• C'est comme ca

    Godeau

    Parution : 29 Octobre 2015 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    « Si les lecteurs se réconcilient un jour avec la poésie, il est probable que ce soit en grande partie grâce à Georges L. Godeau » (Jean Chatard). En effet, ce poète parle de choses vues et vécues, de gens au travail, de leurs peines ou de leurs petites joies quotidiennes. Notre vie l'intéresse. Il sait la dire telle quelle, sans fioritures, sans alambiquer les mots et les phrases, sans faire « joli » ni « léché ». Il est écrivain comme il a été Ingénieur des Travaux Publics : sans mot de trop ou de moins, simplement efficace. Parce que « c'est comme ça ».

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cavalière du roi t.5 ; au secours de la princesse

    ,

    Parution : 10 Mars 2021 - Entrée pnb : 3 Avril 2021

    Louis XV a ordonné que son fils, Louis-Ferdinand, participe à la chasse qui est organisée dans les bois proches de Versailles. Louis-Ferdinand, qui déteste chasser, se confie à Ninon qui promet de l'accompagner pour le soutenir. Mais Adélaïde, la plus jeune soeur du prince, intrépide, décide de les suivre. Quand elle se perd dans les bois, Louis et Ninon paniquent  : il faut la retrouver au plus vite...
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cavalière du roi t.1 ; Ninon la rebelle

    ,

    Parution : 12 Juin 2019 - Entrée pnb : 13 Juin 2019

    Ninon est la fille de Monsieur le Grand, qui dirige les écuries de Versailles. Passionnée d'équitation, elle rêverait d'entrer à l'École des pages où sont formés les meilleurs cavaliers. Mais l'école est réservée aux garçons. Alors elle apprend à monter avec l'aide d'un page, Corentin ,et, à l'aube, elle s'évade de sa chambre pour seller son cheval préféré et galoper dans les jardins. Un matin, au détour d'un sentier, elle découvre un jeune cavalier tombé de sa monture  : le fils de Louis XV. Il ne sait pas monter à cheval  ? Elle est prête à lui donner des leçons d'équitation!

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Cavalière du roi t.2 ; une expédition risquée

    ,

    Parution : 12 Juin 2019 - Entrée pnb : 15 Juin 2019

    Un grand bal costumé sur le thème des Oiseaux est organisé par Louis XV dans la galerie des Glaces de Versailles. Si Ninon rêverait d'y participer déguisée en écuyère, Constance, son amie, a commandé une robe brodée de pierres précieuses à Paris. Mais le bal approche et la robe n'arrive pas. Qu'est devenue la chaise de poste qui devait l'apporter  ? Décidée à retrouver sa trace, Ninon s'élance sur Bourbon en direction de la capitale. Mais les routes ne sont pas sûres...
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Cavalière du roi t.4 ; accident aux écuries

    ,

    Parution : 4 Mars 2020 - Entrée pnb : 28 Janvier 2021

    Ninon est ravie ! Elle doit conduire le char des princesses lors de la cavalcade organisée par Louis XV avec Bourbon, son cheval favori. Mais lors d'une promenade, Bourbon, effrayé, se cabre et Ninon chute... Coûte que coûte, elle est décidée à participer à la parade.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les ballerines magiques t.25 ; le trésor d'Enchantia

    Natacha Godeau

    Parution : 7 Mai 2014 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Des pirates se sont emparés du trésor d'Enchantia ! Si Rose et Fée Cannelle ne trouvent pas un plan pour le récupérer, le grand bal de l'été organisé par le Roi Tristan et la Reine Isabella en l'honneur de la naissance des Petits Cygnes ne pourra pas avoir lieu...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Maman, tu te sens vivante ?

    Sylvie Godeau

    Parution : 30 Mars 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Écrire, pour ne pas mourir. Écrire, pour libérer les mots. Ils sont là, ils se bousculent, ils remplissent tout l'espace, ils s'entassent derrière mes lèvres closes. « Maman ». Ce mot est le plus difficile à dire car il est secret, interdit, mystérieux et surtout inaccessible. Je suis née à cinq ans. De ma vie d'avant, il ne reste rien... Un peu... Si peu. Mais de ma mère, rien !... Pas d'image, pas d'odeur, pas de son. Le vide, le néant, juste un coeur en plein courant d'air !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • On verra bien

    Georges Louis Godeau

    Parution : 1 Janvier 1995 - Entrée pnb : 21 Juillet 2016

    Vous ne l'attendiez peut-être pas : le Godeau nouveau est arrivé ! Ouvrez « On verra bien, vous verrez ! ». Vous m'en direz des nouvelles. De ses dernières bonnes nouvelles, certes gagnées sur la nuit, et qui tiennent en quelques traits sur une moitié de carte postale. Oui, vous verrez du pays dans ses petits voyages désorganisés depuis l'Amazonie de poche de son marais poitevin, mais pas comme un méchant touriste en Norvège. Vous verrez le seul pays qui vaille, en fait, celui des visages. Oui, vous verrez bien encore quelques êtres humains : vous y rencontrerez des hommes illustres, non pas les grands de ce monde, mais ceux que l'on dit obscurs, ceux du peuple ordinaire et qui portent, loin de toute littérature, une lumière au fond de l'oeil : vous verrez, vous aimerez le visage d'Ulysse, ce routier entraperçu sur l'autoroute, moderne errant chérubinique... Celui de Pénélope, vieille femme veuve qui attend, entre les somnifères et son quotidien, la bonne nouvelle... Certains même vous en feront voir de toutes les couleurs : un vrai roman, celui de l'Écossaise tombée d'un arc-en-ciel, à vous donner la chair de poule, la poésie étant finalement une affaire de peau : être bien hors de sa peau ! Comme l'ami de toujours, Georges Mounin qui donnait des framboises à ses petits voisins (ah ! l'esprit d'enfance...) au travers du grillage : c'est sans doute cela la poésie, ce simple geste d'une main tendue, sans mièvrerie, dans la solitude du monde. D'où ces improbables syncopes, ces nombreux breaks dans les poèmes de Godeau, ce « fais voir » qui se pointe de temps à autre, quand on l'attend le moins. En vérité, tout un art du lancer et de la chute : au bout du son, au bout de la ligne plombée (à rompre) par la gravité de la vie, happée par le petit hameçon de la dérision, l'illumination comme un poisson d'avril. Oui, c'est comme ça, la pêche miraculeuse. Les poèmes sont là à courir dans les rues, dans les fossés, en liberté. Suffit de se pencher pour attraper la lune. Lisez, vous verrez bien, après tout ! Yves Leclair

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Main basse sur la musique ; enquête sur la SACEM

    ,

    Parution : 15 Janvier 2003 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Enquêter sur la Sacem ? Plus d'une fois, les interlocuteurs d'Irène Inchauspé et de Rémi Godeau ont tenté de les en dissuader. Des conseils en forme de menace voilée (" Vous avez tout à y perdre ") aux procès en irresponsabilité (" Vous faites le jeu des Américains ") et aux fantasmes de persécution (" Mais pourquoi nous détestez-vous tant ? ").
    Pas étonnant dans ces conditions que, depuis sa création en 1850, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique ait largement échappé aux regards et aux questions, et ce malgré son statut d'entreprise privée, certes, mais chargée d'une mission de service public, à savoir répartir le plus équitablement possible les quelque 610 millions d'euros de droits d'auteur générés tous les ans par l'exploitation des oeuvres musicales.
    Pourquoi cette opacité ? Parce que la Sacem se situe au confluent de tous les pouvoirs - culturel, économique, politique -, et parce qu'un homme, Jean-Loup Tournier, l'a dirigée d'une main de fer pendant quarante ans, réduisant au silence toute contestation interne et décourageant quiconque de s'y intéresser de trop près - y compris son autorité de tutelle.
    Mystères de l'héritage Ravel, des droits des compositeurs juifs pendant la guerre, des coûts de fonctionnement pharaoniques : Main basse sur la musique nous permet d'entrevoir, pour la première fois, quelques-uns de ces secrets si jalousement gardés.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres pour l'au-delà

    Godeau Genevieve

    Parution : 29 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Août 1967. Geneviève a dix-neuf ans, Gérald seize. Un mariage, moins de trois ans après. Le jeune homme servant comme tambour major dans l'armée, le couple sera amené à voyager. Six années à Berlin, puis cap sur l'autre bout du monde, destination Nouméa. La famille s'agrandit, les projets de concrétisent, jusqu'à un jour d'hiver 1999, où Gérald succombe d'une leptospirose... Entre carnet de souvenirs et journal intime écrit au jour le jour, l'auteur partage quarante années de vie, de rêves, de rires et de larmes. Une palette de couleurs, d'impressions, où se dessinent des personnages qui finissent par nous sembler étrangement familiers. Une histoire d'amour, de famille, de liens, où tout se construit et se reconstruit.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La physiopathologie du purpura thrombopénique auto-immune (la plus fréquente des cytopénies auto-immunes) et des anémies hémolytiques auto-immunes est encore mal connue et leur traitement repose essentiellement sur des recommandations d'experts. Certaines cytopénies auto-immunes réfractaires nécessitent une prise en charge spécialisée des patients atteints des formes les plus sévères ainsi que l'accès aux nouvelles molécules (biothérapies). À l'aube de cette révolution thérapeutique, une monographie sur les cytopénies auto-immunes s'imposait pour actualiser les connaissances des médecins (cliniciens autant que biologistes) en hématologie : meilleure compréhension de la physiopathologie, état des lieux des progrès thérapeutiques, amélioration de la prise en charge des patients.
    Cet ouvrage de formation aborde de façon pratique et pédagogique le diagnostic et le traitement des principales cytopénies auto-immunes : purpura thrombopénique immunologique, anémies hémolytiques, érythroblastopénies, soit isolées, soit associées à d'autres pathologies (hémopathies lymphoïdes, connectivites, déficits immunitaires, infections).
    Conçu comme un guide, cette synthèse intéressera un large public de médecins spécialistes ou non en hématologie, tels les internistes et les immunologistes. Cet ouvrage pratique s'adresse également aux pharmaciens hospitaliers et aux réanimateurs.

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Avec rene char

    Georges Louis Godeau

    Parution : 31 Décembre 1988 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    L'expérience de Georges L. Godeau me semble rare, peut-être unique. Certes, bien des poètes ont su parler d'autres poètes. Mais il s'agit presque toujours de chroniques, ou de commentaires. Georges Godeau devant René Char, c'est autre chose. Son poème, c'est d'abord la lettre d'un vivant à un autre vivant, d'un homme qui a vu un autre homme - et qui parle simplement de la dimension, pour lui, du poète vivant qu'il a rencontré. C'est pourquoi Georges Godeau a su et a pu aller à la rencontre de ce qu'il appelle le palais blanc de la poésie de René Char. Parce qu'entre eux, il y avait différence mais non distance. Georges Mounin (extraits de la postface)

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les ballerines magiques t.24 ; la grande parade

    Natacha Godeau

    Parution : 28 Août 2013 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    C'est la fête, à Enchantia ! Tous les habitants s'apprêtent à participer à la grande parade ! Alors pourquoi Léonard, le fabricant de jouets, est-il si triste ? Lucie est bien décidée à le découvrir.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Après tout

    Georges Louis Godeau

    Parution : 23 Avril 2016 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    « Un poète original » qui « nous ravit des courbes de ses chantiers provocants », écrit René Char dans un poème dédié à Georges L. Godeau. En effet, ce poète parle des choses vues et vécues, des hommes et des femmes au travail, de leurs peines ou de leurs petites joies quotidiennes, dans des poèmes en prose construits avec une grande exigence d'écriture. Il est écrivain comme il a été ingénieur des Travaux Publics, sans un mot de trop ni de moins, simplement efficace. Parce que, « après tout », la poésie sert à réconcilier les gens avec leur vie. Et, superbe provocation, les lecteurs avec la poésie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La France en faillite ; la vérité sur l'explosion de la dette publique

    Remi Godeau

    Parution : 15 Février 2006 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

        Il faut se rendre à l'évidence : la maison France est au bord de la banqueroute. Sa dette publique réelle, deux fois et demi plus élevée que sa dette avouée - déjà astronomique - asphyxie l'économie du pays : comment imaginer qu'il en soit autrement quand le paiement des intérêts absorbe d'ores et déjàà lui seul la totalité des recettes de l'impôt sur le revenu ?
       Rémi Godeau détaille pour nous, avec une précision féroce, un exceptionnel talent de pédagogue et une bonne dose d'humour noir trente ans de gabegie, d'inconscience et de filouterie qui ont conduit la France au bord du gouffre.
       L'irresponsabilité et le cynisme ne sont ni de droite ni de gauche. Ils sont le fait d'hommes politiques de tous bords qui, par facilité ou par clientélisme, ne veulent pas imposer à leurs électeurs l'indispensable potion amère dont les effets bénéfiques profiteront à leurs successeurs. Alors, depuis trente ans, on truque, on tronque, on maquille, on manipule et on diffère : que les générations susivantes se débrouillent avec la facture de nos excès !
       Quelques-uns, adeptes de la dépense à tout va, poussent l'incosncience jusqu'à affirmer que la dette ne représente aucune menace sérieuse pour le pays. Au diable l'euro et ses contraintes ! Qu'importe le vieillissement de la population ! Silence sur l'archaïsme de notre administration ! Les contribuables, eux, ne sont pas dupes. Parce qu'ils savent qu'un jour la note leur sera présentée, ils économisent plus que leurs voisins européens, plombant par ricochet la croissance.
      À bout de souffle, le "modèle social français" se meurt. La classe politique fait l'autruche. Au risque qu'un jour, pas si lointain, la bombe de la dette explose ...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty