur de jeu : de quel droit fouille-t-il ainsi les secrets des gens ? En les expulsant après leur « confession », pourquoi leur refuser le moindre espoir ? Au bout de sa colère utopique pour une humanité sans huis clos, le petit prophète déclenchera un drame. Personnage central, ambigu, le meneur de jeu représente à la fois un dieu qui aurait pris ses distances ; le maître du scandale qui rapporte gros à ses actionnaires ; le symbole de la communication tronquée, remplacée par son apparence. Et la révolte du petit prophète qui veut changer le monde n'engagera que lui-même, de façon négative. Ne resterait-il à l'homme que la conscience de sa solitude ? Non sans aperçus choquants, il est vrai, sur la réalité profonde d'autrui - ce continent mal éclairé.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty