Cuisine française

  • Le concert de louanges décernées par l'ensemble du monde à notre gastronomie, ajouté à l'intérêt des Français pour les plaisirs de la table, pose un réel problème historique et géographique: quand, comment et où a germé, fleuri et rayonné la haute cuisine à la française? Pourquoi dans l'Hexagone et non dans les autres pays européens (par exemple l'Italie), alors qu'il existe partout des produits de qualité, des mets de choix et des amateurs éclairés?
    Il importe de comprendre le processus séculaire qui _ à la faveur de l'aimable laxisme de l'Eglise en ce domaine et grâce aux modèles proposés par la Cour et la haute aristocratie puis la bourgeoisie _ a permis, depuis la Renaissance, à cette réputation de s'établir.
    /> Aujourd'hui, quelque peu endormis sur leurs lauriers, les Français auraient pourtant tort de se croire à jamais les meilleurs. Quelques douzaines de chefs de génie ne sauraient faire oublier ni la banalité et la pauvreté gustative qui menacent bien des tables familiales ni les assauts venus d'outre-Atlantique. Il faut éduquer le goût, inciter le secteur agro-alimentaire à rechercher la qualité et l'authenticité, faire reculer l'uniformité qu'engendre une productivité dévoyée. Que les Français se persuadent à nouveau de manger vrai, et ils guériront peut-être de la maladie de langueur qui les atteint parfois.
    Professeur de géographie à l'université de Paris-Sorbonne, Jean-Robert Pitte s'intéresse particulièrement aux phénomènes culturels dans leurs rapports avec l'espace. Parmi ses ouvrages, on peut citer l'Histoire du paysage français (1983) et Terres de Castanide, Hommes et paysages du châtaigner des origines à nos jours (Fayard, 1986).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'amateur de cuisine t.2 ; la cuisine vagabonde

    Jean-Philippe Derenne

    Parution : 1 Octobre 1999 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Rechercher ces petits trésors le long des chemins, c'est aussi apprendre à regarder, à ne pas se contenter de la morne reproduction quotidienne des itinéraires obligés. C'est, sur le quai de la gare de banlieue, saluer le coquelicot. C'est, cachés sous les plaques de fonte qui entourent les arbres des rues, reconnaître le grand plantain et le mouron des oiseaux. C'est, au coeur même des bâtiments les plus modernes, y apercevoir l'ortie et la cardamine.
    Le chercheur de trésors gratuits traque le clin d'oeil et les minifestins que le hasard lui présente. Il sait mettre un nom sur les animaux et sur les plantes. Il est critique, car il aime. Il sait mieux que les autres - puisqu'il sait regarder - que les excréments peuvent polluer des nourritures apparemment saines ; Il n'en a donc pas peur, il sait comment les éviter et les éliminer. Il croit au beau. Il croit au bon. Il avance sur les chemins de la vie avec, au coeur, l'espoir de la rencontre.
    "Toute rencontre est une grâce" disait Marcel Reggui qui fut, plus que tout autre, à l'affût de ce que les hommes portent au coeur d'espérance et de beauté.Jean-Philippe Derenne
    Avec plus de 500 recettes
    Jean-Philippe Derenne est professeur de médecine. Il est l'auteur de l'Amateur de cuisine, tome 1 (1996).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty