• La Route des esclaves

    Pierre Pluchon

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 6 Juillet 2017

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le commerce des esclaves africains commence dès le XVe siècle, quand les Portugais explorent la côte d'Afrique, y implantent des comptoirs et mettent en exploitation les îles atlantiques - Açores, Canaries, Cap-Vert, Sao Tomé, Principe. Ce trafic, dans lequel les Européens succèdent aux Indiens et aux Arabes, connaît son apogée du XVIe au XIXe siècle, quand les grandes plantations américaines réclameront sans cesse de nouveaux contingents de main d'oeuvre servile. Il prendra fin, juste avant que ne se lève le XXe siècle, grâce aux coups que lui porteront les gouvernements anglais et français.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tolérance, raison, remise en cause des idées reçues, voilà, dit-on, les maîtres mots des "philosophes" des Lumières... Voire ! En 1775, un procès, qui opposa un riche négociant bordelais d'origine israélite à deux esclaves (ramenés par lui de Saint-Domingue pour réclamer leur affranchissement) révèle en pleine lumière l'incohérence - ou l'hypocrisie, comme on voudra - des milieux "progressistes" de l'époque. Prise entre ses bons sentiments (envers les Noirs), son aversion du christianisme (fondé par un Juif !), son combat contre la monarchie (qui protège certains Juifs et tend à limiter aux Antilles l'arbitraire des propriétaires d'esclaves) et ses intérêts (la bourgeoisie riche profite de la Traite), l'opinion éclairée a une attitude pour le moins équivoque envers les exclus, qu'ils soient noirs ou israélites... Point n'est besoin de lire entre les lignes pour constater qu'en luttant pour l'égalité individuelle, elle se désintéresse et même aggrave - car elle lui fournit des justifications théoriques par sa manie de tout fonder "en raison" - l'inégalité raciale. Curieux paradoxe : sur ce point, le progrès est du côté de l'absolutisme royal et la réaction du côté des Lumières ! Sous ses allures de provocation, ce livre décapant remonte avec toute la rigueur historique nécessaire aux sources du racisme "moderne". Il vient à point pour nourrir la réflexion sur le problème sans doute le plus brûlant qui se pose à la société contemporaine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty