• L'ouvrage présente d'abord des définitions précises des revenus, de leurs titulaires, des mesures d'inégalité.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Changer de système

    André Virasolvy

    Parution : 12 Août 2016 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    Des millions de personnes vont retrouver leurs idées dans ce livre. Elles auraient pu l'écrire. Certes, suivant les individualités, le texte n'aurait pas été présenté de la même façon, mais avec des phrases différentes, dans d'autres styles... Là n'est pas l'essentiel. Ce qui est déterminant, c'est qu'au même moment, il y a éclosion d'explications plus ou moins percutantes qui convergent vers un même but : Démontrer l'incohérence de son temps. Nous disposons de formidables moyens pour produire de fabuleuses richesses, capables de satisfaire les besoins de tous, mais... La menace atomique plane sur nos têtes. Des peuples entiers meurent de faim. Il y a des millions de chômeurs. Les jeunes subissent la ségrégation économique. Les classes laborieuses croulent sous l'impôt, les cotisations et les taxes. Beaucoup connaissent la misère. Inversement, une minorité de privilégiés amasse des fortunes colossales. Notre société est rongée par l'injustice économique et sociale engendrée par le système. Des millions de personnes sont conscientes de la situation. Elles voudraient s'exprimer, mais elles se heurtent aux privilèges des détenteurs des moyens d'informer. Lorsque l'on recherche la cause des difficultés de son époque, ce qui est important, ce n'est pas le curriculum vitæ d'un rédacteur, mais la valeur des explications qu'il avance. Si celles-ci, bien que provocantes, sont partagées par une majorité de citoyennes et de citoyens, la découverte de la solution devient inévitable. Ceux et celles qui décident alors de s'exprimer publiquement sont capables de provoquer un événement historique.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Manuel pratique de graphologie

    Marie-Louise Danset

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les différences de niveau d'instruction ne sont évidemment pas sans rapport avec l'allocation des emplois. Cependant, cette relation est trop élastique pour que la démocratisation des études puisse avoir tous les effets espérés sur l'inégalité des chances face à la profession. Des travaux récents de divers auteurs, où interviennent des modèles mathématiques, jettent une lumière nouvelle sur ce point. L'ouvrage commence par un bilan de ces recherches, en un langage aisément accessible. Il constitue par là une introduction à la lecture des résultats d'opérations de plus en plus courantes dans les sciences sociales. Mais les travaux examinés laissent en suspens beaucoup de questions. Les chapitres suivants en traitent quelques-unes à partir d'enquêtes originales : sexe et inégalité des chances ; incidence comparée de la stratification professionnelle et culturelle et des différences de classe sur cette inégalité ; les fluctuations des revenus et leurs rapports, très complexes, avec les changements de statut socioprofessionnel, auxquels s'en est trop tenue jusqu'ici l'analyse de la mobilité sociale.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des repères pour situer l'auteur, ses écrits, l'oeuvre étudiée. Une analyse de l'oeuvre sous forme de résumés et de commentaires. Une synthèse littéraire thématique. Des jugements critiques, des sujets de travaux, une bibliographie. Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le cancer socialiste

    Louis Salleron

    Parution : 2 Avril 2021 - Entrée pnb : 30 Mars 2021

    Des trois termes de la devise républicaine "liberté, égalité, fraternité", les deux premiers, poussés à l'extrême, sont antithétiques. Trop de liberté tue l'égalité. Une excessive égalité étouffe la liberté. Le libéralisme et le socialisme sont les doctrines qui incarnent ces erreurs. Le XIXe siècle, libéral, a développé le progrès technique et multiplié la richesse, mais au détriment des plus faibles. La série de réactions qu'il engendre, insinue le socialisme, qui finit par se réaliser complètement dans les élections présidentielle et législative de 1981. On ne mesurera que peu à peu les effets de ce retournement. Cependant, l'histoire et la réflexion nous instruisent déjà suffisamment de ce qu'est le socialisme dans son essence. En s'attaquant à la propriété privée, c'est la liberté qu'il menace. On le voit bien à son terme logique, le communisme, qui en est la réalisation parfaite. Non seulement le communisme asservit les individus, mais il les appauvrit considérablement. L'exemple de l'URSS est à cet égard probant. La diffusion, sous toutes ses formes, de la propriété privée, est la seule manière de satisfaire au développement des progrès techniques, tout en sauvegardant la liberté individuelle.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Anti-économique

    Attali/guillaume J./

    Parution : 25 Septembre 2015 - Entrée pnb : 16 Février 2016

    Un Nouveau Monde économique apparaît progressivement et un autre regard sur ce monde fait vaciller les anciennes certitudes libérales, keynésiennes ou marxistes. C'est à cet ébranlement que ce livre a pu contribuer, en montrant qu'on ne peut pas comprendre le fonctionnement de l'économie sans une réflexion sur l'ordre économique, entendu comme culture dominante des sociétés développées, sans un détour par l'histoire et l'anthropologie, qui oblige à déceler l'anti-économie - ce qui ne relève plus de l'utilité et des intérêts, mais des passions humaines au sein de l'économie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les années quatre-vingt ont tourné le dos à la croissance et à ses sirènes. En échange, elles ont découvert la France inégale et l'effritement des solidarités. La crise de l'État-providence, la crise des redistributions, la crise des idéologies, la crise tout court mettent un terme à tout un lot de certitudes. Tout redevient possible. Pêle-mêle, égalités et solidarités se trouvent ballottées et contestées. Les égoïsmes les plus stupides passent pour des options de bon sens. On s'y perd. Il faut remettre le jeu à plat sur la table et examiner point par point qui est égal de qui et ce qui se cache derrière l'exigence de solidarité. Mais au-delà de l'immédiat, « Inégalités et Solidarités » amène les auteurs à s'interroger sur les effets de la loi de la nature, sur la lente sélection des instincts sociaux qui, par-delà l'élimination des plus faibles, constituent le sentiment altruiste et ses différentes formes morales et institutionnelles. « Inégalités et Solidarités » permet ainsi de donner un contenu aux notions et aux options, de comprendre l'échange social, ses alliances, ses évolutions. « Inégalités et Solidarités » s'adresse aux travailleurs sociaux désireux de se former réellement, mais aussi à tous ceux qui veulent y voir clair dans des interrogations particulièrement actuelles.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'ouvrage présente une étude théorique et expérimentale des processus sous-jacents au développement de la quantification, et à l'acquisition de la conservation du nombre chez les enfants d'âge préscolaire. Dans la partie théorique, sont exposés les faits et les théories relatifs à la genèse du nombre et, plus particulièrement, aux connaissances arithmétiques et numériques élémentaires, depuis les recherches de Piaget, jusqu'au foisonnement de travaux et de modèles explicatifs qui lui ont succédé. Quant à la partie expérimentale, deux interrogations en constituent le point de départ. La première concerne les raisons qui pourraient expliquer l'antériorité de la conservation de l'inégalité numérique sur celle de l'égalité numérique. La seconde a trait au rôle des connaissances sur les transformations d'ajout et de retrait, quant à l'acquisition des conservations de l'inégalité et de l'égalité numérique, connaissances dont on sait - depuis les travaux de Gelman - qu'elles sont extrêmement précoces. L'hypothèse générale avancée intègre les relations complexes entre conservation, addition, soustraction et cardinalité. Quatre expériences ont été réalisées pour vérifier cette hypothèse. La première est une étude transversale, réalisée à partir d'un échantillon de deux cent quarante enfants qui dresse un état des lieux relatif aux conduites de quantification. Les trois suivantes mettent en oeuvre des situations d'apprentissage, impliquant davantage le fonctionnement écologique du sujet, et dont l'objectif est de tester, plus précisément, l'hypothèse générale retenue. En conclusion, une interprétation est proposée, qui tente de rendre compte du développement des processus qui sous-tendent les conduites de quantification et de conservation chez les jeunes enfants, compte tenu des résultats expérimentaux obtenus, et des analyses théoriques effectuées dans la première partie du travail.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le grand tabou

    Baccou Philippe Et Le Club De L'horloge

    Parution : 9 Octobre 2015 - Entrée pnb : 11 Novembre 2015

    L'égalité serait-elle l'ultime croyance d'un pays qui n'en a plus guère ? Le dernier tabou d'une société où les interdits sont balayés ? De tous côtés, il n'est question que de lutter contre les inégalités. Et la voix de ceux qui doutent est aussitôt couverte par un concert d'invectives. Faut-il avoir, aujourd'hui, l'audace sacrilège de transgresser l'interdit ? De clamer que cette apparente unanimité repose sur un formidable malentendu ? En effet, l'égalité est un principe républicain. Mais, l'égalité économique et sociale réclamée à cor et à cri par les hérauts du progressisme n'a rien à voir avec l'idéal des fondateurs de la République. Pour le Club de l'Horloge, l'égalitarisme contemporain menace au contraire les fondements du régime républicain. Parce que l'égalitarisme favorise le cancer bureaucratique, il étouffe les libertés ; parce qu'il s'appuie sur le ressentiment, il détruit la fraternité ; parce qu'il paralyse l'initiative, il affaiblit la nation. Aux États-Unis, en Grande-Bretagne et dans d'autres pays d'Europe, les opinions publiques rejettent les illusions de l'égalitarisme et les abus de l'État-Providence. Le mirage égalitaire se dissipe. Voici venue l'heure des choix. Le Club de l'Horloge propose une nouvelle voie : celle d'une société solidaire et différenciée, où les valeurs économiques ne régneraient pas sans partage. La France, à son tour, se libérera-t-elle du Grand Tabou ?

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Au lieu de s'interroger en termes philosophiques et imprécis sur la justice sociale c'est à coups de statistiques et de cas concrets que l'on tend de plus en plus aujourd'hui à débattre des inégalités de conditions dans les sociétés contemporaines. Ce n'est pas un hasard si, dans le même temps, les économistes sont de plus en plus nombreux à abandonner la tradition des grandes théories abstraites de la répartition entre facteurs de production pour s'intéresser directement à ce qui explique les différences observées de revenus entre individus et groupes sociaux. La présente étude fait le point sur cette transformation récente du contenu de l'analyse économique et sur sa portée pour mieux comprendre la signification et améliorer la qualité du débat en cours sur les inégalités.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'inégalité est mauvaise. La réduction des inégalités est donc bonne et doit être systématiquement recherchée. Ce théorème simpliste constitue, ainsi que chacun le sait, l'une des grandes idées reçues sur lesquelles vit notre époque. Or, ce théorème est faux et cela aussi bien aujourd'hui qu'autrefois, entre les individus comme entre les groupes humains, Une politique de réduction des inégalités présente au moins deux inconvénients majeurs : une faible efficacité sociale réelle ; l'existence d'un prix à payer, souvent élevé. Prix qui, à notre époque, prend notamment la forme d'une moindre efficacité économique, plaçant la nation considérée en état d'infériorité dans la compétition internationale. La vraie question, dans un pays comme la France, n'est pas serons-nous demain encore plus égaux ?, mais bien : resterons-nous riches, ou redeviendrons-nous pauvres ? Or, l'égalitarisme ne peut que nous entraîner vers l'échec économique, et donc vers la pauvreté. Sans compter bien d'autres dangers.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty