L'anthologiste

  • Si le XVIIIe fut le siècle des Lumières, le suivant fut peut-être celui des Ténèbres. En effet, ceux qui le traversèrent se prirent d'une fascination maladive pour les évènements surnaturels, les créatures démoniaques, la mort et l'au-delà. Cette anthologie vous propose de découvrir dix nouvelles parmi les plus représentatives de la littérature fantastique du XIXe siècle.Prenez donc garde, téméraires lecteurs, car vous êtes sur le point de rencontrer le diable, vous allez côtoyer les morts et vous assisterez à des phénomènes étranges et inquiétants. Tout comme moi, vous ne croyez certainement pas à ces fadaises, mais lorsque ces fantômes poseront sur votre épaule leur main glacée, lorsqu'ils vous toiseront de leur regard sans âme, vous vous élèverez au-delà de la raison. Lorsque tout autour de vous ne sera qu'effroi et désolation, vous perdrez votre jugement et il ne restera que l'angoisse pour vous accompagner dans la nuit.Ces histoires ont impressionné et ravi plusieurs générations. Beaucoup d'entre elles s'inscrivent dans la continuité du mouvement romantique. Certaines ont immédiatement été considérées comme des oeuvres majeures et d'autres ont, à l'époque, été jugées plus anecdotiques au regard de l'histoire. Mais le temps, qui seul donne leur vraie valeur aux choses, les a toutes élevées au rang de classiques. Vous retrouverez des nouvelles célèbres de Théophile Gautier, Guy de Maupassant ou Edgar Allan Poe, et des textes moins connus de Robert-Louis Stevenson (L'étrange cas du docteur Jekyll et de mister Hyde) ou Bram Stoker (Dracula). Également un petit conte d'Alphonse Daudet dont les résonances écologiques sont d'une étonnante actualité, des histoires de Marcel Schwob, Auguste de Villiers de l'Isle-Adam ou encore Jules Verne.Dix grands noms de la littérature, dix nouvelles fantastiques, merveilleuses, somptueuses...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le XIXe siècle, âge d'or de la nouvelle s'il en est, marque l'avènement de la presse écrite. Les journaux connaissent un succès croissant et attirent les plus grands auteurs qui y publient leurs nouvelles en marge de l'actualité.Les rubriques « faits divers » suscitent aussi l'engouement d'un large public qui se réjouit de découvrir les procédures policières et surtout, les détails des crimes les plus sanglants. Ces faits divers deviennent une source d'inspiration pour les auteurs de nouvelles qui se plaisent à raconter les meurtres, à décrire les victimes, à s'immiscer dans l'esprit des assassins, mais aussi à prendre parfois parti sur des enquêtes en cours. Les lecteurs sont conquis. Il est encore tôt pour parler de récits policiers, mais c'est de ces intrigues criminelles que naîtra le genre policier.Ces nouvelles sont signées, entre autres, Maupassant, Dumas, Doyle ou Zola. Elles sont d'autant plus déroutantes qu'elles rapportent pour la plupart des faits réels, mêlés d'éléments fictifs, sans qu'il soit véritablement possible de distinguer ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas. Est-il alors un sentiment plus effroyable à la découverte d'une scène de crime glaçante ou lors d'une rencontre avec un tueur machiavélique, que de se demander si tout ceci est authentique ?Fidèles ou non à la réalité, ces nouvelles jettent une lumière crue sur la brutalité de l'être humain. Elles révèlent sa nature bestiale, cachée derrière le masque de la civilité. Car l'homme est un animal de sang, un prédateur enragé et si vous en doutez, ces textes suffiront à vous convaincre.La collection Pause-nouvelle Classique est un rendez-vous avec les grands noms de la littérature. Après les « Nouvelles fantastiques » et les « Histoires drolatiques », ce recueil conclut une trilogie consacrée à ce qui fut le siècle de la nouvelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty