• Nouveau Monde, disruption, destruction créatrice, Start-up Nation... Autant de mots et d'expressions qui sont censés définir et caractériser notre époque tout à la fois anxiogène, violente, révoltante parfois, mais aussi décapante et enthousiasmante.
    Destiné à tous ceux qui veulent comprendre, ce livre n'est ni un réquisitoire ni un plaidoyer pour ce monde mais une explication de texte. En vingt questions, sérieuses ou iconoclastes, l'auteur propose une lecture originale de notre économie et sa « vie des affaires » qui place l'innovation au coeur des dynamiques actuelles. Régulièrement perçue comme menaçante par les uns, solution pour les autres, cette dernière est sans doute la clé pour analyser notre époque.
    Analyser pour comprendre d'abord, analyser pour faire face ensuite, analyser pour construire enfin : telles sont les ambitions de cet essai à la fois simple d'accès, plein d'humour et d'optimisme dans une société qui pense souvent que le pire est à venir.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Erudit (« Mauss sait tout » avaient l'habitude de dire ses étudiants), bourreau de travail (qui, pourtant ne finira jamais sa thèse), citoyen très engagé (il fut une figure influente du Parti Socialiste, intime de Jaurès), Marcel Mauss fut aussi un neveu, celui d'Emile Durkheim, monstre sacré de la sociologie, père de l'Ecole Française. C'est à l'ombre de cette figure tutélaire incontournable que grandira le collaborateur si précieux. Homme de faits plus que de théories, il s'avéra aussi être une sorte de touche-à-tout qui refusera sa vie durant de se laisser enfermer dans une catégorie, se déplaçant sans cesse d'une discipline à l'autre même si c'est avant tout comme fondateur d'une discipline - l'ethnologie - qu'il est entré dans la postérité. Son oeuvre est donc difficile à cerner, pas toujours facile à suivre. C'est peut-être Levi-Strauss (1950, p. IX), autre géant des sciences humaines, qui en parle le mieux : « Peu d'enseignements sont restés aussi ésotériques et peu, en même temps, ont exercé une influence aussi profonde que celui de Marcel Mauss. Cette pensée rendue parfois opaque par sa densité même, mais toute sillonnée d'éclairs, ces démarches tortueuses qui semblaient égarer au moment où le plus inattendu des itinéraires conduisait au coeur des problèmes, seuls ceux qui ont connu et écouté l'homme peuvent en apprécier pleinement la fécondité et dresser le bilan de leur dette à son égard ». C'est à la lumière de cette appréciation que doivent se lire les développements qui suivent. Deux temps rythment cet article : (1) un retour sur l'oeuvre et ses concepts phares, (2) un état des lieux de leur utilisation en théorie des organisations.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Popularisée en 2003 par Henry Chesbrough et son ouvrage Open Innovation : The New Imperative for Creating and Profiting from Technology, l'innovation ouverte suscite aujourd'hui un engouement considérable. Cet engouement nous amène à accorder une place privilégiée à l'innovation ouverte dans ce chapitre consacré à celui qui reste aujourd'hui son principal porte-parole. Dans la première section, nous reviendrons sur la genèse de ce modèle en abordant les travaux de Chesbrough développés entre 1996 et 2003 et en les positionnant par rapport à des recherches antérieures dans le champ du management de l'innovation. La deuxième section permettra de proposer une synthèse de ce modèle. L'engouement des chercheurs pour cette conception renouvelée du processus d'innovation a contribué à enrichir les propositions initiales de Chesbrough ; ce dernier ayant lui-même poursuivi ses réflexions, notamment par la publication d'un ouvrage en 2006 (Chesbrough, 2006). La troisième section sera dédiée à ces prolongements. Enfin, dans une quatrième section, les limites et critiques seront abordées. Il s'agira notamment d'envisager des voies futures pour des recherches destinées à compléter le modèle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • A mi chemin des thèses écologiques et de celles défendues par l'école de l'apprentissage, la contribution de Robert Burgelman à la stratégie est à la fois originale et un peu étrange. Originale d'abord, parce qu'elle est, dès le début des années quatre-vingts, assez subversive. Elle fait, en effet, la part belle à l'analyse des processus au dépend du contenu et montre les limites de l'influence du top-management sur la stratégie en vigueur de la firme. En particulier, l'acteur local n'y est pas analysé comme une simple courroie de transmission stratégique mais aussi comme un innovateur clandestin capable d'amender et de régénérer la stratégie formulée, mettant ainsi en lumière la préexistence de l'action sur la réflexion. Peut-être étrange ensuite, parce que la quasitotalité de cette contribution se fonde sur l'étude d'un cas, celui d'Intel, disséqué sur maintenant trois décennies. Sa contribution à la stratégie porte donc avant tout sur le management de l'innovation et sur les dynamiques d'adaptation de l'organisation. Ni totalement soumise à l'environnement, ni totalement libre, la firme évolue sous l'impulsion de forces endogènes (initiatives individuelles, vision du dirigeant, routines...) et exogènes (pression du marché en particulier) qui demandent de réelles capacités d'équilibriste pour ne pas chuter ! Burgelman doit donc être compris comme un intégrateur qui propose un cadre conceptuel global de l'évolutionnisme organisationnel qui concilie l'écologie des populations et l'école de l'apprentissage. Le rôle du processus stratégique dans l'évolution de l'organisation, problématique récurrente chez cet auteur, sert de fil directeur à cet article. Il est d'abord analysé sous l'angle de la dynamique du périmètre d'activités (partie 1). La contribution de Burgelman est ensuite mise en perspective et positionnée au sein de la jungle stratégique. Cette deuxième partie est l'occasion de montrer les spécificités de la posture évolutionniste revendiquée par l'auteur. Enfin, la dernière partie étend l'horizon temporel de l'organisation en interprétant le processus de fabrication stratégique comme une capacité d'adaptation à long terme de la firme.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les grands auteurs en stratégie

    ,

    Parution : 30 Janvier 2020 - Entrée pnb : 3 Janvier 2020

    En plus de 60 ans, la stratégie a connu des avancées considérables. Ces évolutions nécessitaient un ouvrage de synthèse permettant de faire le point sur les principales théories, les courants de pensées et les outils.
    Composé de 7 parties et de 32 chapitres, l'ouvrage propose de revenir sur les auteurs qui ont bâti la discipline mais aussi ceux qui en font l'actualité. Cette 2e édition, revue et augmentée, aborde ainsi les notions clés de la stratégie mais aussi celles qui se sont imposées ces dernières années dans les manuels, les revues académiques ou dans le vocabulaire des managers : les stratégies « Océan Bleu », les business models, la coopétition, les écosystèmes d'affaires...
    Rédigés par 48 enseignants-chercheurs d'Universités et de Grandes Ecoles, les chapitres présentent les parcours et les idées essentielles des auteurs fondamentaux en stratégie.
    Avec cet ouvrage, le lecteur pourra mieux comprendre les thèmes de recherche, les choix théoriques et méthodologiques des auteurs et sera finalement en mesure de mieux évaluer les thèses défendues.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La capacité d'innovation est l'une des clés de la compétitivité de l'entreprise. Dans un contexte de plus en plus exigeant, s'est développé un ensemble de concepts, de théories et de démarches visant à mieux comprendre et gérer l'innovation. La gestion de l'innovation se situe à la croisée de la stratégie, du marketing, du droit de la propriété intellectuelle et du management des organisations.
    Les objectifs de cet ouvrage consistent à présenter les différentes problématiques de la gestion de l'innovation :
    o A quel moment faut-il innover ? Comment bâtir une stratégie fondée sur l'innovation ?
    o Comment peut-on favoriser la diffusion de l'innovation ? Comment la protéger ?
    o Existe-t-il des dispositifs organisationnels propices à l'innovation ? Sur quels leviers convient-il de s'appuyer ? Comment bâtir un écosystème propice ?
    o Comment inciter les membres de l'organisation à proposer des idées nouvelles ? Comment gérer un projet d'innovation ?
    o Dans quelle mesure la capacité d'innovation de l'entreprise passe-t-elle par la recherche active de partenaires ? Pourquoi et comment mettre en place un modèle « d'innovation ouverte » ?
    Sur ces questions, l'ouvrage apporte une vision synthétique des connaissances accumulées, présente les avancées les plus récentes et souligne les exigences, parfois contradictoires, de l'innovation. 135 encadrés permettent de définir précisément les notions fondamentales et de fournir de nombreux exemples.
    Véritable outil de réflexion, cet ouvrage s'adresse aux étudiants en gestion/management (2e et 3e cycles universitaires, écoles de commerce, programmes doctoraux) mais aussi aux décideurs et à tous les acteurs concernés par les projets d'innovation : dirigeants d'entreprises, ingénieurs de R&D, chefs de projet, consultants, responsables marketing ...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

  • La capacité d'innovation est l'une des clés de la compétitivité de l'entreprise. Dans un contexte de plus en plus exigeant, s'est développé un ensemble de concepts, de théories et de démarches visant à mieux comprendre et gérer l'innovation. La

    gestion de l'innovation
    se situe à la croisée de la stratégie, du marketing, du droit de la propriété intellectuelle et du management des organisations.

    Cet ouvrage propose une mise en pratique des concepts et outils fondamentaux du management de l'innovation, à travers 12 cas d'entreprises ancrés dans l'actualité des affaires, et notamment : Danone, Google, Metro/20 Minutes, Peugeot-Citroën, Pixar, SEB, UGC...
    La grande diversité des entreprises (multinationales, PME, start-up), des cas traités (succès mais aussi échecs) et des secteurs étudiés (traditionnels mais aussi de haute-technologie) permettra au lecteur de saisir les spécificités et les enjeux de l'innovation.
    Ecrit par des enseignants-chercheurs spécialistes de l'innovation, cet ouvrage fait preuve d'un souci pédagogique tout particulier :
    - chaque cas est centré sur un thème particulier afin de faciliter la compréhension et la mobilisation des concepts et outils pertinent pour le traiter ;
    - chaque cas est accompagné d'une note pédagogique comprenant un corrigé détaillé afin de permettre l'évaluation du travail effectué et de revenir sur les points clés.
    Afin d'aborder les différentes facettes du management de l'innovation, cet ouvrage adopte le même plan que le manuel Gestion de l'innovation (EMS, 2013), dont il est l'indispensable complément.
    Cet ouvrage s'adresse aux étudiants en gestion/management (3e années de licence et masters universitaires, écoles de commerce, MBA), aux élèves d'écoles d'ingénieurs, aux enseignants et à tous les acteurs concernés par les projets d'innovation : dirigeants d'entreprise, ingénieurs de R&D, chefs de projet, consultants, responsables marketing...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty